Actualités

CAN 2019 : L'Algérie en quart de finale, les verts l'ont fait en éliminant la Guinée (3-0)

08 juillet 2019 à 13h37 Par La rédaction avec APS
Le match semblait dès lors plié, mais les poulains du coach Djamel Belmadi ont continué à jouer avec la même hargne et la même volonté, ce qui leur a permis d'ajouter un troisième but par le fraîchement incorporé, le Napolitain Adam Ounas, qui a
Crédit photo : Google images

La sélection algérienne de football a "échappé à la malédiction" ayant frappé plusieurs grandes nations lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2019) qui se déroule du 21 juin au 19 juillet en Egypte, en surclassant aisément la Guinée (3-0) en huitième de finale disputé dimanche soir au stade du 30-Juin (Le Caire), se qualifiant ainsi haut la main pour les quarts de finale, prévus ce jeudi à Suez.

En effet, la dure réalité du terrain a déjà été fatale à plusieurs grandes nations du football africain, dont le Cameroun (Tenant du titre) et l'Egypte (Pays organisateur), sans oublier le Maroc, qui comptait également parmi les sérieux prétendants au titre. Mais l'Algérie, elle, est sortie indemne de ce guêpier, se permettant même le luxe d'associer la manière au résultat dans sa brillante qualification contre la Guinée.

Comme lors de la phase de poules, où elle avait affiché un bilan parfait de trois victoires en trois matchs, avec six buts marqués et aucun d'encaissé, la sélection algérienne a réédité le même sans faute contre la Guinée, en marquant trois jolis buts sans en prendre le moindre.

Après un bref round d'observation, ayant duré environ une vingtaine de minutes, Les Verts ont commencé à porter le danger dans le camp adverse et c'est le fer de lance Baghdad Bounedjah qui a été le premier à s'illustrer.

En effet, bien servi par Adlène Guedioura, le buteur d'Al-Sadd (Qatar) a réussi un joli contrôle de la poitrine avant d'enchaîner par une belle reprise de volée qui est passée légèrement au-dessus.

Trois minutes plus tard, Youcef Belaïli adresse un joli centre à destination de Ramy Bensebaïni, qui seul au deuxième poteau à tenté un retourné acrobatique, mais le gardien Guinéen était sur la trajectoire.

Les efforts de la sélection algérienne ont fini par porter leurs fruits à la 24e, lorsqu'après un joli une-deux avec Bounedjah, le virevoltant meneur de jeu de l'Espérance Tunis Youcef Belaïli s'est présenté seul devant le gardien guinéen, avant de le tromper d'un tir bien placé, qui est allé se loger dans le coin opposé (1-0).

La dernière occasion qui mérite d'être signalée en première mi-temps était également algérienne et c'est ce même Belaïli qui en était à l'origine, mais son tir de l'extérieur du pied droit est passé légèrement au-dessus.

Après la pause, les Guinéens sont revenus avec de meilleures intentions et ils étaient les premiers à créer le danger, par Camara, dont le tir surpuissant avait failli surprendre M'Bolhi à la 55e.

Une chaude alerte ayant poussé les Algériens à se ressaisir et leur première tentative a été la bonne, puisque suite à une belle ouverture d'Ismaël Bennacer, le virevoltant ailier gauche de Manchester City, Ryad Mahrez a réussi un joli contrôle orienté de la poitrine, avant de tromper le gardien adverse d'un  tir bien placé (2-0).

Le match semblait dès lors plié, mais les poulains du coach Djamel Belmadi ont continué à jouer avec la même hargne et la même volonté, ce qui leur a permis d'ajouter un troisième but par le fraîchement incorporé, le Napolitain Adam Ounas, qui a envoyé le cuir au fond des filets d'un tir à bout portant, après un joli centre en retrait du côté droit (83').

L'Algérie sera fixée sur son adversaire en quarts de finale lundi soir, après le déroulement du match Mali - Côte d'Ivoire, prévu à partir de 16h00 (heure locale) au stade de Suez.

Le quart de finale est programmé le jeudi 11 juillet, à partir de 16h00 (heure locale), dans ce même stade de Suez.