Actualités

Après 16 ans, les Palestiniens prient à la mosquée de la Miséricorde

22 février 2019 à 20h15 Par Yanis Bilhay avec Andolu Agency
Crédit photo : Anadolu Agency

La mosquée historique de Jérusalem-Est occupée, laquelle fait partie de l'esplanade des Mosquées, a été fermée par les autorités israéliennes en 2003

Pour la première fois depuis seize ans, des Palestiniens ont prié vendredi à la mosquée de la Miséricorde, située dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem-Est.

Les autorités israéliennes avaient fermé la mosquée en 2003. En 2017, un tribunal israélien avait confirmé l'ordre de fermeture.

Vendredi, la Direction des Waqf, une agence gérée par la Jordanie chargée de superviser les lieux saints musulmans et chrétiens de Jérusalem-Est, a annoncé la réouverture de la mosquée.

Le cheikh Abdul Azim Salhab, directeur des Waqf, a ouvert cérémonieusement les portes de la mosquée devant les fidèles qui y ont accompli la prière du vendredi.

Lundi, les autorités israéliennes ont fermé la porte de la Miséricorde, qui mène à la mosquée éponyme, empêchant des centaines de fidèles palestiniens d'entrer dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa; le troisième lieu saint de l'Islam après La Mecque et Médine.

Plus tôt vendredi, la police israélienne avait arrêté des dizaines de Palestiniens à l'intérieur et autour du site, dans l'espoir de prévenir les manifestations prévues contre la fermeture continue de la porte.