Actualités

L’Algérie enterre ce mercredi Mgr Henri Teissier, un de "ses dignes fils" dont elle est fière

09 décembre 2020 à 15h38 Par FranceMaghreb2
Mgr Henri Teissier a œuvré, tout au long de sa vie, pour le rapprochement des grandes religions monothéistes que sont le Christianisme et l'Islam.
Crédit photo : Notre dame d'Afrique d'Alger

Le cérémonial religieux à la mémoire de l’ancien archevêque d’Alger, Monseigneur Henri Teissier, décédé le 1er décembre, a débuté mercredi matin à la Basilique Notre Dame d’Afrique à Alger par de vibrants hommages de citoyens de différentes confessions, de religieux et d’officiels.

Dés 9h00, de nombreux citoyens, Algériens, Français et autres, se sont relayés, dans un profond recueillement, devant la dépouille du défunt, exprimant leur profonde compassion ainsi que leur attachement aux valeurs de fraternité et du vivre-ensemble prônées et défendues, sans relâche, par le religieux franco-algérien.

   

De vibrants témoignages et de pieuses pensées ont également été adressés au défunt et consignés dans le Livre d’or destiné à cet effet, aussi bien par des Musulmans que par des Chrétiens, tous adeptes de son message d’amour, de paix et de tolérance.

Un hommage officiel a été rendu par la suite au défunt à l’intérieur de la Basilique, en présence notamment de représentants des ministres algériens des Affaires étrangères et des Affaires religieuses, des corps diplomatiques accrédités en Algérie, dont l'ambassadeur de France, la famille du défunt et des représentants de l'Eglise, dont ceux du Vatican. Selon le programme annoncé par l’Archevêché d’Alger, la cérémonie religieuse prévoit, de 12h à 15h 45, la poursuite du recueillement devant la dépouille et la signature du Livre d’or, mais également la rencontre avec les membres de la famille Teissier, les quatre évêques d’Algérie et des membres de l’Eglise.

Afin de permettre aux personnes n’ayant pu assister au déroulé de la cérémonie religieuse à l’intérieur de la basilique, une diffusion directe est programmée sur la page Facebook de l’église ainsi qu’une retransmission à la cour de la basilique via des hauts parleurs.

La cérémonie  religieuse devra prendre fin autour de 16h00 par la mise en terre de la dépouille du défunt, dans l'intimité, dans la Chapelle Sainte Monique de la Basilique où il reposera, désormais, aux côtés du Cardinal Duval. Il sera possible, les jours suivants, de se recueillir sur la tombe du père Teissier pendant les heures d’ouverture de la Basilique, avait informé l’Archevêché d’Alger.

La dépouille de Mgr Teissier, décédé à Lyon où il naquit il y a 91 ans, est arrivée mardi en début d'après-midi à l’aéroport international Houari Boumediène d’Alger.  A 17h00, une cérémonie religieuse a eu lieu à la Basilique Notre-Dame d’Afrique, également suivie en direct sur la page Facebook de la Basilique et par haut parleur depuis l’esplanade de cette dernière.

Dimanche, une messe funéraire a été organisée à la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Lyon à sa mémoire, durant laquelle l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud avait soutenu que le défunt était pasteur d'un christianisme "généreux, humaniste, rassembleur et respectueux".

Il a également relevé que l'Algérie perd, en Mgr Teissier, un de "ses dignes fils", le qualifiant d’inlassable berger de la foi catholique chrétienne, épris d'humanité et pour qui les hommes, quels qu'ils soient, d'où qu'ils proviennent, étaient d'égale valeur". Et de rappeler "le combat de toute une vie" qu’il mena pour le rapprochement des grandes religions monothéistes que sont le Christianisme et l'Islam.

Adepte de la pensée de Saint Augustin, le numide philosophe et théologien universel, Mgr Teissier a choisi d’obtenir la nationalité algérienne, dés 1966, tant il vouait un attachement passionnel à l’Algérie qu’il a œuvré à défendre dans différentes circonstances, notamment durant ses moments les plus difficiles.

Ordonné prêtre pour le Diocèse d'Alger en 1955, il est nommé Evêque d'Oran par le Pape Paul VI en 1972, avant de devenir Archevêque d'Alger en 1988.

Avec APS