Actualités

Algérie: Issad Rebrab et les frères Kouninef arrêtés par la Gendarmerie nationale

22 avril 2019 à 19h11 Par La rédaction avec APS
Les suspects seront présentés devant le procureur de la République du Tribunal de Sidi M'hamed une fois l'enquête finalisée.
Crédit photo : Google images

La brigade des investigations de la Gendarmerie nationale de la wilaya d'Alger a procédé à l'arrestation du P-DG du groupe Cevital, Issad Rebrab, et des Frères Kouninef, hommes d'affaires, pour implication supposée dans des affaires de corruption, a rapporté lundi la Télévision nationale.

L'homme d'affaire Issad Rebrab "a été arrêté pour suspicion de fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l'étranger et de surfacturation dans des opérations d'importation de matériel et importation de matériels usagés alors qu'il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires", précise la même source qui indique que le mis en cause sera déféré devant le procureur la République près tribunal de Sidi M'hamed une fois l'enquête terminée.

Par ailleurs, la même brigade a interpellé, dimanche,  les hommes d'affaires Kouninef, les frères Reda, Abdelkader, Karim et Tarek, suspectés de "non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics pour l'obtention de privilèges et détournement de fonciers et de concessions".

Les suspects seront présentés devant le procureur de la République du Tribunal de Sidi M'hamed une fois l'enquête finalisée.

Selon la même source, la Brigade des investigations de la GN "poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains font l'objet d'interdiction de sortie du territoire national".

La Télévision publique a fait savoir également que la même brigade avait procédé à "la remise de convocations avec PV à l'ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia et au Ministre des Finances, Mohamed Loukal pour comparaitre devant le Procureur de la République près tribunal de Sidi M'hamed".

Pour rappel, MM. Ouyahia et Loukal, ont été convoqués par le tribunal pour dilapidation des deniers publics et de privilèges indus.

Le (+Plus) France Maghreb 2 :