Actualités

Mali - terrorisme : un cadavre piégé explose et tue 17 civils innocents, à Diankabou

27 février 2019 à 18h13 Par Yanis Bilhay avec Andolu Agency
Crédit photo : Google images

Cette explosion survient quelques jours après un attentat similaire au Burkina Faso voisin dont le bilan a été de 2 morts et six blessés parmi les militaires burkinabé

Dix-sept civils ont été tués par l'explosion, mardi, d'un cadavre piégé dans le centre du Mali, ont rapporté mercredi des médias locaux et français.

 L'explosion a eu lieu dans la commune de Diankabou (centre), rapporte le quotidien français Ouest-France, citant des sources locales.

Un engin explosif enfoui dans le corps d’un homme abattu a fait dix sept morts et 15 blessés parmi les civils, indique la même source, rappelant que cette explosion survient quelques jours après un attentat similaire au Burkina Faso voisin dont le bilan a été de 2 morts et six blessés parmi les militaires burkinabé.

Les parents d’un homme disparu, qui était allé chercher de la nourriture pour son bétail, ont découvert son cadavre dans la commune de Diankabou, indique encore le média français, ajoutant qu'il  "ont approché imprudemment le cadavre qui a explosé en tuant dix-sept personnes. Les hommes armés qui ont assassiné l’homme ont mis dans et autour de son corps des explosifs".

Citant une source de sécurité malienne, Ouest France rapporte que  les terroristes utilisent cette méthode pour atteindre plus de victimes.

Le nord du Mali a basculé dans la violence en mars-avril 2012 lorsque des groupes terroristes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de nombre de ses localités.

 Délogés en grande partie  grâce à une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013, ces groupes continuent à sévir, perpétrant des attaques sporadiques contre les civils et les forces armées aussi bien maliennes qu'étrangères.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali et le phénomène déborde sur les pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger.