Actualités

Qui est l’imam Rachid Eljay, ciblé par un attentat?

28 juin 2019 à 17h15 Par Feiza Ben Mohamed
Il était aux alentours de 16h30 ce jeudi lorsqu’un homme, Karl Foyer, né en 1997, a ouvert le feu sur l’imam Rachid Eljay et Osmane, l’un des membres de son équipe avant de prendre la fuite et de se suicider.
Crédit photo : www.lesmusulmans.fr

Il était aux alentours de 16h30 ce jeudi lorsqu’un homme, Karl Foyer, né en 1997, a ouvert le feu sur l’imam Rachid Eljay et Osmane, l’un des membres de son équipe avant de prendre la fuite et de se suicider.

Le terroriste, présenté dans la presse comme ayant des problèmes psychologiques, avait, avant son geste criminel, adressé une lettre à plusieurs médias dans laquelle il expliquait devoir « égorger l’imam Rachid Eljay et lui enfoncer un drapeau français ». 

Pour autant, depuis le drame, les réactions politiques sont quasi-inexistantes et la couverture médiatique vise principalement à incriminer l’une des victimes en ressortant des citations tronquées pour lesquelles il s’est maintes fois excusé. 

Rachid Eljay est un père de famille, imam, fils d’imam et petit-fils d’imam, il est aussi professeur et conférencier. 

Ce franco-marocain de 39 ans, vit à Brest où il voue son quotidien à ses activités de prédication notamment au sein de la mosquée Sunna, dans le quartier de Pontanézen, où il a échappé jeudi à un attentat.

Si on lui a longtemps prêté des accointances salafistes, il réfute cette qualification et affirme n’être affilié à aucun courant particulier, tout en précisant toutefois être sous obédience malikite. 

« Ceux qui me détestent, il ne faut pas m'écouter » expliquait-il simplement dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube il y a moins d’un an. 

Et pour cause, si les islamophobes sont habitués à qualifier les musulmans trop visibles d’islamistes, ils ne sont pas les seuls à avoir pris pour cible l’imam de Brest. 

La plateforme L.E.S. Musulmans rappelle dans un communiqué publié ce vendredi que « les terroristes de Daesh (...) avaient fait de lui leur cible prioritaire, puisqu’il était l’imam le plus actif et le plus efficace pour convaincre des jeunes de ne pas les rejoindre ».

Rachid Eljay est en effet l’imam français le plus populaire de la jeunesse francophone. Suivi par plus d’un million de personnes sur sa page Facebook et par près de 800 000 abonnés sur sa chaîne YouTube, ses qualités oratoires et pédagogiques ne sont plus à prouver. 

Il est par ailleurs engagé depuis près d’un an au sein de la plateforme L.E.S. Musulmans, dont il est l’un des membres fondateurs. 

Jeudi, des milliers d’internautes lui ont rendu hommage et ont salué son travail auprès des musulmans.

Blessé à la jambe et à la main, il a subi une nouvelle opération ce vendredi mais son pronostic vital n’est pas engagé.