Actualités

C'est officiel, le CFCM annonce le premier jour du ramadan

11 avril 2021 à 19h29 Par Latifa Loucham
C'est officiel, le CFCM - Conseil Français du Culte Musulman- annonce le premier jour du ramadan, dans un communiqué publié sur leur site.

Depuis 2013, le CFCM a adopté la méthode du calcul scientifique pour déterminer le calcul du calendrier lunaire et ainsi projeter les dates du ramadan et de l'aid.

C'est donc, sur la base de calculs scientifiques que Mohammed MOUSSAOUI, président du CFCM, annonce le premier jour du ramadan 1442-2021 le mardi 13 avril et le jeudi 13 mai, jour de l'Aid Al Fitr.

Il informe également du montant de la "Zakat El Fitr" évaluée à 7euros par personne.

De nouveau, la situation sanitaire rendra le ramadan un peu particulier pour les musulmans. France Maghreb 2 place le ramadan cette année sous le signe de la générosité.

Ramadan Moubarak à tous les musulmans. 

Communiqué Ramadan et Al Fitr 1442-2021
Protégeons-nous en adoptant les gestes qui sauvent Faisons du mois de Ramadan un moment de solidarité
Conformément aux données scientifiques et à la décision du CFCM de mai 2013 sur l’utilisation du calcul pour déterminer le calendrier lunaire, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), annonce que :
Mardi 13 avril 2021 : Premier jour de Ramadan 1442H-2021 Jeudi 13 mai 2021 : Fête de l’Aïd Al Fitr
A cette occasion, le CFCM présente ses meilleurs vœux aux musulmans de France et leur souhaite de vivre durant ce mois béni de grands moments de quiétude, de solidarité et de partage.
L’aumône « Zakat El Fitr », religieusement exigible de toute famille musulmane, a été évaluée cette année à 7 euros par personne. Elle est destinée aux pauvres indépendamment de leur appartenance religieuse. Il est recommandé d’en faire bénéficier les nécessiteux du lieu de résidence de la famille. Son versement qui intervient généralement à la fin du Ramadan peut se faire dès son premier jour. La charge de distribution de cette aumône peut être déléguée à une personne physique ou morale.
Le CFCM appelle les CRCM, les CDCM et les responsables de mosquées à prendre toutes les mesures de prévention prévues à la fois par le dispositif Vigipirate et le couvre-feu sanitaire.
S’agissant du dispositif Vigipirate, il convient de :
• Limiter le nombre des accès aux lieux de culte tout en facilitant leur évacuation en cas de besoin dans le cadre de la prévention des incendies ou de risques de panique. L’ouverture des portes de sortie doit être aisée depuis l’intérieur.
• Faire preuve de vigilance en observant tous les flux entrants ainsi qu’en portant une attention particulière aux stationnements à proximité du lieu de culte.
• Les pouvoirs publics ont informé le CFCM que des forces de sécurité intérieure seront davantage mobilisées pour renforcer la sécurisation autour des lieux de culte musulman, sur la période de Ramadan. Il convient de leur apporter soutien et aide en signalant toute situation qui paraitrait de nature à engager la sécurité du public.
S’agissant du dispositif couvre-feu sanitaire, il convient de :

• Faire respecter les mesures de distanciation physique, les gestes barrières notamment le port obligatoire du masque, l’utilisation du gel hydroalcoolique à l’entrée comme à la sortie des lieux, l’usage de tapis de prière individuel.
• Rappeler, eu égard aux horaires du couvre-feu fixés par les autorités, que dans la plupart des régions de France et dans l’état actuel des choses, seules les deux prières du jour (Dohr et Asr) pourront être célébrées dans les mosquées.
• Les repas familiaux et entre amis se sont avérés source de propagation et de contamination, il convient de les limiter strictement aux membres de famille vivant sous le même toit.
• Compte tenu du nombre important de fidèles qui participent à la prière de vendredi pendant cette période, le CFCM appelle les mosquées qui ne sont pas dans la capacité d’accueillir l’ensemble des fidèles dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, de suspendre la célébration de cette prière et appeler les fidèles à l’accomplir chez-eux sous forme de prière de Dohr.
Enfin, malgré toutes les difficultés liées au contexte, le CFCM appelle les musulmans de France à faire vivre, comme l’an dernier, l’esprit de partage de ce mois béni. Les repas collectifs (iftars) doivent être remplacés par la distribution de repas et de colis alimentaires et autres formes de solidarité à l’égard de tous nos concitoyens en difficultés quelle que soit leur conviction religieuse.
Pour plus d’informations, nous appelons les musulmans de France à consulter régulièrement le site Officiel du CFCM (www.cfcm-officiel.fr). Un texte sur le jeûne du Ramadan, ses objectifs et finalités, notamment dans le contexte pandémique y est publié et est accessible via le lien :
https://www.cfcm-officiel.fr/jeune-du-mois-de-ramadan-regles-et-finalites/
Le CFCM appelle également les musulmans de France à saisir l’occasion de ce mois béni, mois du Saint Coran par excellence, pour élever des prières pour la protection et la prospérité de notre pays et de nos concitoyens, et notamment de toutes celles et ceux qui sont engagés en premières lignes pour protéger la vie et la santé de nos concitoyens.
Fait à Paris, le 11 avril 2021 Mohammed MOUSSAOUI Président du CFCM