Actualités

Tunisie / Drame humanitaire : 81 personnes portées disparues dans un naufrage d'une embarcation de migrants clandestins

05 juillet 2019 à 13h14 Par la rédaction avec AA
Les côtes tunisiennes connaissent l'arrivée de centaines de migrants en situation irrégulière après le naufrage de leurs embarcations en mer Méditerranée.
Crédit photo : Anadolu Agency

L'un des rares rescapés, Soleiman Coulibaly, encore sous le choc. Un jeune Malien sauvé in extremis mercredi par un bateau tunisien, peine à évoquer son calvaire, et à reconstituer les faits. « On était environ 80 », « des Guinéens, des Ivoiriens, des Maliens, des Burkinabés », égrène-t-il, la gorge nouée. « Il y avait quatre femmes, une enceinte, une avec son bébé, et toutes sont restées dans l'eau ». rapporte Le Parisien

Selon les déclarations d'un responsable local à Anadolu, 5 autres ont été repêchés, l'un d'entre eux est mort à l'hôpital

Un responsable tunisien des secours a annoncé, jeudi, que 81 migrants clandestins sont portés disparus à la suite du naufrage de leur embarcation près des côtes sud du pays.

C'est ce qui ressort des déclarations de Mongi Slim, président du Comité local du Croissant-Rouge dans le gouvernorat de Médnine (sud) accordées à Anadolu.

Slim a déclaré que "les membres de la garde côtière tunisienne ont secouru, mercredi, 5 migrants clandestins après le naufrage de leur embarcation qui transportait 86 personnes au moins, au large de la mer".

"Deux migrants parmi les 5 sauvés ont été transférés au centre d'hébergement des migrants dans la ville de Zarzis (gouvernorat de Médenine), tandis que 3 autres ont été transférés à l'hôpital de la ville de Médenine (centre du gouvernorat), l'un d'entre eux est décédé jeudi après-midi après la détérioration de son état de santé", a-t-il ajouté.

Les migrants sauvés viennent du Mali et de la Côte d'Ivoire, a-t-il noté.

Le responsable a souligné, citant les migrants, que "l'embarcation transportait 86 personnes à bord, dont 7 femmes".

Il a ajouté que "les 81 autres sont portés disparus en l'absence de corps jusqu'à présent".

Les côtes tunisiennes connaissent l'arrivée de centaines de migrants en situation irrégulière après le naufrage de leurs embarcations en mer Méditerranée.

Les immigrants et les réfugiés sont hébergés dans des dortoirs au gouvernorat de Médenine.