Actualités

MAROC Covid-19: le Maroc lance une plateforme d'assistance médicale et psychologique pour les MRE

26 avril 2020 à 20h51 Par France Maghreb 2
Le Roi Mohammed VI, en première ligne sur le front de la lutte contre la propagation du Covid-19/réunion comité du suivi
Crédit photo : MAP

Le Réseau de compétences médicales des Marocains du monde (C3M) a lancé "C3M MED – HELP COVID 19", une plateforme d'assistance médicale et psychologique, à distance et à titre bénévole, au profit des Marocains résidant à l'étranger (MRE) dans le but de faire face aux répercussions de la pandémie du Coronavirus.

Cette plateforme a été lancée dans le cadre de la mobilisation du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger des compétences marocaines à l’étranger et de ses partenaires de la société civile pour faire face aux répercussions de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), indique mercredi un communiqué du ministère.

Lancée avec le soutien institutionnel du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger, cette initiative vise à fournir une assistance médicale et psychologique aux MRE qui souffrent des répercussions de l’isolement imposé en raison de la mesure du confinement de la population pour faire face à la propagation de la pandémie du Coronavirus, en particulier les personnes ayant perdu des proches ou ayant des proches contaminés par le Coronavirus, ainsi que celles souffrant de problèmes psychologiques, ajoute la même source.

Cette plateforme "Compétences Médicales des Marocains du Monde" - accessible via la page Facebook et le site internet , précise le communiqué, soulignant qu’une quinzaine de professionnels de la santé installés en Europe (Belgique, France, Italie, Espagne, Allemagne et Suisse), aux Etat Unis d’Amérique et au Canada sont mobilisés pour intervenir auprès des MRE sur l’ensemble des continents.

Par ailleurs, une banque de données intitulée BiblioMed-C3M rassemblant des articles et publications scientifiques est mise à la disposition des professionnels de santé et des chercheurs afin de mieux appréhender la pandémie, conclut le communiqué.

Avec MAP