Actualités

L’OCI appelle l’ONU à prendre des mesures pour lutter contre l’Islamophobie

23 mars 2019 à 12h48 Par Yanis Bilhay avec Andolu Agency
l’OCI à Istanbul a fermement condamné l’attaque terroriste de Christchurch qui a fait 50 morts.
Crédit photo : Anadolu Agency

La déclaration finale de la réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’OCI à Istanbul a fermement condamné l’attaque terroriste de Christchurch qui a fait 50 morts.

L’Organisation de Coopération Islamique (OCI) a appelé le secrétaire général des Nations Unies (ONU) António Guterres à tenir une session spéciale de l’Assemblée Générale des Nations Unies dans l’objectif de "déclarer l’Islamophobie comme étant une forme de racisme".

La déclaration finale de la réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’OCI à Istanbul a fermement condamné l’attaque terroriste de Christchurch qui a fait 50 morts.

l'OCI réuni à Istanbul a condamné l'attaque terroriste de Christchurch qui fait 50 victime

L’OCI a, ainsi, appelé les Nations Unies à faire du 15 mars, "la journée internationale de solidarité contre l’Islamophobie" et à désigner un rapporteur spécial chargé de la lutte contre ce fléau.

L’OCI a également réclamé l’élargissement du champ d’application de la résolution 1267 pour qu’elle englobe les individus et entités en lien avec des groupe ethniques extrémistes.

La coopération islamique a appelé le haut commissaire aux droits de l’Homme des Nations Unies à créer un observatoire de lutte contre les crimes haineux visant les musulmans.

L’ONU est également appelé à collaborer avec les réseaux sociaux dans l’objectifs de prendre les mesures interdisant tout contenu incitant à la violence et à la haine contre les musulmans.

L’OCI a exprimé sa reconnaissance au gouvernement néo-zélandais qui a ouvertement condamné l’attaque terroriste de Christchurch et son appui aux autorités néo-zélandaises dans le cadre de l’enquête se rapportant aux circonstances de cette attaque terroriste.

Brinton Tarrant, l’auteur de cet attentat terroriste, a été traduit devant la cour pénale de Christchurch qui a ordonné son incarcération. Il fait face à des accusations d’homicide volontaire.