Actualités

Mémoire radiophonique de France Maghreb 2 : « Allo Bagdad, ici Paris »

03 juin 2021 à 14h37 Par Tarek Mami
visuel fête de la radio
Crédit photo : LB

Le 20 mars 2003, l’armée américaine envahit l’Irak, alors présidée par Saddam Hussein, sous prétexte que ce dernier détiendrait, clandestinement, des ADM (des armes de destruction massive). Cette guerre s'est achevée le 1er mai 2003. Elle est, à ce jour, l’une des rares déclenchées au nom du concept de " guerre préventive". Cette invasion américaine, qui viole le droit international, a été engagée sans le vote d'une résolution, du conseil de sécurité, pour autoriser l'usage de la force. Elle est intervenue contre l'avis de la France et le discours historique de son ministre des affaires étrangères, Dominique de Villepin, qui chose rare, s'est fait applaudir par le personnel du conseil de sécurité des nations-unies. La guerre d'Irak baptisée par les américains, " opération liberté irakienne" a soulevé des immenses protestations et manifestations, en France et à travers le monde. Pour suivre l'actualité de la guerre américaine en Irak, France Maghreb 2 a mis à l'antenne une émission politique quotidienne, intitulée "Allo Bagdad, Ici Paris". Dans le cadre de la « fête de la radio » qui célèbre le centenaire de ce média, lancée en 1921, nous publions l’article du journal gratuit 20 minutes le 27 mars 2003, qui réserve un article à cette émission, devenue légendaire.

Sur les ondes parisiennes - Par Djebrine Belleili

© 20 minutes - Publié le 27/03/03 à 00h00 — Mis à jour le 06/03/06 à 04h11

« Pour venir en aide au peuple irakien, envoyez vos dons au Secours islamique. » On peut entendre cette publicité sur Radio France Maghreb (99.5). Face à la « catastrophe humanitaire » qui menace en Irak, la station parisienne lance en effet une collecte avec l’association humanitaire musulmane afin de récolter 10 millions d’euros. Le président du Secours islamique était d’ailleurs l’invité de l’émission « Allô Bagdad, ici Paris », hier après-midi. En direct, il a expliqué à une auditrice comment faire un don, en envoyant un mandat par la poste. L’animateur annonce qu’une compagnie américaine va reconstruire le port de Oum Qasr détruit par les frappes de la coalition ? L’humanitaire lance une pique, « c’est ça la démocratie américaine. On vous désarme pour mieux vous attaquer. On détruit votre pays pour vous faire payer la reconstruction ». Avec ses bavures, la guerre fait monter la colère contre les gouvernements arabes dans la communauté maghrébine d’Ile-de-France. « J’appelle tous les auditeurs à boycotter le pèlerinage de La Mecque cette année ! » lance Zohra sur Radio Soleil (88.6). « Il faut donner une bonne leçon aux Saoudiens ! » Pas sûr que ça change quelque chose, lui répond Mohamed, depuis Cachan. « L’Irak a été vendu » par les pays arabes, explique-t-il. « La seule solution c’est la révolution. Les Américains appellent les Irakiens à se rebeller. Moi, j’appelle les Arabes à se soulever contre leurs gouvernements. » Mais dur, dur, de se révolter dans des pays comme l’Égypte « où la police est partout », rappelle l’animateur. Un manque de perspective politique qui éveille le doute. « Cette guerre, c’est celle des Nations unies ! » explique un auditeur de l’émission consacrée tous les soirs à l’Irak par Radio Soleil. « Tout ce désarmement, cet embargo, c’était pour affaiblir l’Irak. Pour qu’il y ait cette entrée facile des Américains ! » Les médias français en prennent aussi pour leur grade. « Écrivez aux télévisions pour leur dire que vous n’êtes pas d’accord avec leur message ! » appelle l’animateur de « Allô Bagdad, ici Paris ». Reste alors aux auditeurs à se brancher sur Radio Orient (94.3). La station dispose d’un vaste réseau de correspondants dans le monde arabe et suit de très près les développements de la crise. Djebrine Belleili