Actus people

Hatik (Validé) en couple : sa belle déclaration à sa compagne

Star de la série Validé, Hatik ne serait plus un cœur à prendre... Si le comédien et rappeur est très discret quant à sa vie privée, il a trouvé l'amour ! En légende de sa dernière photo, la star de la série Validé a déclaré : "J'sens plus le mal qui m'habite depuis que c'est ton regard qui m'habille, Tema mon cœur il est rempli, t'es mon médicament, ma thérapie, T'as éclairé ma part d'ombre, j'remercie le ciel et son pardon, J'remercie le ciel de t'avoir mis sur ma route avec toi à mes côtés je ferai un carton, Quand le noir devient gris, que le gris devient blanc, C'est mon monde qui s'inverse et l'amour chasse la haine, Invite moi j'prends la vague, invite moi dans tes bras, Juste une fois d'plus, toi et moi sur la mer, J'te le jure sur ma mère, avant toi jconnaissais pas l'bonheur, Dans mon ciel y'avait pas d'couleurs, dans mes paroles y'avait trop d'colère, dans mes actes y'avait pas d'bonnes oeuvres, Et ma mère m'a dit qu'dans mes yeux elle a jamais vu autant d'lumière, Et j'aurais jamais pensé faire autant d'prieres, Dans mes yeux j'avais jamais vu autant d'lumière, Et j'aurais jamais pensé faire autant d'prières, parce que j'crois qu'je t'aime. Charge restante : 100% (enfin j'crois)."Sur le cliché qui accompagnait cette belle déclaration, on peut voir la main d'une femme sur le visage de Hatik et une autre main sur son épaule où l'on peut apercevoir une grosse bague ! Le chanteur, serait-il prêt à se marier ? C'est en tout cas ce que pensent ses fans. Dans la section des commentaires, de nombreuses jeunes femmes ont partagé : "Mon cœur vient de se briser en mille morceaux !!!" ; "Me dites pas qu'il se marie, je vais m'évanouir !" ; "Wesh c'est quoi ça ? C'était censé être mon homme." ; ou encore : "Mon cœur est brisé." Focus sur la carrière du rappeurC'est à seize ans que Hatik a écrit ses premiers textes de rap. Si l'artiste a sorti sa première mixtape en 2014, c'est en 2018 qu'il s'est fait connaître par son projet musical Chaise pliante, qui s'est décliné en une dizaine de singles et en deux albums dont l'un est certifié disque de platine ! Depuis mars 2020, il est à l'affiche de la série Validé, réalisée par Franck Gastambide pour Canal+. Pour ce premier rôle, Hatik prête ses traits à Apash, un jeune débutant dans le rap. Suite au succès de la série, une seconde saison a déjà été annoncée... Hatik © Pool Agence Bestimage Hatik © JB Autissier Hatik © JB Autissier Hatik © Instagram Hatik © Instagram Hatik © Instagram 21 octobre 2020

Shy'm : "reconfinement suprise" pour la chanteuse après une fracture

Il ne se sera pas écoulé bien longtemps avant que Shy'm soit à nouveau bloquée à son domicile ! Alors que le confinement prenait fin en mai dernier, voilà que la chanteuse est à nouveau contrainte de rester à la maison. La raison ? Dans une story Instagram publiée le 21 octobre 2020, elle a fait part d'une mauvaise nouvelle à ses fans : elle s'est fracturée l'orteil, et à en croire l'indication partagée par la jeune femme, le coupable ne serait autre qu'un mur avec lequel elle serait entrée en collision "de bon matin". Une péripétie bien familière pour le commun des mortels qui a déjà expérimenté la douleur d'une rencontre orteil/pied de table. Seulement voilà, pas de chance pour Shy'm, cet épisode-ci se solde par une fracture. "2020", soupire même la jeune femme dans la vidéo, cette mésaventure s'ajoutant à la longue liste des épisodes dont elle ne gardera pas un bon souvenir cette année. Mais plutôt que de pleurer sur son sort, la chanteuse préfère jouer la carte de l'humour en balançant en légende "Reconfinement surprise". Vous l'aurez compris, elle ne parle pas ici d'un isolement suite à une situation de cas contact ou de contamination, mais bel et bien de son orteil fracturé, qui va la contraindre à rester à la maison.Un peu de repos avant "Danse avec les Stars"Au fond, son quotidien ne sera pas très différent de celui d'une bonne partie des Français qui, soumis à un couvre-feu, ne peut plus arpenter les rues après 21h. Niveau boulot, Shy'm est d'ailleurs - comme bon nombre d'autres artistes - plus ou moins au point mort, puisque ses projets professionnels ont été mis en pause par le coronavirus. C'est le cas notamment de la prochaine saison de l'émission "Danse avec les stars", dans laquelle la chanteuse officie comme juré. En juin dernier, il avait été annoncé que le programme de 2020 ne verrait pas le jour avant 2021 en partie à cause de la crise sanitaire. "Le programme reviendra mais uniquement lorsque nous aurons tous les ingrédients pour faire une super saison. Cela veut dire un nouveau jury, un nouveau casting, des nouveautés dans le déroulé de l'émission et surtout un respect des règles sanitaires pour cette émission particulièrement difficile à tourner dans le contexte actuel", avait annoncé Rémi Faure, patron des flux de TF1 à Puremédias. Shy'm © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Shy'm © LAURENT ZABULON / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Shy'm © Panoramic Shy'm © Christophe Aubert via Bestimage Shy'm © Perusseau-Gaffiot Shy'm d © Bruno Bebert Il ne se sera pas écoulé bien longtemps avant que Shy'm soit à nouveau bloquée à son domicile ! Alors que le confinement prenait fin en mai dernier, voilà que la chanteuse est à nouveau contrainte de rester à la maison. La raison ? Dans une story Instagram publiée le 21 octobre 2020, elle a fait part d'une mauvaise nouvelle à ses fans : elle s'est fracturée l'orteil, et à en croire l'indication partagée par la jeune femme, le coupable ne serait autre qu'un mur avec lequel elle serait entrée en collision "de bon matin". Une péripétie bien familière pour le commun des mortels qui a déjà expérimenté la douleur d'une rencontre orteil/pied de table. Seulement voilà, pas de chance pour Shy'm, cet épisode-ci se solde par une fracture. "2020", soupire même la jeune femme dans la vidéo, cette mésaventure s'ajoutant à la longue liste des épisodes dont elle ne gardera pas un bon souvenir cette année. Mais plutôt que de pleurer sur son sort, la chanteuse préfère jouer la carte de l'humour en balançant en légende "Reconfinement surprise". Vous l'aurez compris, elle ne parle pas ici d'un isolement suite à une situation de cas contact ou de contamination, mais bel et bien de son orteil fracturé, qui va la contraindre à rester à la maison.Un peu de repos avant "Danse avec les Stars"Au fond, son quotidien ne sera pas très différent de celui d'une bonne partie des Français qui, soumis à un couvre-feu, ne peut plus arpenter les rues après 21h. Niveau boulot, Shy'm est d'ailleurs - comme bon nombre d'autres artistes - plus ou moins au point mort, puisque ses projets professionnels ont été mis en pause par le coronavirus. C'est le cas notamment de la prochaine saison de l'émission "Danse avec les stars", dans laquelle la chanteuse officie comme juré. En juin dernier, il avait été annoncé que le programme de 2020 ne verrait pas le jour avant 2021 en partie à cause de la crise sanitaire. "Le programme reviendra mais uniquement lorsque nous aurons tous les ingrédients pour faire une super saison. Cela veut dire un nouveau jury, un nouveau casting, des nouveautés dans le déroulé de l'émission et surtout un respect des règles sanitaires pour cette émission particulièrement difficile à tourner dans le contexte actuel", avait annoncé Rémi Faure, patron des flux de TF1 à Puremédias. Shy'm © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Shy'm © LAURENT ZABULON / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Shy'm © Panoramic Shy'm © Christophe Aubert via Bestimage Shy'm © Perusseau-Gaffiot Shy'm d © Bruno Bebert
21 octobre 2020

Mort de David Mcmillan d'un cancer : le Youtubeur de 30 ans n'a pas pu être soigné à cause du coronavirus

Les 250.000 abonnés de la chaîne YouTube Pirate Dog sont en deuil. À 30 ans, son propriétaire est mort d'une très rare forme de cancer. En janvier dernier, David Macmillan a commencé à ressentir une légère douleur à l'épaule. Persuadé de souffrir après avoir fait un bras de fer avec son père, il ne s'est pas inquiété. Après avoir essayé de prendre rendez-vous avec son médecin généraliste, le jeune homme a été contraint de reporter sa visite à cause du confinement. Il a seulement réussi à voir une infirmière, qui lui a prescrit des antidouleurs et lui a recommandé d'aller voir un phytothérapeute. Impossible durant la pandémie de coronavirus. Il y a quelques semaines à peine, les médecins lui ont diagnostiqué un rare cancer des cellules bactériennes du médiastin, la région de la cage thoracique située entre les deux poumons qui contient la plupart des organes.En mai dernier, il évoquait son état de santé sur sa chaîne YouTube. "Je sais que ça pourrait avoir l'air d'être une excuse de plus pour ne pas publier ici, mais ma santé s'est aggravée. Je souffre de douleurs musculaires à la poitrine et au dos, qui sont en fait une tumeur à la poitrine, écrivait alors David Macmillan. Je suis actuellement à l'hôpital sous chimiothérapie (...), avec de la chance, je battrai cette tumeur dans les mois à venir." Mais la bataille contre le cancer, le jeune homme de 30 ans l'a perdu. C'est sa mère qui a annoncé la triste nouvelle sur la chaîne YouTube de son fils. "À tous les abonnés de David le Chien Pirate, merci pour votre soutien montré au cours des 5 dernières années. Malheureusement, David est décédé la semaine dernière, il n'avait que 30 ans, adorait créer ces vidéos et aimait les réactions", écrivait Diane Whinn.David Macmilan est resté "si positif""En tant que mère, je suis incroyablement fière de ce qu'il était et de ce qu'il a fait", continuait-elle. En mémoire de son fils, elle a même pris une décision on ne peut plus symbolique : "Pirate Dog ne fermera pas, je veux que les gens continuent de regarder et d'apprécier. Repose en paix mon fils chéri, longue vie au Pirate". Avant de rendre son dernier souffle, David Macmillan a subi une chimiothérapie. Quelques jours avant de mourir, il avait été placé sous respirateur et ses médecins n'avaient plus d'espoir. "Il est fort possible qu'il ait eu ce cancer toute sa vie, c'était un tueur silencieux. Je pense juste que si quelqu'un l'avait examiné physiquement, nous aurions peut-être découvert quelque chose plus tôt, a expliqué sa mère au Daily Mail. Tout au long de son combat, il était si positif. Il a dit qu'il allait se battre jusqu'au bout." David Macmillan et sa mère © Capture Daily Mail David Macmillan © Capture Daily Mail David Macmillan © Capture Daily Mail Les 250.000 abonnés de la chaîne YouTube Pirate Dog sont en deuil. À 30 ans, son propriétaire est mort d'une très rare forme de cancer. En janvier dernier, David Macmillan a commencé à ressentir une légère douleur à l'épaule. Persuadé de souffrir après avoir fait un bras de fer avec son père, il ne s'est pas inquiété. Après avoir essayé de prendre rendez-vous avec son médecin généraliste, le jeune homme a été contraint de reporter sa visite à cause du confinement. Il a seulement réussi à voir une infirmière, qui lui a prescrit des antidouleurs et lui a recommandé d'aller voir un phytothérapeute. Impossible durant la pandémie de coronavirus. Il y a quelques semaines à peine, les médecins lui ont diagnostiqué un rare cancer des cellules bactériennes du médiastin, la région de la cage thoracique située entre les deux poumons qui contient la plupart des organes.En mai dernier, il évoquait son état de santé sur sa chaîne YouTube. "Je sais que ça pourrait avoir l'air d'être une excuse de plus pour ne pas publier ici, mais ma santé s'est aggravée. Je souffre de douleurs musculaires à la poitrine et au dos, qui sont en fait une tumeur à la poitrine, écrivait alors David Macmillan. Je suis actuellement à l'hôpital sous chimiothérapie (...), avec de la chance, je battrai cette tumeur dans les mois à venir." Mais la bataille contre le cancer, le jeune homme de 30 ans l'a perdu. C'est sa mère qui a annoncé la triste nouvelle sur la chaîne YouTube de son fils. "À tous les abonnés de David le Chien Pirate, merci pour votre soutien montré au cours des 5 dernières années. Malheureusement, David est décédé la semaine dernière, il n'avait que 30 ans, adorait créer ces vidéos et aimait les réactions", écrivait Diane Whinn.David Macmilan est resté "si positif""En tant que mère, je suis incroyablement fière de ce qu'il était et de ce qu'il a fait", continuait-elle. En mémoire de son fils, elle a même pris une décision on ne peut plus symbolique : "Pirate Dog ne fermera pas, je veux que les gens continuent de regarder et d'apprécier. Repose en paix mon fils chéri, longue vie au Pirate". Avant de rendre son dernier souffle, David Macmillan a subi une chimiothérapie. Quelques jours avant de mourir, il avait été placé sous respirateur et ses médecins n'avaient plus d'espoir. "Il est fort possible qu'il ait eu ce cancer toute sa vie, c'était un tueur silencieux. Je pense juste que si quelqu'un l'avait examiné physiquement, nous aurions peut-être découvert quelque chose plus tôt, a expliqué sa mère au Daily Mail. Tout au long de son combat, il était si positif. Il a dit qu'il allait se battre jusqu'au bout." David Macmillan et sa mère © Capture Daily Mail David Macmillan © Capture Daily Mail David Macmillan © Capture Daily Mail
21 octobre 2020

Kim Kardashian : comment le procès d'OJ Simpson a déchiré sa famille

C'est un sujet qu'elle n'aborde pas souvent...Invitée dans la troisième saison de l'émission de David Letterman, My Next Guest Needs No Introduction, Kim Kardashian a évoqué ses souvenirs du procès OJ Simpson, et comment ce dernier avait affecté la dynamique de sa famille. L'épouse de Kanye West a expliqué : "C'était l'heure du dîner, et nous étions tous assis, et j'ai répondu au téléphone. C'était un appel de prison, et c'était OJ, et j'ai remis le téléphone à ma mère parce qu'il voulait lui parler. Et je me souviens juste qu'ils sont rentrés dans le vif du sujet." En 1994, Robert Kardashian avait été l'un des avocats d'OJ Simpson, alors que ce dernier était accusé d'avoir assassiné son ancienne épouse Nicole Brown et l'ami de celle-ci, Ronald Goldman.Si l'ex-footballeur américain a été acquitté des doubles meurtres en octobre 1995, Kris Jenner reste persuadée qu'OJ Simpson a bel et bien tué sa meilleure amie. Kim Kardashian, qui avait environ 14 ans au moment du procès initial, a expliqué qu'il avait été difficile de vivre ce procès qui déchirait sa famille : "Ma mère a exprimé très clairement ses sentiments, elle croyait que son amie avait été assassinée par lui et que c'était vraiment traumatisant pour elle. Et puis nous allions chez mon père et c'était une toute autre situation là-bas. Nous ne savions pas vraiment quoi croire ni de quel côté se mettre en tant qu'enfants, car nous ne voulions pas blesser l'un de nos parents."Une position difficile pour la starFace à l'animateur, la star des réseaux sociaux s'est rappelée d'un jour où son père les avait emmenées, elle et sa sœur aînée Kourtney Kardashian, hors de l'école pour aller au tribunal... Sans le dire à son ex-femme ! "Je me souviens que ma mère était assise avec les parents de Nicole, et Kourtney et moi étions assises derrière OJ, et nous regardions ma mère et elle nous lançais un regard terrible, genre : 'Qu'est-ce que vous faites en dehors de l'école ? Qu'est-ce que vous faites ici ?! Kourtney et moi, nous disions : 'Regarde juste droit devant, ne regarde pas maman'", a confié Kim Kardashian. Si la jolie brune n'a jamais souhaité parler de l'affaire par respect pour les enfants de Nicole Brown, elle a conclu la séquence en ajoutant : "Cela a déchiré ma famille, je dirais, pendant toute la durée du procès." Kim Kardashian West © STARMAX Kim Kardashian West © Backgrid USA Kourtney Kardashian et Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian West et sa mère Kris Jenner © Backgrid USA Kim Kardashian West © Zuma Press Kim Kardashian et sa mère Kris Jenner © Jacovides-Borde-Bebert Robert Kardashian et Kim Kardashian © Backgrid UK Robert Kardashian et Kim Kardashian © Backgrid UK Kim Kardashian © Backgrid UK C'est un sujet qu'elle n'aborde pas souvent...Invitée dans la troisième saison de l'émission de David Letterman, My Next Guest Needs No Introduction, Kim Kardashian a évoqué ses souvenirs du procès OJ Simpson, et comment ce dernier avait affecté la dynamique de sa famille. L'épouse de Kanye West a expliqué : "C'était l'heure du dîner, et nous étions tous assis, et j'ai répondu au téléphone. C'était un appel de prison, et c'était OJ, et j'ai remis le téléphone à ma mère parce qu'il voulait lui parler. Et je me souviens juste qu'ils sont rentrés dans le vif du sujet." En 1994, Robert Kardashian avait été l'un des avocats d'OJ Simpson, alors que ce dernier était accusé d'avoir assassiné son ancienne épouse Nicole Brown et l'ami de celle-ci, Ronald Goldman.Si l'ex-footballeur américain a été acquitté des doubles meurtres en octobre 1995, Kris Jenner reste persuadée qu'OJ Simpson a bel et bien tué sa meilleure amie. Kim Kardashian, qui avait environ 14 ans au moment du procès initial, a expliqué qu'il avait été difficile de vivre ce procès qui déchirait sa famille : "Ma mère a exprimé très clairement ses sentiments, elle croyait que son amie avait été assassinée par lui et que c'était vraiment traumatisant pour elle. Et puis nous allions chez mon père et c'était une toute autre situation là-bas. Nous ne savions pas vraiment quoi croire ni de quel côté se mettre en tant qu'enfants, car nous ne voulions pas blesser l'un de nos parents."Une position difficile pour la starFace à l'animateur, la star des réseaux sociaux s'est rappelée d'un jour où son père les avait emmenées, elle et sa sœur aînée Kourtney Kardashian, hors de l'école pour aller au tribunal... Sans le dire à son ex-femme ! "Je me souviens que ma mère était assise avec les parents de Nicole, et Kourtney et moi étions assises derrière OJ, et nous regardions ma mère et elle nous lançais un regard terrible, genre : 'Qu'est-ce que vous faites en dehors de l'école ? Qu'est-ce que vous faites ici ?! Kourtney et moi, nous disions : 'Regarde juste droit devant, ne regarde pas maman'", a confié Kim Kardashian. Si la jolie brune n'a jamais souhaité parler de l'affaire par respect pour les enfants de Nicole Brown, elle a conclu la séquence en ajoutant : "Cela a déchiré ma famille, je dirais, pendant toute la durée du procès." Kim Kardashian West © STARMAX Kim Kardashian West © Backgrid USA Kourtney Kardashian et Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian West et sa mère Kris Jenner © Backgrid USA Kim Kardashian West © Zuma Press Kim Kardashian et sa mère Kris Jenner © Jacovides-Borde-Bebert Robert Kardashian et Kim Kardashian © Backgrid UK Robert Kardashian et Kim Kardashian © Backgrid UK Kim Kardashian © Backgrid UK
21 octobre 2020

Hommage à Samuel Paty : le choix bouleversant de sa famille pour l'entrée du cercueil

Une unité nationale. Ce mercredi 21 octobre, un hommage national a été rendu à Samuel Paty. Dans la cour de La Sorbonne, Emmanuel Macron, les personnalités politiques, des élèves et des anonymes ont tenu à honorer la mémoire de ce professeur d'histoire-géographie du collège du Bois de l'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine qui a été décapité par un terroriste après avoir montré des caricatures de Mahomet durant un cours sur la liberté d'expression. Cinq jours après son assassinat, la Nation lui a rendu hommage. Dans l'antre de la Sorbonne, sa famille avait choisi une musique bouleversante pour accompagner l'arrivée de son cercueil : One du groupe U2. "Nous ne faisons qu'un mais nous sommes différents. Nous devons nous soutenir, nous soutenir", chantait notamment Bono dans ce titre, que la famille de Samuel Paty a voulu passer durant cet hommage national. Pendant de longues minutes, le cercueil du professeur a avancé au son de cette chanson émouvante.Plusieurs personnes se sont succédé à la tribune pour rendre hommage au professeur. Notamment l'un de ses amis, Christophe Capuano, qui a lu le texte de Jean Jaurès intitulé Aux instituteurs et institutrices : "Vous tenez en vos mains l'intelligence et l'âme des enfants". Marie Cuirot, enseignante d'histoire-géographie et d'histoire des arts au lycée Jules-Ferry à Paris, a ensuite lu le poème du chanteur Gauvain Sers écrit en mémoire de Samuel Paty. Dahlia, une élève de 14 ans en seconde au lycée Massillon a ensuite pris place pour lire la Lettre d'Albert Camus à son instituteur, Louis Germain. "Ce soir, je veux parler de votre fils, de votre frère, de votre oncle, de celui que vous avez aimé, de ton père (...) assassiné parce qu'il avait voulu apprendre à ces élèves à devenir citoyens (...) Ce soir, je veux vous parler de Samuel Paty", a commencé Emmanuel Macron, très ému par l'assassinat de Samuel Paty.⚫ L'hommage national à Samuel Paty s'ouvre sur "One" de U2, un titre appelant à l'unité▶ #HommageNational sur @france2tv pic.twitter.com/4CfhzEnI8K— Info France 2 (@infofrance2) October 21, 2020 Emmanuel Macron : Samuel Paty "nous a ouvert un chemin, unlivre, un regard""Nous avons tous ancré dans nos cœurs, dans nos mémoires, le souvenir d'un professeur qui a changé le cours de notre existence. Vous savez, cet instituteur qui nous a appris à lire, à compter, à nous faire confiance, a continué le président de la République, non accompagné de Brigitte Macron. Cet enseignant qui ne nous a pas seulement donné un savoir, mais nous a ouvert un chemin, un livre, un regard, un instant passé par cette considération, Samuel Paty était de ceux-là. (...) Samuel Paty fut tué parce que les islamistes veulent notre futur (...) Eux séparent les fidèles et les mécréants, Samuel Paty ne connaissait que des citoyens." A la fin de la cérémonie, La Marseillaise a retenti pour rendre un dernier hommage à cette victime du terrorisme. Le cercueil du professeur d'histoire-géographie a ensuite quitté la cour de la Sorbonne pour être transféré dans sa dernière demeure. Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Une unité nationale. Ce mercredi 21 octobre, un hommage national a été rendu à Samuel Paty. Dans la cour de La Sorbonne, Emmanuel Macron, les personnalités politiques, des élèves et des anonymes ont tenu à honorer la mémoire de ce professeur d'histoire-géographie du collège du Bois de l'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine qui a été décapité par un terroriste après avoir montré des caricatures de Mahomet durant un cours sur la liberté d'expression. Cinq jours après son assassinat, la Nation lui a rendu hommage. Dans l'antre de la Sorbonne, sa famille avait choisi une musique bouleversante pour accompagner l'arrivée de son cercueil : One du groupe U2. "Nous ne faisons qu'un mais nous sommes différents. Nous devons nous soutenir, nous soutenir", chantait notamment Bono dans ce titre, que la famille de Samuel Paty a voulu passer durant cet hommage national. Pendant de longues minutes, le cercueil du professeur a avancé au son de cette chanson émouvante.Plusieurs personnes se sont succédé à la tribune pour rendre hommage au professeur. Notamment l'un de ses amis, Christophe Capuano, qui a lu le texte de Jean Jaurès intitulé Aux instituteurs et institutrices : "Vous tenez en vos mains l'intelligence et l'âme des enfants". Marie Cuirot, enseignante d'histoire-géographie et d'histoire des arts au lycée Jules-Ferry à Paris, a ensuite lu le poème du chanteur Gauvain Sers écrit en mémoire de Samuel Paty. Dahlia, une élève de 14 ans en seconde au lycée Massillon a ensuite pris place pour lire la Lettre d'Albert Camus à son instituteur, Louis Germain. "Ce soir, je veux parler de votre fils, de votre frère, de votre oncle, de celui que vous avez aimé, de ton père (...) assassiné parce qu'il avait voulu apprendre à ces élèves à devenir citoyens (...) Ce soir, je veux vous parler de Samuel Paty", a commencé Emmanuel Macron, très ému par l'assassinat de Samuel Paty.⚫ L'hommage national à Samuel Paty s'ouvre sur "One" de U2, un titre appelant à l'unité▶ #HommageNational sur @france2tv pic.twitter.com/4CfhzEnI8K— Info France 2 (@infofrance2) October 21, 2020 Emmanuel Macron : Samuel Paty "nous a ouvert un chemin, unlivre, un regard""Nous avons tous ancré dans nos cœurs, dans nos mémoires, le souvenir d'un professeur qui a changé le cours de notre existence. Vous savez, cet instituteur qui nous a appris à lire, à compter, à nous faire confiance, a continué le président de la République, non accompagné de Brigitte Macron. Cet enseignant qui ne nous a pas seulement donné un savoir, mais nous a ouvert un chemin, un livre, un regard, un instant passé par cette considération, Samuel Paty était de ceux-là. (...) Samuel Paty fut tué parce que les islamistes veulent notre futur (...) Eux séparent les fidèles et les mécréants, Samuel Paty ne connaissait que des citoyens." A la fin de la cérémonie, La Marseillaise a retenti pour rendre un dernier hommage à cette victime du terrorisme. Le cercueil du professeur d'histoire-géographie a ensuite quitté la cour de la Sorbonne pour être transféré dans sa dernière demeure. Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2 Hommage à Samuel Paty © Capture France 2
21 octobre 2020

Laeticia Hallyday : “Je ne serais plus de ce monde si je n'avais pas rencontré Johnny”

Le 5 décembre 2017, Johnny Hallyday s'éteignait dans sa maison de Marnes-la-Coquette. Presque trois ans plus tard, Laeticia Hallyday y a reçu pour la première fois l'équipe du Parisien, afin de se confier dans une interview fleuve. Présente en France pour assurer la promotion d'un coffret de disques et de films à l'effigie du chanteur, intitulé "Johnny : son rêve américain", Laeticia Hallyday a décidé d'ouvrir aux journalistes les portes de La Savannah, dernière résidence du rockeur, encore aujourd'hui habitée par sa présence. "C'est dans ce bureau que Johnny est parti il y a bientôt trois ans", précise l'ancienne épouse du chanteur. "C'est la première fois que j'arrive à y entrer sans verser une larme, en étant heureuse et en paix". Elle poursuit : "Cela peut paraître illuminé, mais j'ai l'impression que Johnny est là, qu'il veille sur nous. Je suis habitée par lui, tous les jours."Aussi dévouée à la mémoire du chanteur qu'elle l'était au principal intéressé de son vivant, Laeticia reconnait une certaine abnégation de sa part concernant leur mariage. "C'est l'histoire de ma vie", lance-t-elle. "Trois générations de femmes m'ont éduqué que l'on devait faire des compromis et des sacrifices pour réussir son couple". Pourtant, la maman de Jade et Joy explique son ex-mari aussi a été d'un soutien capital pour elle. "Johnny aussi a fait un travail incroyable sur moi", dit-elle avant d'ajouter "Quand je l'ai connu, j'allais avoir 20 ans, j'étais une âme en peine, cabossée. Je pense que je ne serais plus de ce monde si je le l'avais pas rencontré."Laeticia Hallyday : un nouvel homme dans sa vieAujourd'hui, Laeticia Hallyday est parvenue à retrouver l'amour, après trois années particulièrement sombres. Elle explique que cela n'a pas toujours été simple de vivre pleinement cette relation sans culpabiliser. "Au début, je n'arrêtais pas de les comparer", dit-elle avant d'affirmer "C'était une question de survie, de retrouver ma place de femme sans trahir Johnny, sans le tromper." Heureusement, l'amie d'Hélène Darroze a pu compter sur ses filles pour se remettre à vivre "J'apprends à aimer différemment, à vivre le moment présent. Les filles m'ont accompagnée aussi dans ce chemin de reconstruction de femme." Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Laeticia Hallyday et ses filles Jade et Joy © Agence Laeticia Hallyday et ses filles Jade et Joy, © Tiziano Da Silva Le 5 décembre 2017, Johnny Hallyday s'éteignait dans sa maison de Marnes-la-Coquette. Presque trois ans plus tard, Laeticia Hallyday y a reçu pour la première fois l'équipe du Parisien, afin de se confier dans une interview fleuve. Présente en France pour assurer la promotion d'un coffret de disques et de films à l'effigie du chanteur, intitulé "Johnny : son rêve américain", Laeticia Hallyday a décidé d'ouvrir aux journalistes les portes de La Savannah, dernière résidence du rockeur, encore aujourd'hui habitée par sa présence. "C'est dans ce bureau que Johnny est parti il y a bientôt trois ans", précise l'ancienne épouse du chanteur. "C'est la première fois que j'arrive à y entrer sans verser une larme, en étant heureuse et en paix". Elle poursuit : "Cela peut paraître illuminé, mais j'ai l'impression que Johnny est là, qu'il veille sur nous. Je suis habitée par lui, tous les jours."Aussi dévouée à la mémoire du chanteur qu'elle l'était au principal intéressé de son vivant, Laeticia reconnait une certaine abnégation de sa part concernant leur mariage. "C'est l'histoire de ma vie", lance-t-elle. "Trois générations de femmes m'ont éduqué que l'on devait faire des compromis et des sacrifices pour réussir son couple". Pourtant, la maman de Jade et Joy explique son ex-mari aussi a été d'un soutien capital pour elle. "Johnny aussi a fait un travail incroyable sur moi", dit-elle avant d'ajouter "Quand je l'ai connu, j'allais avoir 20 ans, j'étais une âme en peine, cabossée. Je pense que je ne serais plus de ce monde si je le l'avais pas rencontré."Laeticia Hallyday : un nouvel homme dans sa vieAujourd'hui, Laeticia Hallyday est parvenue à retrouver l'amour, après trois années particulièrement sombres. Elle explique que cela n'a pas toujours été simple de vivre pleinement cette relation sans culpabiliser. "Au début, je n'arrêtais pas de les comparer", dit-elle avant d'affirmer "C'était une question de survie, de retrouver ma place de femme sans trahir Johnny, sans le tromper." Heureusement, l'amie d'Hélène Darroze a pu compter sur ses filles pour se remettre à vivre "J'apprends à aimer différemment, à vivre le moment présent. Les filles m'ont accompagnée aussi dans ce chemin de reconstruction de femme." Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Johnny Hallyday et Laeticia Hallyday © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Laeticia Hallyday et ses filles Jade et Joy © Agence Laeticia Hallyday et ses filles Jade et Joy, © Tiziano Da Silva
21 octobre 2020

“Joy est une showgirl” : la comparaison osée de Laeticia Hallyday sur sa fille cadette

Laeticia Hallyday est une maman comblée. Très proche de ses deux filles, Jade et Joy, la veuve de Johnny Hallyday partage la plupart de ses journées avec elles. Sur les réseaux sociaux, elle aime leur faire de magnifiques déclarations d'amour et publier de nombreux clichés de leur vie de famille. Et si Jade Hallyday est elle aussi très active sur Instagram, sa cadette est un peu plus discrète. Et pourtant dans l'intimité, Joy Hallyday est le rayon de soleil de sa maman. Dans les colonnes du Parisien ce mercredi 21 octobre, Laeticia Hallyday a levé le voile sur les personnalités de ses filles. Et elles sont très différentes ! "Jade est en pleine adolescence, elle est littéraire, elle veut reprendre mon travail humanitaire, a commencé la compagne de Pascal Balland. Joy est une showgirl, elle a hérité de son père." Comme Johnny Hallyday, l'adolescente a un caractère bien trempé et aime faire le show !Très fière de ses filles, qui ont mis du temps à accepter sa relation avec Pascal Balland, Laeticia Hallyday confie les trouver "très résilientes" face aux nombreuses épreuves qu'elles aussi ont traversées depuis la mort de Johnny Hallyday, en décembre 2017. "Les écoles en Californie sont fermés depuis mars jusqu'en avril 2021. Elles peuvent m'accompagner à Paris, car elles sont scolarisées sur Zoom. Elle travaille de 18 heures à minuit, tous les jours, a raconté Laeticia Hallyday. Elles vivent au rythme de leur papa." La mémoire de Johnny Hallyday est d'ailleurs on ne peut plus présente dans la vie de la maman comme dans celles de ses filles. Interrogée dans Sept à huit il y a quelques jours, elle confiait d'ailleurs qu'elles avaient "besoin" de parler de Johnny Hallyday : "On aime partager les souvenirs, c'est ce qui nous construit, c'est ce qui nous permet d'avancer, elles ont besoin de le faire vivre tous les jours. En écoutant sa musique, en lui écrivant de petits mots".Elles sont plus soudées que jamais"On a passé trois années difficiles on a vécu tout ça toutes les trois mais j'essaie d'avancer avec elles main dans la main. On parle de Johnny toutes les trois", confiait Laeticia Hallyday. Jade et Joy ont d'ailleurs à coeur de parler leur père "tous les jours" : "En continuant d'avoir un lien avec lui comme des âmes liées. Il a laissé à Jade et Joy le plus bel héritage, ce sont les souvenirs". Encore très jeunes à la mort du Taulier, les deux adolescentes ont ensuite dû accepter la nouvelle relation de leur mère avec Pascal Balland. "J'y suis allée avec beaucoup de pudeur, expliquait à ce sujet Laeticia Hallyday auprès de TF1. Je leur ai laissé du temps. On a passé des nuits à se parler. De toute façon, ça a été trois années difficiles et on les a vécues toutes les trois. J'essaye d'avancer avec elles, main dans la main." C'est donc plus soudées que jamais que les soeurs et leur maman continuent de vivre avec l'esprit de Johnny Hallyday. Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday est une maman comblée. Très proche de ses deux filles, Jade et Joy, la veuve de Johnny Hallyday partage la plupart de ses journées avec elles. Sur les réseaux sociaux, elle aime leur faire de magnifiques déclarations d'amour et publier de nombreux clichés de leur vie de famille. Et si Jade Hallyday est elle aussi très active sur Instagram, sa cadette est un peu plus discrète. Et pourtant dans l'intimité, Joy Hallyday est le rayon de soleil de sa maman. Dans les colonnes du Parisien ce mercredi 21 octobre, Laeticia Hallyday a levé le voile sur les personnalités de ses filles. Et elles sont très différentes ! "Jade est en pleine adolescence, elle est littéraire, elle veut reprendre mon travail humanitaire, a commencé la compagne de Pascal Balland. Joy est une showgirl, elle a hérité de son père." Comme Johnny Hallyday, l'adolescente a un caractère bien trempé et aime faire le show !Très fière de ses filles, qui ont mis du temps à accepter sa relation avec Pascal Balland, Laeticia Hallyday confie les trouver "très résilientes" face aux nombreuses épreuves qu'elles aussi ont traversées depuis la mort de Johnny Hallyday, en décembre 2017. "Les écoles en Californie sont fermés depuis mars jusqu'en avril 2021. Elles peuvent m'accompagner à Paris, car elles sont scolarisées sur Zoom. Elle travaille de 18 heures à minuit, tous les jours, a raconté Laeticia Hallyday. Elles vivent au rythme de leur papa." La mémoire de Johnny Hallyday est d'ailleurs on ne peut plus présente dans la vie de la maman comme dans celles de ses filles. Interrogée dans Sept à huit il y a quelques jours, elle confiait d'ailleurs qu'elles avaient "besoin" de parler de Johnny Hallyday : "On aime partager les souvenirs, c'est ce qui nous construit, c'est ce qui nous permet d'avancer, elles ont besoin de le faire vivre tous les jours. En écoutant sa musique, en lui écrivant de petits mots".Elles sont plus soudées que jamais"On a passé trois années difficiles on a vécu tout ça toutes les trois mais j'essaie d'avancer avec elles main dans la main. On parle de Johnny toutes les trois", confiait Laeticia Hallyday. Jade et Joy ont d'ailleurs à coeur de parler leur père "tous les jours" : "En continuant d'avoir un lien avec lui comme des âmes liées. Il a laissé à Jade et Joy le plus bel héritage, ce sont les souvenirs". Encore très jeunes à la mort du Taulier, les deux adolescentes ont ensuite dû accepter la nouvelle relation de leur mère avec Pascal Balland. "J'y suis allée avec beaucoup de pudeur, expliquait à ce sujet Laeticia Hallyday auprès de TF1. Je leur ai laissé du temps. On a passé des nuits à se parler. De toute façon, ça a été trois années difficiles et on les a vécues toutes les trois. J'essaye d'avancer avec elles, main dans la main." C'est donc plus soudées que jamais que les soeurs et leur maman continuent de vivre avec l'esprit de Johnny Hallyday. Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram Laeticia Hallyday © Instagram
21 octobre 2020

Jade et Joy Hallyday : ces gestes émouvants qu'elles ont à chaque fois qu'elles vont dans le bureau de Johnny

Si les fans ont perdu leur idole, Jade et Joy ont perdu leur repère... Le 5 décembre 2017, c'est à l'âge de 13 et 9 ans que les deux jeunes filles vivaient un drame : le décès de leur père. Auprès de leur mère, Laeticia Hallyday, Jade et Joy avaient gardé la face lors de l'hommage populaire au chanteur. Et pourtant, le deuil de leur père est très difficile. Dans un entretien accordé au Parisien depuis La Savannah,Laeticia Hallyday s'est d'abord confiée sur le bureau de l'artiste : "À chaque retour en France, c'était son refuge. Il y a partagé des grands moments de joie, de peine, de désespoir, de doute avant de repartir en tournée. Il a reçu ici énormément d'amis. Ils y ont écouté beaucoup de musiques, et regardé des films. Sa télé, ses guitares, sa musique, son ordinateur... C'est un sacré bazar, mais rien n'a bougé. Chaque chose est à sa place, comme Johnny l'a laissé. Mes filles et moi en avons besoin."Sur la table basse, le journaliste du Parisien n'a pas pu s'empêcher de remarquer des lettres de Jade et Joy adressées à leur père. L'occasion pour la jolie blonde de se confier sur les petits rituels qu'ont ses filles à chaque fois qu'elles viennent dans le bureau de leur père : "Quand il est parti, elles lui ont laissé des petits mots. On vient ici avec les filles allumer des bougies, se recueillir, écouter sa musique, parler de lui. À Los Angeles, on fait cela aussi dans son bureau. Tout y est intact, je suis incapable de bouger quoi que ce soit. Il faudra bien que j'y arrive, mais pour l'instant, c'est trop dur." Alors que Johnny Hallyday a passé ses derniers instants dans son bureau, la mère de Jade et Joy avait ajouté : "Cela peut paraître illuminé, mais j'ai l'impression que Johnny est là, qu'il veille sur nous.""Il a laissé à Jade et Joy le plus bel héritage"Invitée dans Sept à Huit sur TF1 dimanche 18 octobre 2020, Laeticia Hallyday avait déjà confié que ses filles continuer de garder le lien avec leur père. Émue, elle expliquait alors : "On a passé trois années difficiles on a vécu tout ça toutes les trois, mais j'essaie d'avancer avec elles main dans la main. On parle de Johnny toutes les trois. On a besoin de ça. On aime partager les souvenirs, c'est ce qui nous construit, c'est ce qui nous permet d'avancer et on se raconte plein de choses." Près de trois ans après le décès de Johnny Hallyday, sa veuve a ajouté : "Elles ont besoin de le faire vivre tous les jours en écoutant sa musique, en continuant à lui écrire des petits mots qu'elles posent encore sur son oreiller. En continuant d'avoir un lien avec lui comme des âmes liées. Il a laissé à Jade et Joy le plus bel héritage, ce sont les souvenirs." Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday et sa fille Jade © Instagram Johnny Hallyday et ses filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Si les fans ont perdu leur idole, Jade et Joy ont perdu leur repère... Le 5 décembre 2017, c'est à l'âge de 13 et 9 ans que les deux jeunes filles vivaient un drame : le décès de leur père. Auprès de leur mère, Laeticia Hallyday, Jade et Joy avaient gardé la face lors de l'hommage populaire au chanteur. Et pourtant, le deuil de leur père est très difficile. Dans un entretien accordé au Parisien depuis La Savannah,Laeticia Hallyday s'est d'abord confiée sur le bureau de l'artiste : "À chaque retour en France, c'était son refuge. Il y a partagé des grands moments de joie, de peine, de désespoir, de doute avant de repartir en tournée. Il a reçu ici énormément d'amis. Ils y ont écouté beaucoup de musiques, et regardé des films. Sa télé, ses guitares, sa musique, son ordinateur... C'est un sacré bazar, mais rien n'a bougé. Chaque chose est à sa place, comme Johnny l'a laissé. Mes filles et moi en avons besoin."Sur la table basse, le journaliste du Parisien n'a pas pu s'empêcher de remarquer des lettres de Jade et Joy adressées à leur père. L'occasion pour la jolie blonde de se confier sur les petits rituels qu'ont ses filles à chaque fois qu'elles viennent dans le bureau de leur père : "Quand il est parti, elles lui ont laissé des petits mots. On vient ici avec les filles allumer des bougies, se recueillir, écouter sa musique, parler de lui. À Los Angeles, on fait cela aussi dans son bureau. Tout y est intact, je suis incapable de bouger quoi que ce soit. Il faudra bien que j'y arrive, mais pour l'instant, c'est trop dur." Alors que Johnny Hallyday a passé ses derniers instants dans son bureau, la mère de Jade et Joy avait ajouté : "Cela peut paraître illuminé, mais j'ai l'impression que Johnny est là, qu'il veille sur nous.""Il a laissé à Jade et Joy le plus bel héritage"Invitée dans Sept à Huit sur TF1 dimanche 18 octobre 2020, Laeticia Hallyday avait déjà confié que ses filles continuer de garder le lien avec leur père. Émue, elle expliquait alors : "On a passé trois années difficiles on a vécu tout ça toutes les trois, mais j'essaie d'avancer avec elles main dans la main. On parle de Johnny toutes les trois. On a besoin de ça. On aime partager les souvenirs, c'est ce qui nous construit, c'est ce qui nous permet d'avancer et on se raconte plein de choses." Près de trois ans après le décès de Johnny Hallyday, sa veuve a ajouté : "Elles ont besoin de le faire vivre tous les jours en écoutant sa musique, en continuant à lui écrire des petits mots qu'elles posent encore sur son oreiller. En continuant d'avoir un lien avec lui comme des âmes liées. Il a laissé à Jade et Joy le plus bel héritage, ce sont les souvenirs." Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday et sa fille Jade © Instagram Johnny Hallyday et ses filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday et leurs filles, Jade et Joy © Instagram
21 octobre 2020

Laeticia Hallyday : “Johnny aurait fait une chanson sur ce professeur décapité”

Laeticia Hallyday est de retour. Après avoir obtenu la nationalité américaine il y a quelques semaines, la veuve de l'idole des jeunes est revenue à Paris pour présenter le coffret du dernier road trip de Johnny Hallyday. L'occasion pour elle de faire la tournée des médias pour évoquer sa nouvelle vie à Los Angeles, son compagnon, ses filles, l'héritage de Johnny mais aussi la triste actualité. Dans les colonnes du Parisien ce mercredi 21 octobre, la maman de Jade et Joy a notamment réagi à l'assassinat de Samuel Paty, le professeur victime d'un attentat terroriste après avoir fait un cours sur la liberté d'expression à ses élèves du collège de l'Aulnes, à Conflans-Sainte-Honorine. Selon Laeticia Hallyday, Johnny aurait été totalement bouleversé par sa mort. "Il aurait fait une chanson sur ce professeur, c'est certain", assure la veuve du Taulier auprès de nos confrères."Après l'attentat de Charlie Hebdo, il était très bouleversé, ému aux larmes. Il avait voulu rendre hommage aux victimes à travers une chanson avec les mots de Jeanne Cherhal (Un dimanche de janvier, ndlr), s'est souvenue Laeticia Hallyday, très émue en évoquant la mort de Samuel Paty. Après ce nouvel attentat, il aurait rassemblé les équipes, rappelé Jeanne pour qu'elle exprime sa tristesse, sa révolte... Il aurait voulu partager la souffrance des gens." En mars 2016 dans les colonnes de Paris Match, Johnny Hallyday évoquait avec émotion les attentats du 13 novembre et son envie de monter sur scène pour ne pas donner raison aux terroristes. "En novembre dernier, nous sommes montés sur scène à Strasbourg dès le lendemain des attentats du Bataclan", racontait le Taulier.Johnny Hallyday : "On ne baisse pas les bras face au terrorisme""Une semaine plus tard, nous étions à Bruxelles, nous avons donné un premier concert, mais le second a été annulé par les autorités, car la ville était bouclée. Cette fois, c'était une évidence : on ne baisse pas les bras face au terrorisme. Je ne suis pas du genre à capituler", affirmait l'idole des jeunes. Après les attentats de novembre 2015, Johnny Hallyday avait expliqué au Parisien qu'il avait perdu des gens qu'il connaissait au Bataclan. "Si je n'étais pas chanteur, je prendrais une arme et j'irais les combattre. Ce qu'ils ont fait, c'est ignoble, ignoble..., poursuivait le chanteur. Les attentats m'ont rendu malade. J'ai appris les événements en sortant de scène. J'ai ressenti un malaise." Pour rendre hommage aux victimes du terrorisme, il avait participé à un hommage sur la place de la République pour chanter sa douleur et sa peine. Celle qu'il aurait ressentie après la terrible disparition de Samuel Paty. Johnny et Laeticia Hallyday © Chris Delmas Johnny et Laeticia Hallyday © FAMEFLYNET Johnny et Laeticia Hallyday © FAMEFLYNET Johnny et Laeticia Hallyday © FAMEFLYNET Johnny Hallyday © Agence Hommage à Samuel Paty © Stephane Lemouton Hommage à Samuel Paty © Alain Apaydin Hommage à Samuel Paty © Panoramic Hommage à Samuel Paty © Panoramic Laeticia Hallyday est de retour. Après avoir obtenu la nationalité américaine il y a quelques semaines, la veuve de l'idole des jeunes est revenue à Paris pour présenter le coffret du dernier road trip de Johnny Hallyday. L'occasion pour elle de faire la tournée des médias pour évoquer sa nouvelle vie à Los Angeles, son compagnon, ses filles, l'héritage de Johnny mais aussi la triste actualité. Dans les colonnes du Parisien ce mercredi 21 octobre, la maman de Jade et Joy a notamment réagi à l'assassinat de Samuel Paty, le professeur victime d'un attentat terroriste après avoir fait un cours sur la liberté d'expression à ses élèves du collège de l'Aulnes, à Conflans-Sainte-Honorine. Selon Laeticia Hallyday, Johnny aurait été totalement bouleversé par sa mort. "Il aurait fait une chanson sur ce professeur, c'est certain", assure la veuve du Taulier auprès de nos confrères."Après l'attentat de Charlie Hebdo, il était très bouleversé, ému aux larmes. Il avait voulu rendre hommage aux victimes à travers une chanson avec les mots de Jeanne Cherhal (Un dimanche de janvier, ndlr), s'est souvenue Laeticia Hallyday, très émue en évoquant la mort de Samuel Paty. Après ce nouvel attentat, il aurait rassemblé les équipes, rappelé Jeanne pour qu'elle exprime sa tristesse, sa révolte... Il aurait voulu partager la souffrance des gens." En mars 2016 dans les colonnes de Paris Match, Johnny Hallyday évoquait avec émotion les attentats du 13 novembre et son envie de monter sur scène pour ne pas donner raison aux terroristes. "En novembre dernier, nous sommes montés sur scène à Strasbourg dès le lendemain des attentats du Bataclan", racontait le Taulier.Johnny Hallyday : "On ne baisse pas les bras face au terrorisme""Une semaine plus tard, nous étions à Bruxelles, nous avons donné un premier concert, mais le second a été annulé par les autorités, car la ville était bouclée. Cette fois, c'était une évidence : on ne baisse pas les bras face au terrorisme. Je ne suis pas du genre à capituler", affirmait l'idole des jeunes. Après les attentats de novembre 2015, Johnny Hallyday avait expliqué au Parisien qu'il avait perdu des gens qu'il connaissait au Bataclan. "Si je n'étais pas chanteur, je prendrais une arme et j'irais les combattre. Ce qu'ils ont fait, c'est ignoble, ignoble..., poursuivait le chanteur. Les attentats m'ont rendu malade. J'ai appris les événements en sortant de scène. J'ai ressenti un malaise." Pour rendre hommage aux victimes du terrorisme, il avait participé à un hommage sur la place de la République pour chanter sa douleur et sa peine. Celle qu'il aurait ressentie après la terrible disparition de Samuel Paty. Johnny et Laeticia Hallyday © Chris Delmas Johnny et Laeticia Hallyday © FAMEFLYNET Johnny et Laeticia Hallyday © FAMEFLYNET Johnny et Laeticia Hallyday © FAMEFLYNET Johnny Hallyday © Agence Hommage à Samuel Paty © Stephane Lemouton Hommage à Samuel Paty © Alain Apaydin Hommage à Samuel Paty © Panoramic Hommage à Samuel Paty © Panoramic
21 octobre 2020

Grégory Montel (Dix pour cent) : qui est sa compagne Marine Danaux ?

Depuis 2008, Grégory Montel partage la vie de la comédienne Marine Danaux. Invité dans l'émission Je t'aime etc en août dernier, la star de Dix pour cent avait raconté sa première nuit avec son épouse. Une chose est sûre, il ne risque pas de l'oublier ! Face à Daphné Bürki, Grégory Montel avait révélé : "On s'est rencontré au théâtre et notre première nuit, on l'a passée sur le plateau du Théâtre du Soleil, sur la scène, c'est pour vous dire." Sous les rires des chroniqueurs, c'est visiblement amusé qu'il avait ajouté : "C'est beau, mais c'est beaucoup moins romantique, parce qu'en fait, on a pris les draps qui servaient pour se coucher et en fait, c'était plein d'acariens et j'ai éternué toute la nuit. Je sais pas vous, mais moi, je suis allergique à la poussière."À 38 ans, Marine Danaux a déjà un CV bien rempli ! Au cours de ces vingt ans de carrière, la comédienne a joué dans une dizaine de pièces de théâtre et de films au cinéma. Cependant, c'est à la télévision qu'elle est particulièrement active. En 2004, elle interprétait la fille de Francis Huster dans la série Le grand patron. Après être apparue dans Diane femme flic, Las Vegas Hôtel et Enquêtes réservées, la jolie brune a décroché en 2020 le rôle de Sophie Corcel dans Plus belle la vie ! En plus de ses talents de comédienne, Marine Danaux pratique l'accordéon, le plongeon acrobatique, la photographie, le ski, le patinage, ainsi que l'équitation !Une maman aux petits soinsEnsemble, le couple a eu deux petits garçons, âgés de 4 et 7 ans. Si Grégory Montel et Marine Danaux ont des métiers très prenants, c'est la comédienne qui s'occupe plus de leurs enfants ! Pour Télé-Loisirs, la star du petit écran avait confié : "Pour moi, avoir mes enfants une journée entière, c'est parfois dur. C'est un vrai travail. Nos mères étaient de véritables héroïnes du quotidien : certaines travaillaient et géraient les enfants alors que les hommes ne faisaient rien. Mon père, que j'aime profondément, n'a jamais changé une couche." Il ajoutait cependant : "Dans ma vie privée, j'essaie. Je pense que ma compagne assume un peu plus que moi, mais je crois que j'en fais pas mal." Grégory Montel et Marine Danaux © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Grégory Montel © COADIC GUIREC Grégory Montel © Norbert Scanella Grégory Montel © Norbert Scanella Grégory Montel © © Cyril Pecquenard / KCS PRESSE Grégory Montel © © Yann Mansert / KCS PRESSE Grégory Montel © © Isabelle Vautier / KCS PRESSE Marine Danaux © Instagram Marine Danaux © Instagram Depuis 2008, Grégory Montel partage la vie de la comédienne Marine Danaux. Invité dans l'émission Je t'aime etc en août dernier, la star de Dix pour cent avait raconté sa première nuit avec son épouse. Une chose est sûre, il ne risque pas de l'oublier ! Face à Daphné Bürki, Grégory Montel avait révélé : "On s'est rencontré au théâtre et notre première nuit, on l'a passée sur le plateau du Théâtre du Soleil, sur la scène, c'est pour vous dire." Sous les rires des chroniqueurs, c'est visiblement amusé qu'il avait ajouté : "C'est beau, mais c'est beaucoup moins romantique, parce qu'en fait, on a pris les draps qui servaient pour se coucher et en fait, c'était plein d'acariens et j'ai éternué toute la nuit. Je sais pas vous, mais moi, je suis allergique à la poussière."À 38 ans, Marine Danaux a déjà un CV bien rempli ! Au cours de ces vingt ans de carrière, la comédienne a joué dans une dizaine de pièces de théâtre et de films au cinéma. Cependant, c'est à la télévision qu'elle est particulièrement active. En 2004, elle interprétait la fille de Francis Huster dans la série Le grand patron. Après être apparue dans Diane femme flic, Las Vegas Hôtel et Enquêtes réservées, la jolie brune a décroché en 2020 le rôle de Sophie Corcel dans Plus belle la vie ! En plus de ses talents de comédienne, Marine Danaux pratique l'accordéon, le plongeon acrobatique, la photographie, le ski, le patinage, ainsi que l'équitation !Une maman aux petits soinsEnsemble, le couple a eu deux petits garçons, âgés de 4 et 7 ans. Si Grégory Montel et Marine Danaux ont des métiers très prenants, c'est la comédienne qui s'occupe plus de leurs enfants ! Pour Télé-Loisirs, la star du petit écran avait confié : "Pour moi, avoir mes enfants une journée entière, c'est parfois dur. C'est un vrai travail. Nos mères étaient de véritables héroïnes du quotidien : certaines travaillaient et géraient les enfants alors que les hommes ne faisaient rien. Mon père, que j'aime profondément, n'a jamais changé une couche." Il ajoutait cependant : "Dans ma vie privée, j'essaie. Je pense que ma compagne assume un peu plus que moi, mais je crois que j'en fais pas mal." Grégory Montel et Marine Danaux © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Grégory Montel © COADIC GUIREC Grégory Montel © Norbert Scanella Grégory Montel © Norbert Scanella Grégory Montel © © Cyril Pecquenard / KCS PRESSE Grégory Montel © © Yann Mansert / KCS PRESSE Grégory Montel © © Isabelle Vautier / KCS PRESSE Marine Danaux © Instagram Marine Danaux © Instagram
21 octobre 2020

Nathalie Marquay insultée par Laurent Ruquier : l'épouse de Jean-Pierre Pernaut réplique

Le ton monte entre Laurent Ruquier et Nathalie Marquay. Depuis plusieurs semaines, l'animateur d'On est en direct et l'ex-Miss France se piquent par médias interposés. Tout a commencé sur le plateau de Touche pas à mon poste après que Jean-Pierre Pernaut a annoncé quitter le JT de 13h de TF1. "C'est vrai que Ruquier, pendant des années et des années avec son ami Baffie, il me fracasse en disant que je suis l'homme du gouvernement. Heureusement que j'ai eu quinze gouvernements : un jour, je suis chiraquien, un jour macroniste et là on dit que je suis anti Macron...", plaisantait le journaliste sur C8. Invité par Cyril Hanouna ce mardi 20 octobre, Laurent Ruquier lui a répondu. "J'aime bien Jean-Pierre Pernaut, j'ai juste dit que je n'aimais pas les sujets qu'il traitait dans son journal. C'est mon goût à moi ! (...) Contrairement à lui, je ne me serais pas permis de dire : 'je ne peux pas le blairer'. Il ne me connaît pas !", a-t-il d'abord lâché avant de s'en prendre à Nathalie Marquay qui est "plus conne que lui encore".Contactée par Télé-Loisirs au lendemain de cette attaque, l'épouse de Jean-Pierre Pernaut a expliqué avoir été surprise par les propos de Laurent Ruquier. "J'ai juste dit la vérité ! Je pense que, comme il ne veut pas trop s'attaquer à Jean-Pierre, c'est plus facile de s'attaquer à moi... Pourtant, je l'ai toujours défendu, a regretté Nathalie Marquay. J'ai été l'une des seuls à défendre son programme (On est en direct, la nouvelle émission présentée par Laurent Ruquier, ndlr), j'ai même dit que je l'avais trouvé très bien, sensible, que cela lui donnait une autre image, je lui ai souhaité longue vie...tout en me disant : 'tant pis si je me mets Jean-Pierre à dos !'" Sur le plateau de Touche pas à mon poste la veille, Laurent Ruquier s'était vivement emporté contre le couple. "Je suis peut-être ingrat comme a dit Zemmour mais je crois pas, lui pour le coup il est ingrat", avait lancé l'animateur au sujet du journaliste.Laurent Ruquier "traite de facho" Jean-Pierre Pernaut"Quand il a fait de la promo pour sa pièce de théâtre, je l'ai reçu très gentiment à plusieurs reprises donc je comprends pas pourquoi il a balancé ça... Peut-être que j'ai pas les mêmes idées politiques que lui, ça c'est certain", continuait celui qui a dit adieu à On n'est pas couché au début de l'été. Dans les colonnes de Télé-Loisirs, Nathalie Marquay a expliqué que les propos de l'animateur du service public étaient inexacts. "Déjà, nous ne sommes jamais allés en couple faire notre promo chez lui", a assuré l'ex-Miss France avant de conclure en faisant de dures accusations contre Laurent Ruquier : "Ensuite, si Jean-Pierre n'aime pas Laurent Ruquier, ce n'est pas parce qu'il n'aime pas les sujets de son 13 heures, c'est parce qu'il le traite de facho ! C'est aussi simple que ça". Nathalie Marquay-Pernaut © RACHID BELLAK Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay-Pernaut © Giancarlo Gorassini Laurent Ruquier © Giancarlo Gorassini Nathalie Marquay-Pernaut © Clovis Laurent Ruquier © CEDRIC PERRIN Nathalie Marquay © Pierre Perusseau Laurent Ruquier © Jack Tribeca Jean-Pierre Pernaut et sa femme Nathalie Marquay © COADIC GUIREC Laurent Ruquier © RACHID BELLAK Le ton monte entre Laurent Ruquier et Nathalie Marquay. Depuis plusieurs semaines, l'animateur d'On est en direct et l'ex-Miss France se piquent par médias interposés. Tout a commencé sur le plateau de Touche pas à mon poste après que Jean-Pierre Pernaut a annoncé quitter le JT de 13h de TF1. "C'est vrai que Ruquier, pendant des années et des années avec son ami Baffie, il me fracasse en disant que je suis l'homme du gouvernement. Heureusement que j'ai eu quinze gouvernements : un jour, je suis chiraquien, un jour macroniste et là on dit que je suis anti Macron...", plaisantait le journaliste sur C8. Invité par Cyril Hanouna ce mardi 20 octobre, Laurent Ruquier lui a répondu. "J'aime bien Jean-Pierre Pernaut, j'ai juste dit que je n'aimais pas les sujets qu'il traitait dans son journal. C'est mon goût à moi ! (...) Contrairement à lui, je ne me serais pas permis de dire : 'je ne peux pas le blairer'. Il ne me connaît pas !", a-t-il d'abord lâché avant de s'en prendre à Nathalie Marquay qui est "plus conne que lui encore".Contactée par Télé-Loisirs au lendemain de cette attaque, l'épouse de Jean-Pierre Pernaut a expliqué avoir été surprise par les propos de Laurent Ruquier. "J'ai juste dit la vérité ! Je pense que, comme il ne veut pas trop s'attaquer à Jean-Pierre, c'est plus facile de s'attaquer à moi... Pourtant, je l'ai toujours défendu, a regretté Nathalie Marquay. J'ai été l'une des seuls à défendre son programme (On est en direct, la nouvelle émission présentée par Laurent Ruquier, ndlr), j'ai même dit que je l'avais trouvé très bien, sensible, que cela lui donnait une autre image, je lui ai souhaité longue vie...tout en me disant : 'tant pis si je me mets Jean-Pierre à dos !'" Sur le plateau de Touche pas à mon poste la veille, Laurent Ruquier s'était vivement emporté contre le couple. "Je suis peut-être ingrat comme a dit Zemmour mais je crois pas, lui pour le coup il est ingrat", avait lancé l'animateur au sujet du journaliste.Laurent Ruquier "traite de facho" Jean-Pierre Pernaut"Quand il a fait de la promo pour sa pièce de théâtre, je l'ai reçu très gentiment à plusieurs reprises donc je comprends pas pourquoi il a balancé ça... Peut-être que j'ai pas les mêmes idées politiques que lui, ça c'est certain", continuait celui qui a dit adieu à On n'est pas couché au début de l'été. Dans les colonnes de Télé-Loisirs, Nathalie Marquay a expliqué que les propos de l'animateur du service public étaient inexacts. "Déjà, nous ne sommes jamais allés en couple faire notre promo chez lui", a assuré l'ex-Miss France avant de conclure en faisant de dures accusations contre Laurent Ruquier : "Ensuite, si Jean-Pierre n'aime pas Laurent Ruquier, ce n'est pas parce qu'il n'aime pas les sujets de son 13 heures, c'est parce qu'il le traite de facho ! C'est aussi simple que ça". Nathalie Marquay-Pernaut © RACHID BELLAK Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay-Pernaut © Giancarlo Gorassini Laurent Ruquier © Giancarlo Gorassini Nathalie Marquay-Pernaut © Clovis Laurent Ruquier © CEDRIC PERRIN Nathalie Marquay © Pierre Perusseau Laurent Ruquier © Jack Tribeca Jean-Pierre Pernaut et sa femme Nathalie Marquay © COADIC GUIREC Laurent Ruquier © RACHID BELLAK
21 octobre 2020

Miss : qui est Alex Wetter, le mannequin androgyne qui tient le premier rôle ?

Encore relativement inconnu auprès du public français, Alex Wetter ne devrait plus rester anonyme très longtemps après la sortie de "Miss", en salles ce mercredi. Dans le nouveau film du réalisateur franco-portuguais Ruben Alves - à qui l'on doit aussi "La Cage Dorée", sorti en 2013 - le jeune homme interprète le rôle d'Alex, dont le rêve le plus cher est de devenir une Miss. Habité par ce désir depuis l'enfance, c'est après la mort de ses parents, à l'âge de 15 ans, qu'il voit ce dernier prendre vie pour de bon. Arrivé à l'âge adulte, il prend alors la décision de s'inscrire au concours de Miss France, sans dévoiler qu'il est un homme. Grâce à sa volonté sans bornes et au soutien de son entourage, Alex va s'embarquer dans cette nouvelle aventure, riches en challenges et en émotions, sans perdre de vue la couronne à la clé. Un voyage introspectif porté par Alex Wetter, 29 ans, qui signe ici son premier rôle au cinéma.Si "Miss" marque les débuts de l'acteur sur grand écran, Alex Wetter s'est déjà illustré dans des petits rôles à la télévision. En 2014, il est apparu dans "Rouge Sang" avec Sandrine Bonnaire avant de tenir un petit rôle dans Versailles, la série signée Canal+, l'année suivante. Vous l'avez peut-être également aperçu dans le clip de Shy'm, En apesanteur (sa reprise de Calogero) ou encore dans les publicités Citröen ou TooGood. Tout terrain, Alex Wetter a également défilé pour Jean-Paul Gaultier en 2016, lors de la semaine de la Couture. "J'ai réalisé un rêve", confie le jeune homme à Télé 7 jours à propos de cette expérience."Le masculin-féminin a toujours fait partie de moi"Expert en mélange des genres, Alex Wetter aime osciller entre masculinité et féminité à sa guise. "Le masculin-féminin a toujours fait partie de moi", livre-t-il à Télé 7 jours. "Quand j'ai débuté le mannequinat à Paris (il est originaire du sud, ndlr), je me suis dit que c'était un bon moyen pour être accepté (...) En m'exposant je me suis protégé...et blindé." Imprévisible et peu séduit à l'idée de recevoir une étiquette, il déclare "J'ai toujours aimé être là où on ne m'attend pas. Vous voyez, j'ai abandonné mes cheveux longs et adopté une petite moustache"."Miss" est à retrouver en salles dès ce mercredi. Alexandre Wetter © Instagram Alexandre Wetter © Instagram Affiche de Miss © Instagram Ruben Alves et Alexandre Wetter © Instagram L'équipe de "Miss" © Instagram Alexandre Wetter © Instagram Encore relativement inconnu auprès du public français, Alex Wetter ne devrait plus rester anonyme très longtemps après la sortie de "Miss", en salles ce mercredi. Dans le nouveau film du réalisateur franco-portuguais Ruben Alves - à qui l'on doit aussi "La Cage Dorée", sorti en 2013 - le jeune homme interprète le rôle d'Alex, dont le rêve le plus cher est de devenir une Miss. Habité par ce désir depuis l'enfance, c'est après la mort de ses parents, à l'âge de 15 ans, qu'il voit ce dernier prendre vie pour de bon. Arrivé à l'âge adulte, il prend alors la décision de s'inscrire au concours de Miss France, sans dévoiler qu'il est un homme. Grâce à sa volonté sans bornes et au soutien de son entourage, Alex va s'embarquer dans cette nouvelle aventure, riches en challenges et en émotions, sans perdre de vue la couronne à la clé. Un voyage introspectif porté par Alex Wetter, 29 ans, qui signe ici son premier rôle au cinéma.Si "Miss" marque les débuts de l'acteur sur grand écran, Alex Wetter s'est déjà illustré dans des petits rôles à la télévision. En 2014, il est apparu dans "Rouge Sang" avec Sandrine Bonnaire avant de tenir un petit rôle dans Versailles, la série signée Canal+, l'année suivante. Vous l'avez peut-être également aperçu dans le clip de Shy'm, En apesanteur (sa reprise de Calogero) ou encore dans les publicités Citröen ou TooGood. Tout terrain, Alex Wetter a également défilé pour Jean-Paul Gaultier en 2016, lors de la semaine de la Couture. "J'ai réalisé un rêve", confie le jeune homme à Télé 7 jours à propos de cette expérience."Le masculin-féminin a toujours fait partie de moi"Expert en mélange des genres, Alex Wetter aime osciller entre masculinité et féminité à sa guise. "Le masculin-féminin a toujours fait partie de moi", livre-t-il à Télé 7 jours. "Quand j'ai débuté le mannequinat à Paris (il est originaire du sud, ndlr), je me suis dit que c'était un bon moyen pour être accepté (...) En m'exposant je me suis protégé...et blindé." Imprévisible et peu séduit à l'idée de recevoir une étiquette, il déclare "J'ai toujours aimé être là où on ne m'attend pas. Vous voyez, j'ai abandonné mes cheveux longs et adopté une petite moustache"."Miss" est à retrouver en salles dès ce mercredi. Alexandre Wetter © Instagram Alexandre Wetter © Instagram Affiche de Miss © Instagram Ruben Alves et Alexandre Wetter © Instagram L'équipe de "Miss" © Instagram Alexandre Wetter © Instagram
21 octobre 2020

Olympiakos-OM : découvrez les femmes des joueurs marseillais en photos

Les Marseillais retrouvent la Ligue des Champions ! Ce mercredi 21 octobre à 21 heures, l'Olympique de Marseille se déplace en Grèce pour y affronter l'Olympiakos, dans le cadre de la première journée de la phase de groupes. Pour l'occasion, Closer vous propose de découvrir ou de redécouvrir les femmes qui partagent la vie des joueurs phocéens, en photos dans notre diaporama.Et elles sont nombreuses à être connues. Parmi elles, on retrouve les habitués des tribunes lors des matchs de l'équipe de France comme Sandra, la femme du gardien Steve Mandanda, ou Ludivine, l'épouse de Dimitri Payet. La plus connue reste toutefois Charlotte Pirroni. Ancienne candidate à l'élection de Miss France, la jeune femme, suivie par près de 450.000 personnes sur Instagram, partage la vie du champion du monde français Florian Thauvin. Le couple a récemment accueilli leur premier enfant, Alessio, un garçon né en février dernier.Coralie Porrovecchio, star de télé-réalité, influenceuse et chérie de KamaraAutre compagne célèbre du côté de l'Olympique de Marseille : Coralie Porrovecchio. Ancienne star de la télé-réalité, passée notamment par Secret Story et Les Anges, la jeune femme, toujours suivie par 2,3 millions d'abonnés sur Instagram, est en couple avec Boubacar Kamara, suspendu pour ce match. Elle a accouché de son premier enfant, un petit Leeroy, il y a quelques mois. Découvrez également dans notre diaporama Morgane, la chérie de Valentin Rongier, Marie, la femme de Morgan Sanson, Thara, la compagne de Kevin Strootman, Maria, la chérie d'Alvaro Gonzalez et Adriana, la superbe partenaire de vie de Duje Caleta-Car. Suivie par 70.000 personnes, cette dernière est une influenceuse en Croatie. Découvrez les femmes des joueurs de l'Olympique de Marseille © Captures Instagram Boubacar Kamara © Capture Instagram Boubacar Kamara © Capture Instagram Boubacar Kamara © Capture Instagram Florian Thauvin © Capture Instagram Florian Thauvin © Capture Instagram Florian Thauvin © Moreau-Perusseau Dimitri Payet © Capture Instagram Dimitri Payet © Capture Instagram Dimitri Payet © Capture Instagram Valentin Rongier © Capture Instagram Valentin Rongier © Capture Instagram Steve Mandanda © CYRIL MOREAU Steve Mandanda © CYRIL MOREAU Morgan Sanson © Capture Instagram Morgan Sanson © Capture Instagram Kevin Strootman © Capture Instagram Kevin Strootman © Capture Instagram Kevin Strootman © Capture Instagram Alvaro Gonzalez © Capture Instagram Alvaro Gonzalez © Capture Instagram Alvaro Gonzalez © Capture Instagram Duje Caleta-Car © Capture Instagram Duje Caleta-Car © Capture Instagram Duje Caleta-Car © Capture Instagram Les Marseillais retrouvent la Ligue des Champions ! Ce mercredi 21 octobre à 21 heures, l'Olympique de Marseille se déplace en Grèce pour y affronter l'Olympiakos, dans le cadre de la première journée de la phase de groupes. Pour l'occasion, Closer vous propose de découvrir ou de redécouvrir les femmes qui partagent la vie des joueurs phocéens, en photos dans notre diaporama.Et elles sont nombreuses à être connues. Parmi elles, on retrouve les habitués des tribunes lors des matchs de l'équipe de France comme Sandra, la femme du gardien Steve Mandanda, ou Ludivine, l'épouse de Dimitri Payet. La plus connue reste toutefois Charlotte Pirroni. Ancienne candidate à l'élection de Miss France, la jeune femme, suivie par près de 450.000 personnes sur Instagram, partage la vie du champion du monde français Florian Thauvin. Le couple a récemment accueilli leur premier enfant, Alessio, un garçon né en février dernier.Coralie Porrovecchio, star de télé-réalité, influenceuse et chérie de KamaraAutre compagne célèbre du côté de l'Olympique de Marseille : Coralie Porrovecchio. Ancienne star de la télé-réalité, passée notamment par Secret Story et Les Anges, la jeune femme, toujours suivie par 2,3 millions d'abonnés sur Instagram, est en couple avec Boubacar Kamara, suspendu pour ce match. Elle a accouché de son premier enfant, un petit Leeroy, il y a quelques mois. Découvrez également dans notre diaporama Morgane, la chérie de Valentin Rongier, Marie, la femme de Morgan Sanson, Thara, la compagne de Kevin Strootman, Maria, la chérie d'Alvaro Gonzalez et Adriana, la superbe partenaire de vie de Duje Caleta-Car. Suivie par 70.000 personnes, cette dernière est une influenceuse en Croatie. Découvrez les femmes des joueurs de l'Olympique de Marseille © Captures Instagram Boubacar Kamara © Capture Instagram Boubacar Kamara © Capture Instagram Boubacar Kamara © Capture Instagram Florian Thauvin © Capture Instagram Florian Thauvin © Capture Instagram Florian Thauvin © Moreau-Perusseau Dimitri Payet © Capture Instagram Dimitri Payet © Capture Instagram Dimitri Payet © Capture Instagram Valentin Rongier © Capture Instagram Valentin Rongier © Capture Instagram Steve Mandanda © CYRIL MOREAU Steve Mandanda © CYRIL MOREAU Morgan Sanson © Capture Instagram Morgan Sanson © Capture Instagram Kevin Strootman © Capture Instagram Kevin Strootman © Capture Instagram Kevin Strootman © Capture Instagram Alvaro Gonzalez © Capture Instagram Alvaro Gonzalez © Capture Instagram Alvaro Gonzalez © Capture Instagram Duje Caleta-Car © Capture Instagram Duje Caleta-Car © Capture Instagram Duje Caleta-Car © Capture Instagram
21 octobre 2020

Elle perd son bébé après avoir été tasée par la police

Leanne Perrett ne s'attendait pas à perdre son bébé en se baladant dans les rues de la ville de Barry. Et pourtant... Alors qu'elle était enceinte de trois mois, cette Galloise de 35 ans a fait une fausse couche après avoir été tasée par la police. Il y a quelques mois, elle s'est violemment disputée avec son petite ami dans la rue de cette petite ville du Pays de Galles. Face à cette scène, un policier a rapidement voulu s'interposer entre les deux futurs parents. "Les deux ont été vus dans la rue se bousculant et criant des insultes, a expliqué le procureur au tribunal selon The Mirror. L'officier a été approché par un homme puis par la femme, elle disait : 'Je veux qu'il soit entaillé'. Elle a ensuite accusé l'homme et l'officier a tenté de l'arrêter. Alors qu'il tentait de la menotter, elle a glissé au sol." Agitée, Leanne Perrett a ensuite tenté de se défaire de l'emprise du policier et une bagarre aurait éclaté. Selon les éléments de l'enquête, elle a ensuite donné un coup de poing au policier qui l'a tasée en retour. Au tribunal, l'avocat de Leanne Perrett a affirmé que la jeune femme avait eu de nombreuses blessures à la suite de cette altercation, notamment un oeil au beurre noir. La jeune femme aurait également fait une fausse couche dans la foulée. "Bien qu'il n'y ait aucune preuve médicale indiquant que c'était la cause directe, elle a perdu le bébé dans les jours suivant, a expliqué son conseil. Elle admet qu'il s'agissait d'un incident désagréable où la violence n'aurait pas dû se produire." Depuis qu'elle a perdu son bébé, Leanne Perrett souffre d'un trouble psychiatrique important qui n'a pas attendri le juge de district. Shoman Khan a déclaré que l'officier de police avait eu raison d'utiliser son taser.Elle a été condamnée"La réaction de l'officier a été instinctive, c'était une situation houleuse et je pensais qu'il l'avait très bien gérée", a-t-il lancé. Leanne Perrett a été condamné à 16 semaines de prison avec sursis et doit de suivre un programme pour se défaire de son addiction à la drogue. Dévastée par le jugement, la Galloise s'est énervée devant le tribunal : "J'ai fait une fausse couche après que cela se soit produit. J'étais enceinte de trois mois et j'ai perdu le bébé. Je sais que c'est le taser qui l'a causée". Mais le juge n'a pas changé d'avis. "Si vous commettez plus d'infractions, vous les portez contre vous-mêmes comme vous l'avez fait dans cet incident", a expliqué le juge au moment de rendre son verdict dans cette affaire. Une femme fait une fausse couche © Pixabay La ville de Barry © Google Map Leanne Perrett ne s'attendait pas à perdre son bébé en se baladant dans les rues de la ville de Barry. Et pourtant... Alors qu'elle était enceinte de trois mois, cette Galloise de 35 ans a fait une fausse couche après avoir été tasée par la police. Il y a quelques mois, elle s'est violemment disputée avec son petite ami dans la rue de cette petite ville du Pays de Galles. Face à cette scène, un policier a rapidement voulu s'interposer entre les deux futurs parents. "Les deux ont été vus dans la rue se bousculant et criant des insultes, a expliqué le procureur au tribunal selon The Mirror. L'officier a été approché par un homme puis par la femme, elle disait : 'Je veux qu'il soit entaillé'. Elle a ensuite accusé l'homme et l'officier a tenté de l'arrêter. Alors qu'il tentait de la menotter, elle a glissé au sol." Agitée, Leanne Perrett a ensuite tenté de se défaire de l'emprise du policier et une bagarre aurait éclaté. Selon les éléments de l'enquête, elle a ensuite donné un coup de poing au policier qui l'a tasée en retour. Au tribunal, l'avocat de Leanne Perrett a affirmé que la jeune femme avait eu de nombreuses blessures à la suite de cette altercation, notamment un oeil au beurre noir. La jeune femme aurait également fait une fausse couche dans la foulée. "Bien qu'il n'y ait aucune preuve médicale indiquant que c'était la cause directe, elle a perdu le bébé dans les jours suivant, a expliqué son conseil. Elle admet qu'il s'agissait d'un incident désagréable où la violence n'aurait pas dû se produire." Depuis qu'elle a perdu son bébé, Leanne Perrett souffre d'un trouble psychiatrique important qui n'a pas attendri le juge de district. Shoman Khan a déclaré que l'officier de police avait eu raison d'utiliser son taser.Elle a été condamnée"La réaction de l'officier a été instinctive, c'était une situation houleuse et je pensais qu'il l'avait très bien gérée", a-t-il lancé. Leanne Perrett a été condamné à 16 semaines de prison avec sursis et doit de suivre un programme pour se défaire de son addiction à la drogue. Dévastée par le jugement, la Galloise s'est énervée devant le tribunal : "J'ai fait une fausse couche après que cela se soit produit. J'étais enceinte de trois mois et j'ai perdu le bébé. Je sais que c'est le taser qui l'a causée". Mais le juge n'a pas changé d'avis. "Si vous commettez plus d'infractions, vous les portez contre vous-mêmes comme vous l'avez fait dans cet incident", a expliqué le juge au moment de rendre son verdict dans cette affaire. Une femme fait une fausse couche © Pixabay La ville de Barry © Google Map
21 octobre 2020

Mort de Nick Cordero : ce geste bouleversant de sa femme tous les soirs lorsqu'elle couche son fils

Hospitalisé au Centre médical Cedars-Sinaï de Los Angeles, Nick Cordero est mort à 41 ans le 5 juillet 2020, des suites du coronavirus. Trois mois après sa disparition, sa veuve Amanda Kloots met un point d'honneur à célébrer samémoire, alors que leur fils Elvis a célébré son premier anniversaire au moisde juin 2020. Pour ce faire, la comédienne de théâtre (là où elle a d'ailleurs rencontré son défunt bien-aimé, star de Broadway) a instauré un touchant rituel, qu'elle a expliqué au magazine américain People ce mercredi 21 octobre : "nous disons bonne nuit à papa et faisons un bisou à Nick."Mais ce n'est pas tout puisque, toujours auprès de nos confrères d'outre-Atlantique, Amanda Kloots a confié que ses matins avec le petit Elvis étaient aussi rythmés par la musiquede Nick Cordero. Chaque soir, le duo mère-fils en profite également pour regarder des photos de lui ensemble, afin que le bambin n'oublie pas l'homme qu'était son père. De quoi éclaircir ses journées les plus sombres. "Chaque fois que je suis triste, il me remonte le moral en deux secondes", raconte celle qui est devenuecoach professionnelle, "il me regarde avec son grand sourire et ses petites dents, et je suis instantanément transportée dans une humeur différente." Un petit garçon devenu lueur d'espoir, alors que Amanda Kloots constate progressivement sa ressemblance avec son célèbre papa. "Elvis est calme et cool. Il s'entend avec tout le monde. C'est très Nick."95 jours d'hospitalisationLa mort de Nick Cordero a eu l'effet d'un électrochoc. Après avoir contractéune forme grave du coronavirus, l'acteur a passé 95 jours à l'hôpital, plongé dans un coma artificiel pendant la moitié de son séjour. Son état de santé n'a fait qu'empirer. Victime d'une infection pulmonaire, il a aussi été touché par un choc septique, forçant doncses médecins à l'amputer de la jambe droite. Si les nouvelles étaient parfois bonnes et qu'il pouvaitcommuniquer avec les yeux, ne pouvant pas parler, Nick Cordero a finalement été emporté par le Covid-19 suscitant l'émoi à travers le monde entier. Sa mémoire perdure © © Mega / KCS PRESSE Sa mémoire perdure © Capture Instagram Sa mémoire perdure © Capture Instagram Sa mémoire perdure © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Mort le 5 juillet 2020 © Capture Instagram Mort le 5 juillet 2020 © Capture Instagram Mort le 5 juillet 2020 © Backgrid USA Mort le 5 juillet 2020 © Zuma Press Hospitalisé au Centre médical Cedars-Sinaï de Los Angeles, Nick Cordero est mort à 41 ans le 5 juillet 2020, des suites du coronavirus. Trois mois après sa disparition, sa veuve Amanda Kloots met un point d'honneur à célébrer samémoire, alors que leur fils Elvis a célébré son premier anniversaire au moisde juin 2020. Pour ce faire, la comédienne de théâtre (là où elle a d'ailleurs rencontré son défunt bien-aimé, star de Broadway) a instauré un touchant rituel, qu'elle a expliqué au magazine américain People ce mercredi 21 octobre : "nous disons bonne nuit à papa et faisons un bisou à Nick."Mais ce n'est pas tout puisque, toujours auprès de nos confrères d'outre-Atlantique, Amanda Kloots a confié que ses matins avec le petit Elvis étaient aussi rythmés par la musiquede Nick Cordero. Chaque soir, le duo mère-fils en profite également pour regarder des photos de lui ensemble, afin que le bambin n'oublie pas l'homme qu'était son père. De quoi éclaircir ses journées les plus sombres. "Chaque fois que je suis triste, il me remonte le moral en deux secondes", raconte celle qui est devenuecoach professionnelle, "il me regarde avec son grand sourire et ses petites dents, et je suis instantanément transportée dans une humeur différente." Un petit garçon devenu lueur d'espoir, alors que Amanda Kloots constate progressivement sa ressemblance avec son célèbre papa. "Elvis est calme et cool. Il s'entend avec tout le monde. C'est très Nick."95 jours d'hospitalisationLa mort de Nick Cordero a eu l'effet d'un électrochoc. Après avoir contractéune forme grave du coronavirus, l'acteur a passé 95 jours à l'hôpital, plongé dans un coma artificiel pendant la moitié de son séjour. Son état de santé n'a fait qu'empirer. Victime d'une infection pulmonaire, il a aussi été touché par un choc septique, forçant doncses médecins à l'amputer de la jambe droite. Si les nouvelles étaient parfois bonnes et qu'il pouvaitcommuniquer avec les yeux, ne pouvant pas parler, Nick Cordero a finalement été emporté par le Covid-19 suscitant l'émoi à travers le monde entier. Sa mémoire perdure © © Mega / KCS PRESSE Sa mémoire perdure © Capture Instagram Sa mémoire perdure © Capture Instagram Sa mémoire perdure © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Une bataille contre le Covid-19 © Capture Instagram Mort le 5 juillet 2020 © Capture Instagram Mort le 5 juillet 2020 © Capture Instagram Mort le 5 juillet 2020 © Backgrid USA Mort le 5 juillet 2020 © Zuma Press
21 octobre 2020

Karine Ferri bien entourée : Yoann Gourcuff, un papa poule pour leurs enfants

Depuis le début de leur histoire d'amour, Karine Ferri et Yoann Gourcuff mettent un point d'honneur à entretenir la discrétion. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les événements publics, les jeunes mariés n'aiment pas s'afficher. Pareil pour leurs deux enfants, qu'ils élèvent bien loin des flashs des photographes et des médias. Si l'animatrice de TF1 s'autorise de rares confidences sur leur vie privée, on n'en sait que peu de choses. Et c'est le père du footballeur qui vient d'en dévoiler une partie sur les ondes de RMC Sports. Invité pour évoquer son poste d'entraîneur du FC Nantes, Christian Gourcuff a évoqué à demi-mot la vie privée de son fils et de Karine Ferri. "Je viens de faire deux heures de vélo avec lui. Il s'entretient, il fait du tennis, progresse. Et surtout, il s'occupe de ses enfants", a-t-il confié.Selon lui, son fils est "heureux" et "bien dans sa tête" malgré le fait qu'il soit obligé de se tenir éloigné des terrains de football après avoir enchaîné les blessures ces dernières années : "Il faut savoir tourner la page. Il y a eu beaucoup de frustration sur la fin de sa carrière mais il a bien digéré ça. Il faut être raisonnable, on ne reprend pas comme ça, après deux ans. On n'est pas obligé d'annoncer sa fin de carrière". Après avoir imaginé se reconvertir dans l'immobilier, l'époux de Karine Ferri pourrait suivre les traces de son père et devenir entraîneur de football. "Il suit toujours le foot. Je ne vais pas parler à sa place, mais je pense que c'est quelque chose qui peut le brancher, a expliqué Christian Gourcuff sur les ondes de RMC. Après, il faut trouver le contexte et ça c'est plus difficile actuellement." En attendant, Yoann Gourcuff profite donc comme il se doit de ses moments importants passés avec ses enfants, Maël et Claudia.Karine Ferri, une épouse combléeDiscrète sur sa vie privée, Karine Ferri avait accepté de faire de tendre confidences sur son couple après son mariage. "Il n'y a rien de plus beau que de s'unir à l'homme que l'on aime plus que tout, expliquait l'animatrice dans les colonnes de Gala. Celui qui m'a offert ce qu'il y a de plus précieux dans la vie : des enfants. J'ai la chance d'avoir épousé un être merveilleux. Le mariage est une des valeurs ancrées en moi depuis toujours, il est très important dans ma culture. Lorsqu'on aime quelqu'un avec qui on a fondé une famille, c'est une suite logique." Après avoir passé un confinement simple et tranquille avec sa famille, Karine Ferri avait surpris tout le monde en partageant un clich de Yoann Gourcuff et de leurs enfants sur Instagram. "D'habitude, je ne poste rien, mais j'avais envie de partager cette photo, expliquait-elle à Télé Star. Je reste évidemment très pudique sur ma vie privée, mon mari et mes enfants, mais cette photo représente tellement tout !" Leur vie privée, ils tiennent donc à la garder privée. Karine Ferri © Pierre Perusseau Karine Ferri et Yoann Gourcuff © Instagram Karine Ferri et Yoann Gourcuff © Instagram Karine Ferri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Karine Ferri © Marc Ausset Lacroix Yoann Gourcuff © Agence Yoann Gourcuff © CYRIL MOREAU Karine Ferri © RACHID BELLAK Yoann Gourcuff © CYRIL MOREAU Depuis le début de leur histoire d'amour, Karine Ferri et Yoann Gourcuff mettent un point d'honneur à entretenir la discrétion. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les événements publics, les jeunes mariés n'aiment pas s'afficher. Pareil pour leurs deux enfants, qu'ils élèvent bien loin des flashs des photographes et des médias. Si l'animatrice de TF1 s'autorise de rares confidences sur leur vie privée, on n'en sait que peu de choses. Et c'est le père du footballeur qui vient d'en dévoiler une partie sur les ondes de RMC Sports. Invité pour évoquer son poste d'entraîneur du FC Nantes, Christian Gourcuff a évoqué à demi-mot la vie privée de son fils et de Karine Ferri. "Je viens de faire deux heures de vélo avec lui. Il s'entretient, il fait du tennis, progresse. Et surtout, il s'occupe de ses enfants", a-t-il confié.Selon lui, son fils est "heureux" et "bien dans sa tête" malgré le fait qu'il soit obligé de se tenir éloigné des terrains de football après avoir enchaîné les blessures ces dernières années : "Il faut savoir tourner la page. Il y a eu beaucoup de frustration sur la fin de sa carrière mais il a bien digéré ça. Il faut être raisonnable, on ne reprend pas comme ça, après deux ans. On n'est pas obligé d'annoncer sa fin de carrière". Après avoir imaginé se reconvertir dans l'immobilier, l'époux de Karine Ferri pourrait suivre les traces de son père et devenir entraîneur de football. "Il suit toujours le foot. Je ne vais pas parler à sa place, mais je pense que c'est quelque chose qui peut le brancher, a expliqué Christian Gourcuff sur les ondes de RMC. Après, il faut trouver le contexte et ça c'est plus difficile actuellement." En attendant, Yoann Gourcuff profite donc comme il se doit de ses moments importants passés avec ses enfants, Maël et Claudia.Karine Ferri, une épouse combléeDiscrète sur sa vie privée, Karine Ferri avait accepté de faire de tendre confidences sur son couple après son mariage. "Il n'y a rien de plus beau que de s'unir à l'homme que l'on aime plus que tout, expliquait l'animatrice dans les colonnes de Gala. Celui qui m'a offert ce qu'il y a de plus précieux dans la vie : des enfants. J'ai la chance d'avoir épousé un être merveilleux. Le mariage est une des valeurs ancrées en moi depuis toujours, il est très important dans ma culture. Lorsqu'on aime quelqu'un avec qui on a fondé une famille, c'est une suite logique." Après avoir passé un confinement simple et tranquille avec sa famille, Karine Ferri avait surpris tout le monde en partageant un clich de Yoann Gourcuff et de leurs enfants sur Instagram. "D'habitude, je ne poste rien, mais j'avais envie de partager cette photo, expliquait-elle à Télé Star. Je reste évidemment très pudique sur ma vie privée, mon mari et mes enfants, mais cette photo représente tellement tout !" Leur vie privée, ils tiennent donc à la garder privée. Karine Ferri © Pierre Perusseau Karine Ferri et Yoann Gourcuff © Instagram Karine Ferri et Yoann Gourcuff © Instagram Karine Ferri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Karine Ferri © Marc Ausset Lacroix Yoann Gourcuff © Agence Yoann Gourcuff © CYRIL MOREAU Karine Ferri © RACHID BELLAK Yoann Gourcuff © CYRIL MOREAU
21 octobre 2020

Kim Kardashian : cette opération de chirurgie que son premier mari lui a imposée

Depuis huit ans, Kim Kardashian partage la vie du rappeur Kanye West, avec qui elle a eu quatre enfants. Si la star est heureuse en amour, elle a souffert de violences conjugales lors de son premier mariage avec Damon Thomas lorsqu'elle avait vingt ans. En effet, le producteur de musique contrôlait chacun de ses mouvements. Sur les papiers de divorce déposés en 2003, il est noté que Damon Thomas aurait frappé la star et payé pour qu'elle subisse une chirurgie plastique. Dans un épisode de L'incroyable famille Kardashian, la jolie brune avait révélé qu'elle était sous ecstasy quand elle était avec lui et a fait des révélations explosives dans la procédure de divorce. Cependant, le producteur de musique a toujours maintenu son innocence et accuse Kim Kardashian de mentir sur toute la ligne.À l'époque, la sœur aînée de Khloé Kardashian travaillait dans un magasin de vêtements lorsqu'elle a rencontré Damon Thomas. Selon les documents judiciaires, ce dernier l'aurait rapidement forcée à quitter son emploi parce qu'il ne voulait pas que ses ex petits-amis lui rendent visite dans le magasin. La star de 40 ans s'est rappelée : "Il a dit qu'il voulait savoir où j'étais à tout moment." Ce n'est que quelques mois après le début de leur vie conjugale que Kim Kardashian a affirmé que Damon Thomas avait commencé à être physiquement violent envers elle. On peut ainsi lire dans les documents : "Avant de partir de la maison, Damon m'a frappé au visage et m'a coupé la lèvre. Je suis tombée dans le cadre du lit et je me suis cognée le genou avec force. Je boitais quand nous sommes allés faire du parachutisme." À un autre moment, Damon Thomas aurait été en colère que son épouse ai contacté un ami et l'avait laissé seule après l'avoir frappée au visage. "J'ai pensé appeler la police, mais j'avais peur et j'ai décidé de ne pas le faire", confiait alors Kim Kardashian.Damon Thomas souhaitait que sa femme soit "parfaite"En plus de la violence physique, les documents affirment que le producteur de musique ne permettait pas à la star d'aller nulle part non accompagnée et essayait de la garder dans la maison. Souhaitant que sa femme soit "parfaite", il l'aurait de plus forcée à subir une chirurgie plastique. Essayant de contrôler son apparence, Damon Thomas a ainsi payé 3 650 dollars pour que Kim Kardashian ait une liposuccion et 1 000 dollars supplémentaires pour d'autres petites modifications. Finalement, c'est après trois ans de relation que le duo se séparait définitivement.Le producteur de musique a depuis affirmé que Kim Kardashian avait "inventé" les allégations et avait révélé qu'il était en fait celui qui avait réellement demandait le divorce. Damon Thomas a également affirmé que son épouse l'avait trompé pendant leur mariage, ce qui avait conduit au divorce. Pour le magazine américain In Touch, il avait été plus loin en critiquant son ex et son "obsession pour la célébrité" : "Elle ne peut ni écrire, ni chanter ni danser, alors elle fait des choses nuisibles pour se valider dans les médias. Elle ferait n'importe quoi pour être célèbre." Kim Kardashian © AGENCE Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Zuma Press Kim Kardashian © Jacovides-Borde-Bebert Kim Kardashian © © Image Press / KCS PRESSE Kim Kardashian © © Image Press / KCS PRESSE Depuis huit ans, Kim Kardashian partage la vie du rappeur Kanye West, avec qui elle a eu quatre enfants. Si la star est heureuse en amour, elle a souffert de violences conjugales lors de son premier mariage avec Damon Thomas lorsqu'elle avait vingt ans. En effet, le producteur de musique contrôlait chacun de ses mouvements. Sur les papiers de divorce déposés en 2003, il est noté que Damon Thomas aurait frappé la star et payé pour qu'elle subisse une chirurgie plastique. Dans un épisode de L'incroyable famille Kardashian, la jolie brune avait révélé qu'elle était sous ecstasy quand elle était avec lui et a fait des révélations explosives dans la procédure de divorce. Cependant, le producteur de musique a toujours maintenu son innocence et accuse Kim Kardashian de mentir sur toute la ligne.À l'époque, la sœur aînée de Khloé Kardashian travaillait dans un magasin de vêtements lorsqu'elle a rencontré Damon Thomas. Selon les documents judiciaires, ce dernier l'aurait rapidement forcée à quitter son emploi parce qu'il ne voulait pas que ses ex petits-amis lui rendent visite dans le magasin. La star de 40 ans s'est rappelée : "Il a dit qu'il voulait savoir où j'étais à tout moment." Ce n'est que quelques mois après le début de leur vie conjugale que Kim Kardashian a affirmé que Damon Thomas avait commencé à être physiquement violent envers elle. On peut ainsi lire dans les documents : "Avant de partir de la maison, Damon m'a frappé au visage et m'a coupé la lèvre. Je suis tombée dans le cadre du lit et je me suis cognée le genou avec force. Je boitais quand nous sommes allés faire du parachutisme." À un autre moment, Damon Thomas aurait été en colère que son épouse ai contacté un ami et l'avait laissé seule après l'avoir frappée au visage. "J'ai pensé appeler la police, mais j'avais peur et j'ai décidé de ne pas le faire", confiait alors Kim Kardashian.Damon Thomas souhaitait que sa femme soit "parfaite"En plus de la violence physique, les documents affirment que le producteur de musique ne permettait pas à la star d'aller nulle part non accompagnée et essayait de la garder dans la maison. Souhaitant que sa femme soit "parfaite", il l'aurait de plus forcée à subir une chirurgie plastique. Essayant de contrôler son apparence, Damon Thomas a ainsi payé 3 650 dollars pour que Kim Kardashian ait une liposuccion et 1 000 dollars supplémentaires pour d'autres petites modifications. Finalement, c'est après trois ans de relation que le duo se séparait définitivement.Le producteur de musique a depuis affirmé que Kim Kardashian avait "inventé" les allégations et avait révélé qu'il était en fait celui qui avait réellement demandait le divorce. Damon Thomas a également affirmé que son épouse l'avait trompé pendant leur mariage, ce qui avait conduit au divorce. Pour le magazine américain In Touch, il avait été plus loin en critiquant son ex et son "obsession pour la célébrité" : "Elle ne peut ni écrire, ni chanter ni danser, alors elle fait des choses nuisibles pour se valider dans les médias. Elle ferait n'importe quoi pour être célèbre." Kim Kardashian © AGENCE Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Backgrid USA Kim Kardashian © Zuma Press Kim Kardashian © Jacovides-Borde-Bebert Kim Kardashian © © Image Press / KCS PRESSE Kim Kardashian © © Image Press / KCS PRESSE
21 octobre 2020

Thibault de Montalembert (Dix pour cent) : ce dramatique accident qui a failli le détourner de sa carrière de comédien

Issu d'une famille noble, Thibault de Montalembert ne se pensait jamais capablede suivre une carrière de comédien. Dès sa plus tendre enfance, l'interprète de l'agent artistique Mathias Barneville dans Dix Pour Cent (dont la quatrième saison est diffusée dès ce mercredi 21 octobre sur France 2) avait pour vocation de devenir prêtre. Mais ce n'estqu'après un accident dramatique qu'il avait sauté le pas. De retour dans sa Mayennenatale durant l'été 1980 - comme il le confiait au magazine Paris Match en décembre 2019 - sa belle-sœur l'avait raccompagné à la gare d'Evron après son séjour. Ils ont été victimes d'un accident de la route auquel cette dernière n'a pas survécu, laissant ainsi derrière elle ses trois enfants.De son côté, Thibault de Montalembert avait écopé d'un traumatisme crânien. Sa convalescence a été longue et épuisante. "Six mois à dormir quinze heures par jour. Six mois où, enfermé dans ma chambre de bonne au-dessus de l'appartement de mes parents, je lis des mystiques", s'était rappelé le comédien de 58 ans. Il avait alorsdécidé d'entrer dans les ordres, se tournant vers le monastère trappiste Notre-Dame d'Aiguebelle que lui avait recommandé l'un de ses frères (il est le benjamin d'une fratrie de sept enfants). L'abbaye cistercienne avait accepté de l'accueillir pendant cinq mois.Un coup de foudre déroutantMais là, il ne pouvait ignorer sa désillusion. Envahi par l'ennui, Thibault de Montalembert accepta une invitation à un dîner entre amis. Il y rencontra celle qui le fit changer de vie une bonne fois pour toutes : la graveuse et peintre Astrid de La Forest. Un coup de foudre qui le fit renouer avec sa deuxième vocation, à savoir, celle de devenir acteur. Pensionnaire à la Comédie-Française durant deux ans, et marié dans la foulée à l'élue de son cœur, Thibault de Montalembert a enchaîné les rôles au cinéma (il a notamment joué pour Arnaud Desplechin, Michel Hazanavicius ou encore Jean-Pierre Darroussin)et au théâtre avant d'être révélé au public grâce à son rôle dans Dix Pour Cent.Divorcé en 1989 d'Astrid de La Forest, il a retrouvé l'amour dans les bras de l'actrice Hélène Babu, avec qui il a créé une école de théâtre, désormais fermée. Outre sa collaboration professionnelle avec le comédien, cette dernière lui a offert un fils en 1995, prénommé Nevil. Un fils qui est, comble de l'ironie, devenu agent artistique. Une vocation loin de la comédie © CEDRIC PERRIN Une vocation loin de la comédie © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Une vocation loin de la comédie © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Tragique accident © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Tragique accident © COADIC GUIREC Tragique accident © AGENCE L'amour est intervenu © CEDRIC PERRIN L'amour est intervenu © Pierre Perusseau - Rachid Bellak L'amour est intervenu © COADIC GUIREC Issu d'une famille noble, Thibault de Montalembert ne se pensait jamais capablede suivre une carrière de comédien. Dès sa plus tendre enfance, l'interprète de l'agent artistique Mathias Barneville dans Dix Pour Cent (dont la quatrième saison est diffusée dès ce mercredi 21 octobre sur France 2) avait pour vocation de devenir prêtre. Mais ce n'estqu'après un accident dramatique qu'il avait sauté le pas. De retour dans sa Mayennenatale durant l'été 1980 - comme il le confiait au magazine Paris Match en décembre 2019 - sa belle-sœur l'avait raccompagné à la gare d'Evron après son séjour. Ils ont été victimes d'un accident de la route auquel cette dernière n'a pas survécu, laissant ainsi derrière elle ses trois enfants.De son côté, Thibault de Montalembert avait écopé d'un traumatisme crânien. Sa convalescence a été longue et épuisante. "Six mois à dormir quinze heures par jour. Six mois où, enfermé dans ma chambre de bonne au-dessus de l'appartement de mes parents, je lis des mystiques", s'était rappelé le comédien de 58 ans. Il avait alorsdécidé d'entrer dans les ordres, se tournant vers le monastère trappiste Notre-Dame d'Aiguebelle que lui avait recommandé l'un de ses frères (il est le benjamin d'une fratrie de sept enfants). L'abbaye cistercienne avait accepté de l'accueillir pendant cinq mois.Un coup de foudre déroutantMais là, il ne pouvait ignorer sa désillusion. Envahi par l'ennui, Thibault de Montalembert accepta une invitation à un dîner entre amis. Il y rencontra celle qui le fit changer de vie une bonne fois pour toutes : la graveuse et peintre Astrid de La Forest. Un coup de foudre qui le fit renouer avec sa deuxième vocation, à savoir, celle de devenir acteur. Pensionnaire à la Comédie-Française durant deux ans, et marié dans la foulée à l'élue de son cœur, Thibault de Montalembert a enchaîné les rôles au cinéma (il a notamment joué pour Arnaud Desplechin, Michel Hazanavicius ou encore Jean-Pierre Darroussin)et au théâtre avant d'être révélé au public grâce à son rôle dans Dix Pour Cent.Divorcé en 1989 d'Astrid de La Forest, il a retrouvé l'amour dans les bras de l'actrice Hélène Babu, avec qui il a créé une école de théâtre, désormais fermée. Outre sa collaboration professionnelle avec le comédien, cette dernière lui a offert un fils en 1995, prénommé Nevil. Un fils qui est, comble de l'ironie, devenu agent artistique. Une vocation loin de la comédie © CEDRIC PERRIN Une vocation loin de la comédie © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Une vocation loin de la comédie © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Tragique accident © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Tragique accident © COADIC GUIREC Tragique accident © AGENCE L'amour est intervenu © CEDRIC PERRIN L'amour est intervenu © Pierre Perusseau - Rachid Bellak L'amour est intervenu © COADIC GUIREC
21 octobre 2020

Iris Mittenaere : son ex Anthony Colette fait une révélation inédite sur leur couple

Il y a déjà deux ans, Iris Mittenaere participait à la neuvième saison de Danse avec les stars. Si Miss France et Miss Univers 2016 avait terminé deuxième de la compétition, elle avait trouvé l'amour dans les bras de son partenaire, Anthony Colette. Si le duo s'est séparé après une idylle qui aura duré un an, c'est lors de son passage dans l'émission Le Jarry Show, disponible sur YouTube, que le jeune danseur s'est confié sur leur passé commun. Il a notamment révélé que cette dernière avait du caractère : "Quand tu fais cette émission, c'est fun, tu découvres tout le monde, tu te dis que c'est trop bien les chorés mais quand t'es dans la compétition, déjà au bout de la troisième semaine, t'en as marre en terme de fatigue. Tu te lèves très tôt tout le temps, tu danses toute la journée, plus les interviews, les primes... et parfois ça pète. Et comme tous les deux on s'entendait très bien, ça pouvait péter encore plus. Pas une grosse dispute, mais chiant."Le duo s'entendait tellement bien qu'ils se sont mis en couple "dès les premiers primes", comme l'a expliqué Anthony Colette. Face à Jarry, il a révélé : "On se voyait vraiment que pour travailler sur l'émission et après, parfois, on pouvait se retrouver pour s'entraîner un petit peu, mais c'était très rare." Malgré leur séparation, le danseur semble entretenir de bons rapports avec son ex. "Je pense que c'était elle la plus douée", a-t-il en effet révélé. Concernant leur rupture, l'ex d'Iris Mittenaere avait déjà confié : "Ça n'a pas duré, car chacun a des objectifs de vie qui ne sont peut-être pas compatibles avec ceux de l'autre." Il semblerait que le duo ne soit pas rancunier !Anthony Colette a retrouvé l'amourSi Iris Mittenaere s'affiche régulièrement sur les réseaux sociaux et tapis rouge avec son nouveau chéri, Diego El Glaoui, son ex-compagnon a également retrouvé l'amour. Fin 2019, Anthony Colette avait révélé sur VL Média, avoir trouvé l'amour dans le cadre de son travail sur Danse avec les stars : "Elle n'est pas connue, c'est une fille que j'ai connue depuis que j'ai démarré l'émission et on s'est croisés plusieurs fois. On s'entend très très très bien. Il y a plein de choses qui me plaisent chez elle. C'est limite moi qui suis le plus à donf." En août dernier, c'est pour Télé-Loisirs qu'il avait ajoutait : "Très honnêtement, avec mes relations passées, j'évite de m'étaler sur ma vie amoureuse. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'aujourd'hui, je suis très épanoui !" Iris Mittenaere et Anthony Colette © Christophe Clovis Iris Mittenaere et Anthony Colette © RACHID BELLAK Iris Mittenaere © RACHID BELLAK Anthony Colette © Gwendoline Le Goff Iris Mittenaere © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Iris Mittenaere © OLIVIER BORDE Anthony Colette © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Anthony Colette © MOREAU-BELLAK Iris Mittenaere © Pool Agence Bestimage Il y a déjà deux ans, Iris Mittenaere participait à la neuvième saison de Danse avec les stars. Si Miss France et Miss Univers 2016 avait terminé deuxième de la compétition, elle avait trouvé l'amour dans les bras de son partenaire, Anthony Colette. Si le duo s'est séparé après une idylle qui aura duré un an, c'est lors de son passage dans l'émission Le Jarry Show, disponible sur YouTube, que le jeune danseur s'est confié sur leur passé commun. Il a notamment révélé que cette dernière avait du caractère : "Quand tu fais cette émission, c'est fun, tu découvres tout le monde, tu te dis que c'est trop bien les chorés mais quand t'es dans la compétition, déjà au bout de la troisième semaine, t'en as marre en terme de fatigue. Tu te lèves très tôt tout le temps, tu danses toute la journée, plus les interviews, les primes... et parfois ça pète. Et comme tous les deux on s'entendait très bien, ça pouvait péter encore plus. Pas une grosse dispute, mais chiant."Le duo s'entendait tellement bien qu'ils se sont mis en couple "dès les premiers primes", comme l'a expliqué Anthony Colette. Face à Jarry, il a révélé : "On se voyait vraiment que pour travailler sur l'émission et après, parfois, on pouvait se retrouver pour s'entraîner un petit peu, mais c'était très rare." Malgré leur séparation, le danseur semble entretenir de bons rapports avec son ex. "Je pense que c'était elle la plus douée", a-t-il en effet révélé. Concernant leur rupture, l'ex d'Iris Mittenaere avait déjà confié : "Ça n'a pas duré, car chacun a des objectifs de vie qui ne sont peut-être pas compatibles avec ceux de l'autre." Il semblerait que le duo ne soit pas rancunier !Anthony Colette a retrouvé l'amourSi Iris Mittenaere s'affiche régulièrement sur les réseaux sociaux et tapis rouge avec son nouveau chéri, Diego El Glaoui, son ex-compagnon a également retrouvé l'amour. Fin 2019, Anthony Colette avait révélé sur VL Média, avoir trouvé l'amour dans le cadre de son travail sur Danse avec les stars : "Elle n'est pas connue, c'est une fille que j'ai connue depuis que j'ai démarré l'émission et on s'est croisés plusieurs fois. On s'entend très très très bien. Il y a plein de choses qui me plaisent chez elle. C'est limite moi qui suis le plus à donf." En août dernier, c'est pour Télé-Loisirs qu'il avait ajoutait : "Très honnêtement, avec mes relations passées, j'évite de m'étaler sur ma vie amoureuse. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'aujourd'hui, je suis très épanoui !" Iris Mittenaere et Anthony Colette © Christophe Clovis Iris Mittenaere et Anthony Colette © RACHID BELLAK Iris Mittenaere © RACHID BELLAK Anthony Colette © Gwendoline Le Goff Iris Mittenaere © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Iris Mittenaere © OLIVIER BORDE Anthony Colette © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Anthony Colette © MOREAU-BELLAK Iris Mittenaere © Pool Agence Bestimage
21 octobre 2020

Jessie J célibataire : la chanteuse confirme sa nouvelle rupture avec Channing Tatum

Jamais deux sans trois ? Discrète lorsqu'il s'agit d'évoquer sa vie privée, Jessie J a accepté d'évoquer exceptionnellement sa situation amoureuse ce mardi 20 octobre, à travers une vidéo étonnante publiée sur son compte Instagram. Dans cette dernière, et comme l'a repéré le tabloïd britannique The Mirror, la chanteuse a officialisé sa rupture avec Channing Tatum en twerkant et buvant un verre de vin face à sa caméra. En légende, un commentaire lourd de sens. "Ce que mes élèves font réellement pendantque je vous regarde calmement en essayant de lire rapidement votre énergie", légende-t-elle de façon énigmatique. Et d'ajouter : "le célibat en pleine pandémie est..." Une dernière phrase accompagnée d'une émoticône à l'effigie d'une boule de cristal."C'est censé être drôle", a-t-elle toutefois conclu. De son côté, Channing Tatum n'a glissé aucun mot au sujet de cette nouvelle séparation. Une façon pour lui d'épargner ses fans de la triste nouvelle ? En couple depuis septembre 2018, Jessie J et la star de Sexy Dance ont rompu plus d'une fois. Un an après les débuts de leur idylle - en décembre 2019 - les ex-tourtereaux se séparaient pour la première fois. "Channing et Jessie se sont quittés il y a un mois environ", confiait une source proche des principaux concernés au magazine américain Us Weekly, "ils sont toujourstrès proches et de très bons amis." Un mois plus tard, les deux stars vivaient un retour de flamme, immortalisant leurs retrouvailles avec un cliché relayé sur la Toile dans lequel ils prenaient amoureusement la pose, déguisés en licorne. En avril 2020, et donc en plein confinement, ils s'étaient encore séparés à l'amiable avant de se réunir à nouveau, selon les rumeurs. En revanche, rien n'avait été confirmé. Une discrétion de marbrePhotographié uni à plusieurs reprises, à Londres comme à Los Angeles, le tandem avait misé sur la discrétion. Ainsi, lorsqu'elle répondait aux questions de l'animateur Ben Shephard, Jessie J avait refusé d'évoquer en détail sa relation avec Channing Tatum. Son interlocuteur lui avait alors demandé si elle avait vu la comédie musicale Magic Mike Live, inspirée du film du même nom dont le rôle principal était tenu par l'ex-mari de Jenna Dewan. Souhaitant préserver son jardin secret, la chanteuse britannique avait préféré discuter de la version américaine de The Voice Kids, dont elle était alors coach. Il ne faudra donc pas s'attendre à ce qu'elle s'étale davantage sur sa séparation avec Channing Tatum. C'est (encore) fini © Agence C'est (encore) fini © Agence C'est (encore) fini © Aflo C'est (encore) fini © Backgrid USA Une première rupture en 2019 © Backgrid UK Une première rupture en 2019 © The ImageDirect Une première rupture en 2019 © Backgrid UK Une première rupture en 2019 © Agence Une première rupture en 2019 © Backgrid USA Jamais deux sans trois ? Discrète lorsqu'il s'agit d'évoquer sa vie privée, Jessie J a accepté d'évoquer exceptionnellement sa situation amoureuse ce mardi 20 octobre, à travers une vidéo étonnante publiée sur son compte Instagram. Dans cette dernière, et comme l'a repéré le tabloïd britannique The Mirror, la chanteuse a officialisé sa rupture avec Channing Tatum en twerkant et buvant un verre de vin face à sa caméra. En légende, un commentaire lourd de sens. "Ce que mes élèves font réellement pendantque je vous regarde calmement en essayant de lire rapidement votre énergie", légende-t-elle de façon énigmatique. Et d'ajouter : "le célibat en pleine pandémie est..." Une dernière phrase accompagnée d'une émoticône à l'effigie d'une boule de cristal."C'est censé être drôle", a-t-elle toutefois conclu. De son côté, Channing Tatum n'a glissé aucun mot au sujet de cette nouvelle séparation. Une façon pour lui d'épargner ses fans de la triste nouvelle ? En couple depuis septembre 2018, Jessie J et la star de Sexy Dance ont rompu plus d'une fois. Un an après les débuts de leur idylle - en décembre 2019 - les ex-tourtereaux se séparaient pour la première fois. "Channing et Jessie se sont quittés il y a un mois environ", confiait une source proche des principaux concernés au magazine américain Us Weekly, "ils sont toujourstrès proches et de très bons amis." Un mois plus tard, les deux stars vivaient un retour de flamme, immortalisant leurs retrouvailles avec un cliché relayé sur la Toile dans lequel ils prenaient amoureusement la pose, déguisés en licorne. En avril 2020, et donc en plein confinement, ils s'étaient encore séparés à l'amiable avant de se réunir à nouveau, selon les rumeurs. En revanche, rien n'avait été confirmé. Une discrétion de marbrePhotographié uni à plusieurs reprises, à Londres comme à Los Angeles, le tandem avait misé sur la discrétion. Ainsi, lorsqu'elle répondait aux questions de l'animateur Ben Shephard, Jessie J avait refusé d'évoquer en détail sa relation avec Channing Tatum. Son interlocuteur lui avait alors demandé si elle avait vu la comédie musicale Magic Mike Live, inspirée du film du même nom dont le rôle principal était tenu par l'ex-mari de Jenna Dewan. Souhaitant préserver son jardin secret, la chanteuse britannique avait préféré discuter de la version américaine de The Voice Kids, dont elle était alors coach. Il ne faudra donc pas s'attendre à ce qu'elle s'étale davantage sur sa séparation avec Channing Tatum. C'est (encore) fini © Agence C'est (encore) fini © Agence C'est (encore) fini © Aflo C'est (encore) fini © Backgrid USA Une première rupture en 2019 © Backgrid UK Une première rupture en 2019 © The ImageDirect Une première rupture en 2019 © Backgrid UK Une première rupture en 2019 © Agence Une première rupture en 2019 © Backgrid USA
21 octobre 2020

Willem Alexander et Maxima des Pays-Bas présentent leurs excuses après leurs vacances en Grèce

Ils ont évité de justesse une polémique nationale. Il y a quelques jours, la famille royale des Pays-Bas a été vivement critiquée. Alors que la pandémie de coronavirus continue de se propager et que les mesures sanitaires sont très claires, le roi Willem Alexander, la reine Maxima et leurs deux filles ne les ont pas respectées. Vendredi 16 octobre, ils se sont envolés en Grèce pour passer leurs vacances d'automne dans leur maison secondaire alors que le gouvernement avait demandé aux néerlandais de ne justement pas partir en congés cet automne. Sitôt leurs pieds posés sur le sol grec, la famille royale des Pays-Bas n'a pas eu d'autre choix que remonter dans son avion et faire demi-tour pour retourner à Amsterdam. Après avoir publié un communiqué pour s'excuser, le roi Willem Alexander et la reine Maxima ont pris la parole dans une vidéo officielle dévoilée ce mercredi 21 octobre. "Notre voyage en Grèce a provoqué de vives réactions de la part de nombreux Néerlandais. Cela fait mal d'avoir trahi votre confiance en nous", a commencé le couple.Les époux ont continué en décrivant leur voyage comme "imprudent" même s'il était "conforme à la réglementation". Ils sont ensuite revenus sur leur décision de regagner les Pays-Bas sans passer leurs vacances en Grèce, qui a "été prise en réalisant [qu'ils] n'aur[aient] pas dû partir". " Depuis le début de la crise du coronavirus, nous avons fait de notre mieux (...) pour être là autant que possible pour tous ceux qui recherchent un soutien en ces temps incertains", ont continué le roi Willem Alexander et la reine Maxima, évoquant cette "période difficile pour tout le monde", cette "période de manque, de limites et de soucis". Le couple royal confie ressentir "de la peur, de la colère et de l'insécurité" face au rebond de l'épidémie de Covid-19 en Europe et aux Pays-Bas. "Nous avons entendu les histoires poignantes dans de nombreuses rencontres, en personne et numériquement, ont-ils poursuivi. Nous nous sentons connectés avec vous et avec toutes les personnes directement ou indirectement touchées."Le couple royal "impliqué mais pas infaillible""Nous continuerons à travailler avec vous pour vaincre le coronavirus. Pour que chacun dans notre pays puisse alors reprendre une vie normale au plus vite, ont conclu le roi et la reine. C'est maintenant la chose la plus importante et nous continuerons de le faire au mieux de nos capacités. Nous sommes impliqués. Mais pas infaillibles." Une prise de parole nécessaire pour éteindre la vive polémique, d'autant que le couple a d'ores et déjà été pointé du doigt pour non-respect des consignes sanitaires. Il y a quelques semaines alors qu'ils passaient leurs congés estivaux en Grèce, ils ont été photographiés auprès d'un restaurateur sans respecter la distanciation physique. "Dans la spontanéité du moment, nous n'avons pas prêté une grande attention à cela, avait alors déclaré le couple royal. Bien sûr, nous aurions dû faire cela. Parce que le respect des règles contre le coronavirus est également essentiel en vacances pour éviter de contracter le virus." Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Agence Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Backgrid USA Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Backgrid USA Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Backgrid USA Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Agence Ils ont évité de justesse une polémique nationale. Il y a quelques jours, la famille royale des Pays-Bas a été vivement critiquée. Alors que la pandémie de coronavirus continue de se propager et que les mesures sanitaires sont très claires, le roi Willem Alexander, la reine Maxima et leurs deux filles ne les ont pas respectées. Vendredi 16 octobre, ils se sont envolés en Grèce pour passer leurs vacances d'automne dans leur maison secondaire alors que le gouvernement avait demandé aux néerlandais de ne justement pas partir en congés cet automne. Sitôt leurs pieds posés sur le sol grec, la famille royale des Pays-Bas n'a pas eu d'autre choix que remonter dans son avion et faire demi-tour pour retourner à Amsterdam. Après avoir publié un communiqué pour s'excuser, le roi Willem Alexander et la reine Maxima ont pris la parole dans une vidéo officielle dévoilée ce mercredi 21 octobre. "Notre voyage en Grèce a provoqué de vives réactions de la part de nombreux Néerlandais. Cela fait mal d'avoir trahi votre confiance en nous", a commencé le couple.Les époux ont continué en décrivant leur voyage comme "imprudent" même s'il était "conforme à la réglementation". Ils sont ensuite revenus sur leur décision de regagner les Pays-Bas sans passer leurs vacances en Grèce, qui a "été prise en réalisant [qu'ils] n'aur[aient] pas dû partir". " Depuis le début de la crise du coronavirus, nous avons fait de notre mieux (...) pour être là autant que possible pour tous ceux qui recherchent un soutien en ces temps incertains", ont continué le roi Willem Alexander et la reine Maxima, évoquant cette "période difficile pour tout le monde", cette "période de manque, de limites et de soucis". Le couple royal confie ressentir "de la peur, de la colère et de l'insécurité" face au rebond de l'épidémie de Covid-19 en Europe et aux Pays-Bas. "Nous avons entendu les histoires poignantes dans de nombreuses rencontres, en personne et numériquement, ont-ils poursuivi. Nous nous sentons connectés avec vous et avec toutes les personnes directement ou indirectement touchées."Le couple royal "impliqué mais pas infaillible""Nous continuerons à travailler avec vous pour vaincre le coronavirus. Pour que chacun dans notre pays puisse alors reprendre une vie normale au plus vite, ont conclu le roi et la reine. C'est maintenant la chose la plus importante et nous continuerons de le faire au mieux de nos capacités. Nous sommes impliqués. Mais pas infaillibles." Une prise de parole nécessaire pour éteindre la vive polémique, d'autant que le couple a d'ores et déjà été pointé du doigt pour non-respect des consignes sanitaires. Il y a quelques semaines alors qu'ils passaient leurs congés estivaux en Grèce, ils ont été photographiés auprès d'un restaurateur sans respecter la distanciation physique. "Dans la spontanéité du moment, nous n'avons pas prêté une grande attention à cela, avait alors déclaré le couple royal. Bien sûr, nous aurions dû faire cela. Parce que le respect des règles contre le coronavirus est également essentiel en vacances pour éviter de contracter le virus." Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Agence Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Royalportraits Europe Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Backgrid USA Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Backgrid USA Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Backgrid USA Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima © Agence
21 octobre 2020

Ellen Pompeo : qui est Chris Ivery, le mari de la star de Grey's Anatomy ?

C'est l'un des couples les plus discrets de Hollywood. Depuis 2005, Ellen Pompeo crève l'écran dans la série médicale Grey's Anatomy dans le rôle de Meredith Grey. Et si son personnage a en 16 saisons enchaîné les histoires d'amour, la vie privée de la comédienne est loin d'être aussi mouvementée. Et pour cause, elle vit depuis plusieurs années avec Chris Ivery. Très discrète à propos de sa vie privée, Ellen Pompeo file pourtant le parfait amour avec le producteur de musique depuis 2003, qu'elle a épousé en 2007.C'est dans une épicerie de Los Angeles que Ellen Pompeo et Chris Ivery se sont rencontrés, rapporte Good Housekeeping, qui précise que s'ils ont d'abord été amis. Ils ont au bout de six mois démarré une histoire d'amour, qui est loin d'être terminée. Tous les deux originaires de Boston, le producteur et l'actrice partagent beaucoup de points communs, et ont décidé en 2007 de se marier dans la plus grande discrétion à l'hôtel de ville de New York. "Vendredi matin, nous nous sommes réveillés, nous sommes allés à l'hôtel de ville, nous nous sommes mariés très vite, puis nous sommes allés à Lupa pour le déjeuner après", avait-elle ainsi confié sur Live with Kelly and Ryan, en 2017.Un mari pas du tout jaloux de ses histoires d'amour à l'écranEn 2009, le couple accueille son premier enfant, une petite fille prénommée Stella Luna, avant d'accueillir Sienna May en 2014, puis Eli Christopher en 2016, tous les deux nés de gestations pour autrui. Une petite famille très soudée, mais aussi, un Chris Ivery loin d'être jaloux des nombreuses liaisons d'Ellen Pompeo à la télévision. "Mon mari est un gars fantastique et très, très sûr", avait-elle ainsi confié à Queen Latifah en 2013, expliquant se sentir en sécurité auprès de lui. "Rien ne le secoue", avait-elle assuré, précisant que leur petit plaisir était de se retrouver pour déjeuner en tête-à-tête, tandis qu'ils se retrouvaient le soir avec leurs enfants. Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Debbie Allen, Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © FAMEFLYNET Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © RINDOFF-BORDE Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © RINDOFF-BORDE Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © ALAIN ROLLAND Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © ALAIN ROLLAND C'est l'un des couples les plus discrets de Hollywood. Depuis 2005, Ellen Pompeo crève l'écran dans la série médicale Grey's Anatomy dans le rôle de Meredith Grey. Et si son personnage a en 16 saisons enchaîné les histoires d'amour, la vie privée de la comédienne est loin d'être aussi mouvementée. Et pour cause, elle vit depuis plusieurs années avec Chris Ivery. Très discrète à propos de sa vie privée, Ellen Pompeo file pourtant le parfait amour avec le producteur de musique depuis 2003, qu'elle a épousé en 2007.C'est dans une épicerie de Los Angeles que Ellen Pompeo et Chris Ivery se sont rencontrés, rapporte Good Housekeeping, qui précise que s'ils ont d'abord été amis. Ils ont au bout de six mois démarré une histoire d'amour, qui est loin d'être terminée. Tous les deux originaires de Boston, le producteur et l'actrice partagent beaucoup de points communs, et ont décidé en 2007 de se marier dans la plus grande discrétion à l'hôtel de ville de New York. "Vendredi matin, nous nous sommes réveillés, nous sommes allés à l'hôtel de ville, nous nous sommes mariés très vite, puis nous sommes allés à Lupa pour le déjeuner après", avait-elle ainsi confié sur Live with Kelly and Ryan, en 2017.Un mari pas du tout jaloux de ses histoires d'amour à l'écranEn 2009, le couple accueille son premier enfant, une petite fille prénommée Stella Luna, avant d'accueillir Sienna May en 2014, puis Eli Christopher en 2016, tous les deux nés de gestations pour autrui. Une petite famille très soudée, mais aussi, un Chris Ivery loin d'être jaloux des nombreuses liaisons d'Ellen Pompeo à la télévision. "Mon mari est un gars fantastique et très, très sûr", avait-elle ainsi confié à Queen Latifah en 2013, expliquant se sentir en sécurité auprès de lui. "Rien ne le secoue", avait-elle assuré, précisant que leur petit plaisir était de se retrouver pour déjeuner en tête-à-tête, tandis qu'ils se retrouvaient le soir avec leurs enfants. Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Debbie Allen, Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © Backgrid USA Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © FAMEFLYNET Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © RINDOFF-BORDE Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © RINDOFF-BORDE Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © ALAIN ROLLAND Ellen Pompeo et son mari Chris Ivery © ALAIN ROLLAND
21 octobre 2020

Felipe VI d'Espagne : pourquoi son demi-frère supposé ne peut pas le détrôner

Les temps sont mouvementés pour la Couronne espagnole. Après l'exil de Juan Carlos et les affaires qui entourent l'ancien roi, Felipe VI est à nouveau dans la tourmente. Comme le rapporte Histoires Royales, l'époux de Letizia d'Espagne voit son trône trembler. Un groupe indépendantiste basque a interrogé le gouvernement ibérique sur l'avenir du monarque espagnol. Selon lui, la légitimité de l'actuel roi est remise en question par son supposé demi-frère, Albert Solá Jiménez. Depuis de longues années, cet homme de 63 ans assure être le fils aîné de Juan Carlos et des documents prouveraient qu'il dit vrai puisque leurs ADN seraient compatibles à 99%. Le groupe EH Bildu a d'abord voulu savoir si le gouvernement espagnol était au courant de l'existence de ces tests. "Si ces faits sont vrais, et au vu de l'article 57.1 de la Constitution espagnole, et que cet homme est né avant le monarque actuel, supposeriez-vous qu'Albert Solà, est constitutionnellement, le chef légitime de l'État ?", ont-ils ajouté.Ils ont conclu : "Cela signifierait-il que Felipe VI devrait être remplacé par Albert Ier ? Comment ce processus doit-il se dérouler ?" Questionné par le groupe indépendantiste basque, le Conseil du congrès a mis son veto, racontent nos confrères. Conséquence : les interrogations du groupe n'arriveront pas jusqu'au gouvernement car elles "violent la courtoisie parlementaire". Comme le rappelle Histoires Royales, l'artiste 57 de la Constitution espagnole est claire sur ce point-là. L'union d'un "ayant droit" sans avoir reçu au préalable le "consentement du Roi et des Cortes Generales, sera exclu de l'ordre de succession à la Couronne, tout comme ses descendants". Puisqu'Albert Solá Jiménez s'est marié sans avoir eu l'aval de la Couronne, il ne peut donc pas accéder au trône espagnol même si son lien familial avec Juan Carlos est établi.La justice a rejeté sa demandeLa réponse du Conseil a ulcéré les députés basques. "Opposer son veto aux questions sur la Maison royale est quelque chose de nouveau, s'est agacé l'un d'entre eux sur Twitter. Le devoir de courtoisie parlementaire est inventé. En quoi est-ce contraire à la courtoisie de poser une question constitutionnelle ?" Pour rappel, Albert Sola Jimenez assure être né d'une relation de Juan Carlos avec sa mère, Anna Maria Bach Ramon. Adopté à l'âge de trois mois, il revendique depuis de longues années sa filiation avec l'ancien monarque. Après avoir fait un test ADN dans un laboratoire, il s'est tourné vers la justice. Sa demande a été rejetée puisqu'à l'époque, Juan Carlos était couvert par une immunité. Après son abdication en 2014, le tribunal n'avait pas voulu juger la demande d'Albert Sola Jimenez puisque l'ADN de l'ex-monarque n'avait pas été donné volontairement. Si l'époux de la reine Sofia est bien le père de ce sexagénaire, il aurait pu monter sur le trône espagnol devant Felipe et les autres enfants de Juan Carlos, Elena et Cristina. Le roi Felipe VI d'Espagne © Dana Press Le roi Felipe VI d'Espagne et la reine Letizia © GTRES Le roi Felipe VI d'Espagne et Letizia © AGENCE Le roi Felipe VI d'Espagne et Letizia © Dana Press Le roi Felipe VI © GTRES Le roi Felipe VI et la reine Letizia © AGENCE Le roi Felipe VI © GTRES Le roi Felipe VI © Action Press Le roi Felipe VI © AGENCE Les temps sont mouvementés pour la Couronne espagnole. Après l'exil de Juan Carlos et les affaires qui entourent l'ancien roi, Felipe VI est à nouveau dans la tourmente. Comme le rapporte Histoires Royales, l'époux de Letizia d'Espagne voit son trône trembler. Un groupe indépendantiste basque a interrogé le gouvernement ibérique sur l'avenir du monarque espagnol. Selon lui, la légitimité de l'actuel roi est remise en question par son supposé demi-frère, Albert Solá Jiménez. Depuis de longues années, cet homme de 63 ans assure être le fils aîné de Juan Carlos et des documents prouveraient qu'il dit vrai puisque leurs ADN seraient compatibles à 99%. Le groupe EH Bildu a d'abord voulu savoir si le gouvernement espagnol était au courant de l'existence de ces tests. "Si ces faits sont vrais, et au vu de l'article 57.1 de la Constitution espagnole, et que cet homme est né avant le monarque actuel, supposeriez-vous qu'Albert Solà, est constitutionnellement, le chef légitime de l'État ?", ont-ils ajouté.Ils ont conclu : "Cela signifierait-il que Felipe VI devrait être remplacé par Albert Ier ? Comment ce processus doit-il se dérouler ?" Questionné par le groupe indépendantiste basque, le Conseil du congrès a mis son veto, racontent nos confrères. Conséquence : les interrogations du groupe n'arriveront pas jusqu'au gouvernement car elles "violent la courtoisie parlementaire". Comme le rappelle Histoires Royales, l'artiste 57 de la Constitution espagnole est claire sur ce point-là. L'union d'un "ayant droit" sans avoir reçu au préalable le "consentement du Roi et des Cortes Generales, sera exclu de l'ordre de succession à la Couronne, tout comme ses descendants". Puisqu'Albert Solá Jiménez s'est marié sans avoir eu l'aval de la Couronne, il ne peut donc pas accéder au trône espagnol même si son lien familial avec Juan Carlos est établi.La justice a rejeté sa demandeLa réponse du Conseil a ulcéré les députés basques. "Opposer son veto aux questions sur la Maison royale est quelque chose de nouveau, s'est agacé l'un d'entre eux sur Twitter. Le devoir de courtoisie parlementaire est inventé. En quoi est-ce contraire à la courtoisie de poser une question constitutionnelle ?" Pour rappel, Albert Sola Jimenez assure être né d'une relation de Juan Carlos avec sa mère, Anna Maria Bach Ramon. Adopté à l'âge de trois mois, il revendique depuis de longues années sa filiation avec l'ancien monarque. Après avoir fait un test ADN dans un laboratoire, il s'est tourné vers la justice. Sa demande a été rejetée puisqu'à l'époque, Juan Carlos était couvert par une immunité. Après son abdication en 2014, le tribunal n'avait pas voulu juger la demande d'Albert Sola Jimenez puisque l'ADN de l'ex-monarque n'avait pas été donné volontairement. Si l'époux de la reine Sofia est bien le père de ce sexagénaire, il aurait pu monter sur le trône espagnol devant Felipe et les autres enfants de Juan Carlos, Elena et Cristina. Le roi Felipe VI d'Espagne © Dana Press Le roi Felipe VI d'Espagne et la reine Letizia © GTRES Le roi Felipe VI d'Espagne et Letizia © AGENCE Le roi Felipe VI d'Espagne et Letizia © Dana Press Le roi Felipe VI © GTRES Le roi Felipe VI et la reine Letizia © AGENCE Le roi Felipe VI © GTRES Le roi Felipe VI © Action Press Le roi Felipe VI © AGENCE
21 octobre 2020

Harry et Meghan : un célèbre couple du showbusiness devient leurs nouveaux voisins à Montecito

Meghan Markle et le prince Harry vont bientôt avoir de nouveaux voisins. Installés dans un premier temps à Los Angeles après leur arrivée aux États-Unis, c'est durant le confinement que le duc et la duchesse de Sussex ont déménagé dans la plus grande discrétion dans une demeure de Montecito, où ils ont décidé de s'installer pour leur nouvelle vie loin de la famille royale avec leur fils Archie. Mais cette ville de Californie est loin d'avoir été choisie au hasard par le couple. Et pour cause, c'est l'un des endroits les plus calmes du comté, mais aussi, l'un des plus grands repères de stars de la côte Ouest. Si bien qu'ils auront bientôt de nouveaux célèbres voisins.En effet, comme le rapporte Variety, Katy Perry et Orlando Bloom y ont récemment acheté une demeure pour la modique somme de 14,2 millions de dollars, avec un terrain de plus de 3000m2. Une maison construite en 1934 avec vue sur les collines de Santa Ynez, qui leur a été vendue par C. Robert Kidder, l'ancien PDG de Chrysler. Et qui ressemble quelque peu à la demeure de Meghan Markle et du prince Harry pour son apparence villa méditerranéenne. Reste à savoir s'ils partageront des dîners, tandis qu'ils sont récemment devenus les parents d'une petite Daisy Dove, née en août dernier.Orlando Bloom et Katy Perry plus amoureux que jamaisS'ils filent désormais le parfait amour et vont emménager dans une nouvelle demeure avec leur fille, Orlando Bloom et Katy Perry ont toutefois traversé une période difficile en 2017, et ont décidé de mettre un terme à leur relation. Mais cette rupture s'est révélée finalement nécessaire pour qu'ils puissent reprendre une relation sur des bonnes bases. "Nous avons tous les deux dû décider de faire ce voyage séparément parce que ce n'est pas ma moitié et sa moitié qui font un tout. C'est ma plénitude et son intégrité qui font que tout cela se produit", avait-elle confié. Un amour qu'ils vont finalement vivre à Montecito, et non en Australie où ils avaient prévu de s'installer après la naissance de leur fille. Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Katy Perry et Orlando Bloom © Backgrid USA Katy Perry et Orlando Bloom © AGENCE Katy Perry et Orlando Bloom © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © ABC Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Meghan Markle et le prince Harry vont bientôt avoir de nouveaux voisins. Installés dans un premier temps à Los Angeles après leur arrivée aux États-Unis, c'est durant le confinement que le duc et la duchesse de Sussex ont déménagé dans la plus grande discrétion dans une demeure de Montecito, où ils ont décidé de s'installer pour leur nouvelle vie loin de la famille royale avec leur fils Archie. Mais cette ville de Californie est loin d'avoir été choisie au hasard par le couple. Et pour cause, c'est l'un des endroits les plus calmes du comté, mais aussi, l'un des plus grands repères de stars de la côte Ouest. Si bien qu'ils auront bientôt de nouveaux célèbres voisins.En effet, comme le rapporte Variety, Katy Perry et Orlando Bloom y ont récemment acheté une demeure pour la modique somme de 14,2 millions de dollars, avec un terrain de plus de 3000m2. Une maison construite en 1934 avec vue sur les collines de Santa Ynez, qui leur a été vendue par C. Robert Kidder, l'ancien PDG de Chrysler. Et qui ressemble quelque peu à la demeure de Meghan Markle et du prince Harry pour son apparence villa méditerranéenne. Reste à savoir s'ils partageront des dîners, tandis qu'ils sont récemment devenus les parents d'une petite Daisy Dove, née en août dernier.Orlando Bloom et Katy Perry plus amoureux que jamaisS'ils filent désormais le parfait amour et vont emménager dans une nouvelle demeure avec leur fille, Orlando Bloom et Katy Perry ont toutefois traversé une période difficile en 2017, et ont décidé de mettre un terme à leur relation. Mais cette rupture s'est révélée finalement nécessaire pour qu'ils puissent reprendre une relation sur des bonnes bases. "Nous avons tous les deux dû décider de faire ce voyage séparément parce que ce n'est pas ma moitié et sa moitié qui font un tout. C'est ma plénitude et son intégrité qui font que tout cela se produit", avait-elle confié. Un amour qu'ils vont finalement vivre à Montecito, et non en Australie où ils avaient prévu de s'installer après la naissance de leur fille. Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Katy Perry et Orlando Bloom © Backgrid USA Katy Perry et Orlando Bloom © AGENCE Katy Perry et Orlando Bloom © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © ABC Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK
21 octobre 2020

Albert Dupontel : cette rare confidence sur son passé amoureux

Mercredi 21 octobre 2020 est un jour important dans la vie d'Albert Dupontel. Il s'agit de la sortie de son nouveau film, Adieu les Cons. Même s'il est déçu de devoir composer avec le couvre-feu qui est obligatoire dans de nombreuses villes de France, il espère tout de même que les spectateurs seront au rendez-vous. Comme à son habitude, dans son long-métrage, le réalisateur a mis un peu de lui. "Quand vous écrivez, que vous jouez, il est évident que vous ne parlez que de vous. La fois où j'ai le plus parlé de moi, c'est dans Le Créateur, sorti en 1999", a-t-il confié dans les colonnes du Parisien. Cette fois-ci, il interprète le rôle d'un jeune homme qui est un amoureux transi. Un nouveau personnage qui lui rappelle son passé."Je n'étais pas timide, mais inhibé ! Il m'est arrivé, à 30 ans passés, d'avouer à des femmes que j'avais été profondément amoureux d'elles quand j'avais 15 ans et que je n'avais jamais pu leur dire. L'une d'elles m'avait répondu : tu aurais dû, parce que je l'étais moi aussi, amoureuse", a-t-il révélé. Une timidité extrême qui remonte à sa plus tendre enfance. Il a tout de suite compris que la vie n'était pas éternelle et que les humains étaient éphémères sur terre. "C'est compliqué à gérer, ce truc-là. Et ce qui est d'autant plus lamentable et triste, c'est le comportement humain. J'appartiens à une espèce humaine qui a tué 100 millions de ses semblables au XXe siècle ! Donc, je regarde mes contemporains et je me regarde avec beaucoup de méfiance. D'où ma fébrilité."Albert Dupontel a l'impression d'être dans un monde sans amourAujourd'hui, Albert Dupontel a l'impression de vivre dans un monde sans amour, complètement perdu. "Nous sommes intoxiqués par un ego humain avide, cupide, délirant, narcissique. Il est vrai que nous avons été éduqués pour considérer que la valeur absolue du bien-être et du bonheur, c'était l'argent et la consommation. Et ça, c'est une tragédie", a-t-il encore poursuivi. Albert Dupontel © Laetitia Notarianni Albert Dupontel © COADIC GUIREC Albert Dupontel © COADIC GUIREC Albert Dupontel © COADIC GUIREC Albert Dupontel © AGENCE Albert Dupontel © AGENCE Mercredi 21 octobre 2020 est un jour important dans la vie d'Albert Dupontel. Il s'agit de la sortie de son nouveau film, Adieu les Cons. Même s'il est déçu de devoir composer avec le couvre-feu qui est obligatoire dans de nombreuses villes de France, il espère tout de même que les spectateurs seront au rendez-vous. Comme à son habitude, dans son long-métrage, le réalisateur a mis un peu de lui. "Quand vous écrivez, que vous jouez, il est évident que vous ne parlez que de vous. La fois où j'ai le plus parlé de moi, c'est dans Le Créateur, sorti en 1999", a-t-il confié dans les colonnes du Parisien. Cette fois-ci, il interprète le rôle d'un jeune homme qui est un amoureux transi. Un nouveau personnage qui lui rappelle son passé."Je n'étais pas timide, mais inhibé ! Il m'est arrivé, à 30 ans passés, d'avouer à des femmes que j'avais été profondément amoureux d'elles quand j'avais 15 ans et que je n'avais jamais pu leur dire. L'une d'elles m'avait répondu : tu aurais dû, parce que je l'étais moi aussi, amoureuse", a-t-il révélé. Une timidité extrême qui remonte à sa plus tendre enfance. Il a tout de suite compris que la vie n'était pas éternelle et que les humains étaient éphémères sur terre. "C'est compliqué à gérer, ce truc-là. Et ce qui est d'autant plus lamentable et triste, c'est le comportement humain. J'appartiens à une espèce humaine qui a tué 100 millions de ses semblables au XXe siècle ! Donc, je regarde mes contemporains et je me regarde avec beaucoup de méfiance. D'où ma fébrilité."Albert Dupontel a l'impression d'être dans un monde sans amourAujourd'hui, Albert Dupontel a l'impression de vivre dans un monde sans amour, complètement perdu. "Nous sommes intoxiqués par un ego humain avide, cupide, délirant, narcissique. Il est vrai que nous avons été éduqués pour considérer que la valeur absolue du bien-être et du bonheur, c'était l'argent et la consommation. Et ça, c'est une tragédie", a-t-il encore poursuivi. Albert Dupontel © Laetitia Notarianni Albert Dupontel © COADIC GUIREC Albert Dupontel © COADIC GUIREC Albert Dupontel © COADIC GUIREC Albert Dupontel © AGENCE Albert Dupontel © AGENCE
21 octobre 2020

Virginie Efira : cette "méchante remarque" d'un producteur sur son jeu d'actrice

Comédienne confirmée, Virginie Efira s'est longtemps illustrée dans des comédies romantiques. Lassée, l'actrice voulait relever de nouveaux défis, souhaitant incarner des rôles plus dramatiques. Si bien que lorsqu'un producteur lui a proposé "un rôle un peu rance", selon ses propos auprès du journal Le Figaro, la compagne de Niels Schneider a préféré refuser. Ce qui lui a valu une remarque odieuse sur son jeu d'actrice. "Quand j'ai décliné l'offre, il m'a regardée de haut en me décochant une méchante remarque : 'dis donc, c'est pas comme si tu étais partie pour devenir une bonne actrice'", s'est-elle souvenue, sans donner le nom du producteur."Pas du genre à se morfondre", d'après nos confrères, Virginie Efira a donc attendu de trouver la perle rare. Et c'est finalement une femme, Justine Triet, qui a eu confiance en ses talents. En 2016, l'actrice de 43 ans a donc décroché le rôle éponyme de Victoria dans le long-métrage de la réalisatrice. Un personnage qui lui a permis de repousser ses limites et se débarrasser d'une "typologie de personnages" qui lui collaient encore à la peau au moment des faits. Trois ans plus tard, et face à Adèle Exarchopoulos, Virginie Efira a de nouveau joué devant la caméra de Justine Triet dans le film Sybil.Elle donne des conseils précieuxPlus récemment, c'est dans Police qu'elle a pu montrer de quel bois elle se chauffe. Un long-métrage d'Anne Fontaine dans lequel elle donne la réplique à Omar Sy. Forte de son expérience sous les feux des projecteurs, et de la diversité de ses rôles, Virginie Efira avait donc épaulé son partenaire sur l'écran lors des scènes de sexe du film. "Il a fait peu de personnages sexués jusqu'ici. Omar a ce grand corps et cette virilité évidente, mais il a un regard d'enfant et c'est très intéressant. c'est vrai que ce n'est pas évident de partager une intimité avec quelqu'un qu'on ne connaît pas. L'idée, c'est de dédramatiser tout ça et d'y aller", expliquait-elle au mois d'août 2020 dans les colonnes du JJD. Et d'ajouter : "même si ce n'étaient pas non plus des scènes très très chaudes..." Elle avait décliné un rôle © Zuma Press Elle avait décliné un rôle © JACQUES BOURGUET - TELE STAR / MONDADORI FRANCE Elle avait décliné un rôle © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Elle avait décliné un rôle © COADIC GUIREC Elle avait décliné un rôle © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © JACQUES BOURGUET / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © DIDIER PAZERY / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Comédienne confirmée, Virginie Efira s'est longtemps illustrée dans des comédies romantiques. Lassée, l'actrice voulait relever de nouveaux défis, souhaitant incarner des rôles plus dramatiques. Si bien que lorsqu'un producteur lui a proposé "un rôle un peu rance", selon ses propos auprès du journal Le Figaro, la compagne de Niels Schneider a préféré refuser. Ce qui lui a valu une remarque odieuse sur son jeu d'actrice. "Quand j'ai décliné l'offre, il m'a regardée de haut en me décochant une méchante remarque : 'dis donc, c'est pas comme si tu étais partie pour devenir une bonne actrice'", s'est-elle souvenue, sans donner le nom du producteur."Pas du genre à se morfondre", d'après nos confrères, Virginie Efira a donc attendu de trouver la perle rare. Et c'est finalement une femme, Justine Triet, qui a eu confiance en ses talents. En 2016, l'actrice de 43 ans a donc décroché le rôle éponyme de Victoria dans le long-métrage de la réalisatrice. Un personnage qui lui a permis de repousser ses limites et se débarrasser d'une "typologie de personnages" qui lui collaient encore à la peau au moment des faits. Trois ans plus tard, et face à Adèle Exarchopoulos, Virginie Efira a de nouveau joué devant la caméra de Justine Triet dans le film Sybil.Elle donne des conseils précieuxPlus récemment, c'est dans Police qu'elle a pu montrer de quel bois elle se chauffe. Un long-métrage d'Anne Fontaine dans lequel elle donne la réplique à Omar Sy. Forte de son expérience sous les feux des projecteurs, et de la diversité de ses rôles, Virginie Efira avait donc épaulé son partenaire sur l'écran lors des scènes de sexe du film. "Il a fait peu de personnages sexués jusqu'ici. Omar a ce grand corps et cette virilité évidente, mais il a un regard d'enfant et c'est très intéressant. c'est vrai que ce n'est pas évident de partager une intimité avec quelqu'un qu'on ne connaît pas. L'idée, c'est de dédramatiser tout ça et d'y aller", expliquait-elle au mois d'août 2020 dans les colonnes du JJD. Et d'ajouter : "même si ce n'étaient pas non plus des scènes très très chaudes..." Elle avait décliné un rôle © Zuma Press Elle avait décliné un rôle © JACQUES BOURGUET - TELE STAR / MONDADORI FRANCE Elle avait décliné un rôle © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Elle avait décliné un rôle © COADIC GUIREC Elle avait décliné un rôle © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © JACQUES BOURGUET / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © DIDIER PAZERY / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Une remarque odieuse © PASCAL BARIL / TELE STAR - MONDADORI FRANCE
21 octobre 2020

Hommage à Samuel Paty : pourquoi Brigitte Macron sera absente de la cérémonie ?

Depuis vendredi 16 octobre 2020, et l'attentat perpétué à l'encontre de Samuel Paty, l'émotion est grande un peu partout en France. Rapidement, il a été décidé qu'un hommage national serait rendu à ce professeur d'histoire lâchement assassiné. Ainsi, mercredi 21 octobre 2020, en fin de journée, à la Sorbonne, Emmanuel Macron, de nombreuses personnalités politiques devraient participer à ce moment de recueillement dans ce lieu symbolique de l'esprit des lumières et de l'enseignement. Environ 100 professeurs et élèves en provenance principalement d'île de France sont également attendus. Mais une grande absente sera à noter, il s'agit de Brigitte Macron. En effet, la Première dame, étant considérée comme cas contact à la Covid-19, a pour obligation de rester à l'isolement.La cérémonie aura tout de même lieu sans sa présence et devrait débuter aux alentours de 19h30. Juste avant, la remise de la Légion d'honneur à titre posthume aura lieu dans un cadre intime. Le président remettra en effet à huis clos la plus haute distinction honorifique française en présence de la famille de l'enseignant assassiné. Samuel Paty sera également fait "commandeur des palmes académiques", une reconnaissance particulièrement emblématique car elle liée au monde de l'enseignement.Brigitte Macron a écrit une lettre d'hommage à Samuel PatyDe son côté, si Brigitte Macron ne peut pas participer à cet hommage, elle a décidé d'écrire une lettre à Samuel Paty. "Etre prof (...) c'est transmettre et anticiper (...) C'est entrer dans une classe et s'y sentir à sa juste place (...) C'est développer l'esprit critique [des élèves] pour les rendre libres", a-t-elle notamment écrit. "Tout cela, Samuel, vous le saviez, et mieux encore, vous l'incarniez", a poursuivi l'ancienne professeure qui a été très touchée par la mort de son confrère. Brigitte Macron © Jacques Witt Hommage à Samuel Paty © Panoramic Brigitte Macron © Jacques Witt Samuel Paty © Panoramic Brigitte Macron © Thomas Coex Samuel Paty © Panoramic Depuis vendredi 16 octobre 2020, et l'attentat perpétué à l'encontre de Samuel Paty, l'émotion est grande un peu partout en France. Rapidement, il a été décidé qu'un hommage national serait rendu à ce professeur d'histoire lâchement assassiné. Ainsi, mercredi 21 octobre 2020, en fin de journée, à la Sorbonne, Emmanuel Macron, de nombreuses personnalités politiques devraient participer à ce moment de recueillement dans ce lieu symbolique de l'esprit des lumières et de l'enseignement. Environ 100 professeurs et élèves en provenance principalement d'île de France sont également attendus. Mais une grande absente sera à noter, il s'agit de Brigitte Macron. En effet, la Première dame, étant considérée comme cas contact à la Covid-19, a pour obligation de rester à l'isolement.La cérémonie aura tout de même lieu sans sa présence et devrait débuter aux alentours de 19h30. Juste avant, la remise de la Légion d'honneur à titre posthume aura lieu dans un cadre intime. Le président remettra en effet à huis clos la plus haute distinction honorifique française en présence de la famille de l'enseignant assassiné. Samuel Paty sera également fait "commandeur des palmes académiques", une reconnaissance particulièrement emblématique car elle liée au monde de l'enseignement.Brigitte Macron a écrit une lettre d'hommage à Samuel PatyDe son côté, si Brigitte Macron ne peut pas participer à cet hommage, elle a décidé d'écrire une lettre à Samuel Paty. "Etre prof (...) c'est transmettre et anticiper (...) C'est entrer dans une classe et s'y sentir à sa juste place (...) C'est développer l'esprit critique [des élèves] pour les rendre libres", a-t-elle notamment écrit. "Tout cela, Samuel, vous le saviez, et mieux encore, vous l'incarniez", a poursuivi l'ancienne professeure qui a été très touchée par la mort de son confrère. Brigitte Macron © Jacques Witt Hommage à Samuel Paty © Panoramic Brigitte Macron © Jacques Witt Samuel Paty © Panoramic Brigitte Macron © Thomas Coex Samuel Paty © Panoramic
21 octobre 2020

Kate Middleton : ce secret de beauté qui intrigue une célèbre animatrice britannique

Mais comment Kate Middleton fait-elle pour avoir une coiffure toujours impeccable ? Duchesse parfaite, aussi bien dans l'allure que côté look, l'épouse du prince William s'impose chaque jour une routine pour rester au top et assurer ses engagements royaux. Si bien que certains aspects de son apparence intriguent, à commencer par... ses cheveux. Toujours bien coiffée, au brushing impeccable, la maman de George, Charlotte et Louis arbore notamment une chevelure ultra-brillante qui fait des envieuses. Notamment la journaliste Kate Garraway, qui lui a demandé son secret."Je devais poser des questions sur ses cheveux fabuleusement brillants. Je l'ai fait, et nous avons parlé de son nouveau look", a ainsi expliqué la journaliste sur le plateau de Good Morning Britain, rapporte le Daily Mail, qui a précisé que la duchesse de Cambridge avait revêtu un tailleur pantalon bleu marine avec une chemise pour enregistrer une émission, les Pride of Britain Awards, qui seront diffusés le 1er novembre prochain. Toutefois, si Kate Middleton a bien un secret pour garder une chevelure aussi brillante et pleine de vitalité, il semblerait qu'elle préfère le garder pour elle.Une routine capillaire pendant le confinementPendant le confinement, Kate Middleton avait également redoublé d'efforts pour garder une coiffure impeccable, tandis qu'elle devait se passer de coiffeuses. Selon le coiffeur de renom James Johnson, la duchesse de Cambridge est souvent apparue avec les cheveux à moitié attachés sur le dessus, afin de mettre en avant son visage et ses pommettes. Une coiffure très pratique, non seulement car elle couvre les éventuelles repousses des racines, mais aussi car elle permet de ne pas avoir à se laver les cheveux tous les jours. De plus, le fait de s'attacher les cheveuxserait beaucoup plus simple à faire qu'un traditionnel brushing. Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Mais comment Kate Middleton fait-elle pour avoir une coiffure toujours impeccable ? Duchesse parfaite, aussi bien dans l'allure que côté look, l'épouse du prince William s'impose chaque jour une routine pour rester au top et assurer ses engagements royaux. Si bien que certains aspects de son apparence intriguent, à commencer par... ses cheveux. Toujours bien coiffée, au brushing impeccable, la maman de George, Charlotte et Louis arbore notamment une chevelure ultra-brillante qui fait des envieuses. Notamment la journaliste Kate Garraway, qui lui a demandé son secret."Je devais poser des questions sur ses cheveux fabuleusement brillants. Je l'ai fait, et nous avons parlé de son nouveau look", a ainsi expliqué la journaliste sur le plateau de Good Morning Britain, rapporte le Daily Mail, qui a précisé que la duchesse de Cambridge avait revêtu un tailleur pantalon bleu marine avec une chemise pour enregistrer une émission, les Pride of Britain Awards, qui seront diffusés le 1er novembre prochain. Toutefois, si Kate Middleton a bien un secret pour garder une chevelure aussi brillante et pleine de vitalité, il semblerait qu'elle préfère le garder pour elle.Une routine capillaire pendant le confinementPendant le confinement, Kate Middleton avait également redoublé d'efforts pour garder une coiffure impeccable, tandis qu'elle devait se passer de coiffeuses. Selon le coiffeur de renom James Johnson, la duchesse de Cambridge est souvent apparue avec les cheveux à moitié attachés sur le dessus, afin de mettre en avant son visage et ses pommettes. Une coiffure très pratique, non seulement car elle couvre les éventuelles repousses des racines, mais aussi car elle permet de ne pas avoir à se laver les cheveux tous les jours. De plus, le fait de s'attacher les cheveuxserait beaucoup plus simple à faire qu'un traditionnel brushing. Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK
21 octobre 2020

Elizabeth II : comment elle a aidé William à ne pas sombrer dans la dépression après la séparation de ses parents

Plus que la souveraine du Royaume-Uni, cheffe des pays du Commonwealth, Elizabeth II est aussi une grand-mère à l'écoute. C'est en tout cas ce qu'a révélé Robert Lacey dans son ouvrage Battle of Brothers, paru ce mardi 20 octobre 2020 et cité par le magazine américain Us Weekly. Car, lorsque le prince Charles et Lady Diana se séparaient en 1992 (leur divorce a été officialisé quatre ans plus tard), la monarque de 94 ans avait apporté son soutien au prince William, marqué par la rupture de ses parents au fil du temps. "C'était trois ans après la séparation de ses parents", écrit le biographe royal, "juste deux ans avant la mort de Diana - et la Reine s'inquiétait de l'état d'esprit de William." Le duc de Cambridge était alors âgé de 13 ans.Auprès de ses conseillers, Elizabeth II confiait sa crainte de voir le prince William sombrer dans la dépression, tout comme Lady Diana qui luttait quotidiennement avec ce même trouble. Son époux, le prince Philip, lui avait alors conseillé de se rapprocher de son petit-fils, héritier de la Couronne après le prince Charles. Et pour ce faire, la Reine d'Angleterre a instauré un rituel. "C'est alors que la monarque a mis en place une routine de déjeuners du dimanche avec William, ce qui a contribué à transformer le fragile écolier (...) en un jeune homme assez dur", raconte ainsi Robert Lacey dans Battle of Brothers. Une complicité qui n'a fait que grandir depuis.Prince William, un digne héritierCar si Meghan Markle et le prince Harry ont renoncé à leurs statuts de membres seniors de la famille royale, Elizabeth II sait qu'elle peut compter sur la détermination du prince William et de sa femme, Kate Middleton. Deux esprits profondément protocolaires, puisqu'ils se préparent pour leur rôle à la tête du Commonwealth. La confiance est telle que, ce lundi 19 octobre, le duc de Cambridge s'est vu offrir le statut de mécène royal de deux associations britanniques qu'Elizabeth II a incarnées avant lui. Une grand-mère à l'écoute © EXPRESS SYNDICATION Une grand-mère à l'écoute © Agence Une grand-mère à l'écoute © AGENCE Une grand-mère à l'écoute © Agence Une grand-mère à l'écoute © Agence Divorcés en 1996 © Agence Divorcés en 1996 © © Mega / KCS PRESSE Divorcés en 1996 © © Newspix International / KCS PRESSE Divorcés en 1996 © Agence Plus que la souveraine du Royaume-Uni, cheffe des pays du Commonwealth, Elizabeth II est aussi une grand-mère à l'écoute. C'est en tout cas ce qu'a révélé Robert Lacey dans son ouvrage Battle of Brothers, paru ce mardi 20 octobre 2020 et cité par le magazine américain Us Weekly. Car, lorsque le prince Charles et Lady Diana se séparaient en 1992 (leur divorce a été officialisé quatre ans plus tard), la monarque de 94 ans avait apporté son soutien au prince William, marqué par la rupture de ses parents au fil du temps. "C'était trois ans après la séparation de ses parents", écrit le biographe royal, "juste deux ans avant la mort de Diana - et la Reine s'inquiétait de l'état d'esprit de William." Le duc de Cambridge était alors âgé de 13 ans.Auprès de ses conseillers, Elizabeth II confiait sa crainte de voir le prince William sombrer dans la dépression, tout comme Lady Diana qui luttait quotidiennement avec ce même trouble. Son époux, le prince Philip, lui avait alors conseillé de se rapprocher de son petit-fils, héritier de la Couronne après le prince Charles. Et pour ce faire, la Reine d'Angleterre a instauré un rituel. "C'est alors que la monarque a mis en place une routine de déjeuners du dimanche avec William, ce qui a contribué à transformer le fragile écolier (...) en un jeune homme assez dur", raconte ainsi Robert Lacey dans Battle of Brothers. Une complicité qui n'a fait que grandir depuis.Prince William, un digne héritierCar si Meghan Markle et le prince Harry ont renoncé à leurs statuts de membres seniors de la famille royale, Elizabeth II sait qu'elle peut compter sur la détermination du prince William et de sa femme, Kate Middleton. Deux esprits profondément protocolaires, puisqu'ils se préparent pour leur rôle à la tête du Commonwealth. La confiance est telle que, ce lundi 19 octobre, le duc de Cambridge s'est vu offrir le statut de mécène royal de deux associations britanniques qu'Elizabeth II a incarnées avant lui. Une grand-mère à l'écoute © EXPRESS SYNDICATION Une grand-mère à l'écoute © Agence Une grand-mère à l'écoute © AGENCE Une grand-mère à l'écoute © Agence Une grand-mère à l'écoute © Agence Divorcés en 1996 © Agence Divorcés en 1996 © © Mega / KCS PRESSE Divorcés en 1996 © © Newspix International / KCS PRESSE Divorcés en 1996 © Agence
21 octobre 2020

Prince Harry : ce tic de langage très remarqué lors de sa dernière interview avec Meghan

Après sept mois passés en Californie, le prince Harry en a oublié son anglais. Désormais installé aux États-Unis avec son épouse Meghan Markle et son fils Archie, le duc de Sussex semble s'être complètement intégré dans son nouveau pays, qu'il devrait toutefois quitter quelques temps pour des raisons financières. Mais avoir une maison à Montecito et s'immiscer dans la prochaine élection présidentielle américaine n'a pas suffit au prince Harry pour embrasser "l'American way of life". Et pour cause, il a même adopté quelques expressions purement américaines.Dans sa dernière interview avec Meghan Markle, les observateurs les plus aguerris ont ainsi remarqué quelques tics de langage pour lesquels le prince Harry a opté, comme lorsqu'il a lancé "pop the hood", soit "faire sauter le capot". Néanmoins, si les Américains utilisent le mot "hood" pour parler du capot, les britanniques eux emploient le mot "bonnet", souligne The Sun. Désormais adepte des américanismes, le prince Harry pourrait même en perdre son accent britannique, le même que son épouse avait adopté après leur mariage.Ces expressions britanniques empruntées par Meghan MarkleMême si elle est retournée dans sa Californie natale, il semblerait qu'elle n'ait pas perdu certaines habitudes bien britanniques, ce qui amuse quelque peu ses amis américains. "Meghan était la fille entièrement américaine avant de rencontrer Harry, mais depuis qu'elle a vécu au Royaume-Uni, elle a adopté certaines phrases, précisait ainsi une source. Ses amis trouvent que c'est amusant d'écouter une célébrité américaine utiliser les britishismes. On l'entend souvent dire 'Oh my darling'". Toutefois, si Meghan Markle s'est bien intégrée côté accent, la nouvelle façon de parler du prince Harry risque de ne pas trop plaire à Elizabeth II, elle qui est une adepte de l'accent "posh", typique de la haute société britannique. Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Prince Harry et Meghan Markle © ABC Prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Prince Harry et Meghan Markle © Agence Prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Prince Harry et Meghan Markle © Agence Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Après sept mois passés en Californie, le prince Harry en a oublié son anglais. Désormais installé aux États-Unis avec son épouse Meghan Markle et son fils Archie, le duc de Sussex semble s'être complètement intégré dans son nouveau pays, qu'il devrait toutefois quitter quelques temps pour des raisons financières. Mais avoir une maison à Montecito et s'immiscer dans la prochaine élection présidentielle américaine n'a pas suffit au prince Harry pour embrasser "l'American way of life". Et pour cause, il a même adopté quelques expressions purement américaines.Dans sa dernière interview avec Meghan Markle, les observateurs les plus aguerris ont ainsi remarqué quelques tics de langage pour lesquels le prince Harry a opté, comme lorsqu'il a lancé "pop the hood", soit "faire sauter le capot". Néanmoins, si les Américains utilisent le mot "hood" pour parler du capot, les britanniques eux emploient le mot "bonnet", souligne The Sun. Désormais adepte des américanismes, le prince Harry pourrait même en perdre son accent britannique, le même que son épouse avait adopté après leur mariage.Ces expressions britanniques empruntées par Meghan MarkleMême si elle est retournée dans sa Californie natale, il semblerait qu'elle n'ait pas perdu certaines habitudes bien britanniques, ce qui amuse quelque peu ses amis américains. "Meghan était la fille entièrement américaine avant de rencontrer Harry, mais depuis qu'elle a vécu au Royaume-Uni, elle a adopté certaines phrases, précisait ainsi une source. Ses amis trouvent que c'est amusant d'écouter une célébrité américaine utiliser les britishismes. On l'entend souvent dire 'Oh my darling'". Toutefois, si Meghan Markle s'est bien intégrée côté accent, la nouvelle façon de parler du prince Harry risque de ne pas trop plaire à Elizabeth II, elle qui est une adepte de l'accent "posh", typique de la haute société britannique. Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Prince Harry et Meghan Markle © ABC Prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Prince Harry et Meghan Markle © Agence Prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Prince Harry et Meghan Markle © Agence Prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK
21 octobre 2020