Actualités

Nocibé suspend son directeur marketing pour les injures racistes à l’encontre de Yassine Belattar

28 février 2019 à 18h59 Par Feiza Ben Mohamed
Crédit photo : Yassine Belattar

Le groupe Nocibé a annoncé jeudi avoir suspendu son directeur du marketing Alain Bizeul pour des injures racistes publiées sur Twitter et qui visaient l’humoriste Yassine Belattar, rapporte la chaîne LCI.

Alors que la polémique avait enflé tout au long de la journée avec notamment un appel au boycott lancé par des internautes qui réclamaient le licenciement de l’auteur des tweets injurieux, Nocibé a fini par céder suspendant son chef marketing. 

Alain Bizeul a un CV bien chargé. Passé par plusieurs groupes de la grande distribution comme Carrefour ou encore Casino, ce n’est malheureusement pas pour ses qualités professionnelles qu’il est aujourd’hui sous le feu des projecteurs. 

En effet, l’homme, désormais en charge du marketing de Nocibé, a réagi de manière particulierement virulente à l’annonce de la démission de Yassine Belattar de la chaîne LCI en le qualifiant de « pourriture d’islamiste ». 

Dans la même journée, il s’en prendra à un autre internaute, qu’il estime être un « sale putain d’islamiste de merde ». 

Yassine Belattar n’est pourtant pas la seule victime d’Alain Bizeul. En remontant son fil twitter, on remarque qu’il s’en est déjà pris à la journaliste Rokhaya Diallo en utilisant le hashtag #Raciste et #GaucheTarée et qualifiant ses idées de « toxiques ». 

Rapidement, des internautes ont réussi à trouver suffisamment d’informations sur l’auteur de ces injures et ont réclamé son licenciement auprès du célèbre distributeur de cosmétiques. 

Nocibé avait dans un premier temps réagi jeudi à la mi-journée en publiant un tweet visant à se désolidariser des propos diffusés par l’un de ses dirigeants. 

Le groupe avait expliqué que ces positions ont été prises « à titre privé sur Twitter » et qu’elles « n’engagent en rien Nocibé ». 

La réaction a toutefois été jugée particulièrement légère par les internautes à l’initiative de l’appel au boycott. 

Si Yassine Belattar, qui siège au conseil des villes, est habitué à ce type d’injures infamantes, il est souvent difficile d’en identifier les auteurs en l’absence de plainte puisqu’ils préfèrent le confort (ou la lâcheté) de l’anonymat. 

Le compte Linkedin qui a permis d’identifier l’employeur d’Alain Bizeul est désormais inaccessible et son compte Twitter a changé de nom après être passé en profil restreint.

Nocibé a donc finalement pris les mesures qui s’imposaient en décidant de suspendre son directeur de marketing.