Actualités

Violences policières : la bavure de trop avec des images d'une violence inouïe à l'appui (vidéos)

26 novembre 2020 à 18h46 Par Ahmed Bilhay
Les événement se sont déroulés  dans le 17e arrondissement, à Paris où Michel gère une société de production, Black Gold Corp Studios
Crédit photo : Capture d'ecran

Alors que les contestations se font de plus en plus vives contre le projet de loi "sécurité globale" qui va restreindre le droit de filmer les forces de l’ordre, une nouvelle bavure policière fait tache.

Ce 26 novembre, Loopsider un média indépendant a partagé des images d'une extrême violence et d'une rare brutalité Cess images proviennent des caméras de vidéosurveillance, on voit un homme noir se faire tabasser et rouer de coups par trois policiers. L’IGPN a été saisie et les trois policiers suspendus. Ils sont hors d'état de nuire.

Les événement se sont déroulés  dans le 17e arrondissement, à Paris où Michel gère une société de production, Black Gold Corp Studios. Comme l’indique Loopsider, samedi dernier, le 21 novembre, il est 19h40 quand Michel est dans la rue en face de ses locaux sans son masque. Lorsqu’une patrouille de police passe en voiture, il rentre pour éviter d'être contrôlé.

C’est à ce moment que les choses prennent une autre tournure et le cauchemar commence . Alors qu’il allait fermer la porte derrière lui, les trois policiers se sont introduits de force dans ses locaux. Ils ont commencé à tirer Michel pour l'attirer dans la rue. "J’étais chez moi. Ils étaient très virulents, j’ai eu peur" raconte Michel. "J’ai essayé d’interpeller les gens dans la rue, mais les policiers ont fermé la porte. Je me suis fait réellement tabasser".

Ignorant qu’ils sont filmés par des caméras de surveillance, les policiers se sont acharnés sur Michel (des coups et des insultes racistes) : Regardez