Actualités

Gilets jaunes: des scènes de chaos au cœur de Paris, l'acte 18 vire au cauchemar

16 mars 2019 à 20h54 Par Yanis Bilhay avec Andolu Agency
Crédit photo : Anadolu Agency

Des boutiques ont été pillées et d'autres locaux incendiés samedi à Paris en marge de l’acte 18 de la mobilisation de gilets jaunes, ont rapporté les médias.

"8000 manifestants"  sont présents dans la capitale dont "1500 ultra-violents"  a déclaré, samedi en début d'après-midi le ministre de l’intérieur Christophe Castaner. 

S’exprimant lors d’un point presse depuis la préfecture de police de Paris et retransmis en direct à la télévision française, le locataire de Beauvau a fait état de la présence d’ "ultra violents qui sont là pour casser et prendre d'assaut l'arc de Triomphe". 

"Aucun doute permis: ils appellent à la violence et sont là pour semer le chaos à Paris. Des professionnels de la casse et du désordre équipés et masqués ont infiltré les cortège",  a-t-il poursuivi. 

Depuis le début de la journée, de violents affrontements ont lieu entre manifestants et forces de l’ordre, des boutiques de la célèbre avenue des Champs-Élysées ont été pillés et des voitures et habitations ont été incendiés, selon la chaîne d’information BFMTV. 

Sur son compte Twitter, Christophe Castaner a indiqué que "les Pompiers de Paris et les forces de l’ordre viennent de procéder à l’évacuation de tous les habitants d’un immeuble, délibérément incendié".  

À la mi-journée, la préfecture de police  faisait état de 31 interpellations. 

Les figures médiatiques du mouvement ont multiplié, tout au long de la semaine, les citoyens à rejoindre la capitale pour cette nouvelle journée de mobilisation placée sous le signe de la convergence nationale. 

Cette journée de mobilisation intervient au lendemain de la clôture du grand débat national initié par Emmanuel Macron pour tenter de répondre aux gilets jaunes.