Actualités

Covid-19 PROTOCOLE RAOULT : UN PAS DE PLUS

27 mars 2020 à 15h22 Par Latifa Loucham et la Rédaction
La grande roue ville de Lyon
Crédit photo : LB

Après de nombreuses hésitations, le gouvernement a pris position sur le traitement proposé par le professeur Raoult. Un décret en date du 25 mars 2020 autorise maintenant la prescription de l’hydroxychloroquine associée au liponavir/ritonavir à tous les patients atteints du COVID-19 par les établissements de santé.

Un premier pas pour certains, mais pas assez pour d'autres car ce traitement ne peut toujours pas être prescrit pas un médecin de ville et n'est pas non plus disponible en pharmacie.

Ce que déplorent beaucoup de médecins dans les hôpitaux mais également des médecins de ville.

L'ancien Ministre de la santé Philippe Douste-Blazy, qui a de nouveau revêtu sa blouse blanche en cette période de crise sanitaire, est un soutien du professeur Raoult. Il milite pour que le traitement soit administré en début de symptômes des malades. Cela réduirait considérablement les prises en charge hospitalières.

Pour lui les chiffres parlent d'eux mêmes car Marseille dit-il a un faible taux de mortalité est cela est due à l'utilisation de hydroxy chloroquine.

Le gouvernement fera-il un pas de plus.

La rédaction de France Maghreb 2 a décidé de publier un témoignage anonyme qui reflète les dérives de l'automédication.

Dérives qui est à l'image de la peur collective que nous vivons tous, pour nous, pour nos proches pour les autres.

J’ai survécu à une infection du Coronavirus, grâce à la Nivaquine. Je vous livre mon témoignage

Pour respecter son anonymat nous l’appellerons Said B. Il est lyonnais. Voilà son témoignage Jeudi dernier, j’ai eu eu une poussée de fièvre - 39-40. Une perte de gout. Des courbatures. Une grosse fatigue et très grosse difficulté à respirer. J’avais une boite de Nivaquine dans mon armoire à pharmacie (une boite que j’ai commandée aux États Unis il y a 3 semaines). Mon travail est très exposé aux saletés et autres détritus notamment celles qui pullulent dans le mobilier urbain de la ville. Je me suis renseigné, auprès de mon père, médecin à la retraite, sur les risques de ce médicament. Il ma prodigues des conseils que j’ai suivi immédiatement. ainsi dès l'apparition des premiers symptômes, j’ai démarré mon traitement à la Nivaquine (chloroquine !!!) que jai associé à doliprane, à l’Aromaforce, et à des huiles essentielles. Et je me suis mis au repos. Au bout de 3 jours de ce traitement je me suis senti beaucoup mieux. Au bout d’une semaine j’ai pu prendre mon premier vrai repas.
J’assiste sidéré à toutes ces polémiques entre médecins sur la question de l’utilisation de la Nivaquine, chloroquine leurs efficacités nocivités et je n’arrive pas à avoir une position arrêtée. Ce que je sais ce que la Nivaquine m’a permis de survivre a mon infection au Coronavirus. Je ne sais pas si cette molécule de Nivaquine fait partie ou pas du protocole proposé par le Docteur Didier Raoult. Mais je dis Merci à ce médicament qui m’a sauvé la vie.