Actualités

Israël : Les 80 modes de tortures infligées aux prisonniers palestiniens détaillées par des ONG palestiniennes

10 octobre 2019 à 15h29 Par La rédaction avec AA
Crédit photo : Google images

Lors d'une rencontre organisée par le Centre palestinien pour les droits de l'Homme (PCHR), basé à Gaza, dédiée à la torture dans les prisons israéliennes

Des organisations palestiniennes de défense des droits de l'Homme ont déclaré, mardi, qu’Israël pratiquait 80 formes différentes de tortures à l’encontre des prisonniers palestiniens.

C’est ce qui ressort de la rencontre consacrée à « la torture dans les prisons israéliennes » et organisée par le « Centre palestinien pour les droits de l'Homme », dont le siège se trouve à Gaza.

Mervat An-Nahhal, directrice du service d'aide juridique du Centre pour les droits de l'homme « Al-Mezan », a déclaré lors de son intervention, que le centre était parvenu à documenter 80 différentes formes de tortures infligées aux prisonniers palestiniens, indiquant que l’armée israélienne était impliquée dans la torture des prisonniers et ce dès leur arrestation.

La directrice de L'association al-Dhamir pour la défense des droits de l’Homme, Hela Al-Kishawi, a pour sa part déclaré que tous les traités et conventions internationaux, garantissaient la protection des civils et des prisonniers durant les conflits.

Elle a ainsi expliqué qu’Israël incarcérait en moyenne 20 palestiniens par jour, tandis qu’une moyenne de 2 seulement étaient quotidiennement libérés.

Elle a ainsi exigé des éclaircissements quant au statut juridique des prisonniers palestiniens, mettant l’accent sur la nécessité d’instaurer de nouveaux mécanismes, tant sur le plan officiel que populaire, pour mieux les protéger contre la torture.

Le président de l'Unité des études et documentation relevant de l'Instance des Affaires des prisonniers palestiniens, Abdenacer Farawna, a lui déclaré que tout palestinien qui avait fait l’expérience d’une arrestation par les autorités d’occupation, avait subi une ou plusieurs formes de tortures.

Et d’ajouter : « depuis 1967, près de 73 prisonniers palestiniens sont tombés en martyrs lors d’interrogatoires menés dans les geôles israéliennes (…) car la torture infligée aux prisonniers fait partie d’une politique systématique israélienne ».

Farawna a rappelé que « des milliers de palestiniens, qu’ils soient encore en détention, ou qu’ils aient été libérés, souffrent des séquelles dues aux tortures subies, dont de nombreux cas porteurs de handicaps irréversibles des suites de ces tortures », appelant le gouvernement palestinien à « porter ces affaires devant la cour pénale internationale, pour que les criminels israéliens qui pratiquent la torture contre les prisonniers palestiniens soient traduits en justice ».

Selon des statistiques officielles, publiées par l'Instance des Affaires des prisonniers palestiniens (relevant de l’OLP), le nombre de détenus palestiniens dans les prisons israéliennes s’élève à 5700 prisonniers, dont 230 enfants, 48 femmes et 500 détenus administratifs (détenus sans chef d’inculpation). Ces statistiques font également état d’un nombre important de prisonniers malades, excédant les 1800, dont 700 nécessitant une intervention médicale urgente.