Actualités

Ankara invite la Chine à fermer les camps de regroupement des Ouïghours

11 février 2019 à 00h04 Par La rédaction avec Andolu Agency
Crédit photo : Google images

"Nous invitons les autorités chinoises à respecter les droits fondamentaux des turcs Ouïghours", a déclaré le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères.

Le ministère turc des Affaires étrangères a qualifié de "honteux" le traitement subie par les Ouïghours en Chine.

Le ministère turc, par la voie de son porte-parole, Hami Aksoy,  a dénoncé, samedi, les traitements inhumains des turcs Ouïghours par les autorités chinoises.

Ouïghours

Aksoy a fustigé la politique chinoise qui vise à effacer l’identité religieuse, ethnique et culturelle des turcs Ouïghours et des autres communautés musulmans du pays.  

"La politique d'assimilation systématique appliquée par les autorités chinoises aux Ouïghours, représente, au nom de l'humanité, une honte", a martelé le porte-parole du ministère.

Pour Ankara, les arrestations arbitraires, les lavages idéologiques de cerveaux et les tortures endurées par plus d’un millions d'Ouïghours dans les camps de regroupement ou les prisons, ne sont plus un secret pour personne.

"Nous invitons les autorités chinoises à respecter les droits fondamentaux des Ouïghours et à fermer les camps de regroupement", a réclamé Aksoy.

Aksoy a assuré que la nouvelle du décès en prison du célèbre interprète Ouïghours, Abdurehim Heyit, condamné à huit années d’incarcération par la justice chinoise, en raison du texte de l’une de ses chansons, a intensifié le ressenti du peuple turc face aux injustices vécues par les Ouïghours.

"Nous attendons des autorités chinoises la prise en compte de l'émotion suscitée au sein de l'opinion publique turque par les graves atteintes aux droits de l'homme", a-t-il conclu.

Plusieurs organisations internationales, dont l’Organisation des Nations unies (ONU), ont condamné le traitement subie par les Ouïghours en Chine.

Le (+ plus) France Maghreb 2

Les Ouïghours sont un peuple turcophone et musulman sunnite habitant la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine et en Asie centrale. Ils représentent une des cinquante-six nationalités reconnues officiellement par la république populaire de Chine. Ils sont apparentés aux Ouzbeks. Leur langue est l'ouïghour. Source Wiképédia