Actualités

Coronavirus : le second coup de tonnerre de Didier Raoult

24 mars 2020 à 19h16 Par Tarek Mami et Latifa Loucham
Le professeur Didier Raoult quitte le comité scientifique
Crédit photo : BR

Le docteur Didier Renault chercheur scientifique et patron de l'IHU Méditerranée Infection a Marseille vient de commettre commettre un second coup de tonnerre en 48 heures.

Premier coup de tonnerre, le dimanche 21 mars le docteur Didier Raoult publie un communiqué de presse dans lequel il indique avec son équipe ouvrir son traitement aux personnes fébriles et celles qui se présentent à son service à l’hôpital La Timone à Marseille.

La décision est Radicale d’importance, car elle ouvre l’établissement au dépistage massif du Covid-19 et au traitement à l'hydo-chloroquine. 

Cette decision prend à rebrousse poil la prudence et le pas d’oie de la classe politique et ses injonctions contradictoires.

Soit la politique du «  en même temps ».

À la fois #Restez chez vous et allez travailler,  faire du sport, sortez votre chien, aidez les agriculteurs...

Ce faisant le docteur Raoult brave ses confrères, plus barons en cravate qui sillonnent les couloirs des administrations que chercheurs en blouse blanche qui animent les laboratoires. 

Ce premier coup de tonnerre de dimanche a engendré la présence de plusieurs centaines de Marseillais qui font la queue devant l'institut ce mardi.

Ces images envahissent très vite les télévisions et les réseaux sociaux ce qui contredit les consignes gouvernementales du « #Restez chez vous » et irritent probablement les barons de la médecine et leurs partenaires usuels les laboratoires et les lobbyistes pour qui l’argent vaut plus que la vie des gens, pour détourner la phrase de philippe Pouteau qui clame à longueur d’année «  nos vies valent mieux que leur argent. »

Second coup de tonnerre ce mardi 24 mars. Le professeur chercheur Didier Raoult claque la porte du conseil scientifique.

Avec deux versions :

Le docteur a démissionné. Le docteur n’a pas démissionné mais ne participera plus au réunions du conseil. Dans les deux cas le résultat est le même. Le docteur Raoult ne fait plus de fait et à son initiative parti du conseil scientifique.

C’est sa manière à lui de réagir à la dernière en date des décisions gouvernementales :

restreindre d’une manière drastique l’utilisation du protocole que son institut propose.

Furieux, révolté, vexé, le professeur Raoult claque le porte et annonce : 

« Je ne participe plus au Conseil scientifique réuni autour d'Emmanuel Macron ». 

Sur le fond Le professeur Raoult ne partage pas la vision du gouvernement pour faire face au Coronavirus Covid_19. Il conteste le confinement général, qu’il qualifie de méthode moyen-ageuse et propose la méthode de dépistages massifs à l'échelle nationale pour détecter les cas suspects, les isoler pour pouvoir les traiter. Il propose de suivre l’exemple de la Corée du Sud.

Fin de l’affrontement Docteur Raoult - Barons de la médecine et pouvoirs publics ou nouveaux coups de tonnerre en perspective. A suivre.