Actualités

Ramadan : immersion dans ce qui fait la fierté du SIF « Les tables du Ramadan »

04 juin 2019 à 18h49 Par Audrey Pronesti
Crédit photo : France Maghreb2

Depuis le début du mois de ramadan, une aventure pas comme les autres a débuté sous le grand chapiteau de Saint Denis. Il y a déjà dix ans, un restaurant solidaire s’est mis en place. Une centaine de bénévoles sont venus remplir les rangs pour apporter aide au plus démunis, de tous horizons confondus.

Aujourd’hui c’est l’Aïd El Fitr et c’est la fin de ce rendez-vous quotidien. Celui « des tables du ramadan ». France Maghreb 2 s’est rendu sur les lieux, il y a quelques jours. Retour sur une belle aventure humaine (Audio et écrit):

Il est 19h30 et les premiers bénéficiaires viennent au chapiteau de Saint-Denis, au 10 rue Anatole France pour prendre un plat chaud et s’attabler avec les autres.

Au plateau, premier contact, premier échange...et c’est le sourire qui prime.

Cette façon d’humaniser le bénéficiaire et de créer un lien invisible…permet, le temps d’un soir, de se sentir exister et probablement de revenir le lendemain.

Pendant ce temps, en coulisses, c’est en cuisine que tout se passe. C’est l’effervescence. Le chef cuisinier donne le tempo à suivre et tous suivent la cadence pour créer une chaîne aussi productive qu’efficace...

La cuisson des aliments, celle des briques baignées dans l’huile, le bruit saccadé du couteau découpant les légumes et celui des ustensiles tournant la nourriture dans les bacs rythment un mouvement bien coordonné.
Les assiettes bien garnies reflètent cette activité incessante qui n’a qu’un seul but, celui de permettre aux bénéficiaires, de manger à leur faim de façon conviviale.

« à travers leurs sourires, leurs remerciements, à chaque plat servi c’est tout ce qu’on attendait en venant ici »

Chaque soir, dans la joie et la bonne humeur, tous les bénévoles du Secours Islamique France ont leur place, tous ont une position stratégique.

Une puissante énergie vient happer chacun d’entre eux et même si les tâches sont nombreuses, le bonheur d’être ici présent, d’apporter de leur temps et de leur générosité, se lit sur leur visage.

Avec le sourire aux lèvres et un accueil chaleureux, la cohésion du groupe est bien réelle.

Parmis les volontaires, on y retrouve tous les âges, de 17 ans jusqu’à parfois certains retraités. Le Secours Islamique attire de plus en plus de monde pour faire don de soi et les plus jeunes s’intègrent avec aisance grâce à l’ état d’esprit de solidarité qui y règne, en permanence.

Sarah, 25 ans, nous explique que lorsqu’elle a commencé, elle s’est adaptée sur le tard, grâce à la bienveillance des plus anciens. Elle ajoute aussi : « C’est une atmosphère, très bonne ambiance, tant avec les bénévoles que pour les gens qui ont besoin de nos dons justement parce qu’à travers leurs sourires, leurs remerciements, à chaque plat servi c’est tout ce qu’on attendait en venant ici »

Une aventure qui réunit tout le monde

Cette aventure crée, au fil des jours de ce mois de ramadan, un réel attachement entre l’équipe des bénévoles et bénéficiaires. Les volontaires tissent des liens, de sorte qu’un véritable sentiment d’union et d’unité s’installent entre les uns et lesautres. Beaucoup se revoit chaque soir, beaucoup ont besoin de venir donner. Certains considèrent cela comme leur devoir de croyant pendant cette période de partage et d’autres agissent par pur altruisme, dans une période ou la pauvreté est grandissante.

L’objectif des « tables du Ramadan » est avant tout d’offrir réconfort à toute personne voulant un repas chaud sans aucune distinction de religion, race, âge ou sexe.

Il y a d’ailleurs deux services...le premiers pour les non jeûneur et le deuxième pour ceux qui font le ramadan. L’ONG n’est donc pas exclusivement polarisée sur la population de confession musulmane.

Adrian Verdugo, le chargé de communication, nous explique que près de 1200 couverts sont servis en moyenne chaque soir . «Personne n’est refusée, nous avons toujours de quoi nourrir les gens qui se présentent. Beaucoup viennent ici, pour rompre l’isolement ».

Ainsi, avec une logistique opérationnelle bien huilée, tout est étudié pour suivre, sans sans interruption, une chaîne complexe mais bien maîtrisée. "Les tables du ramadan",  Une entreprise humanitaire bien rodée qui fonctionne parfaitement. Celle-ci mérite de devenir "les tables de tous les jours" car la misère ne fait pas de relâche. 

Dans une ambiance chaleureuse, bénévoles, bénéficiares et encadrement se retrouvent réunis, chaque soir, comme une grande famille recomposée mais soudée par la magie de simples valeurs citoyennes. Valeurs de fraternité, de partage et de générosité. Bienvenue aux "tables du Ramadan" - écoutez

Merci aux milliers de donateurs.

Merci aux centaines de  bénévoles.

Merci aux personnels du Sif, efficaces et pleinement dévoués aux missions de la solidarité

Sans ces trois plilliers, les "tables du Ramadan" du SIF n'auraient jamais été aussi bien garnies, ni aussi logtemps tenues.

Le label "don en confiance" accordé au  Secours islamique France est bel et bien mérité.