Actualités

Chine : Le nouveau coronavirus se transforme en épidémie et fait craindre la propagation

22 janvier 2020 à 15h58 Par La rédaction avec AA
tout un continent en état d'alerte
Crédit photo : Capture d'écran TV chine

Le virus, qui a été détecté dans diverses régions, notamment les villes de Pékin et de Shanghai et la province du Guangdong depuis décembre, alimente le malaise du public en raison de sa propagation rapide.

Le nouveau type de coronavirus (nCoV), qui est apparu dans la ville de Wuhan en Chine, et présente une similitude de 80% avec le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), a été détecté chez 440 personnes, et a causé 9 décès. La transformation en épidémie du coronavirus contre lequel il n y'a pas encore de vaccin ou de traitement, augmente l'anxiété du public.

Alors que le nouveau coronavirus, qui est apparu en décembre dernier dans la ville de Wuhan, dans la province de Hubei, a jusqu'à présent été détecté chez 440 personnes, le nombre de personnes qui ont perdu la vie est passé à 9. 1394 des 2197 personnes qui sont entrées en contact avec les personnes infectées ont été prises en observation.

Le gouvernement chinois a indiqué que le caractère infectieux du virus est certain, avec l'augmentation du nombre de personnes touchées et qui ont perdu la vie, même s'il a été initialement qualifié de "non contagieux", alors le virus se propageait par ceux qui ont voyagé de Wuhan vers d'autres villes et États du pays.

Le virus, qui a été détecté dans diverses régions, notamment les villes de Pékin et de Shanghai et la province du Guangdong depuis décembre, alimente le malaise du public en raison de sa propagation rapide.

- Symptômes du virus:

Le nouveau coronavirus, également appelé "virus de Wuhan" en raison de son origine, est transmis par voie aérienne par le biais de la respiration, d'éternuements et de toux.

Bien que les premiers symptômes du NCoV se manifestent par une fièvre élevée, des maux de gorge, une toux, un essoufflement, des difficultés respiratoires et de la diarrhée, il provoque une pneumonie et une insuffisance rénale dans les derniers stades, entraînant la mort.

Aucun médicament ou vaccin ne peut encore être utilisé dans la lutte contre le virus qui se transmettrait des fruits de mer à l'humain, puis par une transmission inter-humaine.

- Le nouveau coronavirus a traversé les frontières du pays:

Ceux qui sont porteurs du virus qui s'est propagé rapidement dans le pays et s'est transformé en épidémie, sont mis en quarantaine, et ceux qui entrent en contact avec ces personnes sont gardés sous observation.

Le virus, qui s'est propagé de la ville de Wuhan à d'autres villes du pays, a traversé les frontières du pays jusqu'à présent par le biais des passagers wuhaniens voyageant en Corée du Sud, au Japon, en Thaïlande, en Australie et aux États-Unis.

Dans ce contexte, 3 personnes en Thaïlande, une personne au Japon, une autre en Corée du Sud, une aux États-Unis et une en Australie ont été identifiées comme porteuses du coronavirus. Le point commun des cas est que les personnes touchées par le virus vivaient à Wuhan ou sont passées par Wuhan d'une manière ou d'une autre.

Alors que le virus dépasse les frontières, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) prendra également des mesures et organisera une réunion sur les mesures à prendre. Le gouvernement chinois a également annoncé qu'il était prêt à agir à l'unisson avec tous les pays impliqués, dont les pays où le virus a été détecté.

En revanche, lors des voyages de la Fête du Printemps, au cours duquel des millions de personnes commencent à voyager, il semble probable que la situation épidémique liée au virus atteigne un sommet.

- Précautions contre le nouveau coronavirus:

Bien qu'il n'y ait aucun médicament ou vaccin contre le nouveau coronavirus dans le pays, à Wuhan où le virus est apparu, la nécessité d'un dépistage médical aux points de sortie et d'entrée de la région a été introduite. Dans ce contexte, il est évalué si les personnes présentent les premiers symptômes tels qu'une forte fièvre et une toux.

Dans les appels du gouvernement au public par le biais des médias, il est demandé de faire attention aux règles d'hygiène et de ne pas se trouver dans des environnements surpeuplés. Cependant, on constate que les personnes inquiètes de l'épidémie tentent de se protéger avec des masques médicaux.

Dans sa déclaration d'aujourd'hui, la Commission nationale chinoise de la santé a demandé aux institutions et organisations de santé du pays de mettre en quarantaine les personnes infectées et celles qui entrent en contact avec elles.

- L'émergence du virus:

Le nouveau coronavirus a été détecté pour la première fois le 12 décembre dans la ville de Wuhan, dans la province de Hubei. La Commission de la santé de la municipalité de Wuhan a annoncé le 31 décembre qu'une «maladie mystérieuse» avait été observée chez 27 autres personnes en contact avec le marché des fruits de mer de Huanan dans la ville.

Alors que le marché des fruits de mer de Huanan a été fermé le 1er janvier en raison des "cas mystérieux", la municipalité de Wuhan a signalé le 5 janvier que le virus n'était pas le SRAS ou le MERS.

Les scientifiques chinois ont identifié la "maladie mystérieuse" comme un nouveau type de coronavirus, le 9 janvier. Le gouvernement local de Wuhan a annoncé le 11 janvier que le virus était devenu une épidémie et que les premières pertes en vies humaines avaient eu lieu.

Les scientifiques disent que le virus est similaire à 80% au SRAS.

Le coronavirus a été détecté à l'extérieur de la Chine pour la première fois le 14 janvier. Le gouvernement thaïlandais a annoncé que le virus avait été détecté chez une personne de Wuhan.

Le Japon a annoncé le 16 janvier que le premier cas lié au virus avait été détecté. Le même jour, le virus a été détecté chez 41 autres personnes à Wuhan.

Le 17 janvier, le deuxième cas du nouveau coronavirus a été transmis en Thaïlande. À Wuhan, 59 personnes infectées supplémentaires ont été détectées le 18 janvier, et le nombre de décès est passé à 3.

Le virus s'est propagé dans la ville de Xinjing, province du Guangdong, le 19 janvier, et le premier cas y a été noté. À Wuhan, 136 nouveaux cas ont été détectés les 19 et 20 janvier.

À Pékin, la capitale, 2 personnes auraient contracté le virus. Un premier cas a également été détecté en Corée du Sud.

Le 21 janvier, le nombre de personnes touchées par le virus dépassait les 300 et 6 personnes étaient décédées. Le nombre de personnes infectées par le virus est passé à 440 le 22 janvier à travers le pays, et les pertes en vies humaines ont atteint 9.

- Épidémie de SRAS en Chine:

En Chine, en 2002 et 2003, une épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) a provoqué la mort de centaines de personnes. Le gouvernement chinois, qui avait initialement nié l'existence de la maladie, l'a ensuite reconnue.

Le SRAS, qui a été transmis à 5 328 personnes en Chine, a fait 349 victimes. Le virus a également touché plus de 8 000 personnes dans le monde, causant 775 décès.