Actualités

Mobilisation à Alger après avoir découvert un jeune étudiant en médecine, égorgé dans sa chambre

11 février 2019 à 22h03 Par Feiza Ben Mohamed
Des centaines d’etudiants se sont rassemblés lundi devant la faculté de médecine d’Alger pour protester contre l’assassinat d’un de leur camarades dimanche dans sa chambre universitaire.

C’est une scène d’horreur qui a été découverte dimanche soir dans la chambre du jeune Assil par ses amis, à la cité universitaire de Ben Aknoun, à Alger.

Le corps de l’étudiant en médecine de 21 ans, originaire de Bordj Bou Arreridj, a été retrouvé sans vie, gisant dans son propre sang, vraisemblablement égorgé. 

Selon le directeur de la résidence universitaire cité par la chaîne El Bilad « c’est une affaire entre deux  camarades de fac. Tous les deux sont étudiants à la faculté de médecine. Une bagarre s’est déclenchée et a causé la mort de l’un d’eux. »

Le ministre de l’education Nationale Tahar s’est rapidement rendu sur les lieux où il a été pris d’assaut par les nombreux étudiants sur place qui réclament plus de mesures pour la sécurité des élèves au sein des  établissements scolaires. 

La semaine dernière déjà, un jeune étudiant Zimbabwéen avait été mortellement poignardé à Annaba, créant l’emoi dans tout le pays.