Actualités

Tunisie: le candidat Kaïs Saïed plaide, sur France Maghreb 2, pour l’unité avec les tunisiens à l’étranger

18 septembre 2019 à 10h51 Par Feiza Ben Mohamed
Discret, cet universitaire de 61 ans a fait campagne en toute sobriété, sans le soutien d’aucun parti ni affiliation.
Crédit photo : Google images

Arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle anticipée en Tunisie ce dimanche, avec 18,4% des suffrages, Kaïs Saïed fait campagne pour l’unité du peuple tunisien et le respect de sa constitution.

Dans un entretien exclusif accordé lundi à France Maghreb 2 depuis Tunis, le candidat s’est adressé à ses compatriotes à l’étranger en leur tendant la main.

« Nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l’histoire où nous ouvrons de nouvelles perspectives et nos compatriotes et nos frères et sœurs à l’étranger doivent être des acteurs dans cette nouvelle période » a-t-il plaidé.

Il souhaite faire réussir « une nouvelle révolution dans le stricte respect de la constitution ».

S’adressant « aux tunisiens à l’étranger et aux maghrébins en général », il explique vouloir « ouvrir de nouveaux horizons » à son peuple.

Pour ce faire, il rappelle avoir notamment proposé dans son programme « que les tunisiens à l’étranger soient représentés par 11 députés à la chambre des députés du peuple », estimant qu’ils « resteront toujours tunisiens malgré la distance ».

Kaïs Saïed se dit « fier des tunisiens et des tunisiennes » qui permettent dans leur pays, à n’importe quel candidat de pouvoir prétendre à la fonction suprême, même sans avoir fait de politique.

Discret, cet universitaire de 61 ans a fait campagne en toute sobriété, sans le soutien d’aucun parti ni affiliation.

Au premier tour de cette élection anticipée suite à la mort du président en exercice Béji Caïd Essebsi, c’est Nabil Karoui, acteur très connu du monde médiatique et actuellement incarcéré, qui est arrivé en seconde place avec 15,58% des suffrages.

Résultats-du-premier-tour-de-la-présidentielle-2019-Kaïs-Saïed.jpg (51 KB)

Les deux candidats, éloignés du système politique actuel tunisien, s’affronteront donc pour le deuxième tour. Un signe de volonté de renouveau de la part du peuple.

Kais saied, le vainqueur du 1er tour au micro de Tarek Mami (France Maghreb 2)