Actualités

Une première au Maroc: un homme condamné pour viol conjugal

02 janvier 2019 à 11h29 Par Feiza Ben Mohamed
Crédit photo : Fadel Senna/AFP

La Cour d’appel de Tanger a condamné fin décembre un homme de 25 ans pour le viol de son épouse, rapporte le HuffingtonPost. 

C’est une première au Maroc où le viol conjugal n’est pas proscrit par la loi. 

Le jeune homme a été condamné à deux ans de prison ferme et 2000 dirhams d’amende. Il devra parallèlement verser 30 000 dirhams à sa victime au titre de dommages et intérêts. 

Selon le journal Al Ahdath Al Maghribia, l’épouse a présenté au tribunal un certificat médical faisant état de graves blessures vaginales ainsi que d’une dépression liée aux violences qui lui ont été infligées et qui aurait pu la conduire au suicide.

La chambre criminelle de la Cour d’Appel de Tanger a pris une décision inédite en condamnant l’accusé, la loi marocaine ne reconnaissant pas officiellement le viol conjugal.

Ce verdict pourrait faire évoluer la situation des nombreuses femmes qui dénoncent chaque année, au Maroc et dans le monde, les viols conjugaux.