Actualités

COVID-19 : les précautions nécessaires au déconfinement par Dr Mohammed Ghannem

12 mai 2020 à 13h26 Par Docteur Mohamed Ghannem Cardiologue
Les pays qui ont fait le plus d’efforts pour isoler les patients atteints de Covid-19 et dépister de nouveaux cas dans leur entourage ont obtenu les meilleurs résultats
Crédit photo : DR

Pour le coronavirus, les pays qui ont fait le plus d’efforts pour isoler les patients atteints de Covid-19 et dépister de nouveaux cas dans leur entourage ont obtenu les meilleurs résultats.

Outre les mesures de précaution, de prévention qui sont maintenues et le port des masques

1 – La réalisation de tests de manière non ciblée, n’a aucun intérêt

Seront testés :
- Sujet présentant des symptômes
- Sujet ayant un contact avec un sujet positif
- Sujet exposé par son métier ou par ses conditions de vie
- Sujet dans une zone géographique où la transmission est avérée (cluster).

2 – Cette bonne utilisation des tests PCR et ELISA et TRODs

Devra déboucher sur des interventions pour avoir une quelconque efficacité:

a) Les tests PCR ou TRODs IgM positifs conduiront :

- à proposer (et non pas imposer) l’isolement avec des conditions acceptables (hébergement ; nourriture ; lien social par téléphone ; visites par des personnes non susceptibles de transmettre le virus ; etc…) pour une durée clairement annoncée ;
- à étendre les enquêtes aux contacts, tester les contacts et proposer l’isolement pour les personnes positives
- à assurer le suivi médical par des plateformes

b) Les sérologies positives IgG conduiront :

- à déterminer les personnes immunisées qui, seront déconfinées
- rappelons cependant que la proportion attendue de sujets immunisés est faible

3 - S’agissant des soignants

- Les soignants sont exposés, ils sont prioritaires, ils doivent être testés
- Préciser leur statut : PCR+ ou pas ; immunisé ou non
- Une politique large d’isolement des soignants PCR + et asymptomatiques ou non immunisés rendrait impossible la continuité des soins, c’est probablement pour cela que le gouvernement a fait le choix de ne pas les tester, d’autant plus qu’ils sont normalement protégés dans leur fonction