Actualités

TUNISIE Covid-19 : Aucun nouveau nouveau cas n’a été enregistré en Tunisie depuis cinq jours !

15 mai 2020 à 12h32 Par France Maghreb 2
Bonne nouvelle. Aucun nouveau cas de contamination au Covid-19 n'a été signalé en Tunisie pour la cinquième journée consécutive
Crédit photo : LB

Aucun nouveaux cas de contamination au coronavirus n'a été enregistré en Tunisie pour la cinquième journée consécutive, a annoncé, jeudi soir, le ministère tunisien de la Santé.

Selon un communiqué, le ministère a précisé que sur un total de 2200 analyses effectuées dont 45 sur des malades déjà atteints de la COVID-19, aucune nouvelle contamination n’a été enregistrée en date du 14 mai 2020.

Il a ajouté que les analyses effectuées ont révélé que 5 malades seulement sont encore porteurs du virus, faisant état de la stagnation du bilan à 1.032 cas confirmés sur un total de 36523 analyses effectuées.

Le nombre de malades rétablis est porté à 770, alors que 217 patients encore porteurs du virus sont toujours en observation dont 3 seulement sont actuellement hospitalisés et 45 sont morts des suites de la pandémie.

Lundi dernier, le ministre tunisien de la Santé, Abdellatif Mekki avait appelé la population à rester vigilante, même si aucun nouveau malade du Covid-19 n'a été enregistré pour la première fois depuis le 2 mars, une semaine après l'allègement d'un confinement strict et précoce.

"Il ne faut pas se contenter de ce chiffre, c'est vrai que cela remonte le moral, mais il se pourrait que demain il y ait un retour des cas", a toutefois averti le ministre de la Santé.

Même avec le dé-confinement, il faut continuer à respecter les règles d'hygiène et de distanciation, a insisté M. Mekki.

Signe du ralentissement de l'épidémie: depuis fin avril, chaque malade contamine désormais moins d'une personne.

Le taux de reproduction, qui mesure le nombre de personnes contaminées par un malade en moyenne est actuellement à 0,85, contre 3 début mars, selon le ministère de la Santé.

"On n’est pas à l’abri d’une deuxième vague plus forte dont les conséquences seront lourdes en particulier pour le système de santé, si les efforts déployés jusqu’à présent, ne sont pas poursuivis", a mis en garde pour sa part, le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé en Tunisie (OMS), Yves Souteyrand.

Il a souligné qu’il est impératif d’observer très attentivement l'évolution des indicateurs sur la situation épidémiologique en Tunisie au cours de la deuxième partie du mois de mai et plus précisément à partir du 20 mai, pour se prononcer sur les risques d'une deuxième vague de Coronavirus dans le pays.

Il a noté qu'il est difficile de prévoir si une deuxième vague de l'épidémie va frapper la Tunisie, ajoutant que si les gestes barrière recommandés par l'OMS ne sont pas respectées dont, notamment, la distanciation sociale, le risque de propagation du virus va, évidemment, augmenter et il faudrait entre 7 jours à deux semaines pour recenser le nombre de cas positif si on dispose d'un système de dépistage opérationnel.

Il a relevé que faute de moyens, le système de santé tunisien n'arrivera pas à faire face à une forte épidémie d'où la nécessité de continuer à casser les chaines de transmission du virus et à développer une activité forte d’identification des cas positifs.