Actualités

La crédibilité de l'OMS est bien entachée, elle vient d'annoncer la reprise des tests cliniques de l'hydroxychloroquine après les avoir suspendus

03 juin 2020 à 19h20 Par France Maghreb 2
Les experts de l'OMS ont conclu "qu'il n'y avait aucune raison de changer le protocole des essais", moins d'une semaine auparavant, ces mêmes experts disaient le contraire . Une mascarade
Crédit photo : RD

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi la reprise prochaine des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine contre le coronavirus, "une évaluation ayant été menée et les responsables du test Solidarité ont validé cette relance".

Les experts de l'OMS ont conclu "qu'il n'y avait aucune raison de changer le protocole des essais", a affirmé le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle depuis Genève. Pour autant, aucune preuve d'une réduction du taux de mortalité n'a été obtenue auprès d'aucun médicament testé, a expliqué de son côté la cheffe scientifique de l'institution, Soumya Swaminathan.

L'OMS avait annoncé la semaine dernière la suspension de l'administration d'hydroxychloroquine en raison d'"inquiétudes sur la sécurité des essais" après une étude de la revue Lancet. Plus de 3500 patients dans 35 pays ont été associés à l'étude Solidarité.

The Lancet a pris mardi ses distances avec l'étude très critiquée qu'elle a publiée sur l'hydroxychloroquine. Elle a lancé une "expression de préoccupation" et reconnaît dans un avertissement formel que "d'importantes questions" planent à son sujet.

Plus largement, M. Tedros a relevé que plus de 100.000 cas de coronavirus par jour avaient été observés ces cinq derniers jours. La situation est "très préoccupante" sur le continent américain qui rassemble depuis des semaines davantage d'infections que le reste du monde. Mardi, l'Europe a elle en revanche fait face au nombre de nouveaux cas le plus bas depuis plus de deux mois.

Avec MAP