Actualités

Libye : les troupes du le général Khalifa Haftar annoncent une reprise de contrôle totale sur l’aéroport de Tripoli

06 avril 2019 à 22h22 Par La rédaction avec Anadolu Agency
Les troupes pro-Haftar ont annoncé vendredi avoir pris le contrôle de plusieurs localités au sud de la capitale et de l'ancien aéroport international de Tripoli.
Crédit photo : Google images

Les troupes du général Khalifa Haftar, commandant suprême des forces armées libyennes (ANL), ont annoncé samedi qu’elles s’étaient emparées de l’aéroport de Tripoli pour la deuxième fois en 24 heures.

« Nos troupes ont repris totalement le contrôle de l’aéroport international de Tripoli», a annoncé dans un communiqué la division d’information des forces armées de Haftar.

Les troupes de Haftar « sont en train de sécuriser le périmètre pour utiliser l’aéroport comme point de lancement d’autres opérations contre des positions vitales dans les heures à venir », lit-on dans le même communiqué.

Les troupes pro-Haftar ont annoncé vendredi avoir pris le contrôle de plusieurs localités au sud de la capitale et de l'ancien aéroport international de Tripoli.

Plus tard dans la journée de vendredi, le ministre de l’Intérieur du gouvernement d’entente nationale, Fathi Bachagha, a déclaré que les forces gouvernementales ont repris le contrôle de l’aéroport.

A la lumière de cette escalade des tensions, le Premier ministre libyen et chef du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj, s’est réuni samedi avec le chef d’état-major pour discuter de la situation globale sur le plan militaire et l’évolution des opérations dans l’ouest du pays et le Grand Tripoli, selon un communiqué du cabinet d’al-Sarraj.

Jeudi, le général Khalifa Haftar, commandant suprême des forces armées libyennes (ANL) a ordonné à ses troupes d’avancer vers Tripoli dans le cadre d’une offensive qu’il avait baptisée "opération de libération de Tripoli".

En réaction, le Premier ministre libyen et chef du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj a donné ses instructions pour faire face à toute menace contre les civils.

Ces affrontements interviennent à quelques jours de la conférence nationale qui se tient sous l’égide des Nations Unies entre le 14 et 16 avril à Ghadamès, située à la frontière de l'Algérie et de la Tunisie dans le nord-ouest de la Libye.

Cette rencontre constitue l’espoir d'une résolution de la crise et une opportunité pour mettre en place de futures élections et unifier les institutions du pays, en proie depuis 2011 à un conflit sur la légalité et le pouvoir entre le gouvernement de consensus à Tripoli (Ouest), reconnu à l’échelle internationale, et Khalifa Haftar, soutenu par le Parlement de Tobrouk (Est).