Actualités

Iran / USA : Quand Trump salue l’Iran pour ne pas avoir abattu un avion américain civil

23 juin 2019 à 01h56 Par La rédaction avec AA
« Si les Iraniens abandonnent leur programme nucléaire, je serais leur meilleur ami, ils auraient un pays riche et vivraient très heureux », a poursuivi le président américain.
Crédit photo : Google images

Le président américain a, en même temps, menacé Téhéran de lui imposer des sanctions supplémentaires

Le président américain, Donald Trump, a salué, samedi, l’Iran pour ne pas avoir abattu un avion américain civil, transportant 38 personnes.

« Téhéran a pris une sage décision », a souligné Trump.

C’est ce qui ressort d’une déclaration à la presse faite par Trump, avant de se diriger au Camp David, dans l’Etat de Maryland, où il discutera avec ses Conseillers de la tension accrue avec l’Iran.

Le président américain a souligné, dans le même contexte, qu’indépendamment de l’attaque iranienne contre le drone américain, Téhéran a pris une sage décision de ne pas avoir abattu l’avion américain qui transporte 38 personnes, volant dans son espace aérien.

En contrepartie, Trump a menacé Téhéran de lui imposer des sanctions supplémentaires. Il a indiqué que son pays est en train d’appliquer de nouvelles sanctions contre l’Iran, qui avait abattu un drone américain.

«Ces sanctions n’ont pas de rapport avec détroit d'Ormuz, mais, il s’agit d’empêcher Téhéran de posséder des armes nucléaires », a ajouté Trump.

Il a souligné, dans le même ordre d’idées, que Téhéran passe par « un désordre politique », actuellement, à cause des sanctions de Washington.

Trump a indiqué, d’autre part, qu’il est prêt à négocier avec Téhéran un nouvel accord nucléaire.

« Si les Iraniens abandonnent leur programme nucléaire, je serais leur meilleur ami, ils auraient un pays riche et vivraient très heureux », a poursuivi le président américain.

Il a, cependant, assuré que la solution militaire « est encore valable » et que la réponse de Washington aux actions iraniennes devrait être « adéquate ».

Et Trump d’ajouter que la réponse militaire « pourrait faire des dizaines de morts ».

Vendredi, Trump avait annoncé que « Washington était sur le point de mener une attaque contre l’Iran, dans la nuit du jeudi au vendredi », mais, qu’il avait décidé d’annuler cette attaque dix minutes avant son exécution, afin de préserver la vie des civils.

Il avait considéré que les sanctions précédentes contre l’Iran ont été fructueuses, assurant qu’il ne veut pas de guerre avec Téhéran et qu’il préfère opter pour la diplomatie.