Actualités

Un hôtel partenaire de Disneyland Paris aurait fiché ses employés musulmans

06 février 2019 à 21h16 Par Feiza Ben Mohamed
Le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) a révélé mercredi avoir été saisi par des employés de l’hôtel Vienna House Magic Circus qui accusent leur hiérarchie de s’être livrée à un fichage de ceux parmi eux qui seraient musulmans et donc susceptibles de prier sur leur lieu de travail.

En somme, l’hôtel aurait tout simplement listé tous les employés musulmans ou d’apparence musulmane supposée sur la base de leur noms de famille et de leur couleur de peau.

Une pratique illégale en France où le fichage ethnique est prohibé. 

Selon le CCIF, un « assistant de la gouvernante » aurait « aperçu un membre de l’équipe en train de faire la prière pendant son temps de pause » avant de s’empresser de rapporter les faits auprès de sa direction. 

Dans un échange de mail publié par le CCIF, l’expéditeur explique à la hiérarchie que les prières durent entre 5 et 20 minutes chacunes et établit une liste nominative des employés susceptibles de les effectuer quotidiennement. 

La direction de l’hôtel et le groupe Disney France ont été immédiatement saisis par le CCIF mandaté par l’ensemble des salariés dont le nom figure sur ce listing indigne. 

Pour rappel, le PSG a écopé fin janvier d’une amende de 100000€ infligée par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnelle (LFP) pour avoir pratiqué des fichages ethniques pendant plusieurs années.