Actualités

France Coronavirus : de nouveau, plus de 700 migrants évacués d'un camp de la banlieue parisienne

25 mars 2020 à 02h58 Par France Maghreb 2 Avec MAP
Une situation semblable ou plutôt pire perdure aux abords du périphérique parisien
Crédit photo : David Mark de Pixabay

Plusieurs centaines de migrants qui vivaient dans un campement insalubre aux portes de Paris Paris, dont l'hygiène et la promiscuité faisaient polémique sur fond de coronavirus, ont été évacués mardi matin

L'opération d'évacuation avait été annoncée il y a quelques jours par le préfet de la région Ile-de-France dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus.

Les migrants de ce camp d'Aubervilliers seront installés dans des gymnases ou hôtels de la région parisienne où ils seront examinés par l'ONG Médecins sans frontières, pour déceler d'éventuels symptômes du Covid-19.

Récemment les autorités locales avaient annoncé la mise en place d’un plan pour les sans-abri et migrants, dans l’actuel contexte de l’épidémie du Covid-19.

Des centres de desserrement ont été ainsi crées en Île-de-France deux à Paris, un à Nanterre (Hauts-de-Seine) et un quatrième à Argenteuil (Val-d'Oise), pour accueillir des personnes présentant des symptômes mais dont l'état de santé ne nécessite pas une hospitalisation.

Ce dispositif intervient alors que des ONGS comme Médecins du Monde ont alerté sur la situation hygiénique et sanitaire "innommable" dans des camps de migrants comme celui d'Aubervilliers, aux portes de Paris, où des centaines de personnes s’entassent sous des tentes et des abris du fortune, alors que le pays a décrété des mesures de confinement et que les autorités sanitaires ne cessent de rappeler la nécessité de respecter les mesures de précaution.

La France, où l'épidémie de Coronavirus a fait 860 décès et contaminé plus de 19.800 personnes, selon le dernier bilan officiel, est soumise à des mesures de confinement général de la population depuis mardi dernier et pour une durée d'au moins 15 jours.

Le campement aux allures de bidonville de la Porte d'Aubervilliers à Paris a été dèjà démantelé le 28 janvier 2020.