Actualités

COVID-19 VACCIN : La France se joint à la grande conférence d'appel aux dons pour trouver un vaccin

03 mai 2020 à 15h23 Par France Maghreb 2
La France a confirmé sa participation, lundi, à une conférence internationale d'appel aux dons pour trouver un vaccin
Crédit photo : LB

La France a confirmé sa participation, lundi, à une conférence internationale d'appel aux dons pour trouver un vaccin contre le nouveau coronavirus.

«Cette grande conférence d'appel aux dons «vise à lever un montant initial de 7,5 milliards d'euros (8 milliards de dollars) pour combler le déficit de financement mondial estimé par le Conseil mondial de suivi de la préparation aux urgences sanitaires crée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Groupe de la Banque mondiale, et d'autres acteurs, a expliqué dimanche l’Elysée sur son site.

La somme récoltée sera distribuée principalement par le biais d'organisations de santé mondiales reconnues telles que la coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), l'alliance GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination), le Fonds mondial ou UNITAID.

L’objectif, selon l’Elysée, est de « développer et déployer le plus rapidement possible, pour le plus grand nombre possible, les diagnostics, les traitements et vaccins qui aideront la planète à surmonter la pandémie ».

«Nous soutenons l'appel à l'action de l'OMS et des autres acteurs de la santé mondiale», avec lesquels la France a créé une plateforme de coopération mondiale, l'«Access to COVID-19 Tools – ACT», «une plateforme de coopération mondiale pour accélérer et intensifier la recherche, le développement, l'accès et la distribution équitable du vaccin et d'autres traitements thérapeutiques et diagnostiques vitaux», a indiqué l’Elysée.

Selon la présidence française « cette course sera longue », car l’objectif premier de cette grande conférence mondiale d’appel aux dons ne couvre que les besoins initiaux, au moment où « la fabrication et la livraison de médicaments à l'échelle mondiale nécessiteront des ressources bien supérieures à cet objectif» et que le but ultime est de «parvenir à l'accès universel à la vaccination, au traitement et au dépistage».

Avec MAP