Actualités

TUNISIE : Jamais deux (bonnes nouvelles) sans trois

15 juin 2021 à 11h50 Par Tarek Mami
El Jem, Tunisie
Crédit photo : image libre de droit

Dans la vie on peut choisir d’être un éternel optimiste ou un éternel pessimiste, à regarder le verre à moitié plein ou à moitié vide. Mais on peut également adopter définitivement la belle expression de l’écrivain palestinien Émile Habibi (Haïfa 1922- 1996), être « optisssimiste », et espérer que l’optimisme l’emporte sur le pessimisme.

Chiffre de Pandémie Covid 19 effrayant

Alors que les chiffres de la pandémie Covid 19, sont effrayants. A ce jour, la Tunisie peuplée de 11 millions compte 13.436 décès, pour 367 K de contaminations et 321 K de guérison ; contre la situation au Maroc peuplée de 36 millions qui compte 9.207 décès, pour 133 K de contaminations et 92.620 de guérison ; Et la situation en Algérie peuplée de 41 millions qui compte 3.565 décès, pour 133 K de contaminations et 92.620 de guérison. 

 Tableau pandémie COVID au 19 juin 2021

PAYS

POPULATION

CAS

GUERISONS

DECES

TUNISIE

11 millions

367K

321K

13.436

MAROC

35 millions

524K

511K

9.207

ALGERIE

41 millions

133K

92.620K

3.565

 Crise institutionnelle

Alors que la situation politique s’envenime entre les 3 présidents : Président de la République, Président du Gouvernement (Premier Ministre), et le Président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), conséquence logique d’une constitution écrite dans l’euphorie démocratique, qui saucissonne le Pouvoir, pour mettre en place une séparation effective des pouvoirs, sans avoir instauré, en parallèle, et en même temps, les instruments de gestion et du contrôle démocratique de cette séparation, principalement par le biais de la Cour Constitutionnelle, et un mode de scrutin à même de permettre l’installation d’une démocratie naissante, qui permet l’émergence d’une majorité parlementaire claire, à même de diriger le pays et de rendre des comptes à la fin de leur mandat.        

 Attente de l’ouverture des frontières

Alors que la Tunisie attend la réouverture des frontières et le retour massif espéré des TRE (Tunisiens résident à l’étranger), leurs voisins français et leurs amis originaires des autres pays du Maghreb, et les touristes du monde entier, pour effacer la contre-performance de l’été dernier, avec le lancement de nombreuses campagnes par l’ONTT (Office national Tunisien du tourisme), notamment par le lancement d’une campagne radiophonique sur France Maghreb 2.

www.discovertunisa.com

Trois bonnes nouvelles

Cependant, trois bonnes nouvelles pointent à l’horizon de cet été 2021, deux d’entres elles concerne la culture, et les festivals de Carthage et de El Jem, la troisième concerne la production céréalière.

Programme de la 56ème édition du festival international de Carthage (8 juillet au 17 août 2021).

Le Festival International de Carthage (FIC) aura bien lieu cette année, et déroule sa 56ème édition du 8 juillet au 17 août 2021, par l’organisation de 24 soirées tunisiennes et étrangères sur plusieurs sites : Le Théâtre punique de Carthage, Les Thermes d’Antonin, le quartier dit de « La petite Sicile », à La Goulette. Les billets, pour le respect des mesures de distanciation sociales son mise en vente sur le net par la création d’une étape (e-ticketing).

https://festivaldecarthage.tn

El Jem : 35ème édition du Festival international de musique symphonique (10 juillet au 14 août 2021)

Crée en 1986, par Mohamed Ennaceur, ancien maire d’El jem et ancien ministre, le festival d’El Jem, qui se tient théâtre romain classé Patrimoine mondial par l’Unesco, reprend vie. Au programme figurent deux concerts d’artistes tunisiens. La soirée du 17 juillet 2021 sera réservée à l’orchestre symphonique tunisien, dirigé par Hafedh Makni, avec sur scène le jeune ténor tunisien Hassen Doss. L’orchestre revient sur la scène d’El Jem, lors de la soirée du 31 juillet 2021.

Le festival rassemble dans le prestigieux site de l’Amphithéâtre romain d’El Jem (l’antique Rhysdrus), plusieurs formations musicales parmi les plus prestigieuses du monde. L’ambition de ce festival est de réunir différents orchestres originaires de plusieurs pays et plusieurs cultures, pour faire vivre le vivre ensemble et le travail culturel musical commun. Outre cette co-présence, le Festival aligne des orchestres composés de différentes générations et qui jouent différentes musiques, entre musiques de chambres et Gospel.

https://festivaleljem.tn 

Augmentation de la récolte céréalière Jendouba + 40% - Ben Arous + 18,75%

Du coté de Jendouba : la saison des moissons vient de démarrer dans le gouvernorat de Jendouba où la récolte céréalière est estimée à 1,8 million de quintaux, en hausse de 40% par rapport à la saison écoulée. Les superficies emblavées dans la région ont atteint cette année 77 mille hectares, selon les données fournies par le commissariat régional au développement agricole à Jendouba.

Du coté de Ben Arous : le même constat positif peut être appliqué à Ben Arous, où la récolte céréalière sera en hausse d’environ 24450 quintaux, soit une augmentation de 18,75% par rapport à la saison écoulée bien que les superficies emblavées dans la région ont baissé cette année de 450 hectares, atteignant 8690 hectares et réparties sur les délégations de Mhamdia, Mornag et Khelidia.