Actualités

Afrique / Europe: le Parlement européen a adopté à une large majorité une résolution appelant ses états membres à s'excuser pour la colonisation

27 mars 2019 à 10h57 Par France Maghreb 2
Crédit photo : Google images

Le Parlement européen a adopté une résolution appelant à verser des indemnisations, à restituer les "objets" volés pendant la colonisation de l'Afrique et à lutter contre le racisme à l'égard des personnes d’origine africaine en Europe.

Le Parlement européen a appelé mardi l’Union européenne et ses Etats membres à présenter des excuses publiques pour la période de la colonisation du continent africain, à verser des indemnisations, à restituer les "objets" volés et à lutter contre le racisme à l'égard des personnes d’origine africaine en Europe. 

Dans sa résolution adoptée avec 535 voix pour, 80 contre et 44 abstentions lors d’une plénière à Strasbourg, le Parlement a « invité les institutions et pays de l’UE à suivre l’exemple des États membres ayant déjà pris des mesures pour compenser les injustices et crimes contre l’humanité commis dans le passé (…) au nom du colonialisme européen », lit-on dans un communiqué de presse publié sur le site du Parlement. 

La même source a indiqué que les députés européens avaient également exhorté l’UE « à développer des politiques antiracistes et à mettre un terme à la discrimination dans les domaines de l’éducation, du logement, de la santé, du droit pénal, de la participation politique et de la migration ». 

Ils ont pointé du doigt « des attaques afrophobes croissantes » appelant les autorités nationales à « reconnaître le racisme, la discrimination et la xénophobie dont souffrent les Afro-européens, de leur fournir une protection adéquate (…) et de s’assurer que les crimes haineux fassent l’objet de véritables enquêtes, poursuites et sanctions ». 

D'après le site web du Parlement européen, l’Europe compte actuellement près de 15 millions d’habitants d’origine africaine. 

Le Parlement a aussi appelé les pays de l’UE à « déclassifier leurs archives coloniales et à présenter une perspective globale sur le colonialisme et l’esclavage dans leurs programmes scolaires ».