Actualités du monde arabo musulman

Mladenov: L'attaque des colons israéliens contre le PM palestinien est extrêmement préoccupante

03 janvier 2019 à 19h26 Par Anadolu Agency
Crédit photo : AA/New York/Tarek Mohamed

L'attaque a eu lieu le 25 décembre à 2 heures du matin, lorsque le convoi de Hamdallah est rentré de Bethléem après la participation de ce dernier à la messe de minuit à l'église de la Nativité.

L'attaque lancée par des colons israéliens contre le convoi du Premier ministre palestinien Rami Hamdallah la semaine dernière est "extrêmement préoccupante", a déclaré Nikolaï Mladenov, coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient. .

"C'est absolument inacceptable et les responsables doivent être traduits en justice", a souligné Mladenov dans un communiqué parvenu à Anadolu.

"Les pierres peuvent tuer - l'incident s'est produit au même endroit où Aicha Rabi a perdu la vie en octobre dernier. Cette violence doit cesser immédiatement", a-t-il insisté.

Le gouvernement palestinien a révélé que le convoi de son chef, Rami Hamdallah, avait été attaqué par des colons la semaine dernière.

"Le convoi du Premier ministre a été visé par des pierres par un groupe de colons au point de contrôle militaire de Za'tara, dans le nord de la Cisjordanie, blessant deux de sa garde", a déclaré Youssef al-Mahmoud, porte-parole du gouvernement, au correspondant d’Anadolu.

Selon Al-Mahmoud, l'attaque a eu lieu le 25 décembre à 2 heures du matin, lorsque le convoi est rentré de Bethléem après la participation de Hamdallah à la messe de minuit à l'église de la Nativité.

Le porte-parole du gouvernement n'a pas expliqué la nature des blessures et des dommages, mais il a qualifié l'assaut de "terroriste". "Ces attaques ne feront que renforcer notre détermination à faire face à l'occupation et à ses colons", a-t-il souligné.

L’attaque, a-t-il rappelé, a été perpétrée au même endroit où Aicha Rabi était tombée en martyre en octobre dernier après avoir été attaquée par des colons qui ont jeté des pierres sur sa voiture.

Les attaques des colons israéliens extrémistes en Cisjordanie, membres du mouvement 'Le prix à payer', ont augmenté de 60% en 2017, selon le quotidien israélien "Yedioth Ahronoth".

Ce mouvement extrémiste et violent cible régulièrement des villages et des biens appartenant à des citoyens palestiniens en Cisjordanie occupée.

Les estimations israéliennes et palestiniennes indiquent la présence de quelque 670 mille colons dans les colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. Ces colons sont répartis dans 196 colonies et 200 avant-postes. 

NICKOLAY MLADENOV EST  COORDONNATEUR SPÉCIAL DES NATIONS UNIES POUR LE PROCESSUS DE PAIX AU MOYEN-ORIENT