Actualités

Mali :Le bilan de l'attaque terroriste de Ménaka s’alourdit, il passe à 54 victimes dont 53 soldats maliens

03 novembre 2019 à 16h03 Par La rédaction avec AA
Crédit photo : Google images

Cinquante-quatre personnes ( 53 militaires et un civil) ont été tuées dans l’attaque terroriste, qui a visé vendredi, une position des forces armées maliennes (FAMa), dans le secteur de Ménaka (nord du Mali), a déploré le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement malien, Yaya Sangaré.

"A la suite de l’attaque de la position des FAMa à Indelimane, les renforts dépêchés ont retrouvé 54 corps, dont 53 1 civil et 10 rescapés", a indiqué le ministre dans une publication sur son compte twitter,.

Un précédent bilan établi par l’armée malienne faisait état de 35 militaires tués.

Aucune partie n'a encore revendiqué cette attaque samedi à 12h00 GMT.

Avec cette attaque, l'armée malienne essuie l'une de ses plus lourdes pertes depuis plusieurs années.

53-soldats-maliens tués-dans-une attaque-terroriste.jpg (182 KB)

Une quarantaine de soldats avaient été tués dans deux attaques terroristes le 30 septembre à Boulkessy et le 1er octobre Mondoro, localités situées dans le sud du pays, près du Burkina Faso, selon le dernier bilan officiel.

Le nord du Mali a basculé dans la violence en mars-avril 2012 lorsque des groupes terroristes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de nombre de localités dans cette partie du pays.

Délogés en grande partie grâce à une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013, ces groupes continuent à sévir, perpétrant des attaques sporadiques contre les civils et les forces armées, aussi bien maliennes qu'étrangères.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali ainsi qu'aux pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger.