Actualités

Macron veut un « cessez le feu » en Libye (communiqué)

08 mai 2019 à 21h43 Par La rédaction avec Anadolu Agency
Le président français Emmanuel Macron a « encouragé un cessez-le-feu sans conditions » en Libye dans un communiqué publié par l’Elysée mercredi après qu’il a reçu le premier ministre libyen Fayez Al-Sarraj.

Paris considère qu’il « n’existe pas de solution militaire au conflit libyen et pour mettre un terme à l’offensive militaire lancée vers Tripoli » et réclame la « protection des populations civiles ».

L’Elysée explique que le président Macron et Fayez Al-Sarraj « sont convenus de l’importance d’élargir et d’approfondir le dialogue avec l’ensemble des composantes de la nation libyenne, à l’est, au sud et à l’ouest, y compris avec la société civile ».

Emmanuel Macron a en outre « réaffirmé le soutien de la France au gouvernement d’entente nationale, avec lequel la France poursuivra sa coopération ».

Paris souligne également « les efforts entrepris par la France depuis deux ans pour rassembler les acteurs libyens autour d’une solution politique inclusive, menant dès que possible aux élections demandées par le peuple libyen » et « réitéré sa volonté d’aider à construire la paix dans le cadre d’un processus politique en Libye, sous l’égide des Nations Unies ».

Enfin, l’Etat français fait savoir qu’il  « restera pleinement mobilisé pour appuyer la médiation du Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, afin que cessent les hostilités, que le dialogue reprenne et que le peuple libyen puisse vivre en paix et en sécurité ».

Cette rencontre entre les deux dirigeants intervient alors que Fayez Al-Sarraj est en tournée en Europe où il s’entretient notamment avec la chancelière Merkel.

Une offensive lancée début avril par le maréchal Haftar déstabilise le pays.

Interrogé par France 24, Fayez Al-Sarraj a jugé sa rencontre avec Emmanuel Macron comme étant « positive » et souhaite que Paris adopte « une position claire » dans le règlement de ce conflit intérieur.