Actus people

R.Kelly a été reconnu coupable d'abus et trafic sexuel 

C'est officiel, le chanteur R. Kelly a été reconnu coupable pour extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, corruption et travail forcé. Ce lundi 27 septembre, l'artiste américain de 54 ans a fait face à un juge du tribunal fédéral de Brooklyn, à New York. Pour rappel, neuf charges pèsent contre lui et il était jugé pour des faits datant de 1994 à 2018. Pour l'heure, son procès n'est pas terminé puisqu'il saura quel sort lui réservera la justice le 4 mai 2022. On sait néanmoins qu'il risque entre dix ans de prison et l'emprisonnement à vie.De son côté, Maître Deveraux Cannick, qui représente Robert Sylvester Kelly de son vrai nom, devant la justice, a assuré être "déçu du verdict" et précisé qu'il comptait faire appel de cette décision, avec ses autres confrères travaillant pour l'artiste. Voilà déjà plus d'un an que l'interprète du titre I believe i can fly est placé en garde à vue à Chicago. Il est détenu au Metropolitan Correctional Center de Chicago depuis le mois de juillet dernier. Ses avocats essayent, depuis des mois, d'obtenir sa libération provisoire, en vain. Au début du mois de septembre notamment, ces derniers ont demandé la libération de leur client de la prison fédérale dans laquelle il a été placé.L'illettrisme de l'artiste comme argumentLeur argument reposait sur le fait que le chanteur n'aurait pas été en mesure de se préparer pour son procès puisqu'il ne sait ni lire ni écrire. Selon eux, l'artiste n'aurait ainsi pas eu le temps d'examiner les documents juridiques liés à son affaire. En effet, en 2016, le magazine GQ US annonçait, dans un portrait, que R. Kelly était illettré. L'artiste avait d'ailleurs déjà évoqué le sujet publiquement. "J'essayais tant bien que mal, mais j'avais l'impression d'entendre un orchestre jouer n'importe comment. C'était épuisant pour moi", lançait-il, comme le notent nos confrères du GQ France. R. Kelly © Chicago P.D. R. Kelly © Backgrid UK R. Kelly © Action Press R. Kelly © Agence - Bestimage R. Kelly © Backgrid USA R. Kelly © Agence - Bestimage R. Kelly © BRY R. Kelly © Backgrid USA R. Kelly © Backgrid USA R. Kelly © Backgrid USA R. Kelly © Backgrid USA R. Kelly © Backgrid USA 27 septembre 2021

Benjamin Castaldi : ces sommes astronomiques qu'il a dépensées par le passé

Pendant de nombreuses années, Benjamin Castaldi a gagné énormément d'argent. S'il a dû baissé son train de vie, l'ex-star de TF1 aimait faire plaisir à ses proches. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, il a expliqué : "Pendant dix ans, personne ne m'a invité au restaurant, jamais ! C'est normal, vous aimez aller au restaurant et j'avais des copains qui n'avaient pas d'argent, j'allais pas leur dire de payer l'addition." Alors que Cyril Hanouna lui a demandé le montant de l'addition la plus folle qu'il avait dû payer, le chroniqueur a répondu : "C'était à Las Vegas. J'avais invité Charles Aznavour et Line Renaud et il y avait en fait vingt-cinq autres personnes. Les gens quand ils prennent la carte, ils choisissent le vin, et là vous commencez à transpirer parce que la carte des vins à Las Vegas, mon frère, c'est pas des vins, c'est des maisons !"Se rappelant très bien la somme astronomique qu'il avait dépensée pour acheter du vin, Benjamin Castaldi a révélé : "Je vois Cheval Blanc, 15 000 dollars, je me dis : 'Non, pas celui-là.' Et là paf, ils m'en ont pris quatre !" Alors que les chroniqueurs ont compris qu'il avait dépensé 60 000 dollars de vin en une soirée, le chroniqueur a révélé que l'addition lui avait coûté plus de 70 000 dollars. Enfin, il a ajouté : "J'étais écoeuré ! Je n'en ai même pas bu en plus !" Lorsqu'il gagnait beaucoup d'argent, le père de quatre enfants a également fait des folies dans des hôtels. Il a ainsi révélé : "En hôtel, ça peut monter haut, si on est pas regardant, ça monte vite ! J'ai pris tout l'étage d'un hôtel par exemple. C'était très cher, ça pouvait être 55 000 dollars la nuit." Amusé, Cyril Hanouna s'est exclamé : "55 000 dollars ?! Mais frère, vient dormir chez moi, je te mets un Colombo et je te prends cinq euros ! Je te prends cinq balles et tu vas très bien dormir !"Benjamin Castaldi se déplaçait en hélicoptèreEn juillet dernier, le chroniqueur avait déjà évoqué ses dépenses les plus folles sur le plateau de Touche pas à mon poste. Ainsi, lorsqu'il présentait Secret Story, Benjamin Castaldi avait une maison qui possédait un héliport. "J'avais mis une manche à air pour pouvoir diriger mon hélicoptère. J'ai pas du tout pété les plombs, au contraire, je me régalais ! Un aller-retour en hélicoptère, c'était 1500 euros de l'heure à l'époque ! La chaîne payait la moitié des frais. Je payais le pilote, je le logeais et on reprenait l'hélicoptère le lendemain matin", avait-il révélé. Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © COADIC GUIREC Benjamin Castaldi © JLPPA Benjamin Castaldi © Jack Tribeca Benjamin Castaldi © Agence Benjamin Castaldi © Jack Tribeca Pendant de nombreuses années, Benjamin Castaldi a gagné énormément d'argent. S'il a dû baissé son train de vie, l'ex-star de TF1 aimait faire plaisir à ses proches. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, il a expliqué : "Pendant dix ans, personne ne m'a invité au restaurant, jamais ! C'est normal, vous aimez aller au restaurant et j'avais des copains qui n'avaient pas d'argent, j'allais pas leur dire de payer l'addition." Alors que Cyril Hanouna lui a demandé le montant de l'addition la plus folle qu'il avait dû payer, le chroniqueur a répondu : "C'était à Las Vegas. J'avais invité Charles Aznavour et Line Renaud et il y avait en fait vingt-cinq autres personnes. Les gens quand ils prennent la carte, ils choisissent le vin, et là vous commencez à transpirer parce que la carte des vins à Las Vegas, mon frère, c'est pas des vins, c'est des maisons !"Se rappelant très bien la somme astronomique qu'il avait dépensée pour acheter du vin, Benjamin Castaldi a révélé : "Je vois Cheval Blanc, 15 000 dollars, je me dis : 'Non, pas celui-là.' Et là paf, ils m'en ont pris quatre !" Alors que les chroniqueurs ont compris qu'il avait dépensé 60 000 dollars de vin en une soirée, le chroniqueur a révélé que l'addition lui avait coûté plus de 70 000 dollars. Enfin, il a ajouté : "J'étais écoeuré ! Je n'en ai même pas bu en plus !" Lorsqu'il gagnait beaucoup d'argent, le père de quatre enfants a également fait des folies dans des hôtels. Il a ainsi révélé : "En hôtel, ça peut monter haut, si on est pas regardant, ça monte vite ! J'ai pris tout l'étage d'un hôtel par exemple. C'était très cher, ça pouvait être 55 000 dollars la nuit." Amusé, Cyril Hanouna s'est exclamé : "55 000 dollars ?! Mais frère, vient dormir chez moi, je te mets un Colombo et je te prends cinq euros ! Je te prends cinq balles et tu vas très bien dormir !"Benjamin Castaldi se déplaçait en hélicoptèreEn juillet dernier, le chroniqueur avait déjà évoqué ses dépenses les plus folles sur le plateau de Touche pas à mon poste. Ainsi, lorsqu'il présentait Secret Story, Benjamin Castaldi avait une maison qui possédait un héliport. "J'avais mis une manche à air pour pouvoir diriger mon hélicoptère. J'ai pas du tout pété les plombs, au contraire, je me régalais ! Un aller-retour en hélicoptère, c'était 1500 euros de l'heure à l'époque ! La chaîne payait la moitié des frais. Je payais le pilote, je le logeais et on reprenait l'hélicoptère le lendemain matin", avait-il révélé. Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © COADIC GUIREC Benjamin Castaldi © JLPPA Benjamin Castaldi © Jack Tribeca Benjamin Castaldi © Agence Benjamin Castaldi © Jack Tribeca
27 septembre 2021

Meghan et Harry écolos mais pas trop ! Leur retour très polluant en Californie épinglé

Un retour qui n'est pas passé inaperçu. Le prince Harry et sa femme Meghan Markle ont beaucoup fait parler d'eux ces derniers jours à cause de leur séjour à New York, mais leur voyage de retour a également été au cœur de nombreuses discussions. En effet le couple s'affiche depuis un moment comme de fervents défenseurs de la planète, prêts à lutter contre le réchauffement climatique et les conséquences que ce dernier peut avoir sur le monde entier. Un message qui a du mal à passer lorsqu'on voit qu'ils sont tous les deux revenus de New York en jet privé après trois petits jours de voyage. Le taux de pollution des avions est bien connu, et les jets privés font partie des moyens de transports les moins écologiques, de quoi remettre en cause certaines des valeurs du couple malgré la praticité de la choses et les économies faites côté logistique.Pour rappel, le prince Harry et Meghan Markle ont eu un emploi-du-temps très chargé lors de leur séjour à New York où ils ont été acclamés avec, entre autre, une visite au siège de l'Organisation mondiale de la santé ou encore un passage au mémorial du One World Trade Center afin de rendre hommage aux victimes des attentats du 11 septembre. Par ailleurs des images du couple pointées du doigt par le DailyMail laissent certains penser que leur voyage à New York avait un autre objectif : avoir des images pour un de leurs projets pour Netflix. Le prince Harry et Meghan Markle ont en effet signé un deal de plusieurs millions de dollars avec la plateforme de streaming et pourraient avoir commencé à travailler sur du contenu en secret.Le prince Harry et Meghan Markle déjà filmés pour Netflix ?Les indices qui ont mis certains internautes sur cette piste sont, en majorité, le fait qu'un homme avec une caméra ait suivi le couple à plusieurs reprises, mais ce n'est pas tout. Sur une photo du prince Harry, on distingue un fil qui sort de sa chemise. Pour les personnes qui aiment spéculer, ce fil serait celui d'un micro qui aurait permis au prince Harry d'être correctement entendu dans l'éventualité où il serait déjà en train d'être filmé pour Netflix. Une idée qui restera au stade de spéculations tant que le couple n'aura pas décidé d'en dire un peu plus sur les projets qu'ils préparent pour la plateforme de streaming. Le prince Harry et Meghan Markle © PacificPressAgency Le prince Harry et Meghan Markle © Action Press Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © STARMAX Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Zuma Press Meghan Markle © CNN Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © The ImageDirect Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © ABC Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © JLPPA Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Zuma Press Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Dana Press Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Un retour qui n'est pas passé inaperçu. Le prince Harry et sa femme Meghan Markle ont beaucoup fait parler d'eux ces derniers jours à cause de leur séjour à New York, mais leur voyage de retour a également été au cœur de nombreuses discussions. En effet le couple s'affiche depuis un moment comme de fervents défenseurs de la planète, prêts à lutter contre le réchauffement climatique et les conséquences que ce dernier peut avoir sur le monde entier. Un message qui a du mal à passer lorsqu'on voit qu'ils sont tous les deux revenus de New York en jet privé après trois petits jours de voyage. Le taux de pollution des avions est bien connu, et les jets privés font partie des moyens de transports les moins écologiques, de quoi remettre en cause certaines des valeurs du couple malgré la praticité de la choses et les économies faites côté logistique.Pour rappel, le prince Harry et Meghan Markle ont eu un emploi-du-temps très chargé lors de leur séjour à New York où ils ont été acclamés avec, entre autre, une visite au siège de l'Organisation mondiale de la santé ou encore un passage au mémorial du One World Trade Center afin de rendre hommage aux victimes des attentats du 11 septembre. Par ailleurs des images du couple pointées du doigt par le DailyMail laissent certains penser que leur voyage à New York avait un autre objectif : avoir des images pour un de leurs projets pour Netflix. Le prince Harry et Meghan Markle ont en effet signé un deal de plusieurs millions de dollars avec la plateforme de streaming et pourraient avoir commencé à travailler sur du contenu en secret.Le prince Harry et Meghan Markle déjà filmés pour Netflix ?Les indices qui ont mis certains internautes sur cette piste sont, en majorité, le fait qu'un homme avec une caméra ait suivi le couple à plusieurs reprises, mais ce n'est pas tout. Sur une photo du prince Harry, on distingue un fil qui sort de sa chemise. Pour les personnes qui aiment spéculer, ce fil serait celui d'un micro qui aurait permis au prince Harry d'être correctement entendu dans l'éventualité où il serait déjà en train d'être filmé pour Netflix. Une idée qui restera au stade de spéculations tant que le couple n'aura pas décidé d'en dire un peu plus sur les projets qu'ils préparent pour la plateforme de streaming. Le prince Harry et Meghan Markle © PacificPressAgency Le prince Harry et Meghan Markle © Action Press Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © STARMAX Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Backgrid USA Meghan Markle © Zuma Press Meghan Markle © CNN Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © The ImageDirect Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © ABC Meghan Markle © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © JLPPA Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Zuma Press Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Le prince Harry et Meghan Markle © Dana Press Le prince Harry et Meghan Markle © Agence
27 septembre 2021

"J'ai été escroqué" : les confidences de Benjamin Castaldi sur sa situation financière

Pendant plus de dix ans, Benjamin Castaldi a fait les beaux jours de TF1. À la tête de nombreuses émissions à succès, l'animateur gagnait plus d'un million d'euros par an. Alors que les chroniqueurs de Cyril Hanouna ont réagi aux propos de Véronique Genest qui a assuré qu'elle avait besoin de plus de 10 000 euros par mois pour vivre, Benjamin Castaldi a accepté d'évoquer sa situation financière sur le plateau de Touche pas à mon poste. "La vérité, c'est que quand on est dans un cercle comme le connaissent les animateurs et les chanteurs... Effectivement, ta vie n'est pas la même que le commun des mortels, c'est un fait ! Là, ce qui est compliqué, c'est quand tu te prends une porte dans la gueule. Généralement, ce qu'il se passe, c'est qu'on est tous pareil, on refuse de voir la réalité, on se dit que ça va aller mieux, on s'enfonce, et quand on crie au secours, c'est trop tard", a-t-il confié.Alors qu'il a perdu plusieurs millions d'euros, Benjamin Castaldi a assuré : "Moi, je n'ai pas dilapidé parce que moi, j'ai été escroqué, j'ai perdu 4 ou 5 millions d'euros ! Un jour, il y aura un procès qui va se tenir et je vais le récupérer, mais j'aurais dû être mille fois plus prudent que je ne l'étais, évidemment, je ne vais pas vous dire le contraire ! Mais c'est très compliqué quand on est dans un cycle... C'est un train de vie ! Déjà, on aide beaucoup de gens, moi, j'aidais tous mes potes et j'ai fait plaisir à plein de gens. Mais je ne regrette pas ! Moi, j'ai gagné des millions, mais on m'en a piqué 4 ou 5 ! Je devrais avoir de l'argent de côté, bien évidemment." Après avoir confié que s'il avait mieux géré les choses, il aurait pu arrêter de travailler, le chroniqueur a expliqué : "J'ai gagné plusieurs millions d'euros et aujourd'hui, je gagne beaucoup moins d'argent !""J'ai été escroqué" @B_Castaldi revient sur sa situation financière dans #TPMP. pic.twitter.com/G6VyUOZIEQ— TPMP (@TPMP) September 27, 2021 Benjamin Castaldi : "Je suis partiellement responsable de ce qu'il m'est arrivé"Si le chroniqueur arrive à évoquer ce sujet aujourd'hui, il a longtemps eu du mal à assumer qu'il n'était plus celui qu'il avait été. "Je suis partiellement responsable de ce qu'il m'est arrivé. Maintenant, je suis fier, mais je ne vais pas vous mentir, j'ai mis cinq à six ans à accepter le fait que je n'étais plus le Castaldi d'avant. Aujourd'hui, je vis très bien, mais je vis normalement", a-t-il confié. Enfin, Benjamin Castaldi a ajouté face à ses anciennes rentrées d'argent : "Je ne me suis même pas posé la question de si ça allait être éternel, j'étais dans un cycle où tu ne peux pas te projeter. Quand tous les mois sur ton compte t'as 200 ou 300 000 euros qui arrivent, crois-moi que tu ne te projettes pas dans le futur. Tu penses que ça ne s'arrêtera jamais !" Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Kelly Vedovelli, Benjamin Castaldi, Valérie Bénaïm et Bernard Montiel © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Pendant plus de dix ans, Benjamin Castaldi a fait les beaux jours de TF1. À la tête de nombreuses émissions à succès, l'animateur gagnait plus d'un million d'euros par an. Alors que les chroniqueurs de Cyril Hanouna ont réagi aux propos de Véronique Genest qui a assuré qu'elle avait besoin de plus de 10 000 euros par mois pour vivre, Benjamin Castaldi a accepté d'évoquer sa situation financière sur le plateau de Touche pas à mon poste. "La vérité, c'est que quand on est dans un cercle comme le connaissent les animateurs et les chanteurs... Effectivement, ta vie n'est pas la même que le commun des mortels, c'est un fait ! Là, ce qui est compliqué, c'est quand tu te prends une porte dans la gueule. Généralement, ce qu'il se passe, c'est qu'on est tous pareil, on refuse de voir la réalité, on se dit que ça va aller mieux, on s'enfonce, et quand on crie au secours, c'est trop tard", a-t-il confié.Alors qu'il a perdu plusieurs millions d'euros, Benjamin Castaldi a assuré : "Moi, je n'ai pas dilapidé parce que moi, j'ai été escroqué, j'ai perdu 4 ou 5 millions d'euros ! Un jour, il y aura un procès qui va se tenir et je vais le récupérer, mais j'aurais dû être mille fois plus prudent que je ne l'étais, évidemment, je ne vais pas vous dire le contraire ! Mais c'est très compliqué quand on est dans un cycle... C'est un train de vie ! Déjà, on aide beaucoup de gens, moi, j'aidais tous mes potes et j'ai fait plaisir à plein de gens. Mais je ne regrette pas ! Moi, j'ai gagné des millions, mais on m'en a piqué 4 ou 5 ! Je devrais avoir de l'argent de côté, bien évidemment." Après avoir confié que s'il avait mieux géré les choses, il aurait pu arrêter de travailler, le chroniqueur a expliqué : "J'ai gagné plusieurs millions d'euros et aujourd'hui, je gagne beaucoup moins d'argent !""J'ai été escroqué" @B_Castaldi revient sur sa situation financière dans #TPMP. pic.twitter.com/G6VyUOZIEQ— TPMP (@TPMP) September 27, 2021 Benjamin Castaldi : "Je suis partiellement responsable de ce qu'il m'est arrivé"Si le chroniqueur arrive à évoquer ce sujet aujourd'hui, il a longtemps eu du mal à assumer qu'il n'était plus celui qu'il avait été. "Je suis partiellement responsable de ce qu'il m'est arrivé. Maintenant, je suis fier, mais je ne vais pas vous mentir, j'ai mis cinq à six ans à accepter le fait que je n'étais plus le Castaldi d'avant. Aujourd'hui, je vis très bien, mais je vis normalement", a-t-il confié. Enfin, Benjamin Castaldi a ajouté face à ses anciennes rentrées d'argent : "Je ne me suis même pas posé la question de si ça allait être éternel, j'étais dans un cycle où tu ne peux pas te projeter. Quand tous les mois sur ton compte t'as 200 ou 300 000 euros qui arrivent, crois-moi que tu ne te projettes pas dans le futur. Tu penses que ça ne s'arrêtera jamais !" Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Kelly Vedovelli, Benjamin Castaldi, Valérie Bénaïm et Bernard Montiel © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi © C8 Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna © C8
27 septembre 2021

"Des gens se cachaient dans les congélateurs" ! Un tireur fou sème la panique au supermarché

Encore une fois, l'autorisation du port d'armes aux Etats-Unis a eu des conséquences dramatiques. En effet, jeudi 23 septembre dernier, une fusillade a eu lieu dans un supermarché, au sein du Tennessee. Le suspect, un homme armé, s'était introduit, l'après-midi, dans le fameux magasin situé à Collierville, à côté de la ville de Memphis. Il a alors tiré dans le tas sur les clients, mais aussi sur les employés. Au total, une personne est morte et douze autres ont été blessées. Comme l'a rapporté le quotidien USA Today, quatre des victimes étaient dans un état critique. De plus, le chef de la police Dale Lane est revenu sur le drame et cela fait froid dans le dos."On a trouvé des gens qui se cachaient dans les congélateurs, ils ont fait ce qu'ils ont appris lors d'entraînements face à ce genre de situation. Ils ont couru, se sont cachés, se sont battus", a-t-il expliqué, en lançant, dépité : "C'est horrible. On déteste quand cela se produit." Nos confrères de Paris Match ont également dévoilé le témoignage de Glenda McDonald, une employée du supermarché attaqué, qui travaillait au rayon fleurs et qui a paniqué : "J'ai juste couru vers la sortie. J'ai tout laissé derrière moi. Mon sac, mes clés, tout..." En état de choc, elle a même précisé que des clients se sont fait tirer dessus et ont, eux-aussi, tenté de fuir du magasin pour se mettre à l'abri. En parallèle, les autorités ont déclaré que l'assaillant est mort et qu'il se serait lui-même tiré une balle, pour en finir.It breaks my heart to hear about another grocery store shooting this time in Tennessee — just six months after the horrific shooting at the Boulder King Soopers. I'm thinking of the family and friends and everyone impacted by this shooting. This must stop. https://t.co/N26lnsmQyb— Governor Jared Polis (@GovofCO) September 23, 2021 La réaction du gouverneur du ColoradoCe n'est malheureusement pas la première fois qu'une telle tragédie secoue les États-Unis. De son côté, le gouverneur du Colorado, Jared Polis, a rapidement réagi sur Twitter. "Cela me brise le cœur d'entendre qu'un autre supermarché a été le théâtre d'une tuerie, cette fois dans le Tennessee - à peine six mois après l'horrible fusillade au Boulder King Soopers [en mars, la chaîne de magasins située dans la ville américaine de Boulder a été attaquée et dix personnes ont perdu la vie, NDLR]. Je pense à la famille et aux amis et à tous ceux qui ont été touchés par cette fusillade. Cela doit cesser", a-t-il affirmé, avec émotion. Plan © Google Maps Photo d'illustration © Image par Peggy cci de Pixabay Photo d'illustration © Image par Steve Buissinne de Pixabay Photo d'illustration © Image par Kevin Phillips de Pixabay Photo d'illustration © Image par gingerbreadca de Pixabay Photo d'illustration © Image par Leohoho de Pixabay Encore une fois, l'autorisation du port d'armes aux Etats-Unis a eu des conséquences dramatiques. En effet, jeudi 23 septembre dernier, une fusillade a eu lieu dans un supermarché, au sein du Tennessee. Le suspect, un homme armé, s'était introduit, l'après-midi, dans le fameux magasin situé à Collierville, à côté de la ville de Memphis. Il a alors tiré dans le tas sur les clients, mais aussi sur les employés. Au total, une personne est morte et douze autres ont été blessées. Comme l'a rapporté le quotidien USA Today, quatre des victimes étaient dans un état critique. De plus, le chef de la police Dale Lane est revenu sur le drame et cela fait froid dans le dos."On a trouvé des gens qui se cachaient dans les congélateurs, ils ont fait ce qu'ils ont appris lors d'entraînements face à ce genre de situation. Ils ont couru, se sont cachés, se sont battus", a-t-il expliqué, en lançant, dépité : "C'est horrible. On déteste quand cela se produit." Nos confrères de Paris Match ont également dévoilé le témoignage de Glenda McDonald, une employée du supermarché attaqué, qui travaillait au rayon fleurs et qui a paniqué : "J'ai juste couru vers la sortie. J'ai tout laissé derrière moi. Mon sac, mes clés, tout..." En état de choc, elle a même précisé que des clients se sont fait tirer dessus et ont, eux-aussi, tenté de fuir du magasin pour se mettre à l'abri. En parallèle, les autorités ont déclaré que l'assaillant est mort et qu'il se serait lui-même tiré une balle, pour en finir.It breaks my heart to hear about another grocery store shooting this time in Tennessee — just six months after the horrific shooting at the Boulder King Soopers. I'm thinking of the family and friends and everyone impacted by this shooting. This must stop. https://t.co/N26lnsmQyb— Governor Jared Polis (@GovofCO) September 23, 2021 La réaction du gouverneur du ColoradoCe n'est malheureusement pas la première fois qu'une telle tragédie secoue les États-Unis. De son côté, le gouverneur du Colorado, Jared Polis, a rapidement réagi sur Twitter. "Cela me brise le cœur d'entendre qu'un autre supermarché a été le théâtre d'une tuerie, cette fois dans le Tennessee - à peine six mois après l'horrible fusillade au Boulder King Soopers [en mars, la chaîne de magasins située dans la ville américaine de Boulder a été attaquée et dix personnes ont perdu la vie, NDLR]. Je pense à la famille et aux amis et à tous ceux qui ont été touchés par cette fusillade. Cela doit cesser", a-t-il affirmé, avec émotion. Plan © Google Maps Photo d'illustration © Image par Peggy cci de Pixabay Photo d'illustration © Image par Steve Buissinne de Pixabay Photo d'illustration © Image par Kevin Phillips de Pixabay Photo d'illustration © Image par gingerbreadca de Pixabay Photo d'illustration © Image par Leohoho de Pixabay
27 septembre 2021

Matt Pokora : le chanteur a-t-il déjà été attiré par la compagne de l'un de ses amis ?

Depuis quatre ans, Matt Pokora est un homme amoureux ! Victime d'un véritable coup de foudre lors de sa rencontre avec Christina Milian à Saint-Tropez, l'artiste a dit 'oui' à l'actrice américaine le 9 décembre 2020, lors d'une cérémonie intime à Paris. Si le chanteur est aujourd'hui à la tête d'une famille nombreuse et est plus heureux que jamais, a-t-il déjà été attiré par la compagne de l'un de ses amis par le passé ? Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, c'est alors que Cyril Hanouna l'a interrogé à ce sujet qu'il a confié : "Kiffer au point de vraiment kiffer, non. Mais trouver très belle une femme et dire, je sais pas : 'Si on s'était connus avant, peut-être'. Dire ça, que ça peut être mon type de femme, oui, je pense que tout le monde... Regarder une femme ça veut pas dire qu'on va faire un truc bizarre !"Si Matt Pokora a été attiré par différentes femmes au cours de sa vie, il rêvait déjà de séduire Christina Milian en 2003. Alors que le chanteur est aujourd'hui marié à la star américaine, c'est sur le plateau de l'émission On se retrouve chez Sabatier, sur C8, qu'il avait révélé en mai 2019 qu'il n'aurait jamais imaginé que sa vie basculerait suite à leur rencontre. "Je suis heureux, mais en fait je ne l'ai plus vu comme ça après, tu te rends compte en évoluant que tu peux être amené à croiser des gens que tu pensais inaccessibles (...) C'est le hasard de la vie, c'était vraiment le hasard, c'était dans un restaurant, j'entends une voix et j'ai dit, on dirait que c'est Christina Milian qui chante, je me suis retourné, elle était là, on nous a présentés, et voilà !", s'était-il rappelé.Le coup de foudre de Matt Pokora et Christina MilianSi le chanteur a toujours été attiré par Christina Milian, cette dernière est tombée sous son charme lorsqu'elle a posé ses yeux sur lui pour la première fois. À l'occasion de leur troisième anniversaire, c'est sur Instagram que l'actrice avait confié : "C'était le mec le plus sexy que j'avais rencontré cet été. Il me le fallait ! J'avais regretté de ne pas m'être plus apprêtée pour cette soirée. Mais je ne pensais rencontrer personne un lundi soir..." Amoureuse, elle avait ajouté : "Lorsque nous nous sommes rencontrés, j'ai été littéralement époustouflée à la seconde où j'ai posé les yeux sur lui et je ne savais pas du tout si j'étais son type ! D'une manière ou d'une autre, le fait de découvrir que nous avions le même anniversaire a transformé une réelle attirance physique en une réaction chimique incontrôlable..." Philippe Lellouche et Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora et Cyril Hanouna © C8 Matt Pokora © RACHID BELLAK Matt Pokora © RACHID BELLAK Matt Pokora © Fenty Puma by Rihanna via Bestimage Matt Pokora © AGENCE Christina Milian et Matt Pokora © DOMINIQUE JACOVIDES Matt Pokora © Veeren-Perusseau Depuis quatre ans, Matt Pokora est un homme amoureux ! Victime d'un véritable coup de foudre lors de sa rencontre avec Christina Milian à Saint-Tropez, l'artiste a dit 'oui' à l'actrice américaine le 9 décembre 2020, lors d'une cérémonie intime à Paris. Si le chanteur est aujourd'hui à la tête d'une famille nombreuse et est plus heureux que jamais, a-t-il déjà été attiré par la compagne de l'un de ses amis par le passé ? Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, c'est alors que Cyril Hanouna l'a interrogé à ce sujet qu'il a confié : "Kiffer au point de vraiment kiffer, non. Mais trouver très belle une femme et dire, je sais pas : 'Si on s'était connus avant, peut-être'. Dire ça, que ça peut être mon type de femme, oui, je pense que tout le monde... Regarder une femme ça veut pas dire qu'on va faire un truc bizarre !"Si Matt Pokora a été attiré par différentes femmes au cours de sa vie, il rêvait déjà de séduire Christina Milian en 2003. Alors que le chanteur est aujourd'hui marié à la star américaine, c'est sur le plateau de l'émission On se retrouve chez Sabatier, sur C8, qu'il avait révélé en mai 2019 qu'il n'aurait jamais imaginé que sa vie basculerait suite à leur rencontre. "Je suis heureux, mais en fait je ne l'ai plus vu comme ça après, tu te rends compte en évoluant que tu peux être amené à croiser des gens que tu pensais inaccessibles (...) C'est le hasard de la vie, c'était vraiment le hasard, c'était dans un restaurant, j'entends une voix et j'ai dit, on dirait que c'est Christina Milian qui chante, je me suis retourné, elle était là, on nous a présentés, et voilà !", s'était-il rappelé.Le coup de foudre de Matt Pokora et Christina MilianSi le chanteur a toujours été attiré par Christina Milian, cette dernière est tombée sous son charme lorsqu'elle a posé ses yeux sur lui pour la première fois. À l'occasion de leur troisième anniversaire, c'est sur Instagram que l'actrice avait confié : "C'était le mec le plus sexy que j'avais rencontré cet été. Il me le fallait ! J'avais regretté de ne pas m'être plus apprêtée pour cette soirée. Mais je ne pensais rencontrer personne un lundi soir..." Amoureuse, elle avait ajouté : "Lorsque nous nous sommes rencontrés, j'ai été littéralement époustouflée à la seconde où j'ai posé les yeux sur lui et je ne savais pas du tout si j'étais son type ! D'une manière ou d'une autre, le fait de découvrir que nous avions le même anniversaire a transformé une réelle attirance physique en une réaction chimique incontrôlable..." Philippe Lellouche et Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora © C8 Matt Pokora et Cyril Hanouna © C8 Matt Pokora © RACHID BELLAK Matt Pokora © RACHID BELLAK Matt Pokora © Fenty Puma by Rihanna via Bestimage Matt Pokora © AGENCE Christina Milian et Matt Pokora © DOMINIQUE JACOVIDES Matt Pokora © Veeren-Perusseau
27 septembre 2021

Eric Dupond-Moretti en couple avec Isabelle Boulay : le ministre fait une rare confidence sur sa vie privée

En couple avec Isabelle Boulay depuis 2016, Éric Dupond-Moretti sait cultiver l'art de la discrétion quand il s'agit d'évoquer cette relation. Mais le ministre de la Justice a accepté de déroger exceptionnellement à la règle ce dimanche 26 septembre au micro de Thomas Sotto. Invité de l'émission Hors Piste sur France Inter, Éric Dupond-Moretti a répondu à quelques questions du présentateur. "Vous êtes marié ?", lui demande Thomas Sotto, qui a remarqué l'alliance portée par l'ancien avocat "Nous sommes pacsés, si vous voulez tout savoir", répond alors le ministre, avant que le naturel reprenne le dessus : "Vous allez très loin, on arrive à la limite de la piste, là !"Une très bonne nouvelle alors qu'il est bien souvent difficile pour le ministre et la chanteuse québécoise de parvenir à régler le problème de la distance qui les sépare, et à concilier leurs emplois du temps respectifs. "Les choses ont été encore complexifiées par la Covid, pour le reste nous respectons réciproquement nos libertés et nos choix. On arrive à se voir le plus régulièrement possible, pas assez à mon goût, pas assez à son goût, mais on se débrouille... »,a confié Éric Dupond-Moretti.Malgré les tracas du quotidien, le Garde du Sceaux reste éperdument amoureux de sa compagne et admiratif de la carrière de sa compagne. "Elle a l'une des plus belles voix de la francophonie", a-t-il réagi à l'écoute de Si tu me payes un verre, une chanson de Serge Reggiani reprise par Isabelle Boulay.Par le passé, Éric Dupond-Moretti a été marié à une certaine Hélène. Quant à Isabelle Boulay, elle était en couple avec le producteur Marc-André Chicoine avec lequel elle a un fils prénommé Marcus, né en 2008. Éric Dupond-Moretti © Federico Pestellini Éric Dupond-Moretti © Eliot Blondet Éric Dupond-Moretti © ELYxandro Cegarra Éric Dupond-Moretti © Agence Éric Dupond-Moretti © Agence Éric Dupond-Moretti © Agence Éric Dupond-Moretti © Laetitia Notarianni Isabelle Boulay © COADIC GUIREC Isabelle Boulay © COADIC GUIREC Isabelle Boulay © CYRIL MOREAU Isabelle Boulay © Perusseau-Veeren Isabelle Boulay © Perusseau-Veeren En couple avec Isabelle Boulay depuis 2016, Éric Dupond-Moretti sait cultiver l'art de la discrétion quand il s'agit d'évoquer cette relation. Mais le ministre de la Justice a accepté de déroger exceptionnellement à la règle ce dimanche 26 septembre au micro de Thomas Sotto. Invité de l'émission Hors Piste sur France Inter, Éric Dupond-Moretti a répondu à quelques questions du présentateur. "Vous êtes marié ?", lui demande Thomas Sotto, qui a remarqué l'alliance portée par l'ancien avocat "Nous sommes pacsés, si vous voulez tout savoir", répond alors le ministre, avant que le naturel reprenne le dessus : "Vous allez très loin, on arrive à la limite de la piste, là !"Une très bonne nouvelle alors qu'il est bien souvent difficile pour le ministre et la chanteuse québécoise de parvenir à régler le problème de la distance qui les sépare, et à concilier leurs emplois du temps respectifs. "Les choses ont été encore complexifiées par la Covid, pour le reste nous respectons réciproquement nos libertés et nos choix. On arrive à se voir le plus régulièrement possible, pas assez à mon goût, pas assez à son goût, mais on se débrouille... »,a confié Éric Dupond-Moretti.Malgré les tracas du quotidien, le Garde du Sceaux reste éperdument amoureux de sa compagne et admiratif de la carrière de sa compagne. "Elle a l'une des plus belles voix de la francophonie", a-t-il réagi à l'écoute de Si tu me payes un verre, une chanson de Serge Reggiani reprise par Isabelle Boulay.Par le passé, Éric Dupond-Moretti a été marié à une certaine Hélène. Quant à Isabelle Boulay, elle était en couple avec le producteur Marc-André Chicoine avec lequel elle a un fils prénommé Marcus, né en 2008. Éric Dupond-Moretti © Federico Pestellini Éric Dupond-Moretti © Eliot Blondet Éric Dupond-Moretti © ELYxandro Cegarra Éric Dupond-Moretti © Agence Éric Dupond-Moretti © Agence Éric Dupond-Moretti © Agence Éric Dupond-Moretti © Laetitia Notarianni Isabelle Boulay © COADIC GUIREC Isabelle Boulay © COADIC GUIREC Isabelle Boulay © CYRIL MOREAU Isabelle Boulay © Perusseau-Veeren Isabelle Boulay © Perusseau-Veeren
27 septembre 2021

Rhabillés pour l'hiver : Bébert (Les Forbans) se paye Cyril Hanouna et Benjamin Castaldi 

Invité, ce lundi 27 septembre, sur le plateau de l'émission L'Instant de Luxe, disponible sur la plateforme Télé Star Play, Albert Kassabi s'en est pris à Cyril Hanouna, mais aussi à Benjamin Castaldi. Le chanteur du groupe Les Forbans, qui ne porte pas dans son cœur les deux animateurs, a dit ce qu'il pensait d'eux, sans prendre de gants. Pour rappel, en 2019, celui qui est surnommé Bébert avait déjà taclé le présentateur de Touche pas à mon posteet ses chroniqueurs, auprès de Jordan de Luxe. De son côté, le trublion de C8 avait répliqué, à l'antenne, avec humour.Cette fois, le chanteur de 59 ans a frappé fort en traitant Cyril Hanouna de "bon à rien". "Parce que quand on dit des choses, on les fait", a-t-il lancé, en assurant qu'il "assume ce qu'[il] dit". "Je ne suis pas en train de dire que c'est un c**nard", a-t-il toutefois nuancé, en se remémorant l'objet de leur ancienne brouille : "Il m'invite sur un plateau et quand je suis là, il n'a pas envie que je sois là (...) Quand je suis arrivé [dans TPMP, NDLR] j'étais un clou rouillé dans sa chaussure." "Mais on s'en fout ! Je ne suis pas le seul à dire que c'est un bon à rien", a estimé Albert Kassabi, en rabaissant la star de la Huit et ses programmes : "Ce n'est pas parce que tu fais du chiffre et parce qu'il y a des émissions de télé qui cartonnent que t'es un mec bien, et à contrario, ça peut même être l'inverse !"Un présentateur qui aurait "peur" de lui ?Visiblement encore remonté contre Cyril Hanouna, mais aussi contre l'ancien animateur de Secret Story, l'artiste a ajouté, cinglant : "Ce n'est pas lui qui me donne à manger, donc tout va bien... Je dis que c'est un bon à rien parce que j'ai envie de le dire, au même titre que son sbire, Castaldi. Ce sont des lâches !" En guise d'explication, Bébert a précisé que, deux ans auparavant, le mari d'Aurore Aleman aurait fait semblant de l'appeler dans TPMP et de tomber sur son répondeur, puisqu'il n'a jamais reçu de coup de fil de sa part. De son côté, Jordan de Luxe, qui a déjà travaillé pour Cyril Hanouna, a soulevé la possibilité d'un "problème technique". Pas de quoi convaincre son invité, qui a campé sur ses positions. "Ce n'est pas un être humain", a-t-il lâché, froidement, en reconnaissant qu'il est "peut-être aimé de beaucoup [de personnes]" et que "les chiffres le prouvent", mais que cela ne change pas sa vision des choses. Au final, Albert Kassabi a quand même déclaré qu'il serait prêt à revenir sur le plateau de TPMP, si on l'invitait de nouveau, même s'il est persuadé que l'animateur "ne le fera pas", soi-disant parce qu'il aurait "peur" de lui. Voilà qui est dit ! Bébert (Les Forbans) et Jordan de Luxe © Capture écran Télé Star Play Bébert © JACOVIDES-MOREAU Bébert © Fabien Faure Bébert © COADIC GUIREC Bébert © JLPPA Bébert © RACHID BELLAK Philippe Candeloro et Bébert © JLPPA Bébert © Christophe Aubert via Bestimage Bébert © BALDINI Bébert et sa compagne © BALDINI Bébert © Christophe Clovis Bébert © COADIC GUIREC Invité, ce lundi 27 septembre, sur le plateau de l'émission L'Instant de Luxe, disponible sur la plateforme Télé Star Play, Albert Kassabi s'en est pris à Cyril Hanouna, mais aussi à Benjamin Castaldi. Le chanteur du groupe Les Forbans, qui ne porte pas dans son cœur les deux animateurs, a dit ce qu'il pensait d'eux, sans prendre de gants. Pour rappel, en 2019, celui qui est surnommé Bébert avait déjà taclé le présentateur de Touche pas à mon posteet ses chroniqueurs, auprès de Jordan de Luxe. De son côté, le trublion de C8 avait répliqué, à l'antenne, avec humour.Cette fois, le chanteur de 59 ans a frappé fort en traitant Cyril Hanouna de "bon à rien". "Parce que quand on dit des choses, on les fait", a-t-il lancé, en assurant qu'il "assume ce qu'[il] dit". "Je ne suis pas en train de dire que c'est un c**nard", a-t-il toutefois nuancé, en se remémorant l'objet de leur ancienne brouille : "Il m'invite sur un plateau et quand je suis là, il n'a pas envie que je sois là (...) Quand je suis arrivé [dans TPMP, NDLR] j'étais un clou rouillé dans sa chaussure." "Mais on s'en fout ! Je ne suis pas le seul à dire que c'est un bon à rien", a estimé Albert Kassabi, en rabaissant la star de la Huit et ses programmes : "Ce n'est pas parce que tu fais du chiffre et parce qu'il y a des émissions de télé qui cartonnent que t'es un mec bien, et à contrario, ça peut même être l'inverse !"Un présentateur qui aurait "peur" de lui ?Visiblement encore remonté contre Cyril Hanouna, mais aussi contre l'ancien animateur de Secret Story, l'artiste a ajouté, cinglant : "Ce n'est pas lui qui me donne à manger, donc tout va bien... Je dis que c'est un bon à rien parce que j'ai envie de le dire, au même titre que son sbire, Castaldi. Ce sont des lâches !" En guise d'explication, Bébert a précisé que, deux ans auparavant, le mari d'Aurore Aleman aurait fait semblant de l'appeler dans TPMP et de tomber sur son répondeur, puisqu'il n'a jamais reçu de coup de fil de sa part. De son côté, Jordan de Luxe, qui a déjà travaillé pour Cyril Hanouna, a soulevé la possibilité d'un "problème technique". Pas de quoi convaincre son invité, qui a campé sur ses positions. "Ce n'est pas un être humain", a-t-il lâché, froidement, en reconnaissant qu'il est "peut-être aimé de beaucoup [de personnes]" et que "les chiffres le prouvent", mais que cela ne change pas sa vision des choses. Au final, Albert Kassabi a quand même déclaré qu'il serait prêt à revenir sur le plateau de TPMP, si on l'invitait de nouveau, même s'il est persuadé que l'animateur "ne le fera pas", soi-disant parce qu'il aurait "peur" de lui. Voilà qui est dit ! Bébert (Les Forbans) et Jordan de Luxe © Capture écran Télé Star Play Bébert © JACOVIDES-MOREAU Bébert © Fabien Faure Bébert © COADIC GUIREC Bébert © JLPPA Bébert © RACHID BELLAK Philippe Candeloro et Bébert © JLPPA Bébert © Christophe Aubert via Bestimage Bébert © BALDINI Bébert et sa compagne © BALDINI Bébert © Christophe Clovis Bébert © COADIC GUIREC
27 septembre 2021

Jazz (JLC Family) enceinte : combien a-t-elle pris de kilos pour sa troisième grossesse ?

Ce mercredi 1er septembre, la JLC Family a annoncé une grande nouvelle à leurs fans. Jazz a en effet annoncé être enceinte de son troisième enfant avec son mari Laurent. "Après plus de six mois de secret, de mission intensive, de cachotteries, de rumeurs, de bonheur mais aussi d'inquiétude. Je vous annonce officiellement que la JLC Family va s'agrandir...", avait-elle écrit en légende d'un cliché sur lequel on pouvait la voir en compagnie de sa petite famille. "Je suis enceinte de six mois de bonheur... J'ai été heureuse de partager ces moments seulement en famille mais aujourd'hui je suis heureuse de le partager avec vous tous ! Ça n'a pas toujours été facile mais après réflexion ça en valait la peine", ajoutait la jolie brune.Depuis, l'ex candidate des Anges est resté assez discrète concernant les détails de cette nouvelle grossesse. Elle a finalement accepté de se livrer ce lundi 27 septembre, en répondant à quelques questions de ses abonnés sur Instagram. Elle a notamment confié qu'elle souhaiterait avoir un quatrième enfant, mais envisagerait plutôt d'adopter. Elle appréhende aussi la reprise du sport une fois qu'elle aura accouché, dans le but de retrouver son corps d'avant.Pas d'information sur le sexe et le prénom de l'enfantÀ ce sujet, Jazz n'a pas hésité à dévoilé à ses fans le nombre de kilos qu'elle a pris durant sa grossesse."Déjà 13 kilos", confie-t-elle, alors que l'accouchement est prévu pour la fin d'année. En ce qui concerne le sexe et le prénom de l'enfant, aucune information à se mettre sous la dent pour le moment. Mais pas d'inquiétude car la jeune femme aurait déjà une idée en tête"Tout est sous contrôle", a-t-elle répondu à un internaute qui l'interrogeait sur ce sujet. Plus que quelques mois à attendre avant de lever le voile sur ce secret. Jazz (JLC Family) © CYRIL MOREAU Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © CYRIL MOREAU Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Ce mercredi 1er septembre, la JLC Family a annoncé une grande nouvelle à leurs fans. Jazz a en effet annoncé être enceinte de son troisième enfant avec son mari Laurent. "Après plus de six mois de secret, de mission intensive, de cachotteries, de rumeurs, de bonheur mais aussi d'inquiétude. Je vous annonce officiellement que la JLC Family va s'agrandir...", avait-elle écrit en légende d'un cliché sur lequel on pouvait la voir en compagnie de sa petite famille. "Je suis enceinte de six mois de bonheur... J'ai été heureuse de partager ces moments seulement en famille mais aujourd'hui je suis heureuse de le partager avec vous tous ! Ça n'a pas toujours été facile mais après réflexion ça en valait la peine", ajoutait la jolie brune.Depuis, l'ex candidate des Anges est resté assez discrète concernant les détails de cette nouvelle grossesse. Elle a finalement accepté de se livrer ce lundi 27 septembre, en répondant à quelques questions de ses abonnés sur Instagram. Elle a notamment confié qu'elle souhaiterait avoir un quatrième enfant, mais envisagerait plutôt d'adopter. Elle appréhende aussi la reprise du sport une fois qu'elle aura accouché, dans le but de retrouver son corps d'avant.Pas d'information sur le sexe et le prénom de l'enfantÀ ce sujet, Jazz n'a pas hésité à dévoilé à ses fans le nombre de kilos qu'elle a pris durant sa grossesse."Déjà 13 kilos", confie-t-elle, alors que l'accouchement est prévu pour la fin d'année. En ce qui concerne le sexe et le prénom de l'enfant, aucune information à se mettre sous la dent pour le moment. Mais pas d'inquiétude car la jeune femme aurait déjà une idée en tête"Tout est sous contrôle", a-t-elle répondu à un internaute qui l'interrogeait sur ce sujet. Plus que quelques mois à attendre avant de lever le voile sur ce secret. Jazz (JLC Family) © CYRIL MOREAU Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © CYRIL MOREAU Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram Jazz (JLC Family) © Instagram
27 septembre 2021

Drame au parc d'attractions ! Une fillette de 6 ans meurt violemment à cause d'une erreur

Le 5 septembre 2021 restera a jamais une date dramatique pour cette famille Américaine. Ce jour-là, elle se rend au parc d'attractions Glenwood Caverns Adventure Park dans le Colorado, aux Etats-Unis. Et le manège incontournable de ce dernier n'est autre que le Haunted Mine Drop. Le principe ? Faire une chute libre de 33,5 mètres de haut, bien accroché dans son siège. Impossible pour la petite Wongel Estifanos, 6 ans, de passer à côté de cette attraction. Malheureusement, la fillette y a laissé sa vie.Installée sur le siège du manège, Wongel Estifanos a chuté de plus de 30 mètres et est morte sur le coup. Et pour cause, cette dernière n'était visiblement pas attachée comme elle aurait dû l'être. Comme le rapporte Cnews, la fillette s'est assise sur la ceinture qui était restée verrouillée depuis le dernier tour du manège. Le siège en question était en effet vide au tour précédant, et l'opérateur n'avait pas déverrouillé les ceintures entre les deux tours. Pourtant, avant que le manège ne démarre à nouveau, la machine l'avertit d'un souci de ceinture. L'opérateur se rend donc près de la fillette et vérifie que sa ceinture est bel et bien enclenchée... sans voir qu'elle se trouve sous ses fesses, et non pas autour de sa taille. Le manège refusant toujours de démarrer, l'opérateur enclenche donc le départ manuellement. C'est là que le drame se déroule."L'accident mortel est le résultat de plusieurs erreurs de l'opérateur"Le rapport d'enquête assure que "l'accident mortel est le résultat de plusieurs erreurs de l'opérateur, en particulier le défaut d'assurer une utilisation correcte du système de retenue des passagers (ceintures de sécurité) et un manque de compréhension et de résolution des conditions d'erreur d'écran de l'interface homme-machine (IHM) sur le panneau de commande". Si le parc a ouvert à nouveau ses portes le 11 septembre, l'attraction Haunted Mine Drop, en revanche, reste fermée pour le moment.Une page Go Found Me a été ouverte afin d'aider la famille de la petite Wongel à couvrir les frais funéraires et autres dépenses en cette période difficile. Fait divers © Go Fund Me Glenwood Caverns Adventure Park © ©pexels Haunted Mine Drop © ©pexels Chute libre © ©pexels Mal attachée © ©pexels Go Fund Me © ©pexels Le 5 septembre 2021 restera a jamais une date dramatique pour cette famille Américaine. Ce jour-là, elle se rend au parc d'attractions Glenwood Caverns Adventure Park dans le Colorado, aux Etats-Unis. Et le manège incontournable de ce dernier n'est autre que le Haunted Mine Drop. Le principe ? Faire une chute libre de 33,5 mètres de haut, bien accroché dans son siège. Impossible pour la petite Wongel Estifanos, 6 ans, de passer à côté de cette attraction. Malheureusement, la fillette y a laissé sa vie.Installée sur le siège du manège, Wongel Estifanos a chuté de plus de 30 mètres et est morte sur le coup. Et pour cause, cette dernière n'était visiblement pas attachée comme elle aurait dû l'être. Comme le rapporte Cnews, la fillette s'est assise sur la ceinture qui était restée verrouillée depuis le dernier tour du manège. Le siège en question était en effet vide au tour précédant, et l'opérateur n'avait pas déverrouillé les ceintures entre les deux tours. Pourtant, avant que le manège ne démarre à nouveau, la machine l'avertit d'un souci de ceinture. L'opérateur se rend donc près de la fillette et vérifie que sa ceinture est bel et bien enclenchée... sans voir qu'elle se trouve sous ses fesses, et non pas autour de sa taille. Le manège refusant toujours de démarrer, l'opérateur enclenche donc le départ manuellement. C'est là que le drame se déroule."L'accident mortel est le résultat de plusieurs erreurs de l'opérateur"Le rapport d'enquête assure que "l'accident mortel est le résultat de plusieurs erreurs de l'opérateur, en particulier le défaut d'assurer une utilisation correcte du système de retenue des passagers (ceintures de sécurité) et un manque de compréhension et de résolution des conditions d'erreur d'écran de l'interface homme-machine (IHM) sur le panneau de commande". Si le parc a ouvert à nouveau ses portes le 11 septembre, l'attraction Haunted Mine Drop, en revanche, reste fermée pour le moment.Une page Go Found Me a été ouverte afin d'aider la famille de la petite Wongel à couvrir les frais funéraires et autres dépenses en cette période difficile. Fait divers © Go Fund Me Glenwood Caverns Adventure Park © ©pexels Haunted Mine Drop © ©pexels Chute libre © ©pexels Mal attachée © ©pexels Go Fund Me © ©pexels
27 septembre 2021

Une tragédie malheureusement banale ! Aux Etats-Unis, un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête

Un drame qui commence à devenir une habitude. Aux Etats-Unis, un enfant de deux ans est mort ce mercredi après avoir trouvé une arme à feu chargée dans le sac d'un proche. Le petit garçon a reçu une balle dans la tête "après s'être tiré dessus par accident", selon la police de la ville de Waco, au Texas.Âgé de 21 ans, le propriétaire de l'arme à feu s'est dans un premier temps enfui avant de se livrer à la police quelques heures plus tard, pris de remords. Il est actuellement placé en détention pour "dissimulation de preuves", alors que ce drame survient après beaucoup d'autres cas similaires dans le pays où les armes sont légales.765 morts en six ans"Chaque année, aux Etats-Unis, des centaines d'enfants accèdent à des armes chargées et non sécurisées, dans des placards, des tables de nuit, des sacs à dos ou des sacs à main, ou simplement laissées traîner et tirent involontairement", écrit un rapport de l'association Everytown For Gun Safety, qui milite pour un meilleur encadrement des armes à feu.Depuis 2015, cette dernière a recensé 765 morts et plus de 1500 personnes blessées lors de coups de feu jugés "non intentionnels". Un véritable fléau. Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un drame qui commence à devenir une habitude. Aux Etats-Unis, un enfant de deux ans est mort ce mercredi après avoir trouvé une arme à feu chargée dans le sac d'un proche. Le petit garçon a reçu une balle dans la tête "après s'être tiré dessus par accident", selon la police de la ville de Waco, au Texas.Âgé de 21 ans, le propriétaire de l'arme à feu s'est dans un premier temps enfui avant de se livrer à la police quelques heures plus tard, pris de remords. Il est actuellement placé en détention pour "dissimulation de preuves", alors que ce drame survient après beaucoup d'autres cas similaires dans le pays où les armes sont légales.765 morts en six ans"Chaque année, aux Etats-Unis, des centaines d'enfants accèdent à des armes chargées et non sécurisées, dans des placards, des tables de nuit, des sacs à dos ou des sacs à main, ou simplement laissées traîner et tirent involontairement", écrit un rapport de l'association Everytown For Gun Safety, qui milite pour un meilleur encadrement des armes à feu.Depuis 2015, cette dernière a recensé 765 morts et plus de 1500 personnes blessées lors de coups de feu jugés "non intentionnels". Un véritable fléau. Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels Un enfant de deux ans se tire une balle dans la tête © Pexels
27 septembre 2021

Christine Kelly méconnaissable à 30 ans : la journaliste partage un cliché surprenant

Christine Kelly fait un saut dans le temps ! La journaliste a dévoilé lundi 27 septembre sur Instagram une photo d'elle prise à l'âge de 30 ans. Les internautes ont reconnu son visage, célèbre grâce à ses interventions Touche pas à mon poste et CNews, sur C8 et CNews. Christine Kelly pose sur une photo en papier vieilli, les cheveux noués, une coupe de champagne à la main, dans une robe noire décolletée à paillettes, des créoles aux oreilles. "À 30 ans, j'avais pour credo : le bruit de tes amis ne fait pas de toi la personne que tu es, le bruit de tes ennemis ne te freine pas", peut-on lire en légende de sa photo publiée dimanche 26 septembre sur Instagram. "Ne regretterez pas vos 30 Ans. Vous êtes toujours aussi belle", "Quelle beauté et quelle prestance", ont commenté les internautes. Aujourd'hui âgée de 52 ans, Christine Kelly n'a pas pris une ride ! Face à l'InfoSur CNews, Christine Kelly a divisé les internautes en animant l'émission Face à l'info avec, en plateau... Eric Zemmour. Une émission dont le contenu a parfois fait les gros titres, poussant le CSA à s'en saisir. Surtout que le journaliste, dont les ambitions politiques sont floues, ne peux plus officier sur la chaîne d'information en continu. Lundi 13 septembre, la chaîne a annoncé le départ du polémiste après avoir pris connaissance de la décision de CSA, qui a demandé aux médias audiovisuels de décompter ses interventions portant sur le débat politique national.Mais bien décidé de ne pas se laisser faire, le possible candidat à l'élection présidentielle de 2022 a trouvé une parade : il a lancé sa chaîne YouTube. "Je vous invite à me suivre maintenant sur ma chaîne YouTube", avait écrit Eric Zemmour sur son compte Twitter pour la présenter. Le public sera-t-il au rendez-vous ? Affaire à suivre. Christine Kelly © INSTAGRAM/CHRISTINE KELLY Christine Kelly © Stéphane Grangier Christine Kelly © INSTAGRAM/CHRISTINE KELLY Christine Kelly © C8/TPMP Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © Denis Guignebourg Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © Giancarlo Gorassini Christine Kelly © RACHID BELLAK Christine Kelly © Jack Tribeca / Bestimage Christine Kelly fait un saut dans le temps ! La journaliste a dévoilé lundi 27 septembre sur Instagram une photo d'elle prise à l'âge de 30 ans. Les internautes ont reconnu son visage, célèbre grâce à ses interventions Touche pas à mon poste et CNews, sur C8 et CNews. Christine Kelly pose sur une photo en papier vieilli, les cheveux noués, une coupe de champagne à la main, dans une robe noire décolletée à paillettes, des créoles aux oreilles. "À 30 ans, j'avais pour credo : le bruit de tes amis ne fait pas de toi la personne que tu es, le bruit de tes ennemis ne te freine pas", peut-on lire en légende de sa photo publiée dimanche 26 septembre sur Instagram. "Ne regretterez pas vos 30 Ans. Vous êtes toujours aussi belle", "Quelle beauté et quelle prestance", ont commenté les internautes. Aujourd'hui âgée de 52 ans, Christine Kelly n'a pas pris une ride ! Face à l'InfoSur CNews, Christine Kelly a divisé les internautes en animant l'émission Face à l'info avec, en plateau... Eric Zemmour. Une émission dont le contenu a parfois fait les gros titres, poussant le CSA à s'en saisir. Surtout que le journaliste, dont les ambitions politiques sont floues, ne peux plus officier sur la chaîne d'information en continu. Lundi 13 septembre, la chaîne a annoncé le départ du polémiste après avoir pris connaissance de la décision de CSA, qui a demandé aux médias audiovisuels de décompter ses interventions portant sur le débat politique national.Mais bien décidé de ne pas se laisser faire, le possible candidat à l'élection présidentielle de 2022 a trouvé une parade : il a lancé sa chaîne YouTube. "Je vous invite à me suivre maintenant sur ma chaîne YouTube", avait écrit Eric Zemmour sur son compte Twitter pour la présenter. Le public sera-t-il au rendez-vous ? Affaire à suivre. Christine Kelly © INSTAGRAM/CHRISTINE KELLY Christine Kelly © Stéphane Grangier Christine Kelly © INSTAGRAM/CHRISTINE KELLY Christine Kelly © C8/TPMP Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © Denis Guignebourg Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © JACOVIDES-MOREAU Christine Kelly © Giancarlo Gorassini Christine Kelly © RACHID BELLAK Christine Kelly © Jack Tribeca / Bestimage
27 septembre 2021

"Je ne savais pas que la ménopause était une insulte" : les propos dérangeants d'un politologue sur Sandrine Rousseau

Mardi 28 septembre 2021, les membres d'Europe Écologie-Les Verts désigneront Yannick Jadot ou Sandrine Rousseau afin de représenter le parti lors de l'élection présidentielle 2022. Alors que cette dernière s'est fait remarquer pour ses sorties polémiques, Guillaume Bigot a eu des propos très durs la concernant sur le plateau de CNews. Le directeur d'un groupe d'écoles de commerce a déclaré : "Sandrine Rousseau, il y a un phénomène de radicalité. Si vous l'écoutez, on a l'impression d'une illuminée, c'est la folie verte. C'est une sorte de Greta Thunberg ménopausée." Alors que le modérateur du débat lui a demandé de bien vouloir se reprendre, le politologue a ajouté : "Pardon. Non mais c'est une image. Elle joue ça. Elle surjoue ça. Mais en fait, c'est une femme intelligente."Visiblement pas fan de Sandrine Rousseau, Guillaume Bigot a continué en ajoutant : "À mon avis, elle le fait à dessein. Elle est convaincue, elle force le trait et elle monte le son. Quand je dis Greta Thunberg, on voit bien Greta Thunberg qui a des yeux comme des chouettes. Elle débite des trucs ultra violents en regardant face caméra. Enfin, c'est un peu ce que fait Madame Rousseau. Elle a pas le même âge, c'est simplement ce que je voulais dire." Face à cette déclaration, Marlène Schiappa a été l'une des plus rapides à réagir sur Twitter. "Ahah la ménopause des femmes, c'est tellement drôle, et puis c'est vraiment un argument politique ça. J'aimerais débattre des désaccords de fond que nous avons avec Sandrine Rousseau, mais l'outrance misogyne des commentateurs me pousse à la défendre...", a-t-elle écrit, avant d'ajouter : "Ce 'politologue' m'a qualifiée en juin d'experte en 'concours de t-shirts mouillés' sans que ça n'émeuve personne. J'invite les sphères de gauche à condamner tout propos sexiste, peu importe le parti politique de la femme visée."Guillaume Bigot : "Ce wokisme devient irrespirable"Face à l'ampleur qu'avaient pris ses mots, Guillaume Bigot s'est offusqué en déclarant : "Je ne savais pas que la ménopause était une insulte. Je ne savais pas non plus que pour une candidate EELV, être comparée à Greta Thunberg pouvait être infamant. J'adore débattre, allez-y franchement, mais mes propos n'engagent que moi. Ni Europe 1, ni CNews." Enfin, il a contre-attaqué les personnes contre lui en ajoutant : "Mon allusion à la ménopause de Sandrine Rousseau manquait d'élégance. Désolé, si j'ai blessé certaines d'entres-vous mais je note que les attaques permanentes contre le 'mâle blanc hétérosexuel' passent crème. Ce wokisme devient irrespirable." Sandrine Rousseau © COADIC GUIREC Sandrine Rousseau © Isa Harsin Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Sandrine Rousseau © Instagram Sandrine Rousseau © Instagram Sandrine Rousseau © Instagram Mardi 28 septembre 2021, les membres d'Europe Écologie-Les Verts désigneront Yannick Jadot ou Sandrine Rousseau afin de représenter le parti lors de l'élection présidentielle 2022. Alors que cette dernière s'est fait remarquer pour ses sorties polémiques, Guillaume Bigot a eu des propos très durs la concernant sur le plateau de CNews. Le directeur d'un groupe d'écoles de commerce a déclaré : "Sandrine Rousseau, il y a un phénomène de radicalité. Si vous l'écoutez, on a l'impression d'une illuminée, c'est la folie verte. C'est une sorte de Greta Thunberg ménopausée." Alors que le modérateur du débat lui a demandé de bien vouloir se reprendre, le politologue a ajouté : "Pardon. Non mais c'est une image. Elle joue ça. Elle surjoue ça. Mais en fait, c'est une femme intelligente."Visiblement pas fan de Sandrine Rousseau, Guillaume Bigot a continué en ajoutant : "À mon avis, elle le fait à dessein. Elle est convaincue, elle force le trait et elle monte le son. Quand je dis Greta Thunberg, on voit bien Greta Thunberg qui a des yeux comme des chouettes. Elle débite des trucs ultra violents en regardant face caméra. Enfin, c'est un peu ce que fait Madame Rousseau. Elle a pas le même âge, c'est simplement ce que je voulais dire." Face à cette déclaration, Marlène Schiappa a été l'une des plus rapides à réagir sur Twitter. "Ahah la ménopause des femmes, c'est tellement drôle, et puis c'est vraiment un argument politique ça. J'aimerais débattre des désaccords de fond que nous avons avec Sandrine Rousseau, mais l'outrance misogyne des commentateurs me pousse à la défendre...", a-t-elle écrit, avant d'ajouter : "Ce 'politologue' m'a qualifiée en juin d'experte en 'concours de t-shirts mouillés' sans que ça n'émeuve personne. J'invite les sphères de gauche à condamner tout propos sexiste, peu importe le parti politique de la femme visée."Guillaume Bigot : "Ce wokisme devient irrespirable"Face à l'ampleur qu'avaient pris ses mots, Guillaume Bigot s'est offusqué en déclarant : "Je ne savais pas que la ménopause était une insulte. Je ne savais pas non plus que pour une candidate EELV, être comparée à Greta Thunberg pouvait être infamant. J'adore débattre, allez-y franchement, mais mes propos n'engagent que moi. Ni Europe 1, ni CNews." Enfin, il a contre-attaqué les personnes contre lui en ajoutant : "Mon allusion à la ménopause de Sandrine Rousseau manquait d'élégance. Désolé, si j'ai blessé certaines d'entres-vous mais je note que les attaques permanentes contre le 'mâle blanc hétérosexuel' passent crème. Ce wokisme devient irrespirable." Sandrine Rousseau © COADIC GUIREC Sandrine Rousseau © Isa Harsin Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Guillaume Bigot © Instagram Sandrine Rousseau © Instagram Sandrine Rousseau © Instagram Sandrine Rousseau © Instagram
27 septembre 2021

Alyssa Milano accidentée : elle partage un cliché de son oncle après le drame qui a failli leur coûter la vie

Plus de peur que de mal. Le 17 août dernier, l'actrice Alyssa Milano - surtout connue pour son rôle de Phoebe Halliwell dans la série Charmed - a été victime d'un terrible accident de voiture. Peu après les faits, elle a pris la parole sur les réseaux sociaux afin d'expliquer les circonstances de l'accident. Elle se trouvait en voiture avec son oncle Mitch lorsque ce dernier a eu une crise cardiaque. La star de Charmed a réussi à assez freiner la voiture pour éviter une énorme tragédie, mais, passagère, elle a tout de même eu un accident effrayant. Un peu plus d'un mois après le drame, Alyssa Milano a donné quelques nouvelles de son oncle en postant une photo de lui sur son compte Instagram.Sur la photo, on peut voir son oncle Mitch de dos, marchant avec une canne et accompagné de Milo, le fils d'Alyssa Milano. La légende dit : "Update sur l'oncle Mitch ! Aujourd'hui il est allé voir Milo jouer au baseball. N'ayez pas peur de croire. L'impossible est possible". Quelques mots inspirants qui pourront rassurer les fans les plus inquiets quant à l'état de santé de l'oncle d'Alyssa Milano. Juste après l'accident, elle avait exprimé sa peur et son désarroi devant ce qui était arrivé à Mitch, qui est "une partie si importante" de la famille de l'actrice. Elle avait poursuivi en disant : "il est avec nous tous les jours, il passe du temps avec mes enfants et il est présent dans chaque partie significative de notre vie". Alyssa Milano : "Apprenez les gestes des premiers secours"Dans son message publié sur son compte Instagram le lendemain de l'accident de voiture, Alyssa Milano a également souligné l'importance de savoir comment faire un massage cardiaque à une personne victime d'une crise cardiaque. Lors de l'accident, elle-même a fait un massage cardiaque à son oncle en attendant que les secours arrivent, un geste qui pourrait très bien être la raison pour laquelle ce dernier est toujours vivant aujourd'hui - et remis sur pied comme l'atteste la photo postée par l'actrice. Pour la star de Charmed, il s'agit d'un "petit effort qui peut avoir un impact énorme". Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano L'oncle et le fils d'Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano raconte son accident © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano raconte son accident © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano raconte son accident © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Plus de peur que de mal. Le 17 août dernier, l'actrice Alyssa Milano - surtout connue pour son rôle de Phoebe Halliwell dans la série Charmed - a été victime d'un terrible accident de voiture. Peu après les faits, elle a pris la parole sur les réseaux sociaux afin d'expliquer les circonstances de l'accident. Elle se trouvait en voiture avec son oncle Mitch lorsque ce dernier a eu une crise cardiaque. La star de Charmed a réussi à assez freiner la voiture pour éviter une énorme tragédie, mais, passagère, elle a tout de même eu un accident effrayant. Un peu plus d'un mois après le drame, Alyssa Milano a donné quelques nouvelles de son oncle en postant une photo de lui sur son compte Instagram.Sur la photo, on peut voir son oncle Mitch de dos, marchant avec une canne et accompagné de Milo, le fils d'Alyssa Milano. La légende dit : "Update sur l'oncle Mitch ! Aujourd'hui il est allé voir Milo jouer au baseball. N'ayez pas peur de croire. L'impossible est possible". Quelques mots inspirants qui pourront rassurer les fans les plus inquiets quant à l'état de santé de l'oncle d'Alyssa Milano. Juste après l'accident, elle avait exprimé sa peur et son désarroi devant ce qui était arrivé à Mitch, qui est "une partie si importante" de la famille de l'actrice. Elle avait poursuivi en disant : "il est avec nous tous les jours, il passe du temps avec mes enfants et il est présent dans chaque partie significative de notre vie". Alyssa Milano : "Apprenez les gestes des premiers secours"Dans son message publié sur son compte Instagram le lendemain de l'accident de voiture, Alyssa Milano a également souligné l'importance de savoir comment faire un massage cardiaque à une personne victime d'une crise cardiaque. Lors de l'accident, elle-même a fait un massage cardiaque à son oncle en attendant que les secours arrivent, un geste qui pourrait très bien être la raison pour laquelle ce dernier est toujours vivant aujourd'hui - et remis sur pied comme l'atteste la photo postée par l'actrice. Pour la star de Charmed, il s'agit d'un "petit effort qui peut avoir un impact énorme". Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano L'oncle et le fils d'Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano raconte son accident © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano raconte son accident © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano raconte son accident © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano Alyssa Milano © Instagram / Alyssa Milano
27 septembre 2021

Jean-Luc Reichmann : ses confidences sur le lourd traitement subi par sa maman 

Dans les 12 coups de midi, diffusés sur TF1 ce lundi 27 septembre, Jean-Luc Reichmann a reçu une candidate prénommée Marion, qui a évoqué sa greffe de rein, qui a été nécessaire après être tombée malade, quelques années auparavant. La jeune femme a dû faire plusieurs dialyses pendant plus de cinq ans, avant de recevoir une belle preuve d'amour de son frère, qui lui a donné l'organe qui lui manquait. "Je le remercie tous les jours", a-t-elle déclaré, reconnaissante, sur le plateau du jeu télévisé. De son côté, un brin ému par son histoire, l'animateur télé s'est exprimé à son tour."La dialyse, c'est quand même très contraignant, très lourd. C'est plusieurs fois par semaine", a-t-il lancé, en précisant que sa mère est, elle aussi, obligée de suivre ce traitement. "Je pense très très fort à ma maman, que j'aime, évidemment", a ajouté Jean-Luc Reichmann, avec tendresse, avant de questionner, de nouveau, son interlocutrice au sujet de ce "cadeau de Noël" qu'elle a reçu de la part de son frère. Très proche de sa famille, le présentateur télé est toutefois discret sur sa vie. Sur son compte Instagram, le compagnon de Nathalie Lecoultre ne dévoile pas souvent des moments intimes de son quotidien, mais pourtant, le 5 septembre dernier, il avait partagé une adorable photo de lui et de sa mère, Josette à Toulouse. Un fils présent pour l'anniversaire de sa chère maman"Le proverbe dit : 'Quand c'est l'anniversaire de ta maman, le dimanche midi, tu iras et riras avec elle au restaurant !!' Je t'aime maman", lançait-il en légende de son post. Une publication qui a fait réagir Michel Sarran, mais aussi de nombreux fans, touchés par cette déclaration d'amour sincère. Un jour avant, Jean-Luc Reichmann mettait en ligne un cliché plein de douceur de sa mère, le véritable jour de son anniversaire. Jean-Luc Reichmann © Capture écran TF1 Jean-Luc Reichmann © DOMINIQUE JACOVIDES Jean-Luc Reichmann © COADIC GUIREC Jean-Luc Reichmann © CEDRIC PERRIN Jean-Luc Reichmann © PATRICK BERNARD Jean-Luc Reichmann © The ImageDirect Jean-Luc Reichmann © AGENCE Jean-Luc Reichmann © Christophe Clovis Jean-Luc Reichmann © PATRICK BERNARD Jean-Luc Reichmann © AGENCE Jean-Luc Reichmann © Pierre Perusseau Jean-Luc Reichmann © COADIC GUIREC Dans les 12 coups de midi, diffusés sur TF1 ce lundi 27 septembre, Jean-Luc Reichmann a reçu une candidate prénommée Marion, qui a évoqué sa greffe de rein, qui a été nécessaire après être tombée malade, quelques années auparavant. La jeune femme a dû faire plusieurs dialyses pendant plus de cinq ans, avant de recevoir une belle preuve d'amour de son frère, qui lui a donné l'organe qui lui manquait. "Je le remercie tous les jours", a-t-elle déclaré, reconnaissante, sur le plateau du jeu télévisé. De son côté, un brin ému par son histoire, l'animateur télé s'est exprimé à son tour."La dialyse, c'est quand même très contraignant, très lourd. C'est plusieurs fois par semaine", a-t-il lancé, en précisant que sa mère est, elle aussi, obligée de suivre ce traitement. "Je pense très très fort à ma maman, que j'aime, évidemment", a ajouté Jean-Luc Reichmann, avec tendresse, avant de questionner, de nouveau, son interlocutrice au sujet de ce "cadeau de Noël" qu'elle a reçu de la part de son frère. Très proche de sa famille, le présentateur télé est toutefois discret sur sa vie. Sur son compte Instagram, le compagnon de Nathalie Lecoultre ne dévoile pas souvent des moments intimes de son quotidien, mais pourtant, le 5 septembre dernier, il avait partagé une adorable photo de lui et de sa mère, Josette à Toulouse. Un fils présent pour l'anniversaire de sa chère maman"Le proverbe dit : 'Quand c'est l'anniversaire de ta maman, le dimanche midi, tu iras et riras avec elle au restaurant !!' Je t'aime maman", lançait-il en légende de son post. Une publication qui a fait réagir Michel Sarran, mais aussi de nombreux fans, touchés par cette déclaration d'amour sincère. Un jour avant, Jean-Luc Reichmann mettait en ligne un cliché plein de douceur de sa mère, le véritable jour de son anniversaire. Jean-Luc Reichmann © Capture écran TF1 Jean-Luc Reichmann © DOMINIQUE JACOVIDES Jean-Luc Reichmann © COADIC GUIREC Jean-Luc Reichmann © CEDRIC PERRIN Jean-Luc Reichmann © PATRICK BERNARD Jean-Luc Reichmann © The ImageDirect Jean-Luc Reichmann © AGENCE Jean-Luc Reichmann © Christophe Clovis Jean-Luc Reichmann © PATRICK BERNARD Jean-Luc Reichmann © AGENCE Jean-Luc Reichmann © Pierre Perusseau Jean-Luc Reichmann © COADIC GUIREC
27 septembre 2021

Terrible accident en plein Paris ! La balade à vélo avec son garçonnet vire au drame

Terrible drame en plein coeur de la capitale. Un enfant de deux ans est mort après avoir été renversé par un camion-benne.Les faits se sont déroulés vers 8 heures ce jeudi 23 septembre dans le 1er arrondissement de Paris. Un père de famille circulait à vélo avec, sur des sièges à l'arrière, ses deux enfants, quand un camion-benne a décidé de tourner à l'angle des rues de Castiglione et de Saint-Honoré, juste à côté de la place Vendôme. Mais dans le virage, le conducteur du camion n'a pas vu le vélo, caché par son angle-mort. C'est alors qu'il l'a percuté.A l'arrivée des pompiers, le petit garçon est déjà dans un état critique. Il se trouve en arrêt cardio-respiratoire. Les secours l'emmènent rapidement à l'hôpital Necker, mais l'enfant décède avant d'être pris en charge. De leur côté, le père et le frère sont très légèrement blessés mais traumatisés, comme le rapporte France Bleu.8% des accidents mortels de cyclistes dus à un angle mortUne information judiciaire a été ouverte ce vendredi 24 septembre et le conducteur du camion-benne a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires, d'après une source judiciaire.D'après les chiffres de la Sécurité routière, près de 8% des accidents mortels de cyclistes sont dus à un angle mort. Mais depuis le 1er janvier 2021, les véhicules lourds de plus de 3,5 tonnes doivent être équipés d'une signalisation matérialisant leurs angles morts. Paris © pexels Paris © Google Map Vélo © pexels Camion © pexels Secours © pexels Justice © pexels Terrible drame en plein coeur de la capitale. Un enfant de deux ans est mort après avoir été renversé par un camion-benne.Les faits se sont déroulés vers 8 heures ce jeudi 23 septembre dans le 1er arrondissement de Paris. Un père de famille circulait à vélo avec, sur des sièges à l'arrière, ses deux enfants, quand un camion-benne a décidé de tourner à l'angle des rues de Castiglione et de Saint-Honoré, juste à côté de la place Vendôme. Mais dans le virage, le conducteur du camion n'a pas vu le vélo, caché par son angle-mort. C'est alors qu'il l'a percuté.A l'arrivée des pompiers, le petit garçon est déjà dans un état critique. Il se trouve en arrêt cardio-respiratoire. Les secours l'emmènent rapidement à l'hôpital Necker, mais l'enfant décède avant d'être pris en charge. De leur côté, le père et le frère sont très légèrement blessés mais traumatisés, comme le rapporte France Bleu.8% des accidents mortels de cyclistes dus à un angle mortUne information judiciaire a été ouverte ce vendredi 24 septembre et le conducteur du camion-benne a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires, d'après une source judiciaire.D'après les chiffres de la Sécurité routière, près de 8% des accidents mortels de cyclistes sont dus à un angle mort. Mais depuis le 1er janvier 2021, les véhicules lourds de plus de 3,5 tonnes doivent être équipés d'une signalisation matérialisant leurs angles morts. Paris © pexels Paris © Google Map Vélo © pexels Camion © pexels Secours © pexels Justice © pexels
27 septembre 2021

“Vous avez répondu à côté” : Pascal Praud recadre Gérard Leclerc en direct

Règlement de comptes. Ce lundi 27 septembre, le journaliste Gérard Leclerc était invité chez CNews sur le plateau de L'heure des pros, présenté par Pascal Praud. Après le visionnage d'une séquence dans laquelle des gendarmes ont été agressés par les invités d'un mariage, les deux hommes laissent éclater leurs désaccords. Il semble clair qu'ils n'arrivent pas à se comprendre - ni à s'écouter - et c'est ensuite la directrice de la rédaction de Causeur, Elisabeth Levy, qui prend la parole, pour parler d'un "autre problème qui est en train de remonter. (...) Ce qui me frappe moi, depuis quelques mois, c'est la remontée du déni. (...) N'oubliez pas que dans 15 jours, il y aura l'anniversaire de l'assassinat de Samuel Paty". Pour rappel, Samuel Paty est un enseignant d'histoire-géographie tué dans les Yvelines le 16 octobre 2020 à l'arme blanche avant d'être décapité pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours.Elisabeth Levy rappelle donc l'anniversaire de la mort de Samuel Paty qui, selon elle, ne fera pas l'objet de commémorations comme il se doit. "Et que voit-on, maintenant, sur tous les terrains que ce soit la sécurité, la question culturelle etc : ça n'existe pas, vous êtes des fachos, vous êtes des populistes..." Suite à cette déclaration, Gérard Leclerc a essayé de prendre la parole à son tour, avant d'être coupé aussi sec par le présentateur Pascal Praud. "Non non non, vous avez parlé Gérard. En plus vous nous avez ennuyés" et de continuer, alors que Gérard Leclerc parlait par-dessus lui, "Gérard, je mène le débat. Vous avez parlé, vous avez répondu complètement à côté, ça n'avait rien à voir". Pascal Praud revient alors sur les propos qu'il a tenus et le dialogue de sourds continue.Pascal Praud a une solution très simple"Elle est simple ma solution, et il n'y aura plus ce genre de choses. Mariage qui se termine comme ça, tous les participants : deux mois à l'ombre. Le weekend suivant, je vous jure, il n'y en a plus. Pas dix ans, juste deux mois à l'ombre". Ce à quoi les autres invités ont rapidement répondu que le problème ne pourra pas être résolu de cette manière tant que les prisons seront surchargées. La population carcérale en France est plus importante que les cellules disponibles et il serait donc difficile de "mettre à l'ombre" des dizaines de personnes comme le suggère Pascal Praud. L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews Pascal Praud © Panoramic Pascal Praud © Jack Tribeca Pascal Praud © Jack Tribeca Pascal Praud © RACHID BELLAK Pascal Praud © RACHID BELLAK Règlement de comptes. Ce lundi 27 septembre, le journaliste Gérard Leclerc était invité chez CNews sur le plateau de L'heure des pros, présenté par Pascal Praud. Après le visionnage d'une séquence dans laquelle des gendarmes ont été agressés par les invités d'un mariage, les deux hommes laissent éclater leurs désaccords. Il semble clair qu'ils n'arrivent pas à se comprendre - ni à s'écouter - et c'est ensuite la directrice de la rédaction de Causeur, Elisabeth Levy, qui prend la parole, pour parler d'un "autre problème qui est en train de remonter. (...) Ce qui me frappe moi, depuis quelques mois, c'est la remontée du déni. (...) N'oubliez pas que dans 15 jours, il y aura l'anniversaire de l'assassinat de Samuel Paty". Pour rappel, Samuel Paty est un enseignant d'histoire-géographie tué dans les Yvelines le 16 octobre 2020 à l'arme blanche avant d'être décapité pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours.Elisabeth Levy rappelle donc l'anniversaire de la mort de Samuel Paty qui, selon elle, ne fera pas l'objet de commémorations comme il se doit. "Et que voit-on, maintenant, sur tous les terrains que ce soit la sécurité, la question culturelle etc : ça n'existe pas, vous êtes des fachos, vous êtes des populistes..." Suite à cette déclaration, Gérard Leclerc a essayé de prendre la parole à son tour, avant d'être coupé aussi sec par le présentateur Pascal Praud. "Non non non, vous avez parlé Gérard. En plus vous nous avez ennuyés" et de continuer, alors que Gérard Leclerc parlait par-dessus lui, "Gérard, je mène le débat. Vous avez parlé, vous avez répondu complètement à côté, ça n'avait rien à voir". Pascal Praud revient alors sur les propos qu'il a tenus et le dialogue de sourds continue.Pascal Praud a une solution très simple"Elle est simple ma solution, et il n'y aura plus ce genre de choses. Mariage qui se termine comme ça, tous les participants : deux mois à l'ombre. Le weekend suivant, je vous jure, il n'y en a plus. Pas dix ans, juste deux mois à l'ombre". Ce à quoi les autres invités ont rapidement répondu que le problème ne pourra pas être résolu de cette manière tant que les prisons seront surchargées. La population carcérale en France est plus importante que les cellules disponibles et il serait donc difficile de "mettre à l'ombre" des dizaines de personnes comme le suggère Pascal Praud. L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews L'heure des pros © CNews Pascal Praud © Panoramic Pascal Praud © Jack Tribeca Pascal Praud © Jack Tribeca Pascal Praud © RACHID BELLAK Pascal Praud © RACHID BELLAK
27 septembre 2021

Ce prêtre qui volait son église pour financer ses soirées coquines 

Francesco Spagnesi est un prêtre italien, installé en Toscane. Respectés par ses pairs et par sa communauté religieuse, il avait abandonné ses études de médecine pour se consacrer à sa foi. Mais aujourd'hui, sa paroisse située à Prato, non loin de Florence, est sous le choc. En effet, l'homme de foi de 40 ans a été arrêté après avoir été accusé d'avoir volé 100 000 euros dans les caisses de l'église.C'est le Times qui révèle l'affaire dans ses colonnes. Mais aujourd'hui, les médias du monde entier s'en délectent, et pour cause : le quadragénaire ne s'est pas arrêté à ce simple vol.Du GHB distribué lors de soirées libertinesComme le relate Le Point, Francesco Spagnesi se servait apparemment de l'argent volé pour se procurer des drogues utilisées lors d'orgies. Le quadragénaire a en effet reconnu aux enquêteurs avoir fourni du GHB, connu sous le nom de "drogue du violeur", aux personnes présentes lors de ses soirées coquines. Il nie en revanche s'être servi dans les caisses de la paroisse. L'enquête est encore en cours et les autorités italiennes interrogent actuellement 200 personnes ayant participé à ces soirées. Chacune d'entre elles ou presque ont été approchées sur des sites de rencontre. Le prêtre les conviait alors à leurs soirées libertines, où ils se faisaient proposer les drogues en question.Le colocataire du prêtre Francesco Spagnesi a également été arrêté, suspecté d'être complice de ce dernier. D'après le Times, des pipes à crack artisanales ont été retrouvées dans le logement des deux hommes qui importaient la drogue directement des Pays-Bas. Fait divers © ©pexels Prato, Toscane (Italie) © ©pexels Vol de 100 000 euros à sa paroisse © ©pexels Soirées libertines © ©pexels Du GHB lors des soirées © ©pexels Le colocataire arrêté © ©pexels Francesco Spagnesi est un prêtre italien, installé en Toscane. Respectés par ses pairs et par sa communauté religieuse, il avait abandonné ses études de médecine pour se consacrer à sa foi. Mais aujourd'hui, sa paroisse située à Prato, non loin de Florence, est sous le choc. En effet, l'homme de foi de 40 ans a été arrêté après avoir été accusé d'avoir volé 100 000 euros dans les caisses de l'église.C'est le Times qui révèle l'affaire dans ses colonnes. Mais aujourd'hui, les médias du monde entier s'en délectent, et pour cause : le quadragénaire ne s'est pas arrêté à ce simple vol.Du GHB distribué lors de soirées libertinesComme le relate Le Point, Francesco Spagnesi se servait apparemment de l'argent volé pour se procurer des drogues utilisées lors d'orgies. Le quadragénaire a en effet reconnu aux enquêteurs avoir fourni du GHB, connu sous le nom de "drogue du violeur", aux personnes présentes lors de ses soirées coquines. Il nie en revanche s'être servi dans les caisses de la paroisse. L'enquête est encore en cours et les autorités italiennes interrogent actuellement 200 personnes ayant participé à ces soirées. Chacune d'entre elles ou presque ont été approchées sur des sites de rencontre. Le prêtre les conviait alors à leurs soirées libertines, où ils se faisaient proposer les drogues en question.Le colocataire du prêtre Francesco Spagnesi a également été arrêté, suspecté d'être complice de ce dernier. D'après le Times, des pipes à crack artisanales ont été retrouvées dans le logement des deux hommes qui importaient la drogue directement des Pays-Bas. Fait divers © ©pexels Prato, Toscane (Italie) © ©pexels Vol de 100 000 euros à sa paroisse © ©pexels Soirées libertines © ©pexels Du GHB lors des soirées © ©pexels Le colocataire arrêté © ©pexels
27 septembre 2021

Lady Gaga rétro glam : ce look qui a fait sensation sur le tapis vert

Pour une apparition publique à Los Angeles, Lady Gaga sort le grand jeu. La chanteuse américaine était samedi 25 septembre à la soirée de gala de l'Academy Museum of Motion Pictures, en Californie. La star a posé face aux photographes dans une longue robe bustier noire près de corps agrémentée d'un par-dessus bleu clair, brillant. Les cheveux coiffés en arrière, avec beaucoup de volume, son maquillage et ses boucles d'oreilles argentées XXL lui donnaient un style rétro. Un look qui sortait du lot ! Lady Gaga n'était pas la seule star de la soirée : Katy Perry, Adriana Lima, Spike Lee, Tom Hanks, Nicole Kidman, Kate Hudson, Halle Berry, Anna Kendrick ou encore Eva Longoria.Des tenues qui font les gros titresUne soirée placée sous le signe du cinéma, un monde que Lady Gaga connaît bien. En effet, le Gala cherchait à célébrer la création de ce musée dédié à l'histoire du cinéma. Une structure consacrée à l'histoire du cinéma, aux avancées techniques à l'impact culturel de l'industrie. L'Academy Museum of Motion Pictures ouvrira ses portes le 30 septembre prochain et proposera six étages d'expositions interactives et de contenus multimédias. Pour rappel, Lady Gaga a cartonné dans le film A Star is Born de Bradley Cooper, dans lequel elle interprète son tube Shallow.En 2010, Lady Gaga avait fait le buzz avec sa fameuse robe-viande. Lors des MTV Video Music Awards 2010 à Los Angeles, elle avait surpris tout le monde en apparaissant vêtue d'une tenue (y compris les chaussures, son sac à main) totalement faite de morceaux de viande. Une tenue engagée : à l'époque elle déclarait ainsi : "J'ai juste voulu dire que si on ne se bat pas pour faire respecter nos droits, on n'en aura pas plus qu'un morceau de viande accrochée sur un os." Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © © Mega / KCS PRESSE Lady Gaga © Getty Images Lady Gaga © FAME PICTURES Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Backgrid USA / Bestimage Lady Gaga © Action Press / Bestimage Pour une apparition publique à Los Angeles, Lady Gaga sort le grand jeu. La chanteuse américaine était samedi 25 septembre à la soirée de gala de l'Academy Museum of Motion Pictures, en Californie. La star a posé face aux photographes dans une longue robe bustier noire près de corps agrémentée d'un par-dessus bleu clair, brillant. Les cheveux coiffés en arrière, avec beaucoup de volume, son maquillage et ses boucles d'oreilles argentées XXL lui donnaient un style rétro. Un look qui sortait du lot ! Lady Gaga n'était pas la seule star de la soirée : Katy Perry, Adriana Lima, Spike Lee, Tom Hanks, Nicole Kidman, Kate Hudson, Halle Berry, Anna Kendrick ou encore Eva Longoria.Des tenues qui font les gros titresUne soirée placée sous le signe du cinéma, un monde que Lady Gaga connaît bien. En effet, le Gala cherchait à célébrer la création de ce musée dédié à l'histoire du cinéma. Une structure consacrée à l'histoire du cinéma, aux avancées techniques à l'impact culturel de l'industrie. L'Academy Museum of Motion Pictures ouvrira ses portes le 30 septembre prochain et proposera six étages d'expositions interactives et de contenus multimédias. Pour rappel, Lady Gaga a cartonné dans le film A Star is Born de Bradley Cooper, dans lequel elle interprète son tube Shallow.En 2010, Lady Gaga avait fait le buzz avec sa fameuse robe-viande. Lors des MTV Video Music Awards 2010 à Los Angeles, elle avait surpris tout le monde en apparaissant vêtue d'une tenue (y compris les chaussures, son sac à main) totalement faite de morceaux de viande. Une tenue engagée : à l'époque elle déclarait ainsi : "J'ai juste voulu dire que si on ne se bat pas pour faire respecter nos droits, on n'en aura pas plus qu'un morceau de viande accrochée sur un os." Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © © Mega / KCS PRESSE Lady Gaga © Getty Images Lady Gaga © FAME PICTURES Lady Gaga © Backgrid USA Lady Gaga © Agence Lady Gaga © Backgrid USA / Bestimage Lady Gaga © Action Press / Bestimage
27 septembre 2021

William et Harry : ce prochain événement qui va à nouveau réunir les frères ennemis

Les ducs de Cambridge et de Sussex bientôt réunis. Le prince Harry et le prince William sont attendus en Angleterre à l'occasion de la remise d'un prix intitulé Diana Legacy Award, aka le prix Diana. La cérémonie se tiendra en décembre prochain dans la ville d'Althorp, en Angleterre. Un lieu lourd de sens : c'est dans la demeure ou Lady Diana a grandi, dans le Northamptonshire, qu'elle aura lieu. Tessy Ojo, en charge du Diana Legacy Award, s'est réjouie de la venue de William et Harry. "Nous sommes ravis de bénéficier encore du soutien du Duc de Cambridge et du Duc de Sussex, a-t-elle déclaré au journal britannique The Daily Mail. À l'heure actuelle, nous sommes la seule structure caritative a les compter tous les deux parmi nos membres. C'est un réel privilège."Sur le site du Diana Legacy Award, fondé en 2017, les visages de Harry et William sont omniprésents. Le prix cherche à "inspirer les jeunes générations à s'impliquer en faveur de leurs communautés", peut-on lire, "comme Diana elle-même".Le Jubilé de platine de la reine en guise de réconciliation ?Le prince Harry fera donc son retour sur le sol britannique. Un retour attendu, depuis la rupture de Meghan et Harry avec la famille royale britannique. Le prix de Diana n'est pas l'unique occasion de réunir les deux frères. Au mois de juin 2022, Sa Majesté Elizabeth II célèbrera le 70ème anniversaire de son règne. Un Jubilé de platine et surtout une occasion spéciale pour la famille royale, mais aussi pour les Britanniques qui auront droit à un week-end prolongé entre le 2 et le 5 juin 2022. Nul doute que la famille sera au complet pour célébrer cet événement qui restera gravé dans l'Histoire. Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince Charles, le William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana et le prince Charles © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana et le prince William © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY Le prince Charles Lady Diana, prince William et prince Harry © AGENCE Kate Middleton, le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William, duc de Cambridge et le prince Harry - © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence Le prince William, Sir David Attenborough, le prince Charles, le prince Harry © Backgrid UK/ Bestimage La reine Elisabeth II d'Angleterre, le prince Philip, le prince Charles et Lady Diana Spencer © Mirrorpix / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © © WPA rota / KCS PRESSE Meghan Markle et le prince Harry © © Mega / KCS PRESSE Lady Diana © BEST IMAGE Les ducs de Cambridge et de Sussex bientôt réunis. Le prince Harry et le prince William sont attendus en Angleterre à l'occasion de la remise d'un prix intitulé Diana Legacy Award, aka le prix Diana. La cérémonie se tiendra en décembre prochain dans la ville d'Althorp, en Angleterre. Un lieu lourd de sens : c'est dans la demeure ou Lady Diana a grandi, dans le Northamptonshire, qu'elle aura lieu. Tessy Ojo, en charge du Diana Legacy Award, s'est réjouie de la venue de William et Harry. "Nous sommes ravis de bénéficier encore du soutien du Duc de Cambridge et du Duc de Sussex, a-t-elle déclaré au journal britannique The Daily Mail. À l'heure actuelle, nous sommes la seule structure caritative a les compter tous les deux parmi nos membres. C'est un réel privilège."Sur le site du Diana Legacy Award, fondé en 2017, les visages de Harry et William sont omniprésents. Le prix cherche à "inspirer les jeunes générations à s'impliquer en faveur de leurs communautés", peut-on lire, "comme Diana elle-même".Le Jubilé de platine de la reine en guise de réconciliation ?Le prince Harry fera donc son retour sur le sol britannique. Un retour attendu, depuis la rupture de Meghan et Harry avec la famille royale britannique. Le prix de Diana n'est pas l'unique occasion de réunir les deux frères. Au mois de juin 2022, Sa Majesté Elizabeth II célèbrera le 70ème anniversaire de son règne. Un Jubilé de platine et surtout une occasion spéciale pour la famille royale, mais aussi pour les Britanniques qui auront droit à un week-end prolongé entre le 2 et le 5 juin 2022. Nul doute que la famille sera au complet pour célébrer cet événement qui restera gravé dans l'Histoire. Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince Charles, le William et prince Harry © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana et le prince Charles © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana et le prince William © ALPHA AGENCY / BESTIMAGE Lady Diana, prince William et prince Harry © ALPHA AGENCY Le prince Charles Lady Diana, prince William et prince Harry © AGENCE Kate Middleton, le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William, duc de Cambridge et le prince Harry - © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence Le prince William, Sir David Attenborough, le prince Charles, le prince Harry © Backgrid UK/ Bestimage La reine Elisabeth II d'Angleterre, le prince Philip, le prince Charles et Lady Diana Spencer © Mirrorpix / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © Agence / Bestimage Le prince William et le prince Harry © © WPA rota / KCS PRESSE Meghan Markle et le prince Harry © © Mega / KCS PRESSE Lady Diana © BEST IMAGE
27 septembre 2021

Un papa pas clair ! La découverte choquante d'une jeune fille au pair 

Kelly Andrade, une Colombienne de 25 ans, est ravie lorsqu'elle apprend qu'elle part à New York en tant que fille au pair. En Amérique, elle va pouvoir apprendre une nouvelle culture, une nouvelle langue. Et pour cela, vivre chez l'habitant est l'idéal. Elle arrive donc chez la famille Esposito, dans le quartier de Staten Island, pour s'occuper des quatre jeunes enfants. Mais trois semaines après son arrivée, Kelly fait une découverte effrayante. Cela faisait plusieurs fois que la jeune femme retrouvait Michael Esposito, le père de famille, dans sa chambre. Elle explique au New York Post que l'homme venait sans cesse repositionner le détecteur de fumé situé au-dessus de son lit. Intriguée, Kelly finit par y toucher elle aussi. Et c'est là qu'elle trouve, cachée à l'intérieur du détecteur, une minuscule caméra dont la carte mémoire est remplie de centaines d'enregistrements. Sur ces derniers, la jeune fille est la plupart du temps nue, au moment où elle s'habille et se déshabille, comme le rapporte le dossier juridique. Mais quelques minutes seulement après avoir trouvé l'appareil, Michael Esposito rentre à la maison et vient frapper à la porte de la chambre de Kelly."Il semblait nerveux et très inquiet""Il semblait nerveux et très inquiet", confie-t-elle aujourd'hui. Lorsque le père de famille rentre avec force dans la chambre de la jeune femme, celle-ci s'enfuit en sautant par le fenêtre. Blessée au genou, Kelly court pourtant aussi vite et aussi loin qu'elle le peut avec la carte mémoire dans la main. "J'ai eu très peur. Et, en plus de ce qui venait de se passer, je n'avais plus d'endroit où aller. Je me retrouvais dans un pays complètement inconnu, seule, sans argent."Après avoir été arrêté, Michael Esposito a été libéré sous caution. Selon lui et son avocat, les caméras de vidéo surveillance ont été installées pour des raisons de sécurité. Kelly le poursuit toujours en justice, invoquant un environnement de travail hostile et qualifiant son comportement d'extrême et de dangereux. Fait divers © ©pexels Jeune fille au pair © ©pexels Un papa suspect © ©pixabay Une centaine de vidéos © ©pexels Le père la prend sur le fait © ©pexels Kelly s'enfuit © ©pexels Kelly Andrade, une Colombienne de 25 ans, est ravie lorsqu'elle apprend qu'elle part à New York en tant que fille au pair. En Amérique, elle va pouvoir apprendre une nouvelle culture, une nouvelle langue. Et pour cela, vivre chez l'habitant est l'idéal. Elle arrive donc chez la famille Esposito, dans le quartier de Staten Island, pour s'occuper des quatre jeunes enfants. Mais trois semaines après son arrivée, Kelly fait une découverte effrayante. Cela faisait plusieurs fois que la jeune femme retrouvait Michael Esposito, le père de famille, dans sa chambre. Elle explique au New York Post que l'homme venait sans cesse repositionner le détecteur de fumé situé au-dessus de son lit. Intriguée, Kelly finit par y toucher elle aussi. Et c'est là qu'elle trouve, cachée à l'intérieur du détecteur, une minuscule caméra dont la carte mémoire est remplie de centaines d'enregistrements. Sur ces derniers, la jeune fille est la plupart du temps nue, au moment où elle s'habille et se déshabille, comme le rapporte le dossier juridique. Mais quelques minutes seulement après avoir trouvé l'appareil, Michael Esposito rentre à la maison et vient frapper à la porte de la chambre de Kelly."Il semblait nerveux et très inquiet""Il semblait nerveux et très inquiet", confie-t-elle aujourd'hui. Lorsque le père de famille rentre avec force dans la chambre de la jeune femme, celle-ci s'enfuit en sautant par le fenêtre. Blessée au genou, Kelly court pourtant aussi vite et aussi loin qu'elle le peut avec la carte mémoire dans la main. "J'ai eu très peur. Et, en plus de ce qui venait de se passer, je n'avais plus d'endroit où aller. Je me retrouvais dans un pays complètement inconnu, seule, sans argent."Après avoir été arrêté, Michael Esposito a été libéré sous caution. Selon lui et son avocat, les caméras de vidéo surveillance ont été installées pour des raisons de sécurité. Kelly le poursuit toujours en justice, invoquant un environnement de travail hostile et qualifiant son comportement d'extrême et de dangereux. Fait divers © ©pexels Jeune fille au pair © ©pexels Un papa suspect © ©pixabay Une centaine de vidéos © ©pexels Le père la prend sur le fait © ©pexels Kelly s'enfuit © ©pexels
27 septembre 2021

La poubelle prend feu pour une raison macabre, trois cadavres découverts à l'intérieur 

La police a fait une terrible découverte. Appelés pour éteindre un incendie signalé dans un local à ordures dans la ville de Fort Worth, aux Etats-Unis, les forces de l'ordre ont trouvé les corps de trois personnes démembrées. Après avoir éteint le feu, la police a ouvert la poubelle et a découvert un enfant, une femme et un homme morts à l'intérieur. Ce dernier a été identifié comme étant David Lueras, un père de famille âgé de 42 ans.#NEW Public Assistance Requested to help locate muderer(s) of three victims found in a dumpster: an unidentified child, a young teenage or adult female, and an adult male.One victim identified as 42-year-old David Lueras.Please call 817-392-4339 or 817-392-4338. pic.twitter.com/3qJPo2nDV6— Fort Worth Police (@fortworthpd) September 24, 2021 Appel à témoinsSous le choc, les agents de police, qui ont expliqué qu'ils enquêtaient sur cette affaire de triple homicide, sont pour le moment au point mort. "Les corps ont été brûlés et fortement démembrés et il y a des parties du corps qui sont portées disparues. L'état démembré des corps rend le processus d'identification difficile", a diffusé une brigade des forces de l'ordre texanes dans un communiqué. Un appel à témoins a été lancé afin de récolter des informations sur ce crime. Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels La police a fait une terrible découverte. Appelés pour éteindre un incendie signalé dans un local à ordures dans la ville de Fort Worth, aux Etats-Unis, les forces de l'ordre ont trouvé les corps de trois personnes démembrées. Après avoir éteint le feu, la police a ouvert la poubelle et a découvert un enfant, une femme et un homme morts à l'intérieur. Ce dernier a été identifié comme étant David Lueras, un père de famille âgé de 42 ans.#NEW Public Assistance Requested to help locate muderer(s) of three victims found in a dumpster: an unidentified child, a young teenage or adult female, and an adult male.One victim identified as 42-year-old David Lueras.Please call 817-392-4339 or 817-392-4338. pic.twitter.com/3qJPo2nDV6— Fort Worth Police (@fortworthpd) September 24, 2021 Appel à témoinsSous le choc, les agents de police, qui ont expliqué qu'ils enquêtaient sur cette affaire de triple homicide, sont pour le moment au point mort. "Les corps ont été brûlés et fortement démembrés et il y a des parties du corps qui sont portées disparues. L'état démembré des corps rend le processus d'identification difficile", a diffusé une brigade des forces de l'ordre texanes dans un communiqué. Un appel à témoins a été lancé afin de récolter des informations sur ce crime. Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels Une découverte macabre © Pexels
27 septembre 2021

Véronique Genest : cette lourde opération de chirurgie esthétique qu'elle souhaite faire

Véronique Genest va-t-elle passer sur le billard ? Il se pourrait bien... Dans l'émission "L'instant de luxe" uniquement diffusée sur Télé Star Play, la comédienne de 65 ans a en tout cas fait part de son envie de faire de la chirurgie esthétique. "J'y pense. Si j'avais un truc à faire je ferai un vrai lifting. La totale. Il ne faut pas faire en petites touches, ça transforme le corps. J'ai déjà vu un chirurgien esthétique en lui disant 'Vous ne pensez pas que ?' Il m'a dit 'Non, vous remplaceriez ce qu'il y a de peau par une cicatrice...' Il m'a dit que ça allait changer ma morphologie" a expilqué Véronique Genest. Si elle n'est donc pas sûre de se rendre en salle d'opération, la comédienne de 65 ans y pense fortement. Reste maintenant à savoir si celle qui s'est brouillée avec Mouss Diouf sautera le pas.Véronique Genest : "Je suis montée jusqu'à 100 kilos"A noter que côté forme par contre, Véronique Genest se sent au top. "Je suis en pleine forme, même mieux qu'il y a cinq ans. Je suis revenue à mon poids standard. J'étais montée jusqu'à 100 kilos. Je n'arrivais plus à mairgrir... J'étais bloquée par des gros problèmes personnels : de santé, mon frère, ma famille, mon fils... tout ça a abloqué mon métabolisme. Avant je prenais 5 kilos et je les perdais (...) Pendant un été j'ai été au régime sec mais je n'ai pas perdu un gramme. C'était déprimant et comme je déprimais je reprenais 5 kilos derrière (...) Je faisais 36 kilos de trop." a-t-elle confié. Pour retrouver la forme, Véronique Genest fait beaucoup de sport. "Aujourd'hui physiquement je me sens parfaitement bien" a conclu Véronique Genest qui a aussi connu quelques difficultés financières. Véronique Genest © JLPPA Véronique Genest © Denis Guignebourg Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Véronique Genest © Bruno Bebert Véronique Genest © PATRICK BERNARD Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Véronique Genest © Romain Doucelin Véronique Genest © Romain Doucelin Véronique Genest va-t-elle passer sur le billard ? Il se pourrait bien... Dans l'émission "L'instant de luxe" uniquement diffusée sur Télé Star Play, la comédienne de 65 ans a en tout cas fait part de son envie de faire de la chirurgie esthétique. "J'y pense. Si j'avais un truc à faire je ferai un vrai lifting. La totale. Il ne faut pas faire en petites touches, ça transforme le corps. J'ai déjà vu un chirurgien esthétique en lui disant 'Vous ne pensez pas que ?' Il m'a dit 'Non, vous remplaceriez ce qu'il y a de peau par une cicatrice...' Il m'a dit que ça allait changer ma morphologie" a expilqué Véronique Genest. Si elle n'est donc pas sûre de se rendre en salle d'opération, la comédienne de 65 ans y pense fortement. Reste maintenant à savoir si celle qui s'est brouillée avec Mouss Diouf sautera le pas.Véronique Genest : "Je suis montée jusqu'à 100 kilos"A noter que côté forme par contre, Véronique Genest se sent au top. "Je suis en pleine forme, même mieux qu'il y a cinq ans. Je suis revenue à mon poids standard. J'étais montée jusqu'à 100 kilos. Je n'arrivais plus à mairgrir... J'étais bloquée par des gros problèmes personnels : de santé, mon frère, ma famille, mon fils... tout ça a abloqué mon métabolisme. Avant je prenais 5 kilos et je les perdais (...) Pendant un été j'ai été au régime sec mais je n'ai pas perdu un gramme. C'était déprimant et comme je déprimais je reprenais 5 kilos derrière (...) Je faisais 36 kilos de trop." a-t-elle confié. Pour retrouver la forme, Véronique Genest fait beaucoup de sport. "Aujourd'hui physiquement je me sens parfaitement bien" a conclu Véronique Genest qui a aussi connu quelques difficultés financières. Véronique Genest © JLPPA Véronique Genest © Denis Guignebourg Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Véronique Genest © Bruno Bebert Véronique Genest © PATRICK BERNARD Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Véronique Genest © Romain Doucelin Véronique Genest © Romain Doucelin
27 septembre 2021

Affaire Gabby Petito : une conséquence heureuse et dramatique à la fois

Une tragédie peut en révéler une autre. L'affaire Gabby Petito a fait la Une de nombreux médias ces derniers temps, notamment après la découverte de son corps dans le Wyoming le 19 septembre. La jeune influenceuse était partie en road-trip avec son fiancé, Brian Laundrie, avant d'être signalée disparue par sa famille alors que son petit-ami était revenu seul de voyage, avec le van dans lequel le couple voyageait. Peu de temps après son retour, Brian Laundrie est de nouveau parti, avec ses parents cette fois, avant de disparaître à son tour. En plus de la police et des autorités locales, le FBI est impliqué dans l'affaire pour remettre la main sur celui qui a été désigné comme principal suspect dans le meurtre de Gabrielle Petito.Pourtant Gabby Petito est loin d'être la seule personne portée disparue aux Etats-Unis ces derniers temps, et la famille de Jelani Day, disparu le 24 août, a eu beaucoup plus de mal à se faire entendre que celle de Gabrielle. Si la disparition de cet étudiant noir de 25 ans de l'Université de l'Illinois a été rapportée au niveau locale, très peu de presse nationale s'est intéressée à lui. Interrogée par les médias, la mère de Jelani Day a expliqué être décue que l'affaire de son fils ne reçoive pas autant de ressources que d'autres affaires couvertes au niveau national. "Est-ce que vous ne nous voyez pas ? Est-ce que je suis invisible pour vous ? Est-ce que vous ne voyez pas mon fils ?"La police a mis trois semaines à identifier le corpsLe frère de Jelani Day, dont le corps a été découvert dans une rivière le 4 septembre, s'est également exprimé. "Je comprends ce que la famille de Gabrielle Petito traverse, parce qu'on traverse la même chose. Jelani n'a pas juste disparu. Quelqu'un sait ce qu'il s'est passé, et il faut le faire savoir. On a besoin que tout le monde soit impliqué, de la même manière qu'ils étaient impliqués pour Gabby" a-t-il expliqué à NBC News. Peu de temps après ces déclarations, le corps de Jelani Day a finalement été identifié par la police, trois semaines après avoir été trouvé comme le rapporte WGLT News. Entre la disparition du jeune homme, le 24 août, et son identification le 23 septembre, la famille aura donc dû attendre un mois avant de savoir ce qui lui était arrivé. La cause de la mort de Jelani Day n'a toujours pas été déterminée. Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Illinois © Google maps Illinois © Google maps Une tragédie peut en révéler une autre. L'affaire Gabby Petito a fait la Une de nombreux médias ces derniers temps, notamment après la découverte de son corps dans le Wyoming le 19 septembre. La jeune influenceuse était partie en road-trip avec son fiancé, Brian Laundrie, avant d'être signalée disparue par sa famille alors que son petit-ami était revenu seul de voyage, avec le van dans lequel le couple voyageait. Peu de temps après son retour, Brian Laundrie est de nouveau parti, avec ses parents cette fois, avant de disparaître à son tour. En plus de la police et des autorités locales, le FBI est impliqué dans l'affaire pour remettre la main sur celui qui a été désigné comme principal suspect dans le meurtre de Gabrielle Petito.Pourtant Gabby Petito est loin d'être la seule personne portée disparue aux Etats-Unis ces derniers temps, et la famille de Jelani Day, disparu le 24 août, a eu beaucoup plus de mal à se faire entendre que celle de Gabrielle. Si la disparition de cet étudiant noir de 25 ans de l'Université de l'Illinois a été rapportée au niveau locale, très peu de presse nationale s'est intéressée à lui. Interrogée par les médias, la mère de Jelani Day a expliqué être décue que l'affaire de son fils ne reçoive pas autant de ressources que d'autres affaires couvertes au niveau national. "Est-ce que vous ne nous voyez pas ? Est-ce que je suis invisible pour vous ? Est-ce que vous ne voyez pas mon fils ?"La police a mis trois semaines à identifier le corpsLe frère de Jelani Day, dont le corps a été découvert dans une rivière le 4 septembre, s'est également exprimé. "Je comprends ce que la famille de Gabrielle Petito traverse, parce qu'on traverse la même chose. Jelani n'a pas juste disparu. Quelqu'un sait ce qu'il s'est passé, et il faut le faire savoir. On a besoin que tout le monde soit impliqué, de la même manière qu'ils étaient impliqués pour Gabby" a-t-il expliqué à NBC News. Peu de temps après ces déclarations, le corps de Jelani Day a finalement été identifié par la police, trois semaines après avoir été trouvé comme le rapporte WGLT News. Entre la disparition du jeune homme, le 24 août, et son identification le 23 septembre, la famille aura donc dû attendre un mois avant de savoir ce qui lui était arrivé. La cause de la mort de Jelani Day n'a toujours pas été déterminée. Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Image d'illustration © Pixabay Illinois © Google maps Illinois © Google maps
27 septembre 2021

Véronique Genest se confie sur son énorme prise de poids liée à des problèmes familiaux 

Ce lundi 27 septembre, Véronique Genest était l'invitée de Jordan de Luxe dans son émission disponible sur la plateforme Télé Star Play. Sans complexe, l'actrice a évoqué son âge et son état d'esprit général. "J'ai 65 ans cette année", a-t-elle d'abord lancé, en révélant être en "pleine forme". "Mieux même qu'il y a cinq ans", a-t-elle ajouté, en reconnaissant toutefois que "ce n'est pas très rigolo de vieillir". "Après, certainement qu'on va vers des âges qui sont plus compliqués à vivre", a-t-elle affirmé, en parlant de son corps qui a énormément changé au fil du temps."J'ai perdu beaucoup de poids et je suis revenue à mon poids standard", a déclaré fièrement Véronique Genest, qui était "montée jusqu' à 100 kg !" Sur le plateau de L'Instant de Luxe, la comédienne est revenue sur cette période compliquée durant laquelle elle "n'arrivai[t] plus à maigrir". Se remémorant ce moment de sa vie, l'ancienne star de Julie Lescaut a précisé qu'elle était "bloquée par des gros problèmes personnels, de santé", mais aussi par des soucis avec "[s]on frère, [s]on fils, [s]a famille". "Tout ça a dû bloquer mon métabolisme, je me suis mise à grossir et je n'arrivais plus à maigrir, alors qu'avant, je prenais cinq kilos et je les perdais", a-t-elle expliqué, en soulignant qu'elle avait beaucoup de mal à s'affiner et faisait l'effet yo-yo, jusqu'à peser "36 kg de trop". Une actrice tentée par la chirurgie esthétiqueDésormais stabilisée physiquement et ayant une activité sportive régulière, Véronique Genest se dit "heureuse". Consciente qu'elle avance dans l'âge, l'actrice reste tout de même positive. "La vieillesse ne me fait pas peur. J'essaye d'en faire une amie... Il vaut mieux essayer de l'amadouer et se dire qu'on va être en forme longtemps", a-t-elle développé, en révélant qu'elle pourrait se laisser tenter par la chirurgie esthétique et par un "vrai lifting total". Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © LIONEL URMAN Véronique Genest © Bruno Bebert Véronique Genest © Clovis Véronique Genest © Jack Tribeca Véronique Genest © PATRICK BERNARD Véronique Genest © Christophe Clovis Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © AGENCE Véronique Genest © Romain Doucelin Véronique Genest © Erez Lichtfeld Véronique Genest © CEDRIC PERRIN Ce lundi 27 septembre, Véronique Genest était l'invitée de Jordan de Luxe dans son émission disponible sur la plateforme Télé Star Play. Sans complexe, l'actrice a évoqué son âge et son état d'esprit général. "J'ai 65 ans cette année", a-t-elle d'abord lancé, en révélant être en "pleine forme". "Mieux même qu'il y a cinq ans", a-t-elle ajouté, en reconnaissant toutefois que "ce n'est pas très rigolo de vieillir". "Après, certainement qu'on va vers des âges qui sont plus compliqués à vivre", a-t-elle affirmé, en parlant de son corps qui a énormément changé au fil du temps."J'ai perdu beaucoup de poids et je suis revenue à mon poids standard", a déclaré fièrement Véronique Genest, qui était "montée jusqu' à 100 kg !" Sur le plateau de L'Instant de Luxe, la comédienne est revenue sur cette période compliquée durant laquelle elle "n'arrivai[t] plus à maigrir". Se remémorant ce moment de sa vie, l'ancienne star de Julie Lescaut a précisé qu'elle était "bloquée par des gros problèmes personnels, de santé", mais aussi par des soucis avec "[s]on frère, [s]on fils, [s]a famille". "Tout ça a dû bloquer mon métabolisme, je me suis mise à grossir et je n'arrivais plus à maigrir, alors qu'avant, je prenais cinq kilos et je les perdais", a-t-elle expliqué, en soulignant qu'elle avait beaucoup de mal à s'affiner et faisait l'effet yo-yo, jusqu'à peser "36 kg de trop". Une actrice tentée par la chirurgie esthétiqueDésormais stabilisée physiquement et ayant une activité sportive régulière, Véronique Genest se dit "heureuse". Consciente qu'elle avance dans l'âge, l'actrice reste tout de même positive. "La vieillesse ne me fait pas peur. J'essaye d'en faire une amie... Il vaut mieux essayer de l'amadouer et se dire qu'on va être en forme longtemps", a-t-elle développé, en révélant qu'elle pourrait se laisser tenter par la chirurgie esthétique et par un "vrai lifting total". Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © LIONEL URMAN Véronique Genest © Bruno Bebert Véronique Genest © Clovis Véronique Genest © Jack Tribeca Véronique Genest © PATRICK BERNARD Véronique Genest © Christophe Clovis Véronique Genest © COADIC GUIREC Véronique Genest © AGENCE Véronique Genest © Romain Doucelin Véronique Genest © Erez Lichtfeld Véronique Genest © CEDRIC PERRIN
27 septembre 2021

“Je ne peux pas être calme quand je parle de cela” : le coup de sang de Corinne Touzet contre Eric Zemmour

Corinne Touzet et Éric Zemmour ne partiront surement jamais en vacances ensemble. En pleine promotion de sa pièce de théâtre Juste une embellie, la comédienne était l'invitée d'Éric Dussart et de Jade dans On refait la télé sur RTL, ce samedi 25 septembre. Au cours de l'entretien, le journaliste a souhaité interrogé Corinne Touzet pour savoir ce qu'elle pensait d'Éric Zemmour, et notamment de sa présence médiatique. Mal lui en a pris tant le sujet semble être sensible pour l'interprète d'Une femme d'honneur.Corinne Touzet a tout d'abord réfléchi à ce qu'elle allait répondre. "J'ai failli dire un très gros mot", a plaisanté la comédienne avant d'ajouter : "C'est un drame, je ne peux pas être calme quand je parle de cela alors je vais raccourcir.""Il y a sa g***le à la télé H24 "Elle s'est ensuite montré particulièrement critique à l'égard d'Eric Zemmour, qui a dû commencé à avoir les oreilles qui sifflent. "Je trouve que ce monsieur s'autorise à dire des choses très, très graves devant des millions de gens, qu'il rencontre en plus puisqu'il est en train de sillonner la France. Donc c'est quelqu'un qui est, je pense, nocif et qui ne devrait pas avoir autant de temps de parole à la télévision", estime la comédienne. "Tout le monde parle de lui, du matin au soir. Il y a sa g***le à la télé H24 sur toutes les chaînes d'infos, donc on va peut-être arrêter d'en parler. Ce serait bien qu'on arrête d'en parler...", a-t-elle conclu.Depuis plusieurs semaines, Éric Zemmour entretient le mystère sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle 2022. Il sait d'ores et déjà qu'il ne pourra pas compter sur le soutien de Corinne Touzet pour lui donner l'envie de se lancer. Corinne Touzet © Bruno Bebert Corinne Touzet © Pierre Perusseau Corinne Touzet © VEEREN Corinne Touzet © Pierre Perusseau Corinne Touzet © VEEREN Corinne Touzet © Marc Ausset Lacroix Corinne Touzet © COADIC GUIREC Corinne Touzet © Giancarlo Gorassini Corinne Touzet © RACHID BELLAK Eric Zemmour © Bruno Bebert Eric Zemmour © Stephane Lemouton Eric Zemmour © Panoramic Corinne Touzet et Éric Zemmour ne partiront surement jamais en vacances ensemble. En pleine promotion de sa pièce de théâtre Juste une embellie, la comédienne était l'invitée d'Éric Dussart et de Jade dans On refait la télé sur RTL, ce samedi 25 septembre. Au cours de l'entretien, le journaliste a souhaité interrogé Corinne Touzet pour savoir ce qu'elle pensait d'Éric Zemmour, et notamment de sa présence médiatique. Mal lui en a pris tant le sujet semble être sensible pour l'interprète d'Une femme d'honneur.Corinne Touzet a tout d'abord réfléchi à ce qu'elle allait répondre. "J'ai failli dire un très gros mot", a plaisanté la comédienne avant d'ajouter : "C'est un drame, je ne peux pas être calme quand je parle de cela alors je vais raccourcir.""Il y a sa g***le à la télé H24 "Elle s'est ensuite montré particulièrement critique à l'égard d'Eric Zemmour, qui a dû commencé à avoir les oreilles qui sifflent. "Je trouve que ce monsieur s'autorise à dire des choses très, très graves devant des millions de gens, qu'il rencontre en plus puisqu'il est en train de sillonner la France. Donc c'est quelqu'un qui est, je pense, nocif et qui ne devrait pas avoir autant de temps de parole à la télévision", estime la comédienne. "Tout le monde parle de lui, du matin au soir. Il y a sa g***le à la télé H24 sur toutes les chaînes d'infos, donc on va peut-être arrêter d'en parler. Ce serait bien qu'on arrête d'en parler...", a-t-elle conclu.Depuis plusieurs semaines, Éric Zemmour entretient le mystère sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle 2022. Il sait d'ores et déjà qu'il ne pourra pas compter sur le soutien de Corinne Touzet pour lui donner l'envie de se lancer. Corinne Touzet © Bruno Bebert Corinne Touzet © Pierre Perusseau Corinne Touzet © VEEREN Corinne Touzet © Pierre Perusseau Corinne Touzet © VEEREN Corinne Touzet © Marc Ausset Lacroix Corinne Touzet © COADIC GUIREC Corinne Touzet © Giancarlo Gorassini Corinne Touzet © RACHID BELLAK Eric Zemmour © Bruno Bebert Eric Zemmour © Stephane Lemouton Eric Zemmour © Panoramic
27 septembre 2021

A cause de sa maladie rare, elle est forcée de ne manger que des nouilles et de la soupe à vie 

Leanne Sims a 32 ans et est maman de trois enfants. Si elle a tout pour être heureuse dans la vie, elle souffre pourtant depuis qu'elle est enfant. Petite, elle recrachait bien souvent ses repas et était souvent malade. Elle expliquait alors avoir l'impression que de la nourriture restait coincée dans sa gorge, que sa déglutition était douloureuses et qu'elle avait des douleurs à la poitrine avant de régurgiter ses repas.Les médecins pensent d'abord qu'elle est atteinte d'un trouble de l'alimentation alors à l'école, le directeur restait assis à côté d'elle à l'heure du déjeuner et l'infirmière la pesait régulièrement. Leanne est finalement diagnostiquée à l'âge de 10 ans. Elle est atteinte d'achalasie, une maladie très rare de l'oesophage."Des nouilles, des soupes et du thé avec des biscuits"L'achalasie se manifeste par une absence de contractions rythmiques de l'oesophage, ce qui entraîne progressivement une importante distension de celui-ci. Résultat ? Difficulté à avaler les solides et les liquides, douleur thoracique, régurgitation, perte de poids... Leanne subit une intervention chirurgicale pour rectifier au mieux le problème, en vain. Après son opération, la nourriture restait piégée dans son oesophage et pourrissait.Au fur et à mesure du temps, la mère de famille a réussi à trouver un régime alimentaire qui convenait à sa maladie. Si, durant 10 ans, elle arrive à manger normalement selon les périodes, depuis l'âge de 22 ans, Leanne ne mange que des aliments mous et liquides. "Des nouilles, des soupes et du thé avec des biscuits", explique-t-elle. "J'ai dû abandonner beaucoup de mes aliments préférés, je ne peux pas profiter des choses simples comme une soirée avec un plat à emporter ou un pique-nique à la plage."Un quotidien partagé sur Instagram"L'achalasie m'a fait des ravages émotionnellement et physiquement", confie Leanne. Et celle qui sait pertinemment qu'aucune autre opération chirurgicale ne l'aidera, a aujourd'hui décidé de raconter son quotidien sur Instagram. "Je ne vais plus me taire. Je veux que plus de gens connaissent la maladie - et que ceux qui en souffrent sachent qu'ils ne sont pas seuls. J'ai vécu la plus grande partie de ma vie avec ce sentiment, et je ne veux pas que les autres pensent qu'ils doivent traverser cela par eux-mêmes." Fait divers © Facebook Leanne Sims Maladie rare de l'oesophage © Facebook Leanne Sims Page Instagram © Instagram Leanne Sims Douleurs et régurgitations © Instagram Leanne Sims Des nouilles et de la soupe à vie © Instagram Leanne Sims Pas d'opération possible © Facebook Leanne Sims Leanne Sims a 32 ans et est maman de trois enfants. Si elle a tout pour être heureuse dans la vie, elle souffre pourtant depuis qu'elle est enfant. Petite, elle recrachait bien souvent ses repas et était souvent malade. Elle expliquait alors avoir l'impression que de la nourriture restait coincée dans sa gorge, que sa déglutition était douloureuses et qu'elle avait des douleurs à la poitrine avant de régurgiter ses repas.Les médecins pensent d'abord qu'elle est atteinte d'un trouble de l'alimentation alors à l'école, le directeur restait assis à côté d'elle à l'heure du déjeuner et l'infirmière la pesait régulièrement. Leanne est finalement diagnostiquée à l'âge de 10 ans. Elle est atteinte d'achalasie, une maladie très rare de l'oesophage."Des nouilles, des soupes et du thé avec des biscuits"L'achalasie se manifeste par une absence de contractions rythmiques de l'oesophage, ce qui entraîne progressivement une importante distension de celui-ci. Résultat ? Difficulté à avaler les solides et les liquides, douleur thoracique, régurgitation, perte de poids... Leanne subit une intervention chirurgicale pour rectifier au mieux le problème, en vain. Après son opération, la nourriture restait piégée dans son oesophage et pourrissait.Au fur et à mesure du temps, la mère de famille a réussi à trouver un régime alimentaire qui convenait à sa maladie. Si, durant 10 ans, elle arrive à manger normalement selon les périodes, depuis l'âge de 22 ans, Leanne ne mange que des aliments mous et liquides. "Des nouilles, des soupes et du thé avec des biscuits", explique-t-elle. "J'ai dû abandonner beaucoup de mes aliments préférés, je ne peux pas profiter des choses simples comme une soirée avec un plat à emporter ou un pique-nique à la plage."Un quotidien partagé sur Instagram"L'achalasie m'a fait des ravages émotionnellement et physiquement", confie Leanne. Et celle qui sait pertinemment qu'aucune autre opération chirurgicale ne l'aidera, a aujourd'hui décidé de raconter son quotidien sur Instagram. "Je ne vais plus me taire. Je veux que plus de gens connaissent la maladie - et que ceux qui en souffrent sachent qu'ils ne sont pas seuls. J'ai vécu la plus grande partie de ma vie avec ce sentiment, et je ne veux pas que les autres pensent qu'ils doivent traverser cela par eux-mêmes." Fait divers © Facebook Leanne Sims Maladie rare de l'oesophage © Facebook Leanne Sims Page Instagram © Instagram Leanne Sims Douleurs et régurgitations © Instagram Leanne Sims Des nouilles et de la soupe à vie © Instagram Leanne Sims Pas d'opération possible © Facebook Leanne Sims
27 septembre 2021

“Qu'il vienne me le dire” : Emmanuel Macron imperturbable après un jet d'œuf à Lyon 

Emmanuel Macron a de nouveau été attaqué lors d'un bain de foule. Cette fois, l'acte n'a rien à voir avec la gifle reçue le 8 juin dernier par un homme lors d'un déplacement à Tain-L'Hermitage. Mais c'est une nouvelle provocation physique qui a ciblé le président de la République, de plus en plus coutumier à ces faits.En déplacement à la 20e édition du Salon international de la restauration et du tourisme (Sirha) à Lyon, Emmanuel Macron a été touché à l'épaule par un projectile, qui pourrait s'apparenter à un oeuf, peu avant midi. L'objet lui a rebondi dessus avant de s'écraser par terre, comme le révèlent les caméras de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes qui ont filmé la scène.Au #sirha2021, @EmmanuelMacron victime d'un jet d'oeuf. Le projectile a rebondi sur l'épaule du Président de la République. Le jeune homme a été interpellé par le service d'ordre - IMAGES LYONMAG pic.twitter.com/n10POB2MEn— Lyon Mag (@lyonmag) September 27, 2021 "J'irai le voir après"L'individu, situé à un mètre du Président, a crié "Vive la révolution" au moment des faits. Ce dernier a immédiatement été arrêté par le service d'ordre du chef de l'Elysée avant d'être évacué dans une autre pièce, menotté. Emmanuel Macron, qui n'a pas surréagi, a directement repris sa visite, déclarant "s'il a un truc à me dire, qu'il vienne me le dire", avant de clore le débat en affirmant : "j'irai le voir après". Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron a de nouveau été attaqué lors d'un bain de foule. Cette fois, l'acte n'a rien à voir avec la gifle reçue le 8 juin dernier par un homme lors d'un déplacement à Tain-L'Hermitage. Mais c'est une nouvelle provocation physique qui a ciblé le président de la République, de plus en plus coutumier à ces faits.En déplacement à la 20e édition du Salon international de la restauration et du tourisme (Sirha) à Lyon, Emmanuel Macron a été touché à l'épaule par un projectile, qui pourrait s'apparenter à un oeuf, peu avant midi. L'objet lui a rebondi dessus avant de s'écraser par terre, comme le révèlent les caméras de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes qui ont filmé la scène.Au #sirha2021, @EmmanuelMacron victime d'un jet d'oeuf. Le projectile a rebondi sur l'épaule du Président de la République. Le jeune homme a été interpellé par le service d'ordre - IMAGES LYONMAG pic.twitter.com/n10POB2MEn— Lyon Mag (@lyonmag) September 27, 2021 "J'irai le voir après"L'individu, situé à un mètre du Président, a crié "Vive la révolution" au moment des faits. Ce dernier a immédiatement été arrêté par le service d'ordre du chef de l'Elysée avant d'être évacué dans une autre pièce, menotté. Emmanuel Macron, qui n'a pas surréagi, a directement repris sa visite, déclarant "s'il a un truc à me dire, qu'il vienne me le dire", avant de clore le débat en affirmant : "j'irai le voir après". Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat Emmanuel Macron © Sandrine Thesillat
27 septembre 2021

Affaire Gabby Petito : ce cliché poignant partagé par la jeune femme peu de temps avant sa mort

Un temps révolu. Lorsqu'elle a posté une photo idyllique d'elle et de son fiancé Brian Laundrie, Gabrielle Petito ne pouvait pas se douter que quelques mois plus tard, une tragédie mettrait fin à sa vie. Sur une photo qu'elle a partagée sur son compte Instagram en mai 2020, la jeune influenceuse se trouve en Californie avec son petit-ami, heureuse et insouciante. Elle a accompagné le cliché d'une légende qui évoquait déjà l'idée du roadtrip lors duquel elle perdra la vie. "J'ai trop hâte de revivre des jours comme celui-là, de voyager dans le monde entier avec toi et de demander à des gens de nous prendre en photo... je ne veux plus jamais prendre des moments pour acquis ! Je t'aime"Des mots qui traduisent l'enthousiasme de Gabby Petito à l'idée de voyager avec son petit-ami Brian, et c'est en juillet que le couple s'est mis en route pour un road-trip au travers des Etats-Unis qui s'est soldé par la mort de Gabrielle. Revenu seul du voyage le 1er septembre, Brian Laundrie est ensuite reparti en voyage avec ses parents le 11 septembre avant que ces derniers ne signalent sa disparition. Principal suspect dans l'assassinat de Gabby Petito, il est activement recherché par les forces de l'ordre et par le FBI mais ce n'est pas tout. Une star de télé s'est également lancé à sa poursuite et compte bien retrouver sa trace. D'après les dernières informations reçues par l'homme en question, c'est dans les Appalaches que Brian Laundrie pourrait se cacher. Brian Laundrie a-t-il tué Gabby Petito ?Brian Laundrie, 23 ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt depuis que le corps de sa fiancée Gabrielle Petito a été découvert dans le Wyoming. L'autopsie a confirmé la thèse de l'homicide, et les indices contre Brian semblent se multiplier. Le jeune homme aurait en effet retiré une grosse somme d'argent après la disparition de Gabby Petito. C'est donc pour fraude fiscale que le mandat d'arrêt à été lancé à l'égard du jeune homme, mais le FBI sait déjà que l'argent retiré sur un compte qui ne lui appartenait pas pourrait également être lié à l'affaire Petito. Les recherches pour le retrouver se poursuivent du côté de la police mais aussi du côté des civils qui veulent tout autant résoudre l'affaire. Un cabinat d'avocats de Tempa Bay offre même une récompense de 20 000 dollars à quiconque donnera des informations menant directement à Brian Laundrie. Gabby Petito et Brian Laundrie © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito et Brian Laundrie © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito et Brian Laundrie © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Le van © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Un temps révolu. Lorsqu'elle a posté une photo idyllique d'elle et de son fiancé Brian Laundrie, Gabrielle Petito ne pouvait pas se douter que quelques mois plus tard, une tragédie mettrait fin à sa vie. Sur une photo qu'elle a partagée sur son compte Instagram en mai 2020, la jeune influenceuse se trouve en Californie avec son petit-ami, heureuse et insouciante. Elle a accompagné le cliché d'une légende qui évoquait déjà l'idée du roadtrip lors duquel elle perdra la vie. "J'ai trop hâte de revivre des jours comme celui-là, de voyager dans le monde entier avec toi et de demander à des gens de nous prendre en photo... je ne veux plus jamais prendre des moments pour acquis ! Je t'aime"Des mots qui traduisent l'enthousiasme de Gabby Petito à l'idée de voyager avec son petit-ami Brian, et c'est en juillet que le couple s'est mis en route pour un road-trip au travers des Etats-Unis qui s'est soldé par la mort de Gabrielle. Revenu seul du voyage le 1er septembre, Brian Laundrie est ensuite reparti en voyage avec ses parents le 11 septembre avant que ces derniers ne signalent sa disparition. Principal suspect dans l'assassinat de Gabby Petito, il est activement recherché par les forces de l'ordre et par le FBI mais ce n'est pas tout. Une star de télé s'est également lancé à sa poursuite et compte bien retrouver sa trace. D'après les dernières informations reçues par l'homme en question, c'est dans les Appalaches que Brian Laundrie pourrait se cacher. Brian Laundrie a-t-il tué Gabby Petito ?Brian Laundrie, 23 ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt depuis que le corps de sa fiancée Gabrielle Petito a été découvert dans le Wyoming. L'autopsie a confirmé la thèse de l'homicide, et les indices contre Brian semblent se multiplier. Le jeune homme aurait en effet retiré une grosse somme d'argent après la disparition de Gabby Petito. C'est donc pour fraude fiscale que le mandat d'arrêt à été lancé à l'égard du jeune homme, mais le FBI sait déjà que l'argent retiré sur un compte qui ne lui appartenait pas pourrait également être lié à l'affaire Petito. Les recherches pour le retrouver se poursuivent du côté de la police mais aussi du côté des civils qui veulent tout autant résoudre l'affaire. Un cabinat d'avocats de Tempa Bay offre même une récompense de 20 000 dollars à quiconque donnera des informations menant directement à Brian Laundrie. Gabby Petito et Brian Laundrie © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito et Brian Laundrie © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito et Brian Laundrie © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Le van © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito Gabby Petito © Instagram / Gabby Petito
27 septembre 2021

Bernard Tapie “souffre beaucoup” : très ému, son ami Jacques Séguéla évoque son état de santé 

Il était ému. Il y a quelques jours, Stéphane Tapie a mis en ligne une vidéo sur son compte Instagram sur laquelle on pouvait voir des clichés de son père, Bernard Tapie. Ce qui a alerté les internautes a été la légende de la publication. "Profitez de vos proches avant qu'ils partent", pouvait-on lire. Ainsi, Pascal Praud a souhaité ouvrir son émission en évoquant cette publication ce lundi 27 septembre. Le présentateur a profité de la présence de son chroniqueur Jacques Séguéla pour lui demander des nouvelles de Bernard Tapie. "Je l'ai vu vendredi comme toutes les semaines, il est très fatigué, il souffre beaucoup", a-t-il d'abord confié avant de préciser : "Il est dans son dernier combat et il le sait". Par la suite, l'éditorialiste ajoute que son ami se bat au quotidien : "Comme dans tous ses combats, il le fait avec rage et avec une espèce de dernière ardeur". Conscient de l'état de santé de Bernard Tapie, Jacques Séguéla explique : "Il a un nouveau traitement, ça sera peut-être le dernier", a-t-il conclu, très ému.Il est bouleversé. Face à Pascal Praud, Jacques Séguéla ne peut contenir son émotion. "Ça fait tellement mal de le voir comme ça... Alors on parle et chaque fois, il me parle de Mitterrand", lance-t-il. "Je crois que c'est l'homme qui a le plus marqué sa vie. Et je lui ai demandé ce qu'il allait lui dire lorsqu'il allait le rencontrer là-haut. Et sa tête a tourné à 100% même si son corps le lâche et il m'a dit : "Ah ! Les forces de l'esprit", poursuit-il. Par la suite, le chroniqueur se souvient avoir demandé à Bernard Tapie "pour qu' il allait voter. Il a réfléchi longtemps et m'a dit : "Je crois que le seul qui a l'envergure et la force de changer la France, c'est Emmanuel Macron. Ensuite, il s'est presque endormi", s'est-il souvenu. Alors que Pascal Praud lui demande s'il est à son domicile, Jacques Séguéla répond qu'il est très bien entouré. "Il est chez lui, couché. Il se lève douloureusement. Il a toute sa famille autour de lui, ils sont très soudés. C'est le dernier combat... On pense à lui et on l'aime", a-t-il conclu.Bernard Tapie : de quelle maladie est-il atteint ?Cela fait maintenant plusieurs années que Bernard Tapie se bat contre plusieurs cancers, à l'estomac et l'œsophage. Une situation qui ne semble pas aller en s'améliorant, comme l'a rêvé Jacques Séguéla ce jour. Des propos déjà tenus par Sophie Tapie sur l'antenne de BFMTV le 21 septembre dernier. "Il va comme quelqu'un atteint d'un cancer en stade 4. Il ne peut pas aller bien. C'est toujours compliqué mais il faut avancer. On le fait pour lui aussi", avait-elle déclaré sur le plateau de Bruce Toussaint. Jacques Séguéla © CNews Jacques Séguéla © CNews Jacques Séguéla © CNews Jacques Séguéla © CNews Bernard Tapie © AGENCE Bernard Tapie © AGENCE Bernard Tapie © JUNIOR Bernard Tapie © ALAIN ROLLAND Bernard Tapie © DOMINIQUE JACOVIDES Bernard Tapie © DOMINIQUE JACOVIDES Bernard Tapie © DOMINIQUE JACOVIDES Bernard Tapie © CYRIL MOREAU Il était ému. Il y a quelques jours, Stéphane Tapie a mis en ligne une vidéo sur son compte Instagram sur laquelle on pouvait voir des clichés de son père, Bernard Tapie. Ce qui a alerté les internautes a été la légende de la publication. "Profitez de vos proches avant qu'ils partent", pouvait-on lire. Ainsi, Pascal Praud a souhaité ouvrir son émission en évoquant cette publication ce lundi 27 septembre. Le présentateur a profité de la présence de son chroniqueur Jacques Séguéla pour lui demander des nouvelles de Bernard Tapie. "Je l'ai vu vendredi comme toutes les semaines, il est très fatigué, il souffre beaucoup", a-t-il d'abord confié avant de préciser : "Il est dans son dernier combat et il le sait". Par la suite, l'éditorialiste ajoute que son ami se bat au quotidien : "Comme dans tous ses combats, il le fait avec rage et avec une espèce de dernière ardeur". Conscient de l'état de santé de Bernard Tapie, Jacques Séguéla explique : "Il a un nouveau traitement, ça sera peut-être le dernier", a-t-il conclu, très ému.Il est bouleversé. Face à Pascal Praud, Jacques Séguéla ne peut contenir son émotion. "Ça fait tellement mal de le voir comme ça... Alors on parle et chaque fois, il me parle de Mitterrand", lance-t-il. "Je crois que c'est l'homme qui a le plus marqué sa vie. Et je lui ai demandé ce qu'il allait lui dire lorsqu'il allait le rencontrer là-haut. Et sa tête a tourné à 100% même si son corps le lâche et il m'a dit : "Ah ! Les forces de l'esprit", poursuit-il. Par la suite, le chroniqueur se souvient avoir demandé à Bernard Tapie "pour qu' il allait voter. Il a réfléchi longtemps et m'a dit : "Je crois que le seul qui a l'envergure et la force de changer la France, c'est Emmanuel Macron. Ensuite, il s'est presque endormi", s'est-il souvenu. Alors que Pascal Praud lui demande s'il est à son domicile, Jacques Séguéla répond qu'il est très bien entouré. "Il est chez lui, couché. Il se lève douloureusement. Il a toute sa famille autour de lui, ils sont très soudés. C'est le dernier combat... On pense à lui et on l'aime", a-t-il conclu.Bernard Tapie : de quelle maladie est-il atteint ?Cela fait maintenant plusieurs années que Bernard Tapie se bat contre plusieurs cancers, à l'estomac et l'œsophage. Une situation qui ne semble pas aller en s'améliorant, comme l'a rêvé Jacques Séguéla ce jour. Des propos déjà tenus par Sophie Tapie sur l'antenne de BFMTV le 21 septembre dernier. "Il va comme quelqu'un atteint d'un cancer en stade 4. Il ne peut pas aller bien. C'est toujours compliqué mais il faut avancer. On le fait pour lui aussi", avait-elle déclaré sur le plateau de Bruce Toussaint. Jacques Séguéla © CNews Jacques Séguéla © CNews Jacques Séguéla © CNews Jacques Séguéla © CNews Bernard Tapie © AGENCE Bernard Tapie © AGENCE Bernard Tapie © JUNIOR Bernard Tapie © ALAIN ROLLAND Bernard Tapie © DOMINIQUE JACOVIDES Bernard Tapie © DOMINIQUE JACOVIDES Bernard Tapie © DOMINIQUE JACOVIDES Bernard Tapie © CYRIL MOREAU
27 septembre 2021