Actualités

Liban : Le premier ministre Saad Hariri promet des réformes ambitieuses mais ne réussit pas à calmer la rue

22 octobre 2019 à 11h57 Par La rédaction avec AA
Crédit photo : Google images

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé lundi un ensemble de réformes visant à calmer les manifestations dans le pays.

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé lundi un ensemble de réformes visant à calmer les manifestations dans le pays.

C’est ce qui ressort d’un discours télévisé prononcé par Hariri après une réunion extraordinaire du gouvernement, sur fond de manifestations, en cours dans le pays pour le cinquième jour d’affilée, appelant au départ de la classe politique dirigeante.

Le discours de Hariri intervient à l'expiration du délai de 72 heures qu'il avait demandé vendredi pour surmonter la crise.

Hariri a déclaré lundi: "Nous allons réduire les salaires des ministres et des députés de 50%".

Il a souligné que le budget 2020 ne comportait aucune nouvelle taxe, ajoutant: "Nous travaillons sur un projet de loi visant à récupérer les fonds pillés".

S'adressant aux manifestants, il a poursuivi en affirmant que "la décision de mettre un terme aux manifestations appartient à vous seuls et je ne permettrai à personne de vous menacer".

Hariri a exprimé l'espoir que les manifestations "marqueront le début de la fin du système confessionnel au Liban".

Plus tôt ce lundi, la présidence libanaise a annoncé que le gouvernement avait approuvé la feuille de route pour la sortie de crise de M. Hariri, tout en poursuivant le débat sur le dernier point concernant la contribution des banques au secteur de l'électricité.

Le cabinet libanais s'est réuni au palais présidentiel de Baabda, à Beyrouth, pour discuter de l'initiative de sauvetage de Hariri.

Hariri avait appelé les manifestants, dans un discours prononcé vendredi, à lui accorder 72 heures pour surmonter la crise au Liban et convenir de solutions avec les différentes mouvances du gouvernement.

Reportage de nos confréres de France24