Actualités Françaises

L’entrecôte de Ribéry, entre fake news et mauvaise foi

06 janvier 2019 à 12h28 Par Feiza Ben Mohamed
Crédit photo : Twitter/Franck Ribéry

Une entrecôte recouverte d’or commandée dans un grand restaurant de Dubaï par le célèbre joueur du Bayern Munich fait les gros titres depuis plusieurs jours. 

En cause, le prix annoncé par le journal allemand le Bild et repris sans aucune vérification par l’ensemble de la presse française.

Le morceau aurait coûté 1200€ à Franck Ribéry selon le Bild, mais il a suffit d’un simple tour sur la carte du restaurant pour s'apercevoir que le prix est de 1250 dirhams, soit près de 300€. La viande la plus chère proposée par l’etablissement coûte d’ailleurs 2000 dirhams soit moins de 500€. 

La vidéo de l’ancien joueur de l’equipe de France accompagné du désormais célèbre boucher turc Nusret, dans le restaurant du même nom, est rapidement devenue virale et les réactions ont été nombreuses.

En tête de peloton, la journaliste Audrey Pulvar qui s’est indignée sur son compte Twitter du prétendu prix de l’entrecôte de Franck Ribéry. 

« Monsieur Franck Ribéry si vous ne savez pas quoi faire de votre argent, il reste plein de causes à financer et soutenir,dans le monde entier » a-t-elle écrit sur le reseau social, oubliant qu’elle a elle même déclaré à la presse française porter des lunettes en écailles de tortue à 3000€. 

Elle a été rapidement reprise par les nombreux internautes qui se sont souvenus que Franck Ribéry et sa femme Wahiba ont effectué un don de 150000€ en faveur de l’ONG Syria Charity. 

Ummah Charity s’est également manifestée dès le debut de cette polémique pour défendre le joueur en affirmant qu’il fait partie de ses plus généreux donateurs. 

De son côté, Franck Ribéry a légitimement réagi sur les réseaux sociaux. 

« Quand je fais des dons (parce qu’on m’a appris à donner quand je reçois beaucoup) pourquoi aucun grand média national ne diffuse-t-il cela? » s’est il étonné, qualifiant les protagonistes de « pseudo-journalistes. »

Ce n’est pourtant pas la première fois que Franck Ribéry est victime d’un acharnement médiatique. Il est régulièrement montré du doigt pour son mode de vie mais a surtout fait l’objet d’attaques sur son physique ou pour des erreurs de syntaxe en conférence de presse. 

Bild Capture d'écran

Ce dimanche 6 janvier 2019, l'affaire de l'entrecote dorée Ribéry a pris une autre tournure : "Les Boss doivent suspendre Ribéry", s'exclame dimanche en gros titre Bild.de, le site du quotidien le plus lu en Allemagne. "Ribéry ne doit plus jouer un match pour le Bayern", renchérit T-Online dans un éditorial au vitriol: "Si les dirigeants tenaient aux valeurs du club autant qu'ils le prétendent, ils n'auraient qu'une seule possibilité", écarter le Français de l'équipe. La direction du Club a finalement fait le choix de sanctionner Ribéry en lui infligeant une lourde amende dont le montant n'a pas été révélé.