Actualités

Qu’est-il arrivé à Ange, décédé après un contrôle de police?

31 mars 2019 à 15h22 Par Feiza Ben Mohamed
Ange Dibenesha Marifa, jeune habitant de Grigny (91) est décédé samedi soir, deux jours après son interpellation par les forces de l’ordre sur le périphérique parisien.
Crédit photo : Twitter

Ange Dibenesha Marifa, jeune habitant de Grigny (91) est décédé samedi soir, deux jours après son interpellation par les forces de l’ordre sur le périphérique parisien.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, il a été transporté à Paris après une crise cardiaque survenue pendant le contrôle dont il faisait l’objet.

Selon le communiqué de presse diffusé par la préfecture de police de Paris, quelques minutes après le début de l’interpellation « ce dernier a ingéré une substance non identifiée. Il a alors été pris de convulsions ».

Sa famille indique n’avoir été informée de l’admission d’Ange à l’hôpital que le vendredi, soit au lendemain de son malaise alors que son état de santé était déjà préoccupant et son pronostic vital engagé. 

Le jeune homme de 31 ans est décédé dans la soirée de samedi. Une enquête a été ouverte sous l’égide de la brigade des stupéfiants. Des analyses toxicologiques doivent permettre de déterminer si les substances qu’il aurait ingérées peuvent avoir causé son arrêt cardiaque.

L’autopsie doit avoir lieu lundi.

De nombreuses personnalités à l’image du rappeur Fianso ou de l’acteur Omar Sy et son épouse Héléne, se sont mobilisées sur les réseaux sociaux pour soutenir la famille via le hashtag #JusticePourAnge 

Pour rappel, selon les statistiques officielles, les jeunes hommes noirs ou arabes ont vingt fois plus de risques d’être contrôlés par la police et constituent 90% des décès entre les mains des forces de l’ordre.