Actualités

Khaled Chelly, nouvea PDG, à la tête du groupe Tunisair

14 mars 2021 à 10h00 Par Yanis Bilhay
Le nouveau PDG de Tunisair, Khaled Chilly est diplômé en comptabilité de l'institut des hautes études commerciales de Carthage (IHEC)
Crédit photo : Google images Tunisie

Le ministère du Transport et de la Logistique a annoncé, vendredi 12 mars la nomination de Khaled Chelly au poste de PDG du groupe Tunisair

Le groupe Tunisair est constitué de Tunisair Express, Tunisie Catering, Tunisair Handling, Tunisair Technics, Amadeus Tunisie. Tunisair, en pleine crise, s'est trouvée depuis le 22 février sans sa jeune Pdg, Olfa Hamdi, nommée en janvier et limogée le 22 février par un communiqué des plus laconiques diffusé sur la pge facebook du ministère du transport :« Le ministère du transport et de la logistique informe que Madame Olfa Hamdi a été démise de ses fonctions de présidente directrice générale de la compagnie Tunisair»

Pour succéder à l'éphmère Olfa Hamdi le nom de Khaled Chilly actuel représentant de la compagnie aérienne Tunisair au Canada a circulé dans sur les réseaux sociaux et dans certains médias qui seraient bien informés. Sa nomination a été finalement confirmé ce vendredi par le ministère de tutelle.

Khaled Chilly est diplômé en comptabilité de l'institut des hautes études commerciales de Carthage (IHEC) en 1989. Auparavant, il a occupé le poste de président directeur général de l'Office de l'Aviation Civile et des Aéroports (OACA), de directeur général de Tunisair Express, de directeur central financier à Tunisair et de directeur de l'Afrique du Nord à l'Organisation Internationale du Transport Aérien, selon la même source.

khaled-Chelly-Noveau-PDG-Tunisair.jpg (41 KB)

Le nouveau PDG hérite d'une campagnie qui serait au bord de la faillite noyée dans une profonde crise de management et de gestion. Ladite crise s'est exacerbée avec la chute de l'activité aérienne, suite à la pandémie de la Covid-19 et la saisie conservatoire effectuée la semaine dernière, par la société turque "TAV Tunisie" sur les comptes bancaires de la compagnie tunisienne.

La saisie conservatoire, qui visait le recouvrement de 8 millions d'euros sur un total de dettes de 20 millions d'euros, a été levée suite à un accord, signé vendredi dernier entre le groupe "Tunisair", l'Office de l'aviation civile et des aéroports (OACA) et la société turque "TAV Tunisie".

Dernièrement, le ministre tunisien du Transport et de la Logistique, Moez Chakchouk, avait déclaré que "Tunisair" est dans un état "extrêmement difficile", une action gouvernementale s'impose, sinon le transporteur ne survivra pas.

Khaled Chelly saura t-il sauver la campagnie nationale de Tunisie. Aura t-il les moyens de le faire ? sera-t-il en capacité de rassurer les créanciers, les syndicats et les autorités politiques du pays ... Malheureusement, rien n'est sûr !

Avec MAP, TAP et presse tunisienne