Actualités

La Tunisie nichée au Bois de Vincennes, dans Le Jardin d'Agronomie Tropicale

04 août 2020 à 17h36 Par Tarek MAMI Journaliste – Directeur de radio France Maghreb 2
Pavillon de la Tunisie, jardin tropicale. Paris
Crédit photo : Google images

En cette saison estivale, par ces temps de vacances et de nostalgie des voyages, les parisiens pourront sentir le jasmin de la Tunisie. Il leur suffit de visiter le pavillon de la Tunisie, en parcourant le « Jardin d'Agronomie », dans le bois de Vincennes. Ils peuvent y aller en voiture, ou plus simplement, écologie oblige, en empruntant le RER A, et en descendant à la gare de Joinville, situé à 10 minutes de la gare de La Varenne – Chennevières à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), ou encore en Métro, station château de Vincennes (ligne 1) *.

 

Le Jasmin de la Tunisie refleurit au Bois de Vincennes, 

 Le pavillon de la Tunisie, dans le jardin tropical.

Le Jasmin de la Tunisie refleurit au Bois de Vincennes, grâce au travail acharné du duo Azdine BEN YACOUB (Président de l’association Carthage) et de Désirée BELLAICHE (Présidente de l’association Néapolis), qui ont, à eux deux, remuer ciel et terre, et abattus un travail de titans pour faire revivre, et transmettre, la mémoire de la Tunisie dans ce parc paradisiaque. Ils ont dépensé des énergies démultipliées pour obtenir la réhabilitation et la remise en état du pavillon Tunisie, qui revit de ses cendres, après avoir été laissé à l'abandon pendant de longues décennies. Il a ainsi échappé, et c'est un « miracle tunisien », au sort peu enviable, à ce jour, de l'ancien consulat de Tunisie à Gennevilliers, en banlieue nord de Paris, (propriété de l’état tunisien), comme à celui des restes des vestiges du « Palais du Bey », au Parc Montsouris (Paris 14ème), qui fait l'objet d'une convention d'occupation et d'exploitation, d'une durée de 99 années, pour la mise en place d'un centre culturel, en pleine cité universitaire, et à quelques mètres du Métro et du RER, Convention signée , 1985, entre Jacques Chirac, alors Maire de Paris et Béchir  Ben Slama, alors Ministre tunisien de la culture. 

Le Jardin d'agronomie tropicale est un fabuleux trésor, caché aux fins fond du bois de Vincennes (12e). Il a été Créé à la fin du XIXe siècle, à l'occasion de l'exposition coloniale de 1907, pour accroître la production agricole dans les colonies françaises Le pavillon Tunisie se niche dans cet écrin de verdure de près de 5 hectares. Une quasi-oasis à la périphérie de Paris, et sa plus belle avenue du monde.

Bourguiba disait « l'insistance et la persévérance finissent par trouer le marbre (Eddwaam Yinqib Errkhaam). Azdine et Désirée ont fait leur cet adage populaire. 

Le pavillon tunisien ou la mémoire ressuscitée 

Depuis plus d’une décennie, (2009), Azdine BEN YACOUB et Désirée BELLAICHE ont entrepris des démarches, incessantes, tant auprès des représentants des autorités Tunisiennes, en France, Ambassadeurs et Consuls, qu’auprès des autorités françaises, notamment, le Conseil Régional d'Ile de France, le Conseil Départemental du Val de Marne, la Mairie de Paris, la ville de Nogent sur Marne, et la ville de Vincennes. A chaque fois la requête est la même : « Nous voulons, au nom de l'amitié franco-tunisienne, et l'entretien des mémoires, faire restaurer, rénover, et ressusciter le pavillon de la Tunisie, niché dans le jardin d'agronomie tropicale et qui est actuellement en ruines ». Ce travail continu a fini par payer. La région Ile de France et d'autres partenaires ont décidés de débloquer la somme importante de deux millions d'euros (environ six milliards centimes de dinars tunisiens). Les travaux de rénovation sont engagés, et seront bientôt terminées.

Bourguiba disait « l'insistance et la persévérance finissent par trouer le marbre (Eddwaam Yinqib Errkhaam). Azdine et Désirée ont fait leur cet adage populaire. 

Bientôt, les tunisiens de France et leurs amis pourront (Re) visiter ce merveilleux bois, son jardin d'agronomie tropicale et son pavillon …Tunisien.

Derrière le Château de Vincennes la Tunisie refleurit 

La culture tunisienne va refleurir dans ce lieu magique. Le vivre ensemble va trouver ses lettres de noblesses. Les programmations à venir seront faites à l'intérieur du pavillon d'expositions, de soirées de théâtre, de cinéma et de musiques. Et à l’extérieur du pavillon, de Foulées du Jasmin, dans le Bois de Vincennes, de tournois de pétanque et d’échecs. Le décor d'antan, fait d'aloès et de palmiers, qui entourent ce pavillon, va revivre et exposer aux yeux de tous cette élégante construction de « style mauresque », toute blanche au milieu de la verdure. Les visiteurs pourront, plus d'un siècle après, acquérir des produits alimentaires miel, harissa, huile d'olive, ou des objets de l'artisanat tunisien, des tapis d'orient, des poteries, des broderies anciennes, des tentures, des meubles et des bijoux, siroter un ou un café, dans une ambiance de café.

*Aux bords de la Marne, par voiture, RER ou Métro *Infos pratiques : Jardin d'agronomie tropicale, 45 avenue de la Belle Gabrielle, Paris (12e). Le jardin tropical est situé à l'est du Bois de Vincennes, à la lisière de Nogent -sur -Marne. RER A, station Nogent-sur -Marne. Métro Station Château de Vincennes (ligne 1). Entrée Gratuite. Plus d’infos sur paris.fr