Actualités

Manifestante blessée: le parquet de Nice ouvre une enquête

24 mars 2019 à 13h47 Par Feiza Ben Mohamed
Les images de la militante associative au sol, la tête ensanglantée, ont fait le tour du monde ce samedi durant l’acte 19 du mouvement des gilets jaunes.
Crédit photo : France 3

Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances dans lesquelles Geneviève Legay, manifestante de 73 ans, a été grièvement blessée samedi, selon une information rapportée par les médias français.

Les images de la militante associative au sol, la tête ensanglantée, ont fait le tour du monde ce samedi durant l’acte 19 du mouvement des gilets jaunes. 

Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre, a annoncé qu’une « une enquête classique en recherche des causes des blessures » a été ouverte, selon les informations de la radio RTL.

Il a fait savoir qu’il avait « ordonné la saisie des images vidéo, par ailleurs d'excellente qualité, et fait des réquisitions auprès de l'hôpital Pasteur ».

De son côté, Arié Alimi, l’avocat de la famille de Geneviève Legay, interrogé par France Info, rapporté que la septuagénaire était dans le coma ce dimanche matin mais que son pronostic vitale n’etait plus engagé malgré de graves blessures. 

Il a par ailleurs précisé qu’il allait déposer une plainte dès lundi matin pour « violences volontaires en réunion avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique et sur personne vulnérable » et contre le préfet « en qualité de complice par ordres ». 

Pour rappel, samedi, en fin de matinée, les forces de l’ordre, ont chargé quelques dizaines de manifestants rassemblés sur la place Garibaldi à Nice. 

Selon les témoins sur place, ils auraient couru en direction des participants pour les disperser violemment sans que l’usage de la force n’ait été justifié par une quelconque menace. Geneviève Legay a été gravement blessée dans sa chute. Elle se trouve toujours à l’hôpital Pasteur.