Actualités

La Tunisie s’est dotée d’un nouveau gouvernement

11 octobre 2021 à 18h33 Par La rédaction
Crédit photo : Palais de Carthage Tunisie

Le Président tunisien Kaïs Saïed a promulgué un décret nommant un chef du gouvernement et ses membres, a annoncé lundi la présidence de la république.

Cette annonce intervient onze semaines après le limogeage du gouvernement de Hichem Mechichi.

Le 29 septembre, le président tunisien Kaïs Saïed avait chargé Mme Najla Bouden de former un gouvernement en Tunisie, deux mois après l'activation le 25 juillet de l'article 80 de la Constitution qui stipule qu'en cas de péril imminent, le Président de la République peut prendre les mesures qu'impose l'état d'exception.

Tout juste après la promulgation du décret, la nouvelle cheffe de gouvernement, Najla Bouden Ben Romdhane a annoncé lors d'une conférence de presse organisée au palais présidentiel de Carthage la composition du gouvernement ainsi que les missions dévolues à la nouvelle équipe qui aura à gérer les affaires du pays dans le cadre des mesures exceptionnelles en vigueur.

Le nouveau gouvernement, qui a reçu l’aval du chef de l'Etat, est composé de 25 membres dont neuf portefeuilles ont été accordés à des personnalités féminines.

A noter la reconduction des ministres de la défense, des Affaires étrangères, de la santé publique, des finances et de l’éducation. Les autres portefeuilles seront dirigés par des nouvelles figures, pour la plupart des technocrates qui n’appartiennent pas à des partis politiques.

La nouvelle cheffe de gouvernement a annoncé que le nouveau gouvernement aura une feuille de route qui s’articule autour de cinq grands axes. Il s’agit de la restauration de la confiance dans l’état, la restauration de l’espoir dans un avenir meilleur par l’amélioration des conditions de vie et l’ouverture de l’initiative devant toutes les compétences, l’efficacité de l’action gouvernementale, la relance de l’activité économique et l’amélioration du pouvoir d’achat des tunisiens, des services publics et de la sécurité des citoyens.

Elle a conclu que le gouvernement, dont la configuration a été maintenue pour des raisons opérationnelles s’attèlera à répondre aux attentes et aux aspirations des Tunisiens. Cette cérémonie, qui a vu les nouveaux ministres prêter serment, a été clôturée par un discours du président Saïed qui a qualifié ce moment d’historique.

Pour le président tunisien, ce gouvernement sera en mesure de relever les défis qui lui sont lancés faisant valoir que l’espoir renaîtra et que le changement intervenu le 25 juillet 2021 sera le prélude d’un retour de la confiance de la confiance et de la réponse aux attentes du peuple tunisiens et de ses aspirations les plus légitimes.